Intrigue

Par Snake_in_a_box Blog créé le 14/12/10 Mis à jour le 03/09/17 à 15h55

Look up at The Sky...
There must be a fantasy.

Ajouter aux favoris
Signaler

Je vous avoue, je ne pense pas spécialement soulever les foules avec celui-là. Mais je voulais quand même l'écrire, ou perdre du temps en l'écrivant, et surtout le partager. Alors bon, on ne va pas se mentir hein, l'intérêt du truc est très relatif, mais je me dis que sur un malentendu, quelqu'un va peut-être vouloir se renseigner sur le sujet.
Et là, paf!  L'article sera tout prêt, je dirais même dans les starting-blocks, pour contenter le curieux en quête de réponses.
En quête de réponses donc, pour ce sujet en particulier qui est, attention, les Arcanes majeurs du tarot d'Evangelion.

Je m'étais fendu à l'époque d'un article sur le Tarot de Marseille dans le jeu vidéo, un truc monstrueux qui avait fait sauté la limite de taille des articles de blog, m'obligeant à scinder le délire en deux. Je pense à ce sujet mériter avec cet article la deuxième place dans le classement des posts de blogs les plus longs. Liehd est devant avec son article marathon sur FF.
Je devrais d'ailleurs reprendre cet ancien article pour corriger un peu le tir sur deux-trois points aussi. On verra.

Et donc (les enfants ne faites pas ça chez vous, on ne commence jamais une phrase par "donc"), et donc disais-je le Tarot Evangelion...

Evangelion, c'est peut-être ce qui se fait de pire en terme de goodies. Le racolage le plus putassier existant qui va des baguettes Eva-01 aux plug-suits pour cosplay à 1 000 ¤ en passant par la figurine de Reï sur le siège des toilettes pendant sa miction.
(PS: depuis que j'ai vu ça, je ne vais pas bien) 
(PPS: par contre c'est depuis qu'il a vu The End of Evangelion que Liehd ne va pas bien)
(PPPS: avant ça il était parfaitement normal)
(PPPPS: moi, c'est depuis les nouveaux films Eva que je vais encore moins bien.) 
(PPPPPS: j'ai appris l'existence des post-post-post-post scriptum avec Gandalf.)

Par contre, si le mershandising autour d'Eva est racoleur au possible, il y a bien un goodie qui mérite d'être sauvé de l'auto-da-fe (non, l'auto-da-fe n'est pas une Citroën de 1974), et c'est ce fameux Tarot de Marseille.
Le Tarot est l'un des objets qui possède l'une des plus fortes charge symbolique au monde. Au-delà de la divination que certains pensent en tirer, chaque lame (carte) fait appel malgré nous à une foule de symboles puisant dans l'inconscient et répondant en écho à notre parcours personnel. Les arcanes ne vous diront pas si vous allez rencontrer l'amour demain, mais tirer une carte, fusse au hasard dans le paquet ou au travers d'un tirage codifié, va nous inciter par la symbolique présente sur cette même carte à réfléchir sur nous-même.
Au lieu d'apporter une réponse toute faite, il va au contraire nous conduire à encore plus de questions et c'est à force de poser des questions, toujours plus lointaines, toujours plus profondes,  que naitra un embryon de réponse qui n'attendra que de se développer pour aboutir à, si ce n'est une réponse absolue, au moins une voie, que l'on sera toujours libre de suivre ou non, mais qui sera peut-être l'expression d'une envie, d'un désir, d'une volonté que l'on a au fond de soi et qui nous appartient en propre.

Le Tarot de Marseille n'est donc pas absolu. Il en existe une foule d'autres chacun avec leur spécificité, mais dessiner un Tarot est un exercice complexe car chaque lame doit symboliser une étape sur le chemin d'une vie qui cherche des réponses quant à son sens pour aboutir à la transcendance et à l'absolu. Par exemple, il y a une illustratrice espagnole que j'adore, Victoria Frances, qui a sorti un tarot aussi. Malheureusement c'est juste un rip-off dégueulasse de ses anciennes illustr', là où la fille aurait été capable de tout saigner avec des oeuvres originales. Ce tarot en lui-même n'a donc aucun sens, aucune valeur, aucune portée, ce sont juste des jolis dessins. Il est donc aisé de sortir un tarot et de se la péter en mode devineresse wicca-emo-goth à la mord-moi-le-bouc.

Bref.
Par contre, Evangelion, pour une série aussi mershandisée, va livrer en 2009 un Tarot qui est une petite merveille de justesse.
Avec des dessins inédits, ce Tarot va respecter de façon assez impressionnante non seulement la symbolique attachée aux Arcanes Majeurs classiques du Tarot de Marseille mais va aussi réussir à relier cette symbolique à sa propre mythologie, témoignant là une bonne érudition dans le domaine et surtout la volonté de ne pas tromper sur la marchandise, ce qui aurait été pourtant très facile...

