The Brainwasher

The Brainwasher

Par in_amber_clad Blog créé le 15/11/11 Mis à jour le 15/03/13 à 14h18

Marine UNSC :"Ennemi à douze heure ! Non une ! Quelqu'un a une montre ?"

Shepard : "Ils ne sont pas nés de la dernière pluie, c'est sûr. Mais les Turiens non plus et on leur a mis une déculottée"
Alenko : "Cette fois-ci, j'imagine pas la taille du slibard, commandant"

Ajouter aux favoris
Signaler
Ceci est la nouvelle histoire de ...

La mort d'un seul combattant ne suffit pas à arrêter le combat.

Ahmadou Kourouma 

 

 

 

Les femmes dans le jeu vidéo nous ont souvent fait tourner la tête. Ultra-stylisées et proches de la perfection, elles nous rincent l'oeil et éveillent notre inconscience vidéoludique ... C'est ce qu'on appelle de l'amour virtuel. Un peu comme quand Shepard et Miranda créent leur couple, on aime à s'imaginer une histoire avec elles.

Après Peach dans tous ses états, je vous propose désormais mon histoire revisitée de Chun-Li. Un conte asiatico-savoyard qui a du punch !

 

 

 

Prénom : Chun-Li // Nom : Béré Sexuellement // Est née en 1968 sur le territoire de la tristement célèbre République Populaire de Chine // A vécu son enfance au sein d'une famille de notables de l'avant-régime Maoïste // Famille qui a faite l'objet de souffrances et de représailles de la part de soldats du gouvernement pour non partage de biens privés. @ Zatransis

 

 

 

 

Face aux réquisitions forcées et aux arrestations successives, Chun-Li prit la fuite et décida, à l'âge de 11 ans, de combattre un jour tous ceux qui entraveraient la liberté des individus. @ Red-J

 

 

 

 

 

Elle trouva refuge au Japon dans le monastère de Maître Gouken afin d'apprendre les arts martiaux. Dans ce havre de paix et de sérénité, elle fit la rencontre d'un jeune homme nommé Ryu. Combattant dans l'âme lui aussi, Chun-Li et Ryu s'entraînèrent jours après jours afin d'exceller dans le domaine du combat. @ dinukaryu 

 

 

 

 

 A force d'entraînements communs et de moments l'un avec l'autre, les deux adolescents se découvrirent d'autres atômes crochus et connurent ensemble leur première histoire d'amour. @ fellongex

 

 

 

 

Mais pour arriver à tutoyer les sommets de l'art martial, Maître Gouken leur fit comprendre qu'il fallait que la suite de leur apprentissage se poursuive l'un sans l'autre. L'amour étant incompatible avec l'éveil spirituel de l'apprenti-combattant, il envoya chacun d'eux voyager à travers le monde. C'est ainsi que Chun-Li traversa l'océan et arriva en Amérique du Nord. @ Omar Dogan

 

 

 

 

 

C'est ainsi que, sans le savoir, elle rencontra d'autres personnes qui allaient, elles aussi, changer le monde à leur façon. @ sigurdhosenfeld

 

 

 

 

Cependant, les consignes de Maître Gouken étaient claires. L'éveil de l'esprit en voyageant ne devait pas compromettre l'entraînement physique et les techniques acquises jusque-là. Ainsi, même si s'entraîner sur une plage n'a rien de désagréable, le sacrifice physique restait total. @ zteed

 

 

 

 

 

Mais comme toute jeune personne qu'elle était, Chun-Li ralentit progressivement la cadence imposée de l'entraînement pour se tourner vers des sacrifices physiques beaucoup plus charnels. @ Ztitus

 

 

 

 

Parmi tous les "Yankees" qu'elle rencontra, elle jeta son dévolu sur celui qu'on surnomme l'Homme-Araignée. Un être à sa démesure, capable de rivaliser avec elle et qui l'attirait irrémédiablement. @ geckup

 

 

 

 

 

