Intrigue

Intrigue

Par Snake_in_a_box Blog créé le 14/12/10 Mis à jour le 18/10/16 à 17h43

Look up at The Sky...
There must be a fantasy.

Ajouter aux favoris
     
Signaler

Je n'aime pas Ocarina of Time.

Je suis en ce moment en train de faire Ocarina sur 3DS et Skyward Sword sur Wii. je ne l'avais pas fait à l'époque car déjà, la N64 est une machine que je n'ai jamais aimé. Curieux d'avoir du ressenti contre une machine...
Contre une marque oui. Ainsi, je méprise Microsoft et son entrée dans le marché console tout comme sa politique générale, même si Sony ne fait guère mieux depuis la PS3 (et donc je ferai mieux de ne pas m'étendre sur le sujet).
Mais la N64, c'est physique. Déjà la manette qui est ce qui se fait de pire à mon avis. Mais je n'aime pas la tronche des jeux non plus que je trouve le cul entre deux générations. Mario 64, Ocarina, Banjo&Kazooie, etc. Tous ces jeux gardent la même patte graphique qui m'emmerde: brouillard, textures baveuses, polygones dont j'ai l'impression qu'ils vont se disloquer au moindre coup de vent...
Sur 3DS cette sensation disparait, la console en a quand même dans le socket et l'ensemble est beaucoup plus lisse.
Et c'est là que l'on touche l'autre et véritable problème que je reproche à Ocarina.
Son design. 
Je ne parle pas de game design et encore que... Non je parle surtout du charac-design. Je ne reproche rien aux apparences de Link et Zelda, ils sont toujours aussi réussi au fil du temps, mais je pense aux nombreux rôles secondaires qui émaillent le jeu.
Si Link ne parle pas, alors on parle pour lui. Par conséquent, depuis OoT, on enchaine une galerie de personnages ultra-caricaturaux, dont les apparences et les tics de langage m'obligent à rester sous perf' d'anti-hystaminiques.
Le chef de file de ces cauchemars polygonés: Tingle, bien sûr. Mais pas que. Le design de la Grande Fée de OoT me donne la gerbe, tout comme son hurlement hystérique.

      

Le cauchemar de Majora's Mask et le cauchemar de Ocarina of Time réunis pour la photo de famille.

Dans le même ordre d'idée, les ouvriers que l'on sauve dans la Prison Gerudo. Sérieux, y'avait besoin d'en faire des caricatures ×100 de William Carminola? 


La chose se retrouve dans Wind Waker, dans Twilight Princess (les 2 clowns au jeu du canon, A mort!!!!), et dans Skyward Sword aussi. Mais dans une moindre mesure, j'ai l'impression. Ca passe mieux dans les deux Zelda sur DS car l'apparence cartoon du soft et de Link cadre l'ensemble et peut justifier ces errements (et encore).

D'autres ajouts que l'on considèrent aujourd'hui comme des classiques me gênent aussi. Les Gorons par exemple, me gonflent prodigieusement, tout comme les Zoras (leur Roi est hideux).

Et je l'avoue, vous devez vous en doutez un peu maintenant, mais Majora's Mask me repousse, je n'aime vraiment pas son design. Et un gameplay avec des masques et un chrono, ce n'est pas un Zelda pour moi, soyons clairs, un Zelda laisse la liberté d'explorer, c'est un rythme lent pas un timer de fin du monde.

Je trouve ça laid, même pas angoissant, juste moche.

De plus, même si je mets de coté le design en lui-même, il y a toujours des choix de couleurs dans les décors qui me repousse. Les magasins de OoT abusent de teintes ultra-criardes, et même si les pastels sombre et clair de Twilight et Skyward compensent cela, il y a malgré tout quelques choix malheureux.

      
Je tiens cette répulsion de ma vision propre de Zelda, car Hyrule est un monde que j'ai assimilé et que j'ai réinterprété dans mon imaginaire. Les Zelda d'avant OoT forment la base de cette réinterprétation, et comme tous jeux d'avant l'ère 32-bits, la place laissée à l'imagination du joueur était plus importante dans le jeu vidéo.