Ce que je vous propose, c'est de prendre chaque lame une à une et d'expliquer par le menu pourquoi c'est super bien foutu...

Allez, si tu es arrivé jusque là tu peux quitter, je ne t'en voudrai pas, on restera toujours copains. Et je continuerai à liker tes statuts.

Si tu es resté, bah... On est parti... (Par contre alerte spoiler, si tu n'as pas vu la série. D'ailleurs y'a peu de chances pour que tu comprennes quoi que ce soit si tu ne l'a pas vue) 

 

I ─ The Magician - Le Bateleur

Point de départ du Tarot, le personnage central de la carte symbolise une personne lambda qui peut tout aussi bien être vous, moi, tout un chacun... Devant lui, de menus objets, des outils, voire même des ustensiles (2 Hits Combo !) qui symbolisent les possibilités qu'à cette personne (qui vous represente, je vous le rappelle) d'agir sur le monde pour aller progressivement en quête de réponse sur le chemin de l'absolu.
Le choix de Ritsuko Akagi pour cette lame est bien vu. Bêtement on aurait pu se dire que Shinji, en tant qu'héros très lâche au départ aurait pu interpréter ce rôle, mais nous verrons plus tard que cela aurait maladroit. En jouant sur la figure de scientifique de Ritsuko on retombe sur le symbole du Bateleur, c'est-à-dire celui qui a la capacité d'agir sur le monde, qui a les réponses en lui, mais qui ne sait pas s'en servir et qui surtout est pétri de certitudes dont il va devoir apprendre qu'elles sont fausses. Akagi est montrée ici en scientifique au travail, avec ses éprouvettes, elle possède donc ses propres outils pour agir sur le monde. En tant que conceptrice des Eva et de MAGI, elle détient une foule de réponses qu'elle garde au final pour elle seule. Le Bateleur a en lui les réponses mais ne les donne pas, il en ignore certaines mais doit progresser pour découvrir les autres. C'est une arcane de départ et à ce titre, le Bateleur est plongé dans un monde d'illusions dont il doit se défaire pour avancer. Akagi est parfaite pour symboliser ces facettes: Scientifique très talentueuse, elle est aussi une femme qui se berce d'illusions quand à son rôle, découvrant tardivement qu'elle est le jouet de personnes et d'institutions qui la dépasse. Personnage actif comme le Bateleur est elle au final limitée par ses certitudes, ici scientifiques et affectives, qui ne lui donne pas la pleine compréhension de son environnement et d'elle-même.

II ─ The High Priestess - La Papesse.

La figure de la Papesse renvoie à l'image de guide spirituel. Première rencontre du Bateleur, cette dernière est la gardienne du savoir dont elle donne les premiers indices qui aideront ce même Bateleur sur son chemin sans cependant trop en révéler. 
Avec la Papesse, comme avec Yui, toutes les réponses sont déjà là, à coté de nous. Cette figure féminine possède déjà la connaissance que l'on recherche mais elle ne la révèle pas. Elle nous guide, nous mets sur la bonne voie et nous laisse chercher par nous-même les réponses à nos questions. Le choix du sujet de cette lame est donc parfaitement judicieux de même que sa mise en scène. Yui Ikari, est présente depuis le début aux cotés de Shinji sous la forme de l'Eva-01. Dans ses mains, elle retient fermement les Manuscrits de la Mer Morte (dans Eva, symbole du savoir absolu et de la vérité). L'image est forte et se recoupe avec la lame d'origine: la Papesse détient la Connaissance, nous la montre, mais refuse de nous la livrer aussi facilement, tout comme Shinji ne découvrira la vérité que très tardivement. La silhouette d'Adam derrière comme géolier indirect de Yui (Yui est prisonnière de l'Eva-01 qui est lui-même un "mecha" conçu à partir d'Adam) finit de parachever l'inaccesibilité de ce savoir rendant toute sa superbe et sa symbolique à la lame de la Papesse qui retrouve avec Evangelion et sa mythologie tout son sens premier.

III ─ The Empress - L'Impératrice

Si on accepte de suivre la Papesse pour acquérir son savoir, il est temps maintenant de laisser exploser cela dans une énergie créatrice. Et quel personnage pourrait mieux convenir qu'Asuka pour illustrer cette impulsivité? Representée en tenue d'Impératrice, elle épouse parfaitement ce rôle dynamique, violent, aussi bouillonnant que le rouge qui sature cette carte. Asuka, comme L'Impératrice, veut agir sur tout, tout le temps. Démontrer sa supériorité, ses talents innés est une seconde nature chez elle et se retrouve à la perfection dans cet arcane. C'est la seule occurence où appraitra Asuka, démontrant par là-même que ce Tarot est bien loin d'un fan-service facile.