C'est ainsi que Chun-Li connut sa seconde histoire d'amour. Au grand dam du maître et au détriment de tout ce pour quoi elle voulait se battre jusque-là. @ geckup

 

 

 

 

Mais l'Homme-Araignée n'avait cure de cette histoire et rompit sa relation avec Chun-Li du jour au lendemain sans raison. Désavouée, déprimée, la belle asiatique s'enferma dans une routine quotidienne et s'installa dans les bas-fonds de New York. Jusqu'à ce soir de Novembre où agressée par une bande de déliquants, la vraie Chun-Li dut combattre à nouveau pour sa défense. Une rage inexplicable s'eleva alors en elle. C'était la rage incandescente de la combattante qui somnolait en elle. Chun-Li était de retour ! @ Udon_Crew

 

 

 

 

 

La quête de Chun-Li, ce pour quoi elle s'était jurée de vouer sa vie à 11 ans, commença alors : la défense des opprimés. @  RaphooN

 

 

 

 

Quel que soit l'adversaire, Chun-Li parcourait le monde à la recherche d'individus abusant de leur force pour terroriser les populations. Ce que le gouvernement chinois avait fait subir à sa famille ne devait plus se reproduire. @ KeungLee

 

 

 

 

 

 

L'un après l'autre, chaque dictateur local tomba sous le joug de la furie de Chun-Li. Nul n'était épargné, il fallait que la folie des hommes cesse. @ o_Beto_o

 

 

 

 

Et même si parfois elle a dû rencontrer des forces opposées très coriaces ... @ KeungLee

 

 

 

 

 

... elle finissait toujours par imposer sa loi. @ Unknown

 

 

 

 

 

Son histoire se répandit ainsi à travers le globe entier et faisait la Une des sujets de conversations. Celle qu'on surnommait désormais la "Diablesse des tyrans" devint aussi célèbre que Bouddha en son temps. @ felox08

 

 

 

 

 

Ne comptant pas s'arrêter là, Chun-Li usa de son image (et de son aura) pour organiser de grands galas de charité en son nom dans le but de récolter des fonds destinés aux opprimés du régime communiste chinois. @ omar_dogan

 

 

 

 

 

Puis, lors d'un énième combat à défendre la veuve et l'orphelin, une jeune combattante du nom de Cammy se jetta sur la belle héroïne. Depuis des années, cette militaire d'origine avait calqué sa vie sur celle de Chun-Li dans l'espoir de la rencontrer ... et de lui dévoiler ses réelles intentions. @ KeungLee

 

 

 

 

 

 

Visiblement éprouvée par tant de combats, Chun-Li se laissa alors tentée par cette expérience hors du commun pour elle. Sans véritablement savoir si ce qu'elle faisait était une bonne idée ... @ Clint Wager

 

 

 

 

 

 

Mais après avoir reprise ses esprits, Chun-Li ne put continuer son aventure avec Cammy. Ses histoires masculines étaient encore trop présentes en elles pour se lancer à corps perdu dans une histoire féminine. Dévastée par cette annonce, la belle militaire resta de nombreux mois cloîtrée chez elle, malgré le réconfort ponctuel de son idole. @ masateru

 

 

 

 

 

Mais pour Chun-Li, tout ne devait pas s'arrêter là. Le monde entier la regardait. Et attendait. Car l'ignoble Sagat, tyran parmi les tyrans, imposait sa loi d'une main de fer en son pays natal : la Thaïlande. Chun-Li, longtemps occupée à se battre dans d'autres contrées, se lança ainsi dans une confrontation frontale avec cette montagne de muscles. @ UdonCrew

 

 

 

 

 

 

Seulement, l'empereur de Muay Thaï n'était pas un adversaire comme les autres. Personne n'était arrivé à le destituer de son trône. Ses 2,26m et 138kg faisaient de lui un colosse sans pied d'argile qu'il était difficile de dompter. Chun-Li effectuait là son plus âpre combat. @ isiko

 

 

 

 

 

