Intrigue

Par Snake_in_a_box Blog créé le 14/12/10 Mis à jour le 18/12/17 à 10h34

Look up at The Sky...
There must be a fantasy.

Ajouter aux favoris
Signaler
(Jeu vidéo)

Spoiler alert: Cette série d’articles, étalés sur plusieurs semaines, dévoilent la majorité des développements narratifs de Persona 5. Ce post s’adresse donc en priorité à ceux qui ont fini le jeu et qui souhaitent des éclaircissements sur les références mythologiques et tarologique de ce jeu

Pour revenir au sommaire, cliquez ici

XVIII - La Lune - Yuuki Mishima

Si scénaristiquement Mishima a un rôle central dans les derniers développements du jeu et nécessiterait un article sur cette importance, nous allons ici nous attacher plus spécifiquement à ce qu’apporte le personnage en relation avec son arcane.

Dans la même classe que le Protagoniste et Ann, il est la première personne à faire le lien entre ses camarades et les Phantom Thieves. Si le personnage apparait au premier abord comme une victime, la destruction du premier Palace va le transformer en administrateur du site des Phantom Thieves, faisant leur promotion et permettant aux gens de dénoncer les injustices dont ils sont victimes (et de faire le tri entre les demandes sérieuses et les trolls).
Dans le tarot de Marseille, la Lune est le symbole de ce qui est dissimulé et par extension de l’inconscient, de l’intuition. L’arcane parfait pour Mishima, qui avec sa personnalité assez effacée (Futaba le qualifiera de “PNJ”), trouve ici sa place . Soutien officieux des Phantom Thieves, il va travailler dans l’ombre pour les mettre sur le devant de la scène avec succès tant leur site, le Phan-site, sera suivi et recevra des demandes d’aides.

En tant qu’arcane de l’inconscient, Mishima est le seul des personnages à avoir pu lutter contre son démon intérieur (le pouvoir de contrôle du site lui monte à la tête) et à avoir expérimenté le changement cognitif sans intervention des Phantom Thieves. Cet exploit nous montre aussi comment il est important dans le tarot de ne pas raisonner en terme de passivité = négativité. Être passif n’est pas forcément une chose mauvaise, Mishima en défendant un collégien malmené ne va pas combattre directement (à la façon d’un Ryuji par exemple). Il va agir par la subtilité et le bluff. (il utilise son portable comme menace pour filmer et appeler la police).

Vas-y bonhomme! Tu peux le faire !

Cette passivité face aux évènements qui lui est néfaste en début de jeu (il est seulement une victime), se transforme à la fin en force. En prenant du recul et en laissant les évènements se dérouler, Mishima en prendra la pleine mesure, et pourra le moment venu, sauver les Phantom Thieves en les ré-ancrant dans la réalité dont ils allaient être effacés (à la fin du jeu).
Lors du dernier niveau de Confidant, le lycéen nous expliquera vouloir se lancer dans le projet d’un documentaire visant à raconter les exploits des Phantom Thieves. Une dernière fois, Mishima accepte d’être l’homme de l’ombre, laissant la lumière à ses idoles tandis que, comme la Lune du tarot, il reste plongé dans la nuit.

 

Article suivant

Voir aussi

Jeux : 
Persona 5
Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

Snake_in_a_box
Signaler
Snake_in_a_box
C'est, en effet, largement avancé dans le cadre du Wiki du personnage. La simple coïncidence n'est pas permise ici.
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
(oui, je n'ai pas trouvé de vanne, ce coup-ci, pardon !).
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Il serait intéressant d'établir un parallèle avec son presque-homonyme "de la vie réelle", d'autant que ce dernier a écrit un ouvrage intitulé "confession d'un masque". Je doute que ce ne soit qu'une coïncidence ! :)

Édito

L'actualité trépidante du jeu vidéo oblige à la plus grande prudence.
Le but de ce blog est donc de proposer à tous les joueurs en quête de la vérité des news de qualité, vérifiées et objectives.
Mais la rigueur de ces articles n'empêche pas néanmoins d'exposer des avis affutés et des critiques constructives qui ne manqueront pas d'élargir l'esprit des gameblogueurs ouverts aux thèses les plus audacieuses.

Si ce blog reste un oasis d'où jailli une source intarrissable de savoir, il n'en reste pas moins un havre accueillant où les sens seront nourris d'illustrations de qualité, bien que portés plutôt sur un look en particulier.

Quand l'actualité (toujours trépidante, rappelons-le) me laissera quelque latitude, je parlerai aussi d'animation et de sujets autrement plus graves comme... Euh... Le jeu vidéo, tiens. Ou les mechas.... (c'est important les mechas, vu les  films de merde qui sortent en ce moment...)

Sur ce...

Archives

Favoris