 

 

IV ─ The Emperor - L'Empereur

Là encore une nouvelle incarnation parfaite de Gendo comme Empereur. L'Empereur, c'est un symbole de stabilité et de domination. Le chef de la Nerv représente parfaitement cela. Comme symbole de stabilité, sur son trône inamovible d'où il commande les opérations contre les Anges. Symbole de domination, car son règne sur le GeoFront est absolu. Il exige une obéissance aveugle de ses subordonnés qui peut très bien conduire a l'élimination directe si il n'obtient pas  satisfaction. Shinji en ferra les frais quand son père tentera de le tuer pour le forcer à sortir de l'Eva-01. Gendo, dans Evangelion, est immobile dans toutes les acceptions de ce terme, il a un objectif extrèmement précis en tête dont il ne s'éloigne pas, il applique des "lois" très rudes et respecte à la lettre les Manuscrits de la Mer Morte dont il a la connaissance. Il n'est pas non plus foncièrement cruel: tout comme L'Empereur du Tarot, il sait se montrer bienveillant, surtout avec Reî car elle est la seule à lui donner satisfaction, c'est à dire, l'obéissance à ses règles et la conformité à son objectif.   

V ─ The Hierophant - Le Pape

Le Pape reçoit à sa nomitation le titre de "vicaire de Jesus-Christ sur Terre", il est donc par la-même une sorte de pont, de lien entre le divin et le monde des Hommes. Il n'est plus vraiment question de commander comme avant avec l'Empereur, mais plutôt de guider et d'accompagner. En ce sens le choix de Kaoru pour cet arcane est parfait. Il est ici nécessaire de rappeller que Kaoru a une nature ambivalente car il est à la fois humain et Ange sous le nom de Tabris. Il fait donc le pont entre les humains et les Anges, c'est en effet lui qui sera le plus prolixe sur les Anges et sur leur nature. Mais c'est aussi et surtout un guide pour Shinji, reprenant là le deuxième attribut symbolique. Kaoru accompagnera Shinji jusqu'a sa mort en le mettant face à ses choix et en le faisant réfléchir sur sa condition, sur ses envies, en l'invitant à toucher du doigt une certaine forme de communion avec l'Absolu (voir la scène du piano dans le troisième film). Dans le dessin de la lame, il est coiffé de la tiare reprenant le motif de la Seele, avec comme attribut la Lance de Longinus comme crosse pontificale et un globe terrestre. Choix judicieux s'il en est car faisant non seulement référence aux attributs papaux mais aussi faisant un équivalent parfait dans la mytholgiie d'Evangelion. En effet, Kaoru, en tant que réincarnation d'Adam a le sort du monde entre ses doigts et la Lance accompagne toujours Adam et Lilith à la fois comme arme et gardien d'une morale supérieure et transcendante. 

VI ─ The Lovers - L' Amoureux

Honnêtement dans le Tarot Evangelion, c'est l'arcane la plus faible. Dans sa version de Marseille, L'Amoureux (il n'y a pas de pluriel) symbolise le choix, la nécessité de prendre une décision, l'hésitation. Il s'agit ici de présenter le Bateleur qui doit choisir entre deux femmes représentant chacune le pan matériel ou spirituel de la vie. Au Bateleur de choisir.
En mettant un pluriel, la version traduite du Tarot oriente celui d'Evangelion sur l'illustration d'un couple d'amoureux. Le couple choisit étant celui formé par Toji et Hikari. L'arcane peut donc toujours symboliser le choix, étant ici celui de Toji de piloter un Eva et de ne pas accepter tout de suite l'amour qu'Hikari lui porte.

 

 

 VII ─ The Chariot - Le Chariot

Symbole d'élan, de charge en avant, de dynamisme, Le Chariot nous montre la course du Bateleur sur le chemin de la vérité après le choix qu'il a fait dans l'arcane précdente. Cet élan prend ici la forme de l'Eva-01 qui tire au canon à protons, mais dans une version redessinée. S'il est fait ici référence au combat contre Ramiel, c'est parce que c'est au cours de cet épisode que Shinji va faire le choix de combattre, et c'est le fusil qui va symboliser cet élan, cette décision prise qui symbolise aussi sa volonté propre qui est en partie inspiré par l'envie de protéger Reï qui se sacrifie au même instant. Un choix logique donc qui fait aussi l'effort de reprendre la même disposition des personnages avec la vue en perspective. 