Zelda reste pour moi une vision japonaise de la fantasy au même titre que Lodoss, Claymore, Slayers, Fly, etc... A ce titre, toutes les séries citées respectent une certaine nomenclature et Zelda aussi, mais tout fout le camp depuis OoT. Ainsi, le village Cocorico façon western dans Twilight, ça m'emmerde un peu. L'aventure maritime de Wind Waker aussi. Et les piafs monstrueux de Skyward, je ne vous en parle même pas...
Le Zelda dont je rêve, et c'est totalement subjectif bien sûr, respecterait tout d'abord une sobriété et une cohérence dans les décors. Ainsi un laboratoire de scientifique comme dans Majora's Mask n'a rien à faire dans un Zelda. Un bon exemple de cohérence et d'unité de décor ou d'ambiance, les films du Seigneur des Anneaux. Et cette chose se retrouve de façon plus que correcte dans Twilight (j'aime beaucoup cet opus). L'ambiance cependant devrait s'approcher de celle de A Link to the Past qui me fait penser en quelque sorte à ce que peut être un Lodoss par exemple et surtout sans tomber dans l'excès de ténèbres de Twilight. C'était très bien, soyons clair, mais ça allait trop loin...

Il me semble aussi important de revenir au monde ouvert, surtout pour les opus portables et mettre un coup d'arrêt aux errements de trains et de bateaux. En ce sens il me semble opportun de revenir à la tradition de Link's Awakening avec une dévoilement de la map écran par écran. (c'est le vieux con qui parle). En effet, dans Minish Cap, on dévoile des secteurs entiers. La chose donne un sentiment de rentrer dans un stage et de le compléter quand on en sort après avoir plié le donjon. Ce jeu a d'ailleurs le cul entre deux chaises, il essaye de composer entre le monde classique des vieux Zelda et une logique de stages séparés.

On voit les lignes qui séparent et des changements de couleurs assez violent quand même.

Dans les Zelda post-OoT, le partage est désormais établi et perenne entre les domaines Goron, Zora et Gerudo (pour simplifier), ce qui me fait prodigieusement chier aussi. Là encore c'est une logique de stage qui s'applique, chose absente dans les vieux Zelda, qui étaient des mondes ouverts et cohérents sans changement si radicaux dans les tons. La map de A Link to the Past est très fongible, homogène, les transitions sont esthétiquement fluides et ne donnent pas aux différents lieux le sentiment d'avoir été pensés et créés à part.
Skyward Sword exagère même cela avec trois lieux aux identités marqués et connectés entre eux par la voie des airs, ce sont donc véritablement trois stages séparés (corriger moi si je dis une bêtise, je dois vraiment avancer dans ce jeu, mais y'a les JO^^).
Cette logique de stage m'emmerde prodigieusement et tue l'exploration qui est le propre de Zelda.

Ensuite, comme je le disait, Zelda c'est notre fantasy mais à la japonaise et qui dit fantasy dit aussi jeu de rôle. Dans son acception med-fan classique, le JDR conçoit que l'on est un aventurier qui s'aide de son épée et tout ce qui peut être utile sur le chemin, acheté ou non. Dans les LDVELH, il est fréquent de placer des objets dans son sac à dos et de les ressortir au moment adéquat, de même en JDR, le joueur consciencieux trouvera toujours un truc à taxer pour l'utiliser de façon improbable.
Les premiers Zelda restituent cette sensation, cette patine JDR à la perfection. Link trouve des objets du quotidien, des choses qui semblent trainer ou qu'on lui prête (un filet à papillon ou un flacon) et on lui trouve une utilité par la suite. Dans les premiers Zelda, Link trouve une flûte et non un Ocarina du Temps. Link trouve un arc et pas l'Arc des Héros.
Les objets sont désormais enchantés de façon systématiques et servent de plus en plus pour des features de gameplay ultra spécifiques. Ainsi le boomerang, trouvaille géniale de Zelda (objet original dans un JV avec un gameplay basé sur le stun comme on dirait aujourd'hui) se retrouve dans Twilight Princess mais comme Boomerang Tornade (il me semble même qu'il vous parle en plus) l'objet est enchanté et crée des tornades sur son passage et qui, comme par hasard, déclenche des interrupteurs en forme d'hélices. Merci Capitaine Evident...
Explorer un donjon n'est pas seulement le parcourir avec Link, mais aussi l'appréhender intellectuellement. Avec un boomerang classique sans "personnalité", sans identité marquée, il faudrait lui trouver son utilité par un jeu d'analogie. "Un interrupteur? Peut-être que le boomerang peut le déclencher en le lançant dessus... A moins que ce ne soit l'arc..."
Avec A Link to the Past, et les Zelda d'avant OoT, on est dans l'exploration du lieu mais aussi dans l'exploration de ses possibilités (Et je souligne au passage), on tatone le gameplay, on le teste. Et au désespoir, on teste un objet au pif et ça marche. Ainsi, en est-il des deux types de murs destructibles de A Link to the Past. Les deux se détruisent avec des bombes mais un de ces types de mur peut tomber en fonçant dedans.
Idem pour Maleficio, le boss de fin de Link's Awakenning qui se bats à l'arc mais aussi au boomerang. Dans le même jeu, les fléches-bombes font parti de cet arsenal possible, de celui que le joueur s'invente et qui n'est pas expliquer avec force tutoriaux dans le jeu, avec un petit exemple à montrer.
Dans cette veine là notamment, les tuto d'utilisation de l'épée me font grandement chier, maitenant on te tient la jambe pendant 10 minutes pour d'apprendre à te servir de l'épée...

