Intrigue

Par Snake_in_a_box Blog créé le 14/12/10 Mis à jour le 03/09/17 à 15h55

Look up at The Sky...
There must be a fantasy.

Ajouter aux favoris
Signaler
(Jeu vidéo)

Spoiler alert: Cette série d’articles, étalés sur plusieurs semaines, dévoilent la majorité des développements narratifs de Persona 5. Ce post s’adresse donc en priorité à ceux qui ont fini le jeu et qui souhaitent des éclaircissements sur les références mythologiques et tarologique de ce jeu

Pour revenir au sommaire, cliquez ici

II - La Papesse - Makoto

Pour le deuxième arcane du tarot, Persona 5 va tout naturellement confier ce rôle à Makoto Niijima, la présidente du conseil des élèves de son lycée. En représentant une femme assise sur un trône surmonté d’un dais, un livre sur les genoux et une tiare pontificale, la Papesse s’impose de suite comme une femme de pouvoir. Mais c’est un pouvoir passif, posé. Nous verrons que le pouvoir actif appartient à l’Impératrice juste après.
Ce pouvoir passif n’est donc pas celui de l’action, mais de la réflexion. Makoto est dans Persona 5 la tête pensante du groupe. Excellente élève (il faut monter son niveau de “Knowledge” pour démarrer le Confidant), jeune fille sérieuse et appliquée, elle sera de tous les plans et mettra, en intégrant les Phantom Thieves, un peu d’ordre dans la stratégie à suivre.

La Papesse représente le savoir, mais aussi la sagesse. Symbolisée par le livre ouvert sur ses genoux et la tiare, cette sagesse est montrée mais n’est pas tournée vers lui (elle semble plutôt regarder un auditoire, comme si on était extérieur à une conversation ou un cours). La Papesse possède le savoir mais ne le livre pas entièrement au consultant, qui doit faire l’effort d’aller le chercher (c’est tout le cheminement décrit par le Tarot).
Jeune femme intelligente, Makoto est aussi la fille d’un commissaire de police et la soeur d’une procureur, elle a donc grandi dans un milieu où l’ordre et la justice sont primordiaux, elle-même désirant devenir commissaire de police. Le livre de la Papesse peut alors être vu comme un livre de lois, dont elle serait la récipiendaire. Si l’idée de justice et rectitude est prégnante jusque dans le design du personnage (elle équipe un Colt de shérif avec un costume bardé de fer), cette même idée est aussi présente en négatif chez le personnage.

L’aspect négatif de la Papesse, en tant qu’arcane passif, est la froideur. C’est cette froideur dont fait preuve Makoto qui, sous l’influence de son principal (elle est menacée dans son avenir scolaire et, par extension, professionnel) va se comporter de façon inquisitrice et revêche envers le groupe naissant de Phantom Thieves (Ann, Ryuji, Yusuke et le Protagoniste). Et c’est l'éveil de sa Persona (Johanna), qui va détruire cette persona (son masque social au début du jeu) acerbe et fouineuse, source de souffrance pour Makoto.

Ne restez pas devant, ça va taper...

Une fois la crise du troisième Palace passée, Makoto n’en a pas fini avec la facette négative de la Papesse. Si la jeune femme s’impose naturellement comme tête pensante et sagesse du groupe, véritable pilier de pondération entre la désinvolture d’Ann et de Ryuji, elle va traverser une autre crise, qui sera tout l’enjeu des niveaux de Confidant entre elle et le Protagoniste. Makoto estime en effet qu’elle n’est pas une jeune fille de son temps et qu’à ce titre, elle est en train de gâcher sa jeunesse par ses responsabilités et une attitude trop distante. Elle va ainsi s’enticher d’une camarade de classe dont l’attitude plus “libre” est perçue comme étant en adéquation avec son époque, et donc un possible modèle à suivre. Quand notre Protagoniste se trouvera projeté au rang de petit ami de façade (pour faire bonne figure, vous comprenez), Makoto découvrira que son ”amie” bien loin d’être “in” est juste une pimbêche influençable qu’il faudra sauver malgré elle. Là encore le sens aigu de la justice de Makoto n’est jamais loin.
Après cette mésaventure, Makoto prendra conscience que malgré son image collet monté, l'excès inverse est loin d’être souhaitable et peut conduire à un comportement tout aussi délétère.
Makoto va comprendre que l’équilibre et la mesure en toute chose est largement préférable, respectant là la sagesse de son arcane,  et cet équilibre, elle le trouvera dans sa résolution nouvelle en suivant les traces de son père dans la police. Makoto Niijima cesse alors de se soumettre aux injonctions de sa soeur, de son principal et par extension de la société pour trouver sa propre voie qui ne renie pas non plus sa nature profonde.

