Intrigue

Intrigue

Par Snake_in_a_box Blog créé le 14/12/10 Mis à jour le 18/10/16 à 17h43

Look up at The Sky...
There must be a fantasy.

Ajouter aux favoris
Signaler

Dans mon collège, le CDI était un endroit que l'on évitait dans la mesure du possible. Gouverné par un documentaliste coincé du cul au strabisme perturbant, la place ne faisait pas bon vivre. Sachant en outre que beaucoup de ces petits cons de collégiens sont des allergiques aux livres, on devine aisément qu'il faut être contraint par un exposé d'histoire pour y mettre les pieds.
Nous sommes en 1997, et je m'y plait dans ce CDI. C'est l'endroit où on me fait le moins chier, où j'ai découvert au détour d'un rayonnage Le Seigneur des Anneaux et où je peux assouvir mon besoin de connaissances et lire une petite BD de temps en temps.

Mais nous sommes en 1997, et cette donne va radicalement changer, car 97, c'est l'année où un PC du CDI, qui tourne sous Windows 95, va avoir l'insigne honneur de recevoir le premier jeu vidéo autorisé à franchir légalement le portail du collège: (roulements de tambour) Versailles


Ce point 'n' click vous met dans la peau de Lalande, jeune valet qui sera chargé d'enquêter subtilement contre un pamphlétaire qui menace notre bon vieux Louis XIV.
Serious game alors que le terme apparaitra 10 ans plus tard, le jeu avait pour but de nous impliquer dans l'histoire de France au XVIIème et de nous faire connaitre ce joyau de notre patrimoine qu'est le château de Versailles.

Je n'ai même pas réussi à trouver du gameplay du jeu en français... C'est grave.

A partir de là, le CDI sera pris d'assaut, tous voudront squatter le PC entre midi et deux pour progresser au fil des Actes, qui reprennent le découpage d'une journée typique du Roi, du levé au couché.
Beaucoup se lanceront dans l'aventure mais peu y mettrons un terme, car l'Acte I s'est révélé retors pour beaucoup, et le seul objet crédible à notre disposition semblait être une petite clef et une paire de ciseaux. Pendant des semaines, tous ceux qui prétendaient à une pause vidéoludique erreront dans les salles de Versailles à la recherche de la fin de l'Acte I.
Et c'est dans une conversation qu'un de mes amis (grand joueur PC) lâchera nonchalamment "Ah mais les ciseaux faut s'en servir pour ouvrir le coffre". Créant ainsi une ruée vers le CDI pour voir enfin la fin de l'Acte I, avant de tous se rendre en LV2 (espagnol).

Ainsi, au fil des blocages, c'est cet ami qu'on viendra consulter (pendant que votre serviteur faisait le MJ ^^). Lui comme nous autres, en temps normal déconsidérés par ces ados cruels et imbéciles, se verra mis au centre des attentions et des questionnements car il avait réussi à masteriser Versailles. Le geek devenu héros, comme dans un teen movie.
Je n'aurai que peu le loisir de toucher moi-même au jeu, car mes heures d'études étaient mal placées... 
D'ailleurs, je vais regarder si le jeu n'est pas en abandon-ware pour voir si je peux enfin le terminer.

Mais pendant que ces petits cons lisaient "Je m'en vais mais l'Etat demeurera toujours" et chouinaient à la moindre énigme, nous, nous moquions depuis longtemps de Georges Stobbart et de ses poches de veste où l'on range n'importe quoi, on éclatait de la taule sur Destruction Derby 2 et des gens sur Die Hard.

Ouais, même sans connaitre le terme, en 97, les casu nous faisaient déjà chier...

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Commentaires

Snake_in_a_box
Signaler
Snake_in_a_box
Bonne idée tiens, je me demande si il peut marcher sous seven.
iWax
Signaler
iWax
PS: je viens de retrouver le jeu chez moi, je pourrais peut être le tester ;)
iWax
Signaler
iWax
Ma soeur n'est pas trop jeux vidéo à part le premier Zelda sur gameboy, et ce jeux ! qu'elle a fini a 100% en grande fan de Louis XIV
ronan72
Signaler
ronan72
Haha super :D .....mais vraiment super ton histoire ;D

Édito

L'actualité trépidante du jeu vidéo oblige à la plus grande prudence.
Le but de ce blog est donc de proposer à tous les joueurs en quête de la vérité des news de qualité, vérifiées et objectives.
Mais la rigueur de ces articles n'empêche pas néanmoins d'exposer des avis affutés et des critiques constructives qui ne manqueront pas d'élargir l'esprit des gameblogueurs ouverts aux thèses le splus audacieuses.

Si ce blog reste un oasis d'où jailli une source intarrissable de savoir, il n'en reste pas moins un havre accueillant où les sens seront nourris d'illustrations de qualité, bien que portés plutôt sur un look en particulier.

Quand l'actualité (toujours trépidante, rappelons-le) me laissera quelque latitude, je parlerai aussi d'animation et de sujets autrement plus graves comme... Euh... Le jeu vidéo, tiens. Ou les mechas.... (c'est important les mechas, vu les  films de merde qui sortent en ce moment...)

Sur ce...

Il faut pardonner à ses ennemis mais pas avant de les avoir vu pendus. (Heinrich Heine)

Archives

Favoris