Un boss prothéiforme et difficile à atteindre d'ailleurs, là encore excellente idée de gamedesign où on peut tatonner longtemps si on trouve pas l'objet adéquat et l'endroit où l'utiliser.


Désormais, le gameplay est posé sur des rails. Les interrupteurs ont des hélices? Hop, le Boomerang Tornade. Une statue immobile? Hop, un Baton Anima fait exprès...
Tous les jeux post-OoT sont rodés de la sorte. Impossible de faire les donjons dans le désordre là où A Link to the Past laissait plus de libertés. Je considère que cela est pire que les couloirs de FF XIII, car dans FFXIII, il faut t'accrocher à tes pompes pour survivre aux combats et il faut être imaginatif pour trouver les combinaisons.

Non mais sérieux quoi...

Pour ainsi dire, les Zelda d'avant OoT était des machines parfaites alors que les post-OoT sont des machines parfaites mais avec des rouages trop visibles. Les items ont une systématisation dans leur utilisation qui est gênante. Ainsi, quand on dit des Zelda, comme un reproche, qu'il faut toujours utiliser l'objet du donjon contre son boss, il me semble important de rappeler qu'à la base, c'est faux.
Dans le premier Zelda, les boss se torchent à l'épée ou l'arc et pour tuer Dodongo, il faut des bombes mais que tu trouves ailleurs au pif. Dans OoT on trouve, comme par hasard, le sac de bombes dans le donjon et comme par hasard, le boss est Dodongo.
Sérieux, les mecs, vous déconnez là...
Un sac de bombe comme objet de donjon, c'est d'une bêtise abyssale. Pourquoi ne laisse t-on pas Link prendre des bombes en magasin de suite? Alors qu'il a déjà un sac? Non! Il faut faire du gameplay ultra voyant, du gameplay et du game design qui insiste bien pour te montrer quoi faire.
"Regarde mon petit, là tu peux porter des bombes. Voilà, et pas avant hein... Et on te les donne maintenant car c'est pour le boss qui arrive d'accord?" C'est du gameplay qui te prends pour un attardé alors que curieusement, certains donjons sont toujours exigeants et t'arrachent les cheveux... Va comprendre.

Dans A Link to the Past, on achète les bombes comme ça, un peu au pif. Puis on explore et on bloque et là, on sort ses bombes. Dans le même jeu, si on trouve le bouclier miroir dans le Rocher de la Tortue, celui-ci ne sert pas contre le boss, il faut avoir les bâtons de glace et de feu, trouvés eux bien avant.
Dans la même veine, maintenant les points d'ancrage du grappin dans Skyward sont ultra voyants, on te montre un point rouge entouré de branches semblables à des flèches pour bien te l'indiquer... Et pourquoi ne pourrait-on pas laisser au joueur la possibilité de s'accrocher un peu partout? Et de se tromper pour le forcer à chercher son chemin?

Aonuma et les autres ont crées des traditions fausses dans Zelda que tout le monde considère maintenant comme des poncifs. La série est devenu une sorte de caricature gênante d'elle même, comme si ils essayaient de suivre un illustre modèle, mais en le comprenant de travers, en le réinterprétant de façon erronée mais en étant sûr  de le faire avec beaucoup de bonne volonté et de le faire bien.