 

VIII ─ Justice - La Justice

C'est assez déstabilisant, quand on connait Evangelion, de voir Shinji dans une posture aussi héroïque. Armure blanche et épée tirée du fourreau, ce n'est pas l'image que l'on se fait d'un anti-héros assez lâche qui passe une partie de son temps à se lamenter. Pourtant, il faut se rendre à l'évidence, Shinji est le personnage qui agit le plus dans Evangelion: c'est lui qui combat qusiment tous les Anges. Tantôt à la lutte pour défendre ses amis (épisode 2) tantôt sur la défensive et refusant le combat, il est par la même une incarnation de la Justice, en ce sens qu'il choisit ses combats selon son propre système de valeurs.
Il refuse le combat contre Toji pour ne pas le blesser et cherche même à se rebeller en prenant conscience des dégats qu'il peut faire aux commandes de l'Eva. Il montre quelque part, si ce n'est un courage de chaque instant, au moins la volonté de se conformer à son idée, à ce qu'il estime juste pour lui. Est-ce égoïste? Sans nul doute. Néanmoins, la Justice est celle qui s'applique a un instant T, elle peut à la fois être une incarnation allégorique mais aussi l'expression de la justice que l'on fait pour soi. Avec cette attitude de combattant sur la lame, le Tarot Evangelion nous renseigne un peu plus sur le comportement de Shinji, héros beaucoup moins passif qu'on pourrrait le penser. Dans le film The End Of Evangelion, c'est lui qui décide de revenir du LCL et même de contrer le Third Impact, montrant là son indépendance d'esprit et la volonté de s'opposer pour suivre son idée de ce qui est juste, même s'il a tort.

VIIII ─  The Hermit - L'Hermite

L'Hermite figure un vieil homme tenant une lanterne. Celle-ci, à demi-dissimulée derrière sa tunique, est gardée pour lui seul. Le terme "Hermite" a deux sens. Sa graphie curieuse en fait à la fois un ermite, c'est à dire une personne retirée du monde, mais un hermite avec le H fait référence à Hermès Trimégiste, mutation progressive du Hèrmes grec (rien à voir avec l'eau de toilette) qui fusionnera dans l'Antiquité tardive égyptienne avec Thot et qui a pour attribut la connaissance au sens large. Etre Hermite donc c'est détenir le savoir, mais comme Ermite, c'est détenir le savoir pour soi. Et c'est ce qui est parfaitement symbolisé avec les membres de la Seele, l'organisation secrète qui dirige en sous-main la Nerv et le monde. Détenteur de la connaissance ultime (Les Manuscrits de la Mer Morte) ils gardent ce savoir pour eux seuls afin d'oeuvrer pour ce qu'ils estiment être le bien de l'humanité (Le Plan de Complémentarité de l'Homme). Cette organisation fictive d'Evangelion incarne parfaitement la rétention égoîste du savoir à des fins personnelles

X ─ Wheel of Fortune - La Roue de Fortune

Dans son acception classique, la Roue de Fortune correspond à la fin d'un premier cycle. Une fois que toutes les connaissances et la sagesse possible ont été emmagasinées, on arrive à une première complétion qui fait prendre conscience que l'on fait partie d'un cycle ou Tout est Un, c'est donc le moment où il faut pousser ses efforts mais vers la transcendance de ce cycle et qu'il faut donc commencer son ascension vers l'absolu.
Choisir pour Evangelion l'Arbre Séphirotique a un sens tout particulier car il est dans la série l'annonciateur du Third Impact, c'est à dire l'évènement qui va démarrer le Plan de Complémentarité de l'Homme. Il est donc là encore question de mettre fin au cycle sans fin dans lequel la Seele estime que l'humanité est plongé, celui de l'incompréhension mutuelle. Tout comme la Roue de Fortune est à la fois une fin et la résolution d'un nouveau départ, cet arbre séphirotique est la fin du rejet des autres (voir la notion d'A.T Field) et le départ vers une nouvelle forme d'humanité où nous sommes tous réunis au sein d'une entité universelle et invulnérable qui ferait de l'Homme son propre Dieu. C'est donc bien là aussi la preuve d'un élan nouveau qui vise à la transcendance, les deux symboles se recoupent une nouvelle fois parfaitement.

XI ─ The Strenght - La Force

L'arcane de la Force représente une femme qui domine un lion, symbole de force . Plus que cette force brute, ce sont les instincts, le matérialisme qui sont dominés ici par les nouvelles connaissances acquises par le Bateleur. Le Tarot Eva lui donne ici la forme de lilith restreinte par la Lance de Longinus. Cet artefact elle le seul à pouvoir arrêter une créature aussi puissante que Lilith ou Adam, c'est l'acquisition et la prise de conscience de ce pouvoir qui va permettre à l'Homme de dominer un être aussi puissant qui, si il n'était pas stoppé de la sorte, détuirait le monde en une fraction de seconde, c'est donc la représentation parfaite pour cet arcane. Une différence cependant: alors que le contrôle de la femme sur le lion semble complet, tout ceux qui ont vu Evangelion savent que le contrôle sur Lilith est loin d'être aussi parfait, et bien que la domination sur cette divinité semble absolu, c'est l'hubris de l'Homme qui peut tout faire déraper et le précipiter vers sa fin. Une mise en garde, plus qu'un triomphe donc.

