Premium
PPP
     
Signaler
(Jeu vidéo)

C'est l'histoire d'un joueur charmé depuis le 24 février 2017. Dupé, je me le demande ? Le 3 mars, j'aurai des éléments de réponse, c'est certain. 

La genèse switchienne

Les balbutiements de mon aventure remontent à ce jour d'automne où la switch a pointé le joli bout de son nez derrière nos écrans, pour la première fois. Du moins officiellement, puisque si l'on considère les bruits de couloir des mois précédents le reveal...l'annonce de Big N perd immédiatement de sa grandeur (mais pas de sa saveur tant l'exercice de communication était rondement mené). 

Bon, la vidéo de trois minutes s'achève, la hype est certaine. La précommande apparaît telle une évidence au vu de ce concept qui séduit, des images de nos mascottes adorées, de la fraîcheur que beaucoup de joueur réclament. Puis ne négligeons pas l'arme fatale de Nintendo : le fanboyisme. 

Donc oui, comme vous vous en doutez, l'homme faible (et passionné) que je suis a réservé sa machine. Néanmoins, une pointe d'amertume me reste au fond de la gorge. Celle du petit gars qui a acheté sa Wii U day one sans hésitation, non Monsieur ! La firme du plombier avait mon entière confiance, ce qui n'est pas rien, croyez-moi. J'étais fasciné, il est vrai, par le succès quasi surréaliste de la Wii. Mais cette fascination n'était pas née à travers des chiffres de ventes célesto-cosmiques. 

Non, l'air béat à la simple évocation des huit lettres que nous chérissons tant résulte de trois éléments :

  1. Le premier souvenir de gamer ; combien ont vécu leurs premières heures d'émerveillement vidéoludique derrière une NES ou une GameCube ?
  2. La magie des licences 
  3. La différence au service de l'innovation 

Ceci reflète, je le rappelle, ma vision de Nintendo. Toutefois, il suffit de se retourner quelques secondes pour réaliser que les forces exposées ci-dessus font mouche dans de nombreux foyers. D'autant plus lorsqu'elles sont réunies... 

Mais pour en revenir à ce goût amer, disons qu'il découle de deux symptômes. D'une part, la Wii U et son gameplay asymétrique n'ont pas été (ou peu, pour être reconnaissant envers Ubi) exploités, y-compris par le géniteur, ce qui est tout à fait regrettable. D'autre part, et cela découle nécessairement du premier point, un problème de confiance a vu le jour. Triste, certes. Mais bien réel. Autant à travers le prisme des joueurs qu'à travers celui des éditeurs tiers.

Jusqu'au 24 février, je me demandais donc si j'allais conserver ou faire sauter ma réservation. La balance penchait plutôt du côté de la deuxième option ces derniers temps... Même le 23, j'ai suivi le live de Gameblog sans cette chaleur, ce sentiment indescriptible qui habite tout joueur à la découverte d'une nouvelle console. La machine me semblait "sympa", mais pas incroyable. Le line up de lancement n'aidant pas, il faut le dire. 

Le jeudi soir, je repense à la bête. Quelque chose me chatouille... Je ne sais pas exactement quoi, mais je sais que j'ai hâte d'en savoir plus sur Zelda Breath of the Wild

Vendredi arrive, 15h, les premières impressions que je visionne sont celles de Carole. Alors, oui, elle met en exergue la technique (mais sans oublier le coeur du jeu, loin de là...). Et elle a absolument raison. Elle se contente simplement de remplir sa tâche de journaliste dans son intégralité, contrairement à ce que certains laissent entendre. La technique est à prendre en compte, au même titre que le gameplay, le sound design, l'univers et tant d'autres critères. 

Reste qu'à la fin de la vidéo, je suis agréablement surpris. Mais pas encore séduit. Donc je dévore à droite et à gauche des tas d'impressions. Sur tous les sites et dans toutes les langues possibles et imaginables. Je caricature évidemment (n'empêche qu'il y a du vrai là-dedans).

