Un touriste chez Sony Playstation (SCEA)

Un touriste chez Sony Playstation (SCEA)

Par imacwesker Blog créé le 19/01/10 Mis à jour le 10/06/15 à 18h29

Toujours en Californie du Nord, dans la Bay Area (juste en dessous de San Francisco), je continue mon aventure en Amérique. Après la reprise de mes études qui ont débouchées sur un court métrage basé sur Resident Evil, me voici monteur vidéo chez Sony Playstation !

Ajouter aux favoris
Signaler
Patient Zero

Salut les gens, je suis un peu a la bourre (et en plus j'ecris depuis un clavier Windows americain, impossible de trouver les caracteres accentues sur ce truc) alors je vais vour recapituler les derniers evenements concernant Patient Zero:

- Au sujet des videos de making-of, nous sommes entre dans la post-production du court metrage et je vais vou spresenter mon monteur et mon ingenieur du son.

- Puis je vous montrerais un peu ou j'en suis dans Patient Zero.

Donc, on commence par la 7e video de making-of avec mon monteur ukrainien Vlad Korishev - qui fait aussi parfois l'acteur, notamment dans Death Prophet dont je vous ai deja parle. Vlad est extrement talentueux et a ete selectionne parmis les 22 finalistes des Students Academy Awards avec son film experimental Bitter.

 

On passe a un autre talentueux jeune homme en la personne de Elijah Collins, pour la 8e video de making-of de Patient Zero. Eli s'est occupe de toute la partie sonore de mon court (sauf de la musique), et specialement de l'ADR et du foley. ADR, c'est le terme barbare designant le re-enregistrement des dialogues, en studio - a ce sujet, la video vous montrera un mini spoiler concernant le scenario du film, lors d'une sceance d'ADR. Si l'ADR ne concerne que les voix humaines, le foley (du nom de l'artiste ayant invente cette technique) ne concerne que les sons non-humains "visibles" a l'ecran. Si vous voyez une porte s'ouvrir a l'ecran, le son l'accompagnant a ete recree en studio - c'est un son foley. Bref, Eli a abattu un travail considerable sur Patient Zero, et qu'il en soit remercie :-)

 

Et moi, qu'est-ce que je fais de beau ? Et bien je passe mes journees a rotoscoper Patient Zero ! "Rotoscoper", ca veut dire extraire un element du film au moyen d'un masque anime frame par frame (il y a 24 frames par secondes, donc rotoscoper 5 secondes represente 120 deplacements du masque... lui-meme compose d'un nombre x de points. Donc, ca fait beaucoup de travail :P ) L'interet de la chose est que j'extraie mes acteurs afin de remplacer le decor :

 

C'est ce que j'apelle un rotoscope "simple", effectue directement dans After Effects. Par contre, lorsqu'il y a un mouvement de camera dans l'espace (par exemple un travelling), il me faut un programme capable de traquer les points en 3D. C'est la qu'intervient un programme specialise comme Boujou (sous l'oeil attentif de Mimi ;-) :

A l'heure actuelle, j'ai fini de rotoscoper 3 scenes sur 5, et j'ai bon espoir de terminer le reste d'ici 4 semaines. Ensuite, je vais ENFIN pouvoir m'amuser a remplacer les decors et a changer la colorimetrie du film ! J'ai hate :D

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

phazer
Signaler
phazer
moi je vais suivre ce travail de fourmis... alors qu'on pense que c'est automatisé .... bon courage !

Édito

Salut les gens,

Je me présente, Jérôme - aussi connu sous le nom de Wesker, webmaster de SurvivHor et de Biohazard France. J'ai arrêté de faire des sites web sur l'univers des Resident Evil pour plein de raisons trop longues à expliquer ici et je me suis tourné vers les films et plus précisément leurs effets spéciaux depuis une paire d'année.

Je poursuis actuellement des études sur le cinéma et la télé dans une fac à San Francisco, sur la côte ouest Américaine,. Je suis en train de préparer une bande annonce basée sur Resident Evil 1.5, le tournage étant prévu pour dans trois petits mois.

Je vais donc utiliser ce blog pour vous tenir au courant de l'avancée des travaux, deux à trois fois par mois.

Mais vant toute chose, un peu d'histoire: en 1996, et après le succès de RE1, Capcom a décidé de créer une suite, RE2. Au menu, un jeune flic Leon S Kennedy, une jeune étudiante motarde et casse-cou, Elza Walker, Umbrella qui est mise sous les verrous et les STARS survivants à l'hôpital. Quelques semaines plus tard, l'horreur recommence et vous contrôlez au choix Leon ou Elza. Capcom développera son jeu à 80% avant de tout recommencer, vers décembre 1996 (alors que la date de sortie officielle était mars 1997 !) et de finalement sortir avec plus d'un an de retard, le RE2 que nous connaissons tous. Les développeurs japonais en auront tellement bavé sur la première version du jeu qu'ils l'appelleront "Resident Evil 1.5".

Si vous faites un tour sur SurvivHor, vous en apprendrez beaucoup plus sur RE1.5. J'ai décidé de faire mon premier film en tant que réalisateur sur RE1.5 car ce jeu me tient énormément à coeur. Le fait qu'il ai été abandonné par Capcom mais qu'ils continuent à utiliser certaines de ses idées de gameplay, près de 15 ans plus tard, prouve que ce jeu était trop en avance pour son époque.

Je n'irais pas jusqu'à dire que ma bande annonce va forcer Capcom à terminer et à commercialiser RE1.5 (soyons lucide, qui veut jouer à un jeu vieux de 15 ans, mise à part les fous dans mon genre?) mais j'espère au moins qu'elle permettra de (re)découvrir un jeu méconnu.

Sur ce, bons jeux, et on se revoit bientôt pour la pré-production de ma bande annonce,

Jérôme

Archives

Favoris