XII ─ The Hanged Man - Le Pendu

Le Pendu du Tarot est un pendu un peu curieux car il se pend par un pied. Il n'essaye donc pas de mettre fin à ses jours. Sa pendaison est ici un acte de méditation. Suspendu, le corps est au repos, et permet donc une introspection parfaite Cet arcane est donc celui de la gestation qui précède le changement radical de sa condition toujours sur le chemin de la vie. Le choix de Ryoji pour cet arcane est logique. Il est le personnage qui se pose le plus de questions et qui recherche la vérité derrière la Nerv, le First et le Second Impact. Toujours dans l'introspection en bon espion qu'il est, il comprend rapidement qu'il faut abandonner les certitudes, remettre en cause les versions officielles. L'arrière-plan est également lourd de sens, c'est l'endroit ou Ryoji sera exécuté par les sbires de la Nerv. En étant reprensenté comme le Pendu a cet endroit, cela démontre que le personnage a été fauché durant son enquête en pleine introspection, tandis qu'il avancait sur le chemin de la vérité.

XIII ─ Death - ... 

Memento: Abusivement appelé "La Mort", l'arcane XIII n'a en fait pas de nom.
Choisir Kaoru pour cet Arcane est assez correct. L'arcane sans nom symbolise au-délà que l'image de la représentation de la mort, celle du changement d'état. Il est ici important que comprendre que la mort pour le Tarot n'est pas un malheur, une invention diabolique. C'est en effet parce que la mort est présente que l'on est en vie, et au-delà de cette évidence, il faut y voir que le fait d'avoir conscience de l'inéluctabilité de la mort donne à la vie un sens, c'est à dire la prise de conscience que la vie même est un miracle et doit être vécue au maximum. Quelque part donc, l'image de Kaoru est pertinente, car c'est par lui que le changement (le Third Impact) a failli arriver, de même c'est lui qui va initier un autre changement profond, chez Shinji cette fois, qui comprendra en le tuant la valeur de la vie et le sens que peut revêtir le sacrifice. Si on regarde l'illustration de la lame, on remarque que c'est le Kaoru ami de Shinji qui est montré ici. Habillé avec les vêtements de tous les jours, il ne se pose pas comme le Kaoru de l'arcane V (le Pape). On ne s'adrese pas ici au Kaoru qui détient en lui les vérités sur les Anges, qui sert de pont entre ces deux univers si dissemblables que sont les humains et les Anges, mais bien le camarade (plus si affinités) de Shinji, et par la même l'initiateur, le jalon d'un changement d'état, de condition pour le héros de la série.

XIIII ─ Temperance - Tempérance

C'est Maya, l'un des trois opérateurs de la Nerv en charge du soutien tactique et technique qui représente la Tempérance. Cette vertu cardinale se définit comme la modération en toute chose (question subsidaire, la modération de Gameblog fait-elle preuve de tempérance? Vous avez 10 minutes). Elle est figurée sur le Tarot comme le transfert de liquide entre deux récipients. Symboliquement, les deux câbles qui sortent de cet ordinateur sont bien vus.  Cette idée de mouvement se retrouve au travers de l'ordinateur qui sert lui aussi un pont entre deux états successifs. Maya, en tant qu'opératrice sur MAGI, récupère les informations de l'extérieur sur les Anges puis les transfère aux pilotes. Elle est un peu, comme Tempérance, l'ange gardien des pilotes. Elle est discrète, mais toujours présente. L'idée de traitement de l'information correspond assez bien à la Tempérance, c'est-à-dire le fait de ne pas céder à la peur, aux bas instincts de fuite, mais de s'allier avec la science et la technologie, les produits de la civilisation humaine pour les modérer, puis les sublimer, et dans Evangelion, triompher des Anges, avec ces propres ressources mais aussi l'aide cet ange gardien qu'est Maya.

XV ─ The Devil - Le Diable

Plus que les Anges, c'est l'Eva-01 quand il est en mode Berserk qui provoque la terreur parmi les membres de la Nerv. L'arcane du Diable, c'est l'arcane qui symbolise le triomphe des plus bas instincts de l'Homme. Alors qu'il est sur le chemin de l'absolu, il risque, étant grisé par ses connaissances nouvelles de lui-même et du monde, de céder à la tentation de le dominer ou de devenir l'esclave de ses pulsions. C'est ce que représente parfaitement l'Eva-01, où grisé par sa propre puissance et pour protéger Shinji, l'Eva-01 renonce à suivre les commandements humains pour laisser éclater une rage bestiale et instinctive. L'Eva-01, créature qui échappe à ses créateurs,  devient l'incarnation démoniaque de cette bestialité et démontre dans la série que le contrôle de l'Eva n'est jamais absolu et qu'il est toujours aisé de céder à l'appel de la haine et de la violence.