Zelda prends une mauvaise direction, mais peut-être ai-je tort. Je ne désire pas un Zelda avec des gameplay nouveaux comme la Baguette des Vents ou un oiseau à faire voler. Je veux de l'exploration de gameplay, c'est différent.
Je veux retrouver une structure donjon-boussole-clef-boss complètement éculée mais qui t'oblige à allez la chercher la solution ailleurs que dans le trésor du donjon. Pour moi, Link est un héros qui se retrouve seul avec ses deux bras pour se démerder, c'est un peu le Mac Gyver du jeu vidéo, il doit composer avec un filet à papillons, des gants, des bottes, n'importe quoi... (dans ce sens, le mix Bottes de Pégase + Plume de Link's Awakening était génial, j'ai jubilé devant ma Game Boy quand j'ai découvert cette astuce).
Link doit explorer son gameplay, pas suivre les lignes tracés pour une WiiMote. 
Il y a rien de plus grisant dans Oracle of Ages que de tester son grappin hors de l'écran et voir que ça marche. 
Il n'y a rien de plus grisant que de découvrir le boulet de la Tour du Vautour et s'en servir pour casser les 4 piliers au terme de réflexions ubuesques.

Quatre piliers, une boule de démolition et débrouille-toi. Et le trésor du donjon ne te sert à rien sur ce coup-là

Il n'y a rien de plus génial que de poser une bombe devant un globe-interrupteur, puis de foncer sur les plots rouges pour remarquer qu'il te lèvent et te permettent de franchir un passage fermé si on y reste dessus (Link's Awakening aussi)

Tout ceci, c'est l'âme de Zelda, l'exploration du gameplay, le test des limites, le jeu dans ce qu'il a de plus pur et de plus libre. Au lieu de ça on se retrouve avec une chronologie que je trouve débile, avec des objets qui servent que trois fois pour un donjon (hein, l'Aérouage?). Chaque nouveau Zelda est pour moi un reboot pas le résultat d'une connexion foireuse entre des épisodes. Je ne peux tolérer de voir Link comme une réincarnation mécanique d'un précédent, d'un scénario qui se répète. Link est UN héros, pas une copie recto-verso d'un prédecesseur. Partir de ce twist scénaristique, c'est comme un aveu de s'enfermer dans cette logique. Link n'a pas de destin tout tracé avec une marque sur la main, avec des objets qui arrivent pile au bon moment dans un donjon pour le sauver. Link c'est un mec normal qui ne connait pas son destin et qui va se débrouiller avec ce qu'il trouve.

Revenir à un monde ouvert, à la Skyrim pourquoi pas, Xenoblade réussit à faire un monde vaste. Et surtout revenir à un aventurier normal. Nous forcer à nous débrouiller, à risquer des choses, à faire des mélanges d'objets et de gameplay... Nous forcer à se dire "Ce n'est pas ça qu'il faut faire quand même?" Et devoir le faire, comme tenter le saut à l'aveugle sur une corniche en-dessous et se planter, mais en mémorisant l'endroit pour y revenir après.
Pour moi c'est cela Zelda. Peut-être voudrai-je revenir à la 2D aussi...
Donc oui, je n'aime pas OoT  J'ai sans doute tort ou je dois rater un truc. Mais au moins vous savez pourquoi maintenant.

Enfin, ca ne m'empêchera pas de continuer à jouer à Zelda.

Eux au moins, ils sont toujours réussi...

Ajouter à mes favoris Commenter (25)

Commentaires

Zalla
Signaler
Zalla
ça c'est couillu comme article!
Je n'ai jamais eu de console de salon made in Nintendo. Je ne peux donc pas juger les Zelda. Par contre j'ai vraiment vu une différence entre les vieux zelda sur consoles portablmes type game boy et gameboy color puis ceux aujourd'hui sur nintendo DS.
Je ne suis pas rentrée dans les nouveaux, je les trouvais longs et répétitifs. Une sale impression de déjà-vu...
tutus
Signaler
tutus
Entierement d'accord avec conker. j'irai même plus loin en esperant que big N ne se soumette que le plus rarement possible à l'avis des fans. Ca a été fait avec twilight et ce ne fut pas une franche reussite. Pourvu qu'ils continuent à nous surprendre par des titres comme majora ou par des design couillus genre ww ou skyward
Conker
Signaler
Conker
"Je tiens cette répulsion de ma vision propre de Zelda, car Hyrule est un monde que j'ai assimilé et que j'ai réinterprété dans mon imaginaire. Les Zelda d'avant OoT forment la base de cette réinterprétation, et comme tous jeux d'avant l'ère 32-bits, la place laissée à l'imagination du joueur était plus importante dans le jeu vidéo."

