iGBLOG : Music et + Encore

iGBLOG : Music et + Encore

Par Paggy Blog créé le 24/05/10 Mis à jour le 06/11/12 à 23h28

Ajouter aux favoris

Catégorie : Test

Signaler
Test

 

Considéré par bon nombres d'observateurs comme l'adversaire numéro un de l'iPad, le Galaxy Tab est le premier modèle grand public d'ardoise (et oui on ne dit plus tablette en France pour ce type d'appareil...) chez Samsung. Tout comme l'iPad qui se présente comme un iPhone XXL, le Galaxy Tab est la version « grand écran » du mobile Galaxy S. On retrouve ainsi le système Android ainsi qu'un ensemble de logiciels préinstallés par le constructeur sud-coréen.

Ce qui saute aux yeux lorsque vous découvrez le Galaxy Tab après avoir testé le produit d'Apple, c'est ses dimensions réduites (19 × 12 × 1,19 cm pour un poids de 380g). Ce choix est à double tranchant. Ainsi pour la navigation sur internet, vous devez jouer avec le zoom pour profiter pleinement du contenu d'une page téléchargée. Si vous avez l'habitude avec votre mobile de faire cela, avec le Samsung vous déchanterez au bout d'un moment. En effet, le navigateur montre ses limites assez rapidement et chaque balayage sur une page se traduit par un effet de micro-vague, donnant un effet haché et donc fatiguant pour les yeux. En plus de cela, on constate des imprécisions lorsqu'on clique sur l'écran, gâchant généralement la navigation sur le net.



Tout est heureusement pas à jeter dans cette interface, et la présence du flash est un plus indéniable par rapport à son concurrent direct chez la pomme. De même la taille réduite de l'affichage permet de profiter de vidéo sur YouTube en plein écran de manière très propre (étant donné le peu de contenu adapté à la résolution de l'iPad, bon nombre de vidéos sont pixélisées en plein écran sur cet appareil). De même, les vidéos HD téléchargées ressortent de belle manière.  L'écran est aussi de bonne facture mais inférieur à l'iPad, avec pour défaut un côté trop salissant (les traces de doigts sont omniprésentes et surtout visibles).   

Le système retenu est l'Android 2.2. Si cette décision est à première vue une bonne idée, cela est plus discutable après de longues heures d'utilisation. Cet OS est à la base prévu pour des smartphones et son portage sur tablette montre qu'il n'est pas vraiment adapté, ou plutôt on dira qu'il est mal configuré pour le Samsung (le système se montre souvent en surcharge après deux applications ouvertes). Néanmoins il permet de profiter de tous les avantages du système de Google avec notamment un Android Market efficace (même si peu d'applications sont optimisées pour la résolution du Galaxy Tab) et une customisation bien plus importante que l'iOS 4. Bref on regrette que le nouveau système Android 3.0 (dédié aux tablettes) n'arrive qu'à la prochaine génération d'ardoise car les bases ne sont pas mauvaises mais cela manque de finition pour ce type de produit.


Un des points intéressants du Galaxy Tab est son module téléphonique qui vous donne accès à la voix mais également à la visio grâce à son capteur sur le haut de l'appareil. Même si sur le papier c'est un bon point, on regrettera l'obligation d'utiliser le kit oreillette fourni par le constructeur pour gérer les appels avec un casque (le haut parleur est néanmoins disponible si on souhaite sans passer).

En conclusion, le Samsung Galaxy Tab. est un produit qui propose de belles caractéristiques mais qui donne le sentiment d'être inachevé dans sa conception.  Il peut attirer par son offre téléchargeable très correcte (en plus de l'Android  Market, Samsung propose du contenu payant en partenariat avec Vidéo Futur et vous offre le jeu NOVA de Gameloft), sa fonction téléphonique, la présence du flash sur le navigateur web, sa localisation GPS et  sa bonne autonomie,  mais mieux vaut attendre le prochain modèle, qui a été annoncé récemment, pour vraiment qualifier la gamme Galaxy Tab d'alternative numéro une à l'iPad. En effet, le produit d'Apple semble avoir été mieux pensé dans sa fabrication que la tablette du sud-coréen et se montre donc plus plaisant en utilisation.


Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
Test

C'est le téléphone du moment. En effet, difficile de ne pas tomber sur une publicité pour le nouveau Blackberry Torch 9800. Spots TV, affiches, boites empiler à l'entrée des boutiques opérateurs,... on sent que RIM tient à faire savoir que son nouveau modèle est arrivé...

Car les enjeux sont nombreux pour ce 9800 : faire oublier le Storm qui a été un échec, servir de fer de lance pour le nouvel OS 6 et surtout imposer définitivement la marque Blackberry dans le coeur du grand public.

En ouvrant le package, on découvre un mobile classe, avec une belle finition. Il propose deux types de maniabilité, l'un en mode slide avec un clavier AZERTY qui sort sous le téléphone, l'autre en tout tactile avec une prise en main à la verticale ou à l'horizontale (l'écran bascule automatiquement). Même si le clavier AZERTY est bien conçu (repris du modèle Bold), écrire à partir de celui-ci est dispensable, car la bonne nouvelle de ce téléphone est son écran tactile qui répond au doigt et à l'oeil. Se balader de menu en menu se montre ainsi pour la première fois agréable sur un Blackberry. Cette nouvelle convivialité, le Torch le doit surtout à son OS Blackberry 6 qui, sans déboussoler les habitués de la marque, apporte un vrai lifting graphique aux différentes interfaces et autres options.

 

 

Les désormais classiques YouTube, Twitter, Blackberry Messenger et Facebook répondent tous présents et l'App. World vous apportera quelques applications de plus (même si il est toujours aussi pauvre niveau contenu). La configuration de la messagerie n'évolue pas  trop et son utilisation reste (avec la messagerie instantanée) toujours le point fort des modèles de RIM. En revanche, vous trouverez quelques petites nouveautés en ce qui concernent les réglages et la gestion du mobile. Néanmoins l'ensemble reste explicite.

La question qu'on peut se poser est de savoir s'il peut rivaliser avec l'iPhone. La réponse est mitigée. S'il peut effectivement affronter le modèle 3GS, difficile de le comparer avec le "4" qui offre une résolution d'écran inégalable et un hardware supérieur. Néanmoins il comble quelques écarts avec le modèle d'Apple notamment en ce qui concerne la navigation sur internet.

En conclusion, le Blackberry Torch est un bon appareil avec une autonomie convainquante mais il lui manque clairement un meilleur hardware pour espérer rivaliser avec les smartphones haut de gamme. On regrettera la présence du slide qui, même si il offre une alternative aux anti-tactiles, alourdi le design et le poids du mobile. De plus, son ouverture-fermeture est un peu trop dur.  En revanche on salue le lancement de l'OS Blackberry 6 qui ne révolutionnera probablement pas l'univers des smartphones mais qui a le mérite d'apporter un peu de fraîcheur dans l'utilisation des futurs mobiles de RIM.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Test

 

Si il y a bien un Blackberry qui a été éclipsé par l'actualité du constructeur (annonce de l'OS 6, lancement du Torch, présentation du futur Bold,...), c'est bien le Curve 9300 3G. Sorti cet été, il se positionne entre l'entrée de gamme de R.I.M., le Curve 8520, et le Bold 9700. Pour ceux qui suivent un peu la gamme du constructeur canadien, il prend la place du modèle 8900 tout en ajoutant certaines spécificités techniques.

 

   

Blackberry Curve 8900 / Curve 9300 3G 

 

Principale différence avec son petit frère le 8520, dont il reprend une bonne partie du design, il intègre un module 3G qui vous permettra de surfer plus rapidement sur le navigateur web. Même si ce dernier montre actuellement ses limites par sa conception, il devrait prochainement se montrait à son avantage. Car l'atout de ce modèle est sa future compatibilité avec l'OS 6 prévu pour la fin de l'année, qui permettra de renforcer l'interface du mobile avec les contenus multimédias et sociaux (intégration en natif de Tweeter, Facebook,...).

Pour en revenir à la 3G, hormis cela, elle ne vous apporte pas grand-chose de plus (sauf si vous vous rendez régulièrement dans des pays comme le Japon qui ne supportent que ce type de réseau européen) car le EDGE suffit amplement pour les mails et le tchate. Côté software/applications, rien de particulier par rapport aux autres Blackberry, il dispose de la dernière mise à jour de l'OS 5 et se montre à son avantage avec (navigation très fluide).