Enfin, l'éclaircissement. Ce moment où tu comprends que la switch va cartonner pour deux simples et bonnes raisons :

  1. elle arrive avec un system seller, un jeu qui va révolutionner l'open world (si ce n'est plus) à de nombreux égards...
  2. ...en l'accompagnant d'une nouvelle façon de jouer ; everytime, everywhere.

 

La promesse est ambitieuse, mais j'ai envie d'y croire, à 200% ! Ne me décevez pas Nintendo, je ne vous le permets plus.

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

II LuNaTiQuE x
Signaler
II LuNaTiQuE x
@Neves : Vu les retours presse, youtubers, etc, la "révolution" semble déjà actée. Je veux bien croire qu'il y a un manque d'objectivité chez certains...et que le bien-fondé de certaines review est discutable mais tout de même, soyons enthousiaste cette fois.
Déjà, la carte a tout bonnement l'air d'être gigantesque et incroyablement riche d'un point de vue exploration, aventure et découverte !
Ensuite, comme l'a rappelé notre ami @/Poey/, la promesse de liberté totale dans l'univers est intéressante et permet de rendre ce Zelda différent des précédents et des autres jeux open world que l'on connaît bien...
Enfin, mais c'est plus subjectif, un charme se dégage de ce jeu. Très clairement. Les petites notes de piano, l'herbe en mouvement et les recettes de cuisine. Je sais que ces éléments paraissent secondaires aux yeux de certains mais croyez-moi qu'ils ont leur importance (du moins pour beaucoup de joueurs dont je fais parti).

A propos du second point, la remarque est technique, dans le sens où la switch nous offrira une expérience nettement plus salon que portable sur un appareil transportable. Mais je ne peux pas me sentir coupable à propos du "décès" de la Vita, j'ai acheté cette console Day One et l'ai soutenu dès le début... Un tel gâchis d'ailleurs, vu le potentiel de la bête 😏
/Poey/
Signaler
/Poey/
@Neves Révolutionner est un bien grand mot, mais la promesse du jeu, c'est que le joueur puisse vivre l'aventure comme il le désire. Ce n'est pas un Open World traditionnel "structurellement" parlant comme on peut le connaître avec GTA ou AC. Tu n'auras pas d'indication à l'écran qui t'oblige à aller d'un point A à un point B pour valider une quête. Tu peux aussi commencer le jeu et te rendre directement au boss final sans connaître la trame de l'histoire, tu peux faire les donjons dans l'ordre que tu le désires.

C'est la promesse de rendre la progression aussi naturelle que possible. En gros, ils se séparent (enfin) de l'héritage OOT pour évoluer la formule du Zelda d'origine.
Neves
Signaler
Neves
Je lis ça depuis quelques jours et ça me semble sorti de nul part (ou alors, j'ai raté un truc) mais en quoi le prochain Zelda va révolutionner l'open world !?

C'est un voeu pieux ou c'est déjà acté ?

Quant au second point, par définition le premier Game&Watch le fait déjà (et toute console portable depuis). Et si la remarque est d'ordre technique, vous avez tué la Vita pour prendre la Switch bande de salauds :D

PPP

Par II LuNaTiQuE x Blog créé le 15/02/15 Mis à jour le 03/03/17 à 17h37

"Mais vous savez, on peut trouver le bonheur même dans les moments les plus sombres... Il suffit de se souvenir, d'allumer la lumière."

Albus Dumbledore, le maître Jedi d'un jeune des 90's.

Ajouter aux favoris

Édito

fond edito

 

Bienvenue à tous et à toutes dans la sphère d'un amoureux du Jeu vidéo, et plus généralement de l'art (du vrai hein) sous toutes ses coutures ! 

(Je remercie Mr Garcin pour ses incroyables collages, cela me fait un joli fond !)

Archives

Catégories

Favoris