 

Les Personas de Makoto

Johanna: La papesse Jeanne est une figure quasi-légendaire dont on ne sait pas vraiment si elle a existé ou non... Visiblement étudiante, elle se serait déguisé en homme pour pouvoir poursuivre ses cours et aurait réussi à entrer à la Curie romaine. Après avoir atteint le cardinalat, elle aurait réussi tout aussi facilement à devenir Pape, étant reconnue pour son savoir et sa piété. C’est lors d’une procession qu’elle aurait accouché en public révélant ainsi la supercherie. Elle aurait été ensuite lapidée par la foule en colère devant cette tromperie. Cette histoire, largement démontée aujourd’hui (il n’y a pas de place pour intercaler un pape sur cette période, le IXème siècle, et il n’y avait pas d’universités en Angleterre ou à Athènes) est née au cours du Moyen-Age et a réussi à devenir en son temps une sorte de légende urbaine qui perdure jusqu’à nos jours et qui trouve encore un écho: la papesse Jeanne serait celle du tarot de Marseille que nous étudions en ce moment même.
Malgré le caractère fantasmé de cette histoire, il n’en reste pas moins que par cette légende, et par l’exploit fictif de Jeanne où elle parvient à accéder aux plus hautes fonctions par sa  sagesse et son savoir, elle mérite de figurer parmi les Tricksters du jeu.

Anat: Déesse phénicienne et soeur de Baal, elle est souvent rattachée à Ishtar. Elle rejoindra le panthéon égyptien avec l’invasion Hyksos où elle finira par se fondre avec Hathor. Anat aurait tué Mot, le dieu de la mort pour sauver Baal, faisant d’elle une déesse protectrice des guerriers. Elle brandi souvent une hache fenestrée, arme typique des populations de l’époque qu’on lui donnait en offrande  (à rapprocher peut-être d’Athéna chez les grecs).

 

Article suivant

Voir aussi

Jeux : 
Persona 5
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

Atred
Signaler
Atred
Oui, une fois publié en entier il devrait être en home pendant environ 1 mois. Le temps pour tout le monde de lire et prendre une leçon de blogging sérieux.
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
On va voir combien de temps ce dossier remarquable va réussir à éviter la Home.
Jusqu'ici, j'avoue qu'il est étonnamment doué.
Dommage, parce qu'il mérite une visibilité maximale...

Édito

L'actualité trépidante du jeu vidéo oblige à la plus grande prudence.
Le but de ce blog est donc de proposer à tous les joueurs en quête de la vérité des news de qualité, vérifiées et objectives.
Mais la rigueur de ces articles n'empêche pas néanmoins d'exposer des avis affutés et des critiques constructives qui ne manqueront pas d'élargir l'esprit des gameblogueurs ouverts aux thèses les plus audacieuses.

Si ce blog reste un oasis d'où jailli une source intarrissable de savoir, il n'en reste pas moins un havre accueillant où les sens seront nourris d'illustrations de qualité, bien que portés plutôt sur un look en particulier.

Quand l'actualité (toujours trépidante, rappelons-le) me laissera quelque latitude, je parlerai aussi d'animation et de sujets autrement plus graves comme... Euh... Le jeu vidéo, tiens. Ou les mechas.... (c'est important les mechas, vu les  films de merde qui sortent en ce moment...)

Sur ce...

Archives

Favoris