Niveau finition, le Curve 9300 fait mieux que le 8520 et fait moins premier prix. Le chrome est de retour (attention aux chocs...) et le socle arrière est un peu plus travaillé et est plus agréable au touché. Le TouchPad fait un peu moins mécanique que le reste de la gamme et se montre en conséquence plus convainquant que sur les précédents mobiles testés.  Dans la série des mauvaises surprises, on notera un nouveau modèle de batterie qui se différencie du reste de la gamme, mais surtout un câble micro-USB ultra court : il ne dépassant pas les 30 cm ! Bref il faudra avoir le téléphone sur la tour du PC pour récupérer ses photos ou le charger. En revanche petit point sympa, la boite du mobile est enfin petite...

 

 

 

En conclusion, le Curve 9300 3G est le meilleur rapport prix/performance de la gamme Blackberry. Reprenant la base de l'entrée de gamme, il corrige l'ensemble de ces défauts et se propose en alternative crédible face à un iPhone 3GS ou un Android/Windows Phone.  Performant, mieux fini (sans néanmoins atteindre le niveau d'un Bold), et surtout compatible avec les futures évolutions du système Blackberry, ce modèle est un bon produit.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Test

 

 

 

Deuxième test consacré à un concurrent de l' iPhone  sur le blog. Aujourd'hui c'est le Blackberry Bold 9700 qui est à l'honneur.

 

Présenté comme le modèle haut de gamme de Blackberry, la première chose qui vous saute aux yeux lorsque vous le découvrez ce sont ses mensurations qui sont moins élevées que son prédécesseur (- 6mm en largeur et en hauteur). Le design s'est banalisé mais la finition est de qualité avec une imitation de cuir qui recouvre une partie du socle arrière (alors que c'était sur l'intégralité sur le modèle 9000). Pour le différencier de son petit frère le Curve, il faut se focaliser sur le clavier azerty qui est ici à la fois beaucoup plus agréable au touché et plus efficace pour la saisie de texte. La bille traditionnelle de navigation a disparu pour un touchpad.

 

 

Une fois l'appareil allumé, on découvre le dernier OS 5 qui fait merveille sur ce modèle. Grâce à un hardware bien calibré pout accueillir le futur OS Blackberry 6, on se balade de menu en menu sans le moindre ralentissement et avec une réactivité dans la saisie/gestion des options étonnante ! Un vrai confort d'utilisation qui permet d'exploiter pleinement la force des mobiles Blackberry, à savoir les mails, la messagerie instantanée (Blackberry Messenger, Windows Live Messenger,...) et les applications communautaires (Facebook, Twitter,...). Sur ces trois points, le Bold est largement au-dessus de ce qui se fait du côté de chez Apple. Côté multimédia, vous retrouverez tout ce est désormais en standard sur les smartphones (wifi, lecteur mp3, magasin en ligne,...), même si son navigateur internet archaïque reste un de ses points faibles.

En contre-partie, il est équipé d'un appareil photo de très bonne facture (3.2 MP).

 

La question est de savoir si ce modèle est plus intéressant que le Curve 8520. La réponse est oui car avec un package plus complet (il contient notamment une housse), une compatibilité avec le futur OS 6, un très bel écran 480x360 pixels et surtout une meilleure finition, il représente un bon investissement pour l'avenir. De plus il est 3G+, chose que le modèle inférieur ne propose toujours pas... jusque dans quelques semaines. Car avec l'arrivée annoncée du Curve 9300, ce dernier rattrape en grande partie son retard sur le Bold...

 

En conclusion, j'ai une petite préférence pour l'ancien Bold 9000 qui proposait un design plus exclusif par rapport au reste de la gamme (même si beaucoup lui reprochait d'être trop imposant). Mais l'atout numéro un de son successeur est l'arrivée dans quelques temps de l'OS 6, qui renforcera l'aspect communautaire via ses applications en natif / intégrer directement dans l'interface des menus. De plus, avec la commercialisation à la rentrée du modèle Torch (qui sera le nouveau haut de gamme de Blackberry) et du Curve nouvelle génération, cela devrait entrainer une baisse de prix du 9700. Ce qui représentera alors une excellente affaire.

 

blackberry-bold-9000-9700

Blackberry Bold 9000 / Blackberry Bold 9700

 

 

Le 9700 existe également en blanc

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Test

Blackberry torch 9800

Blackberry a présenté aujourd'hui au cours d'une conférence de presse son nouveau modèle tactile haut de gamme : le Torch 9800.