Après de longues heures de combat acharné, Sagat plia sous le coup de la fatigue et, dans un moment d'inattention, laissa apparaître son point faible : son torse. Chun-Li, dans un dernier regain d'énergie, lança de toutes ses forces son Flash-Kick ultime. "Yatta !". C'en était bel et bien terminé de la dictature de Sagat. @ Unknown

 

 

 

 

C'est ainsi que Chun-Li devint la plus grande héroïne de son temps. Reconnue mondialement pour avoir défendu toutes les populations terrorisées, elle devint un symbole de paix pour le monde entier. @ megaween

 

 

 

 

Cependant, cette paix qu'elle avait répandue ne l'apaiserait elle aussi que lorsqu'elle aura retrouvé celui qu'elle aime. Ryu, l'être qu'on lui a arraché de force dès son plus jeune âge, n'avait jamais cessé de lui manquer. Et, lors de son retour au monastère de Maître Gouken, elle vit ce merveilleux homme qu'était devenu le Ryu de son enfance. Comme s'ils ne s'étaient jamais quittés, les deux "street fighters"  se jettèrent l'un sur l'autre. @ the pooper

 

 

 

 

 

"Tu m'as tellement manqué Ryu si tu savais" @ the pooper

 

 

 

 

 

L'harmonie revenue et la paix retrouvée, Chun-Li quitta définitivement son costume de guerrière pour endosser celui d'Ambassadrice de la Liberté. Pour elle, les mots devinrent (enfin) plus forts que les maux. @  malneyugn

 

 

 

 

 

Nombre de visiteurs pour cet article

compteur gratuit

Ajouter à mes favoris Commenter (10)

Commentaires

in_amber_clad
Signaler
in_amber_clad
Merci Waldo :)
Content que ça te plaise :D
Waldotarie
Signaler
Waldotarie
J'adore vraiment cette rubrique.
inFy
Signaler
inFy
Chun-Li quoi :wub:
in_amber_clad
Signaler
in_amber_clad
On m'avait "plus de boobs" lors de "Peach dans tous ses états" donc j'ai essayé de taper dans du vulgaire mais j'avoue que celles que j'ai trouvées dans le registre du sexy sont moyennes niveau graphique ...
La prochaine série sera peut-être plus raffinée :)
ARTBOOK-PASSION
Signaler
ARTBOOK-PASSION
superbe, merci pour ces magnifique fanart
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Une fois de plus, je trouve que l'idée d'imaginer une histoire allant de paire avec les fanarts est très bonne.
Niveau sélection, y'a de l'excellent comme du moyen/trop vulgaire mais globalement, c'est très très chouette <3
in_amber_clad
Signaler
in_amber_clad
L'idée n'est pas de mettre que des fanarts sublimes mais d'associer une multitude d'oeuvres de fans pour en raconter une histoire !
Zalla
Signaler
Zalla
Grosse préférence pour le fanart où elle a une noire façon soirée SM chic :bave:
chocolat
Signaler
chocolat
Contre Zanghief, ce n'est pas Chun-Li, mais Ibuki!!
botteur
Signaler
botteur
Y en a de très bien comme de très très moche!

Édito

 

Tombé dans le chaudron du jeu vidéo étant petit, j'ai commencé à découvrir mes premières émotions de gamer avec une NES sur le jeu Nintendo World Cup. Puis, les Mario Bros, Zelda, Secret Of Evermore et les jeux Atari ont pris le relai sur la fantastique Super NES.

 

Aujourd'hui, toujours un brin retro nostalgique, je m'évade dans des univers plus riches. Mass Effect, Halo, Darksiders sont désormais mes références sur cette génération mais il ne faut pas oublier que l'essentiel est de jouer.

 

Sur ce blog, vous ne trouverez rien de sérieux. Ou quasiment pas. Car pour moi, jeu vidéo rime avec plaisir, sans prise de tête. Ici rien de sérieux. Que de la bonne humeur.

 

Bienvenue chez The Brainwasher !

 

 

 

 

 

Les principales rubriques en un clic

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

              

 

 

 

    

 

 

Archives

Favoris