Oui mais comme dit plus haut par Seb :
Seb : "D'après ce que j'ai saisi, l'histoire de timeline, c'est pour les fan surtout. Initialement, je suis à peu près sûr que Zelda c'est un conte et chaque jeu est une façon de le raconter."
Je suis absolument d'accord avec ça.

Et Zelda ne nous appartient pas. On peut chacun avoir notre vision de Zelda mais ce qui est bien c'est qu'a chaque épisode, cette vision est chamboulé. C'est comme tous ceux qui ont gueulé à l'arrivée de WW parce que pour eux Zelda c''était OoT.
Je pense que tu risques d'être satisfait sur WiiU, je sens bien le prochain Zelda WiiU en big monde ouvert même si la volonté de Nintendo de s'ouvrir au plus large public fait toujours flipper.

M'enfin, tu n'aimes pas OoT et tu n'aimes pas la 64, je ne sais pas même pas pourquoi je discute avec toi :ninja:
Martinman
Signaler
Martinman
Par contre Snake, un truc que tu ne peux pas nier, que même moi dont le Zelda préféré est Four Swords Adventure (pour le moment) et celui que j'aime le moins OoT, c'est ces fucking musiques !!! Ca tue quand même o_O
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Snake, ça me gène de te dire ça mais non, en fait, je jubile : t'es carrément à Zelda ce que je suis aux Final Fantasy. Même regard, même respect, même engouement et même déception... jusque dans la difficulté de supporter certains designs allant à l'encontre du plus élémentaire bon goût. ;)

Du coup, ton texte me rappelle beaucoup mon futur propre article-lynchage et j'ai d'autant plus envie de boucler ça vite.
Merci pour le bonus de motivation ;)
Sirtank
Signaler
Sirtank
Si on exclue l'argument "Majora Mask c'est laid et c'est du contre-la-montre pas du Zelda", qui me donne envie de ressortir ma capuche du KKK histoire de voir ce qu'elle vaudrait en vert, le reste de l'article est excellent.

Mais la rupture d'un monde ouvert à un univers plus réducteur depuis OoT n'est t'il pas la conséquence de ce que tu extrait de la série, à savoir que elle s'appréhende et s'intellectualise? Car si jadis c'est par le gameplay que cela se faisait, l'absence de possibilité de renouvellement de celui-ci (si aujourd'hui ont avaient encore le coup des dalle invisible, hésiterais t'ont une seconde?) n'a t'il pas encourager un transfert de cette notion aux graphismes et à la DA avec une dissociation de l'univers pour user de celui-ci comme une énigme et tenter de faire appréhender au joueur la symbolique que chaque jeu peut avoir en lui demandant d’interpréter, d'expliquer la cause ou l'origine de la représentation d'Hyrule qu'il à sous les yeux ?

La récente timeline des Zelda justifierait cette aspect plus global à mes yeux (même si elle est avant tout destinée au fan et que sa reste des réinterprétations) et le choix fait par OoT qui a permit quelque merveilles ne t'en déplaise même si pour ce qui est des 10 minutes de tuto à l'épée :lol:
Onink
Signaler
Onink
Totalement d'accord pour ce qui est de l'utilisation grossière des objets pour les "énigmes". C'est encore plus flagrant sur Skyward Sword, où on t'annonce clairement quel objet utiliser (une cible de flèche très voyante, une hélice a faire tourner, une corde à couper avec le scarabée...). Du coup, plus aucune réflexion, tout devient systématique... et le seul intérêt niveau gameplay de SS c'est à mon sens le combat à l'épée (par contre c'est mort si on est réfractaire à la wii mote...).

Et PYT, j'aimerais bien savoir à quel moment les concepteurs de SS sont vicieux, j'ai pas souvenir de passages prises de tête! (par mp si ça spoil! ^^)

Très bon article, même si je suis mitigé pour ce qui est du design :P
Snake_in_a_box
Signaler
Snake_in_a_box
@Yaden: Tout à fait, mais c'était moins visible à l'époque. Car aujourd'hui y'a les transitions entre les lieux qui sont plus violentes. La limite entre les 2 est très subtile j'en conviens. Mais je le voit comme ça.
Yaden
Signaler
Yaden
Article bien construit, très intéressant ! Pour revenir vite fait sur l'histoire de timeline, Skyward Sword donne la réponse à la fin du jeu, ce qui justifie tous les Links existants par la suite (puisque chronologiquement c'est le premier).