Fera-t-il oublier le Storm qui a été un échec commercial (et qui a été critiqué à tort pour ses bugs car une fois passé en OS 5.0, il tourne très bien et se montre conviviale malgré son écran sur ressort moyennement agréable) ?

Perso je suis convaincu par le design de ce nouveau Blackberry qui utilisera le prometteur OS "Blackberry 6".

Caractéristiques   

  • Quadribande GSM, GPRS, EDGE (850 / 900 / 1800 / 1900Mhz),
  • Quadribande UMTS (2100 / 1900 / 850 / 800Mhz),
  • Ecran tactile 3.2″ (résolution 480×360), Clavier QWERTY,
  • Lecteur Multimédia, GPS, APN 5Mp (Flash),
  • 520Mo de RAM, 4Go de mémoire + carte microSD 4Go offerte,
  • WiFi 802.11b/g/n, Bluetooth 2.1, prise jack 3.5mm,
  • Navigateur web full HTML avec zoom manuel,
  • Intégration réseaux sociaux (Facebook, Twitter, MySpace),
  • Batterie 1300mAh; autonomie 5.5H en conversation, 13j en veille,
  • Dimensions: 111×62x14,6mm, poids: 161.1gr.
  •  

    Ajouter à mes favoris Commenter (0)

    Signaler
    Test

    Il est difficile d'ignorer la montée en puissance de la marque Blackberry auprès du grand public. Plébiscitée par les grandes entreprises grâce à sa technologie BES, RIM a su développer une gamme de smartphone plus accessible tant au niveau du design que des prix, tout en ajustant son image à coup de com' avec  des groupes branchés tels que les Black Eyed Peas, U2 ou des rappeurs US.

    Qu'attendre de ce nouveau 8520 ? Déjà en découvrant le package, on se rend vite compte si on est un habitué de la marque que le coffret est assez "light". Fini la housse de série et les adaptateurs secteurs internationaux, bonjour un Curve entrée de gamme. Le mobile abandonne son contour métallique argenté pour du plastique. Si on peut penser qu'il s'agit d'un choix économique par ce changement de matériau, cela évite surtout un aspect "dégradé" sur votre mobile au moindre choc. Autre nouveauté, la molette des précédents modèles disparait  suite aux nombreuses critiques (elle avait tendance à s'encrasser à terme), place désormais à une croix directionnelle pseudo-tactile (on sent un léger mouvement mécanique lors des manipulations). Le clavier AZERTY est repris de son frère 8900. Même si les touches sont assez petites et (trop ?) rapprochées, vous ne serez pas spécialement gêné pour rédiger vos mémos (le clavier du modèle Bold reste néanmoins la réference en matière de prise en main).

    L'OS de série est la version 4, mais vous pouvez télécharger la mise à jour 5.0 qui apporte quelques corrections/ajustements (en revanche n'espérez pas la future version 6 qui ne sera pas compatible avec ce 8520). Pas de surprise au niveau de l'interface qui est à la fois explicite et ultra complète. Sur ce point le Curve prend le dessus sur l'iPhone, les réglages sont beaucoup plus nombreux et permettent une personnalisation pointue au niveau des notifications. Points négatifs, les fonctions multimédia peu présentes et le design austère des menus  rappellent les origines "entreprises" de la marque. Mais l'atout majeur pour désormais charmer les jeunes est sa partie communautaire  avec l'arrivée en natif d'applications comme Windows Live Messenger, Facebook ou encore le Blackberry Messenger qui vous donne la possibilité de tchater entre Blackberry gratuitement. La aussi gros avantage par rapport au mobile d'Apple même si l'App. World, concurrent de l'App. Store, est plutôt pauvre en applications (peu intéressantes et majoritairement américaines). On ne reviendra sur ses fonctions push-mail qui ont fait la réputation de la marque, on notera juste que RIM offre de plus en plus de mode de synchronisation avec votre client mail-carnet d'adresse (Exchange, Lotus, Gmail,...).

