MIRROR'S EDGE / CATALYST   Plongez de l'autre côté du Mirror...

MIRROR'S EDGE / CATALYST Plongez de l'autre côté du Mirror...

Par ikki komori Blog créé le 17/04/16 Mis à jour le 12/11/16 à 23h43

Fans de Parkours virtuels et de la virevoltante Faith c'est ici que ça se passe! Mirror's Edge à eut droit à une suite. Incredible mais vrai!

Ajouter aux favoris
Signaler
(Jeu vidéo)

 WELCOME TO CASCADIA

 

Catalyst débute assez froidement et on à qu'une hâte: retrouver ses repères d'antan pour sauter de toits en toits le plus vite possible et explorer Glass city. L'aspect open-world annoncé par les dévellopeurs faisant espèrer milles et une belles promesses de gameplay..

Le jeu "freinera" très vite toute ambition de ce côté, l'héroïne se retrouvera presque dépourvue de toutes ses aptitudes de base, il faudra les acquérir via un arbre de compétences...WTF! pourquoiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii?

UN CHOIX DE DESIGN*

Un changement majeur de direction artistique à été opéré, Catalyst tranche en se voulant beaucoup plus orienté S.F que son prédécesseur. MR'S EDGE qui conservait des espaces urbains réalistes et contemporains avec un soupçon de notes futuristes qui donnait son style au jeu. On aime ou pas mais TOUT les environnements où vous devrez évoluer sont du même acabit. Même si ce point relève du détail esthétique, je trouve qu'il peut nuir à l'immersion du joueur. C'est un avis qui n'engage que moi mais c'est l'un des points faibles du titres... 

 Mirror's Edge Catalyst : Les développeurs présentent Faith, la ville et l'intrigue en vidéo

 

 On ne cours pas sur les toits bandes de petits sauvageons, il vous faut acquérir la compétence adéquate

!!! 

 

 UN SOUPÇON DE RPG DANS UN MONDE DE KRÜG

La market place de skills en tout genres de Catalyst: les segments à débloquer touchent autant aux aptitudes physiques que matérielles qui permettront d'évoluer au fil de l'aventure. Bonne nouvelle DICE n'as pas été pervers en incluant de fourbes micro-transactions pour changer la couleur des vêtements de Faith ou obtenir des tenues alternatives, l'honneur est donc presque sauf.

 

 

OOOOOH MAIS C'EST BEAU!

Passer l'effet douche froide du début, On s'immerge avec plaisir dans l'univers de Mirror's Edge. même si il y a toujours un PNJ qui vous guide, la patte stylistique épurée et le feeling si particulier du titre sont toujours là. On se rend compte du travail de recherche du background qui est magnifique.On  l'impression de parcourir un catalogue de design, de quoi faire de belles photos sur Instagram...

 

LE GAP DE LA NEXT GEN  FROSTBITE 

En terme de technique au risque de paraître blasé, je n'ai pas du tout trouvé que le jeu tuait la rétine. Le moteur Frostbite 3 de DICE affiche une profusion de détails et d'éléments d'architectures à tous niveaux. Les textures sont propres mais sans plus. Bon bien sûr pour "l'élite PC", une augmentation de résolution est toujours possible mais là n'est pas la question. On sent que le plein potentiel du jeu n'est pas atteint.

 Pour moi le moteur Frostbite à été "sous-employé": on dispose d'environnements fourmillant de détails sur les bâtiments parfois trop, ce qui dessert la lisibilité même de ceux-ci, une surabondance de surfaces lisses et vitrées qui peuvent parfois vous faire chuter (tout du moins en extérieurs). L'enchevêtrement de béton et de verre sans doute. Dés que l'on regarde dans le détail le talon d'achille des Mirror's Edge refait surface: des habitants toujours aussi peu nombreux avec une I.A des services de sécurité  assez perfectible certains scriptes de chutes donnent lieues à des moments de pur troll (un petit patch?). Au final on à une ville presque déshumanisée qui donne cohérence à la représentation ultra urbaine de Catalyst . Un partit-pris de design des dévellopeurs? un choix d'allouer plus de puissance dans l'affichage des décors plutôt que la populace? La vérité est ailleurs... 

 

 

Salut! toi aussi tu as été invité à la soirée cosplay? 

 LE PULSE EFFECT

 On restera "esclave" de l'assitance visuelle PULSE (tout du moins quand on découvre le jeu) qui vous indique la bonne voie à suivre. L'appréhension de l'espace où l'on doit évoluer reste trés balisée on à donc encore moins l'impression de prendre une quelconque initiative, (bizzare pour une héroïne qui s'agite dans tout les sens). Désactiver son PULSE et jouer les explorateurs du dimanche s'affranchissant du chemin conseillé vous exposera souvent à des morts répétées, on est encore plus assisté que dans le premier Mirror's Edge un comble!   

CONTRE PULSE EFFECT!

Même si jusque là les qualités du jeu paraissent quasi-inexistantes et que mes propos n'affichaient qu'une accumulation de défauts pourtant bien réels, ils ne sont en RIEN rédhibitoires.

Comme pour le premier Mirror's Edge les qualités de Catalyst ne se dévoileront qu'aux joueurs les plus patients et aguerris, c'est par l'echec que l'on apprend à se dépasser.

La volonté de maîtriser le jeu ne sera récompensée que par une bonne connaissance des environnements de Glass City, c'est seulement là que la richesse du Gameplay du jeu pourra se dévoiler: une replay value avec un champ de possibilités immense.Pour ça il faudra être arriver à la fin du jeu pour pouvoir rééllement se libérer de toutes contraintes.

 L'aspect Open-world avait été annoncé trés tôt et pour peut qu'une communauté créative et de nouveaux contenus soit ajoutés au jeu la pari serait remporté. Quid du scénario de série B de Catalyst qui à son utilité pour comprendre le contexte dans lequel on évolue, on tient là l'essence même du jeu. Catalyst est un jeu connecté bien de son époque avec des challenges de courses et des objectifs à atteindre à foison.

Catalyst Verdict

Même si il ne surpasse pas son prédecesseur, Catalyst arrive à gommer certains des anciens défauts de la série sans briller. Niveau scénario alternatif et gameplay les deux titres restent assez similaire.

Ses qualités sont dans l'exigence et les perspectives qu'il offre au joueurs, même si il y a une volonté d'ouverture et de conformisme, Catalyst ne peut trahir sa nature redondante. c'est un titre trés particulier qui ne peut s'apprécier que sur du long terme. beaucoup de promesses non tenues.

  Mirror's Edge Catalyst - Original Game Soundtrack - Teaser (By Solar Fields)


 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito


 Le jeu original Mirror's Edge demeure à ce jour une bouffée d'air frais esthétique et musicale. DICE son dévellopeur à  introduit une orientation originale de gameplay à la 1ère personne dans le jeu vidéo  ultra codifié qui persistait sur consoles et PC.

   

Paradoxe ce titre a été édité par l'une des plus grosses compagnies de jeu vidéo: EA (Electronic Arts) plus connue pour ces FIFA et Need for Speed et qui ne prend que trés rarement le "genre de risques commerciaux" qu'a représenté Mirror's edge.

Mirror's Edge pourrait être considéré comme une anomalie à tous les niveaux  qui plus est, il se permettait d'être exigeant avec le joueur avec des morts répétées si les sauts n'étaient pas éxécutés avec précision. Le jeu à connu un succès commercial mitigé, d'un autre côté les premières aventures de Faith ont remporté un grand succès d'estime. 2016 , ME Catalyst débarque  avec pour ambition d'améliorer la formule originale.

 

 

 

 

 

Archives