Je suis d'accord sur le fait que l'objet à utiliser est évident maintenant alors qu'avant (du temps où on ne pouvait pas aller sur Internet facilement chercher la réponse :P) il fallait se triturer les méninges un peu plus. Je suis aussi d'accord sur le rythme de Majora's Mask qui est ultra-frustrant et sur la grande fée de OoT. Je n'aime pas non plus l'astuce de Wind Waker et Skyward Sword pour éviter d'avoir à construire un monde cohérent, c'est de la fainéantise pure et simple (ou des limitations techniques ?)

Par contre je ne suis pas d'accord sur le fait que les anciens n'étaient pas "découpés" en niveaux: on ne peut sauter le ravin qu'après avoir eu la plume, déplacer les rochers après avoir eu le bracelet, brûler les plantes avec les graines de feu, avoir trouver la nouvelle saison au temple, etc etc... Ca a toujours existé !
Zinzolin_Hallucine
Signaler
Zinzolin_Hallucine
Oui, Batman n'a pas de gameplay émergent, GTAIII en a un. Je faisais plutôt référence à ces deux citations.

Explorer un donjon n'est pas seulement le parcourir avec Link, mais aussi l'appréhender intellectuellement. Avec un boomerang classique sans "personnalité", sans identité marquée, il faudrait lui trouver son utilité par un jeu d'analogie. "Un interrupteur? Peut-être que le boomerang peut le déclencher en le lançant dessus... A moins que ce ne soit l'arc..."
Avec A Link to the Past, et les Zelda d'avant OoT, on est dans l'exploration du lieu mais aussi dans l'exploration de ses possibilités (Et je souligne au passage), on tatone le gameplay, on le teste. Et au désespoir, on teste un objet au pif et ça marche.

en plus je trouve que tu montres une envie de gameplay émergent assez folle. En fait toi ce que tu veux, c'est retrouver la sensation qu'on eu les mecs en jouant à GTAIII à l'époque de sa sortie (comme moi) et qui ont eu à détruire une voiture avec un cadavre dans le coffre


J'attends la même chose que Snake niveau exploration de possibilité, pas forcément un gameplay émergent où on est dans la création, mais une solution peu-explicite et précise. Ah oui, si je suis pointilleux pour ce rien, c'est que je considère le ressenti différent. (ultra-subjectif donc)
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
@Zinzolin: j'ai pas dit que le gameplay de Batman était émergent je préfère le préciser des fois que ce soit ce que tu sous-entende.
Pour GTAIII, non c'est du gameplay émergent. Les développeurs n'ont prévu qu'une chose initialement, si la voiture qui contient le cadavre explose ou va dans l'eau, le jeu la considère comme détruite...comment tu la détruis, ça les développeurs s'en moquent...même s'ils peuvent très bien imaginer comment. Le gameplay émergent c'est utiliser ce qui est mis à ta disposition, les systèmes, pour réussir à réaliser quelque chose de particulier. Typiquement, le rocket jump de Quake, c'est du gameplay émergent. Ca te permet de sauter plus haut et d'atteindre plus rapidement des zones que tu pourrais potentiellement atteindre quoi qu'il arrive. Sinon tu dépasses les limites du jeu, c'est de l'exploit-bug.
P.Y.T.
Signaler
P.Y.T.
:worship:
Pour un non Whovian, tu as tout compris : You're brillant !
Par contre je ne suis pas d'accord sur ce que tu dis sur SS : honnêtement, il y a des moments où tu te dis que les concepteurs sont vicieux, très vicieux... Enfin tu comprendras quand tu auras plus avancé dans le jeu...
Miss V.
Signaler
Miss V.
Je ne suis qu'à moitié d'accord, mais je développerais quand j'aurais récupéré de mon épique journée de boulot :)
Zinzolin_Hallucine
Signaler
Zinzolin_Hallucine
Seb : En même temps, leur utilisation sont plutôt scripté et lorsqu'on découvre un objet il sert généralement tout de suite. Donc pour moi l'exploration c'est mort, en revanche, il y a une vraie magie dans leur utilisation pour les énigmes (scriptés mais plus complexte) et pour les phases d'infiltration.