XVI ─ The Tower - La Maison Dieu

Des immeubles en ruine. En rouge sur l'un d'entre eux : "Tokyo - III".
Tokyo-3, c'est la ville-forteresse artificielle de Evangelion qui sert de champ de bataille planifié pour le combat contre les Anges. Au cours d'une discussion entre Gendo et Fuyutsuki, les deux compères proposent une très interssante définition de la ville. Elle serait non seulement un refuge pour les civilisations humaines trop peureuse pour affrontrer la nature, mais aussi une tentative assez dérisoire de reconstruire le Jardin d'Eden, de retrouver un paradis perdu. La Maison Dieu reprend cette idée de construction humaine que l'on veut parfaite mais qui est dérisoire. Tokyo-3 se pose comme un rempart ultime (avec le GeoFront) entre l'humanité et son anéantissement. Cette ville fictive est au final détruite dans une large mesure à chaque combat, mais toujours reconstruite comme une sorte d'illustration du fait que l'humain n'apprend pas et recommence les mêmes erreurs avec la même hubris. L'Arcane XVI est la punition d'une construction inconvenante, orgeuilleuse qui remet l'Homme à sa place. L'image de Tokyo-3 détruite dans l'arcane montre aussi cet orgueil brisé, ce mur dérisoire derrière lequel on se cache pour échapper à son destin et que l'on essaye de faire passer pour une réalisation glorieuse et invincible.

XVII ─ The Star - L'Etoile

 Les trois étapes cosmiques du Tarot que sont L'Etoile, La Lune et Le Soleil ne vont pas me faciliter la tâche quand à leur interprétation. Si il y a un respect assez bien vu des images traditionnelles, le choix des figures pour ces arcanes ne m'aide pas vraiment.
Reï pour l'Etoile, c'est néanmoins pas mal vu, car L'Etoile est le symbole de la prise de conscience de soi dans la multiplicité des êtres, ce qui n'était vraiment pas gagné avec Reï quand on connait la série... Sauf qu'elle est representée avec son uniforme scolaire, ce qui aurait tendance à nous indiquer que nous avons à faire avec la deuxième Reï, celle que l'on voit le plus de l'anime et qui s'humanise au contact de Shinji. C'est donc ici une Reï qui a pris conscience de sa place, de son importance, de sa nature humaine et qui, avec l'étoile qu'elle tient entre ses doigts, nous révèle son âme lumineuse, unique, cette individualité nouvelle dont elle a conscience qu'elle montre à tous et qu'elle protège.

 

XVIII ─ The Moon - La Lune

 Kaoru pour symboliser la Lune... Ouais ça passe, car si la Lune est l'incarnation de la puissance féminine et réceptive, Kaoru, lui, montre dès le départ une apparence androgyne qui questionne Shinji quand à son orientation sexuelle. Cette tension homoérotique transparait d'ailleurs lorsque Kaoru se montre le plus sybillin et mystérieux. Ce qui tombe assez bien car la Lune et le domaine du mystère, de la nuit, du secret et de l'indicible. Etant le personnage le plus mystérieux, le plus inaccessible à la logique humaine, il incarne de façon assez nette La Lune. On notera la présence d'une lune noire et d'une lune blanche, deux éléments importants dans la mythologie d'Evangelion. Du fait qu'il est la réincarnation d'Adam, Kaoru repose sur la lune blanche et ne fait que toucher du doigt la lune noire, domaine de Lilith/Reï son opposé absolu. 

 

XIX ─ The Sun - Le Soleil

 C'est, je pense, le seul faux pas du Tarot Evangelion. Alors oui c'est sympa de voir Misato en maillot de bain qui bronze, mais là je vois pas le rapport avec l'arcane du Soleil. Dernière étape "cosmique", c'est le symbole de l'abondance, de la profusion, de l'amour chaleureux. Quelque part, cet amour est donné à Shinji par Misato, étant la seule personne a l'aimer vraiment et tendrement. Elle témoignera cet amour inconditionnel en embrassant Shinji avant de mourir comme pour l'adouber, lui faire le don d'un dernier cadeau qui prend la forme d'un geste d'amour désintéressé aux portes de la mort. Si Misato symbolise donc bien une force de joie rayonnante, débordante et aussi de résolution (dans son combat contre les Anges), sa représentation assez gratuite n'est pas pertinente et n'encourage pas assez à la réflexion sur cet arcane...

