Intrigue

Intrigue

Par Snake_in_a_box Blog créé le 14/12/10 Mis à jour le 18/10/16 à 17h43

Look up at The Sky...
There must be a fantasy.

Ajouter aux favoris
Signaler

Allez, partant pour un re-post?
Dans cette session de rattrapage, je vous propose de découvrir le pourquoi du comment de la Saint Valentin. Car oui, il y a un semblant de fond de cause  à l'outrageux épandage de coeurs et de rouge dans les vitrines de nos boutiques les mieux achalandées.

Valentin de Térni était un curé du IIIème siècle, à une époque où on cohabite entre chrétiens et païens. En même temps, dans la péninsule italienne de cette époque, on cohabite beaucoup: entre le christiannisme qui s'installe, et les "barbares" qui décident d'organsier des charters en direction de l'ouest de l'Europe.
Au milieu de tout ça, notre curé Valentin a pris une bien facheuse habitude: il marie les gens à la chaine, ce qui a pour conséquence directe de priver l'empereur de troupes fraiches pour bastonner l'Alaman ou le Wisigoth.
Claude II le Gothique, parce que c'est comme ça qu'il s'appelle, est un vrai goth. Et en plus d'avoir des posters de Megadeth ou de Nightwish sur les murs de son palais, il n'aime pas trop les curés, surtout quand ils vident son vivier de troupes.
Ni une, ni deux, Claude le Goth va apprendre à Valentin qu'on ne déconne pas avec ses légions "tro d4rk" et enferme notre malheureux prêtre dans une geole, elle aussi sans doute tro d4rk avec des chaines aux mûrs, des croix inversées et des têtes de boucs. 
 
La saint Valentin est comme toutes nos fêtes actuelles: les chrétiens, en manque d''inspiration, décident une nouvelle fois de pomper les anciennes célébrations et de les reconvertir à la sauce JC. Après la fête de la mi-hiver qui devient Noël, les Saturnales qui se scindent pour fusionner avec Noël et le carnaval ou même Halloween qui dérive de la Samain irlandaise, la saint Valentin est à l'origine, non pas la fête d'un prêtre martyrisé qui soi-disant mariait les amoureux en secret, mais bien la descendante d'une fête romaine, bien paillarde comme il faut, les Lupercales.
 
Les Lupercales ont lieu entre le 13 et le 15 février, c'est à dire plus ou moins vers la fin de l'année romaine. Elles sont à la base un rituel de purification pour l'année à venir et implique des prêtres de Faunus, dieu protecteur des troupeaux.
Dans la grotte qui était censée avoir abrité Romulus et Remus lors de leur allaitement par la louve (d'où le nom de lupercales: lupus, le loup en latin), les prêtres sacrifiaient un bouc dans un premier temps.
Une fois la bête occise, la lame du couteau qui avait servi à cette besogne était appliqué sur le front de deux jeunes romains élus, symbolisant les fondateurs de Rome, et seulement vêtus de pagnes en peau de bouc.
Une fois cette bénéduction accomplie, le prêtre taillait des lanières ensanglantées dans la peau du bouc sacrifié et les remettaient au deux romains participant.
Ces derniers, ainsi équipés, couraient alors partout dans Rome en fouettant de leurs lanières les femmes sur leur passage. La chose était censé en effet les rendre fécondes si elles désiraient des enfants.
 
Alors, si vous voulez faire une vraie Saint Valentin, il vous faut un bouc, un couteau et une grotte. Après, à poil et vêtu juste d'un pagne, vous foncer dans la rue en gueulant et vous prenez bien soin d'aggresser toutes les donzelles sur votre parcours en les fouettant z-avec des lanières de peau de bouc sanguinolente.
Pas d'objection?
 
Bon? Qui est motivé pour tenter ça ce soir?
 
 
Par contre, vous noterez dans ces images toute la perfidie de la Saint Valentin japonaise, qui derrière l'offrande de délicieux chocolats, n'est au final qu'un piège progestatif  qui vise uniquement à faire dépenser à la gent masculine un mois plus tard, lors du White Day, un cadeau bien plus couteux encore.
Désolé donc pour ces images insoutenables, témoins de la ruine du porte-feuille de nombreux japonais...
Ajouter à mes favoris Commenter (13)

Commentaires

Sharn
Signaler
Sharn
Et les taxes putain. La taxe sur les urinoirs fallait la créer!
Snake_in_a_box
Signaler
Snake_in_a_box
Quand tu construis un amphithéâtre de 60 000 personnes rien que pour les combats de gladiateurs et les exécutions publiques, t'es forcément un king de l'entertainment et de la déconne B)
Kelun
Signaler
Kelun
On peut dire ce qu'on veut sur les Romains, mais ils savaient s'éclater. B)
chocolat
Signaler
chocolat
J'avais liker que pour l'explication!!! è__é
Strife
Signaler
Strife
Ce que j'aime bien ici, c'est qu'entre deux posts où je fais semblant d'être instruit, je peux lire des articles avec de la vraie culture dedans ^_^
Lord_darcky
Signaler
Lord_darcky
Je suis celte moi, pas romain, on ne fouette pas les femmes chez nous, y'a juste le sacrifice :genre: (m'enfin techniquement il y est sensé avoir un sacrifice toutes les deux semaines donc bon, on commence vite à être à court de chèvres/bouc/mouton/vierge :ninja:)
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Je me disais bien... :lol:

N'empêche, je vois tout à fait Lord Darcky adhérer à cette vision-là. B)
Voron
Signaler
Voron
J'ai même pas capté que c'était un re-post :lol:
Snake_in_a_box
Signaler
Snake_in_a_box
Si Ashlotte repasse par là, elle serait tout à fait d'accord :D
(choco il peut pas il a déjà liker cet article y'a 2 ans :genre:)
Voron
Signaler
Voron
Owi, fouettons des moe!
Donald87
Signaler
Donald87
C'est un peu dur pour les boucs ... Non ? :D
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Ha ben l'histoire du bouc et du couteau, ça rend cette fête tout de suite plus sympa, je trouve !
Ashlotte
Signaler
Ashlotte
GNNNNNNNNNNN.

J'ai envie d'acheter toutes ces jeunes filles, et de les mettre dans une vitrine dédiée au moe moe.

Édito

L'actualité trépidante du jeu vidéo oblige à la plus grande prudence.
Le but de ce blog est donc de proposer à tous les joueurs en quête de la vérité des news de qualité, vérifiées et objectives.
Mais la rigueur de ces articles n'empêche pas néanmoins d'exposer des avis affutés et des critiques constructives qui ne manqueront pas d'élargir l'esprit des gameblogueurs ouverts aux thèses le splus audacieuses.

Si ce blog reste un oasis d'où jailli une source intarrissable de savoir, il n'en reste pas moins un havre accueillant où les sens seront nourris d'illustrations de qualité, bien que portés plutôt sur un look en particulier.

Quand l'actualité (toujours trépidante, rappelons-le) me laissera quelque latitude, je parlerai aussi d'animation et de sujets autrement plus graves comme... Euh... Le jeu vidéo, tiens. Ou les mechas.... (c'est important les mechas, vu les  films de merde qui sortent en ce moment...)

Sur ce...

Il faut pardonner à ses ennemis mais pas avant de les avoir vu pendus. (Heinrich Heine)

Archives

Favoris