Le comparatif avec le gameplay émergent n'est pas exact aussi, le gameplay émergent c'est un truc que les développeurs n'ont pas prévu genre empilé des caisses ou mixé deux parcours/approches différentes dans Deus Ex pour passer un niveau. Là, on parle de possibilité (souvent une ou deux) caché et peu-explicite, mais bien connu des développeurs.
Gorgoth
Signaler
Gorgoth
Bien que je ne partage pas ton avis (pour moi, Zelda ça se définit justement autrement que par son système de gameplay, ou en tout cas "pas que"), j'adore ton argumentation : c'est logique, c'est pertinent, et ça ne juge pas les jeux critiqués en dehors de ton propre prisme.

Donc rassure-toi, tu ne manques rien à ne pas aimer Ocarina of Time, à moins bien sûr que tu n'aies envie de changer ta vision de ce que doit être un Zelda ;)
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
@Snake: D'après ce que j'ai saisi, l'histoire de timeline, c'est pour les fan surtout. Initialement, je suis à peu près sûr que Zelda c'est un conte et chaque jeu est une façon de le raconter.
Snake_in_a_box
Signaler
Snake_in_a_box
@martinman: je ne suis pas dur avec les graphismes, la N64 a les capacités qu'elle a, point... Je n'attaque pas une DA en étant sur de mon fait, c'est pas mon style c'est tout. Cloud était très polygonés aussi mais je l'adorais malgré son modèle 3D... Donc le problème n'est pas là. C'est vraiment la vision d'un artiste qui me fait chier.
Et c'est un truc que je pense depuis toujours; que j'ai laissé mûrir, mais bon a une époque (que t'as pas connue petit chenapan) il était interdit de dire quoique ce soit sur OoT...
Aujourd'hui me semblait le bon moment pour dire ce que j’avais sur le coeur avec cette série que j'adore et avec laquelle j'ai de merveilleux souvenirs, dixit mon poste de hier...
Snake_in_a_box
Signaler
Snake_in_a_box
@seblecaribou: "Miyamoto a toujours dit que pour lui Zelda c'était un seul conte, mais réinterprété par des narrateurs différent." Auquel cas mon hypothèse de reboot perpétuel est la bonne.
Or, maintenant il y a une timeline de sortie: http://www.jeuxvideo...in-devoilee.htm
Et elle est officielle il parait. Donc on est plus dans la réinterprétation comme tu dis mais dans la suite et une cohérence inter-épisodes qui créé de toutes pièces le retour du héros de La Triforce, chose qui n'existait pas à la base, le coup de la marque sur la main et tout ça...
Après, merci pour l'exemple GTA, car je ne connais pas les jeux, mais oui, c'est exactement ce que je voulais dire.
Martinman
Signaler
Martinman
Perso, je trouve que t'es dur sur les graphismes -_-
C'EST DE LA 64 BORDEL !!! Si tu veux un jeu pas polygoné, tu joue aux jeux de Rare et voila merde !

Après, je suis pas fan de OoT, j'ai une préférence pour les jeux 2D ! Mais de là à dire que Zelda prends une mauvaise direction alors que ça fait 15 ans qu'on a droit à des Zelda en 3D, t'exagères :/
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
Je trouve que le seul jeu qui a réussi à retourner les mécaniques de Zelda, c'est Batman AA et AC. La raison toutes simple c'est que les objets ne servent pas juste à l'exploration, ils servent aussi à l'attaque furtive (genre le batarang que tu peux accélérer et qui fait tomber les mecs) et pendant les combats au corps à corps. Du coup même en connaissant leur utilité de base pour progresser dans le décors, tu finis toujours par découvrir des plombes après la première utilisation que tu peux t'en servir d'une autre manière.
Kyalie
Signaler
Kyalie
Tingle dans OoT ? @_@
Tu regardes beaucoup de jeux de cette époque, beaucoup avait de gros problèmes de DA ; dans le genre remake, j'ai Baldur's gate en tête de file.
Tu reproches aux personnages d'être caricaturaux, inesthétiques, mais c'est ce qui fait le charme de ces jeux à mon sens ; un peu comme dans FF9 par exemple (qui lui a une DA tout à fait réussie par contre).