 

XX ─ The Judgement - Le Jugement

  Ici, c'est un peu ambivalent... Le Jugement n'est pas la Justice, c'est à dire que le Jugement doit être pris dans le sens de Jugement Dernier, et non de jugement rendu. Le Jugement Dernier n'est d'ailleurs pas un cataclysme, c'est l'appel des Anges qui permettra aux élus de Dieu de troner à Ses cotés. Le souci ici, c'est que le Tarot Evangelion donne la valeur du Jugement au super ordinateur MAGI. Cette machine biologique qui forme une trinité (symbole de perfection) se pose comme un juge parfait et incorruptible. C'est lui qui apporte les meilleures connaissances humaines sur les Anges et tranche les difficultés en donnant des réponses nettes, (même s'il y a des conflits entre les 3 MAGI). MAGI est donc bien un juge ultime, hors des préoccupations humaines et détaché de celles-ci même s'il fait partie d'eux. Si l'image de Jugement absolu ressort bien avec ce choix graphique, il n'est cependant pas parfait et s'ouvre a de nouvelles interprétations sur lesquelles on peut réfléchir.

XXI ─ The World - Le Monde

 La fin d'Evangelion, et là je parle du film, on peut la détester. Pour moi, elle a déjà le mérite d'exister et d'être, je le pense, assez pertinente. La fin du film, qui est la fin narrative de la série, trouve, et ça m'arrange bien, un écho parfait avec notre Tarot Evangelion.
Le monde, c'est la fin du voyage, l'arrivée à l'accomplissement ultime de soi, où l'androgyne parfait trône au milieu d'un mandorle, structure symbolisant la sphère céleste. Pour Evangelion, cet accomplissemnt se retrouve avec la réincarnation de Reï en Lilith, divinité primordiale qui dans la mythologie d'Evangelion a présidé à la création de l'humanité et qui préside encore sous cette forme gigantesque à la transcendance de cette même humanité sous la forme du Troisième Impact, autrement appelé Plan de Complémentarité de l'Homme.  Alors que par cette illustration Lilith témoigne son amour à sa création, elle lui offre en plus un cadeau, celui d'être incarné sous la forme d'une entité unique, parfaite, invulnérable et divine qui réunie tout l'humanité dans un Tout cosmique faisant tomber au même instant toutes les barrières de l'ego qui nous empechaient d'acceder à la compréhension mutuelle de tous les êtres.
Le choix de Reï/Lilith pour cet arcane est donc parfait car se recoupant avec la finalité du Tarot de Marseille, c'est-à-dire la fin d'un voyage initiatique ultime qui s'achève sur la complétion de l'humain sous une forme transcendée conduisant au bonheur suprème et à la réalisation parfaite.

0 ─ The Fool - Le Mat

 Je mets toujours le Mat à la fin. On peut contester cette vision des choses et le mettre au début. Le Fou est en effet à la fois une fin et un commencement. Pour être plus juste, je dirai qu'on peut le voir comme un prologue et un  épilogue. On lui donne arbitrairement le chiffre 0, mais il n'en a pas. C'est un donc une partie du récit qui n'en est pas une. Le Mat est en réalité la continuité du Monde, où le Bateleur du début, du fait de sa connaissance parfaite des choses et du divin en lui, passe désormais pour un fou au milieu de ses contemporains qui ignorent tout de la révélation qui fait désormais partie de lui. Ici, le choix de Reï sous la représentaion de ses trois clones est d'une pertinence proprement impressionnante témoignant de la justesse (j'insiste) avec laquelle ce Tarot a été dessiné. Alors que dans l'arcane précédent nous voyions Reï sous la forme de Lilith, c'est à dire l'accomplissement suprème, Nous la retrouvons ici sous sa forme originelle. Le Mat, c'est le point de départ qui a déjà en lui tout les réponses et qui doit s'ouvrir au Divin pour les acquérir. Ce divin, nous l'avons vu dans l'Arcane précédent, et il prend ici la forme de la pomme, le Fruit de la Connaissance dans l'iconographie chrétienne. Nous voyons d'ailleurs ici que le fruit n'est que touché, il n'est pas consommé, c'est à dire que le Savoir n'est pas accessible immédiatement mais qu'il est à notre portée. C'est donc bien un point de départ, un élan premier qui nous fait tendre vers un objectif clair, mais qui est déjà en nous, à coté de nous. La présence des trois Reï forme une trinité, structure parfaite et stable comme le triangle qui représente Dieu. Stabilité, Connaissance, The Fool est donc un achèvement, mais la condition humaine des trois Reï montré par l'illustration empêche d'aller directement vers le Monde. Reï étant un personnage très évolutif qui doit apprendre à chaque incarnation à devenir humaine, on voit bien ici l'idée de départ qui prédomine. C'est avec une acuité impressionnante que le dessinateur de ce Tarot choisit Reï, qui en tant qu'incarnation de Lilith qui s'ignore, est à la fois commencement et fin, cycle parfait, élan initial et accomplissement. 

 

Alors? C'était assez long n'est-ce pas? Vous êtes arrivé au bout, alors bravo, c'est déjà une quête initiatique en soi...
Mon entreprise était un peu vaine, je l'ai dit au début. Le Tarot Evangelion est l'un des goodies que je poursuis le plus et qui est aujourd'hui introuvable, c'est donc un peu bête de se plonger dans l'analyse d'un Tarot que l'on aura sans doute jamais la chance de toucher.
Mais cependant, donner cette analyse était important pour moi car elle permet, je l'espère, de démontrer combien Evangelion est une oeuvre symboliquement forte. Elle est d'ailleurs très ambivalente, car elle a à mon sens mal vieilli au niveau de son message premier, mais elle est reste pertinente du fait de ses symboles, de ses archétypes qui se retrouvent, comme j'espère l'avoir démontré suffisamment ici, dans l'une des plus anciennes matérialisation symbolique de notre civilisation, le Tarot de Marseille.

Vous connaissez bien la C&B de Gameblog et voulez lire un truc rigolo? Alors cherchez... :D

Ajouter à mes favoris Commenter (10)

Commentaires

Snake_in_a_box
Signaler
Snake_in_a_box
Oui j'avais bien fait un article qui reprenait déjà une bonne partie des éléments exposés ici mais qui sont remis en perspective par rapport à Evangelion.
Critobulle
Signaler
Critobulle
Excellent article. Il me semble que tu avais déjà abordé la thématique du tarot de Marseille sur ce blog (article que je recommande aussi très chaudement à ceux qui seraient passé à coté), je me trompe ?
Karas
Signaler
Karas
Encore une fois, ton analyse me laisse pantois :) Ceci dit, ton intérêt pour les Arcanes du Tarot me fait penser que tu aurais adoré Nephilim ! http://www.cerbere.o...dex.php?page=30
Donald87
Signaler
Donald87
Good job :)
Kurokami
Signaler
Kurokami
Très bon article, d'ailleurs si je ne m'abuse c'est toi qui en avais fait un sur la symbolique du tarot dans les Persona ?
skogkatt_31
Signaler
skogkatt_31
Magnifique article et analyse, chapeau !
Strife
Signaler
Strife
:worship:
Yaden
Signaler
Yaden
Au-delà du parallèle avec Evangelion, on apprend aussi beaucoup sur le Tarot lui-même. Honnêtement je ne pensais pas qu'il y avait une signification si recherchée derrière ces illustrations, et ces choix de "personnages".
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Enfin un article sur Gameblog. Y'avait longtemps.

La chance que celui-ci se retrouve en Home est, comme d'habitude, inversement proportionnelle à sa profondeur et sa qualité, et c'est bien dommage car l'ensemble mériterait un vrai bon gros référencement Google à la Kaminos, mais qu'à cela ne tienne, c'est de la belle ouvrage, et une sacrée leçon tant d'analyse que d'érudition (même si je m'insurge, non, non, non, Evangelion n'a pas vieilli !).

Malgré la longueur et la technicité, ça se dévore et on en redemande.
Maintenant, va falloir faire la même chose avec X, Jojo's Bizarre Adventure, Baroque, Tactics Ogre...
Nouvelle rubrique : le test "symbolisme" des jeux de Tarot. Avec une note à la fin. ;)
P.Y.T.
Signaler
P.Y.T.
Je me suis arrêtée à "Alerte spoiler". J'ai juste regarder les illustrations. Oui, je l'avoue, un jour je regarderai Evangelion... Quand le plan Shinji © sera mis en place... PAS AVANT.
Je suis diabolique... :evil:

Édito

L'actualité trépidante du jeu vidéo oblige à la plus grande prudence.
Le but de ce blog est donc de proposer à tous les joueurs en quête de la vérité des news de qualité, vérifiées et objectives.
Mais la rigueur de ces articles n'empêche pas néanmoins d'exposer des avis affutés et des critiques constructives qui ne manqueront pas d'élargir l'esprit des gameblogueurs ouverts aux thèses les plus audacieuses.

Si ce blog reste un oasis d'où jailli une source intarrissable de savoir, il n'en reste pas moins un havre accueillant où les sens seront nourris d'illustrations de qualité, bien que portés plutôt sur un look en particulier.

Quand l'actualité (toujours trépidante, rappelons-le) me laissera quelque latitude, je parlerai aussi d'animation et de sujets autrement plus graves comme... Euh... Le jeu vidéo, tiens. Ou les mechas.... (c'est important les mechas, vu les  films de merde qui sortent en ce moment...)

Sur ce...

Archives

Favoris