Chuis assez d'accord concernant les énigmes cependant qui étaient déjà en partie prévisibles dans OoT.
Zinzolin_Hallucine
Signaler
Zinzolin_Hallucine
La déconstruction d'un mythe ; j'étais plutôt réfractaire au début ça me semblait ultra-subjectif, mais il y a une vraie réflexion derrière et surtout un vrai ressenti. En tout cas, ce billet assumé fait plaisir. Je partage le point de vue sur l'exploration qui est devenu trop prévisible dans les jeux actuels qui ont repompé les Zelda 3D.
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
"Je ne peux tolérer de voir Link comme une réincarnation mécanique d'un précédent, d'un scénario qui se répète. Link est UN héros, pas une copie recto-verso d'un prédecesseur"

Je commente juste cette phrase avant de t'applaudir des deux mains. Malheureusement sur ce point, tu as tort (et le tort tue...génial). Miyamoto a toujours dit que pour lui Zelda c'était un seul conte, mais réinterprété par des narrateur différent. Ce serait sympa de nous raconter un autre conte pour changer sinon.

Pour ce qui est du reste, déjà, j'ai adoré ton article, mais en plus je trouve que tu montres une envie de gameplay émergent assez folle. En fait toi ce que tu veux, c'est retrouver la sensation qu'on eu les mecs en jouant à GTAIII à l'époque de sa sortie (comme moi) et qui ont eu à détruire une voiture avec un cadavre dans le coffre; alors on fait quoi? On piège la bagnole et on attends que quelqu'un la choure en la laissant dans un quartier craignos? On la fait couler aux docks? On lui tire dessus pour qu'elle explose?

Le souci c'est que ça, ça demande un jeu basé sur du systémique et pas des inventions de gameplay. Zelda ça a toujours été des jeux où tout était prévu, même si quelques option s'offrait à toi. C'est comme Deus Ex, c'était une révolution à l'époque, mais dans l'absolu, il y avait quatre ou cinq manières scriptées de résoudre le même problème. Je pense que ce qui te "fausse" ton jugement (je mets des guillemets parce qu'il y a pas de faux ou de vrai) c'est que tu vois les mécaniques aujourd'hui (d'ailleurs tu le dis toi même) et non pas qu'elles sont bien ou mal foutues.

Ca me donne envie d'écrire un article sur mon rêve dans un jeu en monde ouvert :lol:
Voron
Signaler
Voron
Ah ouf enfin quelqu'un comme moi qui l'a trouve moche la fée dans OOT :D

Article fort intéressante. Je partage plus où moins ton point de vue sur OOT, je l'ai fait que récemment, et même sur 3DS, je trouve qu'il a pas le même charme que les épisode en 2D, ou l'imagination prenait le pas sur ce qu'on voyait à l'écran. Si t'aime pas OOT ça doit aussi être comme moi: on a pas la nostalgie par rapport à ceux qu'il l'ont fait sur N64.
Sharn
Signaler
Sharn
Espèce de grand malade. Nous parler de la réalisation des personnages pour glisser tout doucement vers une explication des rouages des Zelda c'est du grand art. C'était excellent et pourtant j'ai joué à bien peu de Zelda. :)

Édito

L'actualité trépidante du jeu vidéo oblige à la plus grande prudence.
Le but de ce blog est donc de proposer à tous les joueurs en quête de la vérité des news de qualité, vérifiées et objectives.
Mais la rigueur de ces articles n'empêche pas néanmoins d'exposer des avis affutés et des critiques constructives qui ne manqueront pas d'élargir l'esprit des gameblogueurs ouverts aux thèses le splus audacieuses.

Si ce blog reste un oasis d'où jailli une source intarrissable de savoir, il n'en reste pas moins un havre accueillant où les sens seront nourris d'illustrations de qualité, bien que portés plutôt sur un look en particulier.

Quand l'actualité (toujours trépidante, rappelons-le) me laissera quelque latitude, je parlerai aussi d'animation et de sujets autrement plus graves comme... Euh... Le jeu vidéo, tiens. Ou les mechas.... (c'est important les mechas, vu les  films de merde qui sortent en ce moment...)

Sur ce...

Il faut pardonner à ses ennemis mais pas avant de les avoir vu pendus. (Heinrich Heine)

Archives

Favoris