     

    Côté hardware, il dispose d'un appareil photo 2 mégapixels qui est suffisant pour envoyer ses clichés par mail ou pour les poster sur votre page perso. L'autonomie est moyenne (Blackberry a déjà fait mieux dans le domaine) mais est meilleure que celle d'un iPhone en utilisation quotidienne. L'absence de le 3G ne se fait trop ressentir, l'EDGE suffit pour le trafic de mail et pour l'utilisation de la messagerie instantanée. Le Wifi est également présent pour soulager votre forfait data. Le navigateur maison permet d'aller sur le web mais ne convainc pas (après avoir surfé avec les appareils tactiles de chez la Pomme, il est difficile de passer derrière... ). De plus la croix directionnelle montre ici ses limites car elle a tendance à se déplacer trop rapidement...

    En conclusion, ce mobile s'adresse avant tout à ceux qui souhaitent disposer d'un smartphone plutôt complet à prix raisonnable et qui ne s'attarderont pas trop sur son design peu élégant, avec cet aspect plastique qui donne un sentiment de téléphone entrée de gamme. On regrettera aussi qu'il n'est pas ce côté « fun » qu'à l'iPhone, causé en grande partie pas son interface trop entreprise (mais qui peut séduire certains acheteurs). Si vous souhaitez un Blackberry, je vous recommande plutôt le modèle Curve 8900, qui est à la fois plus performant, plus classe, et plus complet au niveau du package.

     

     

    Ajouter à mes favoris Commenter (0)

    Signaler
    Test

     

     

    Tablette "Made in" Apple

     

    Objet de tous les désirs depuis plusieurs semaines, j'ai pu (enfin) tester l'iPad !

     

    Le nouveau produit d'Apple se définie comme précurseur dans le créneau des tablettes multimédias, reste à savoir si il va vraiment révolutionner le marché comme l'a fait ses petits frères que sont l'iPhone et l' iPod.

     

    La première sensation lorsqu'on prend la tablette c'est son poids qui est assez élevé.

    La prise en main de l'appareil est sinon bonne et on n'est pas dépaysé par le design qui n'est ni plus ni moins qu'un iPod Touch au format XXL.

     

    L'écran est de bonne qualité et le contour assez large permet une bonne saisie.

    En bas on retrouve le bouton menu et sur le côté, le switch "mode silencieux" sert désormais à verrouiller la rotation de l'écran.

     

    En revanche pas de webcam intégré ou de connectique USB, ce qui annonce déjà l'absence de visio et d'échange de donnée sur disque dur.

      

    Le wifi est disponible ainsi qu'une connexion Bluetooth qui vous servira à raccorder divers périphériques.

    Mais la aussi pas possible d'utiliser cette fonction pour le transfert de donnée...

    La 3G est proposé sur certains modèles.

     

    La présence de l'OS 3 d'Apple nous permet de disposer d'une interface similaire à celle d'un iPod Touch/iPhone. Elle est assez intuitive/accessible, même pour les novices de la marque.

     

     

    Qu'apporte donc concrètement cette tablette ?

     

    Déjà un certain confort visuel. Il est désormais possible d'aller sur Safari (le navigateur Internet d'Apple) sans besoin de zoom pour lire les articles.

     

    De plus, certaines applications sont déjà compatibles pour profiter de sa revue de presse au format iPad.

    Même chose pour les vidéos et autres contenus iTunes (dont les eBook) qui permettent de profiter de la qualité de l'écran.

     

    Et c'est ce même iTunes qui va finalement me faire pointer du doigt l'aspect négatif de cette tablette : elle est complètement bridée tant au niveau software que hardware.

    En conséquence, vous êtes dépendant d'avoir un vrai ordinateur pas loin de vous pour déjà activer l'appareil et puis après pour synchroniser vos données...

     

    Concernant les jeux, on retrouve l'équivalent de ce qu'on voit sur iPhone, faudra attendre un peu pour voir apparaître des jeux qui exploitent pleinement les capacités techniques ou spécifiques de l'appareil.

     

     

    L'iPad m'a déçu

     

    Pour m'être bien renseigné avant cette prise en main, je connaissais déjà les limites techniques du produit mais je partais sans trop d'apriori car je pense faire partie des gens potentiellement intéressés par cette tablette.

     

    Néanmoins dès le premier contact, la magie s'est envolé (le poids m'a surpris) et je me suis retrouvé à me dire que pour consulter mes mails ou aller sur le net, mon iPhone me suffisait largement (au moins lui il est léger, transportable et a surtout une "fonction primaire" qu'est la téléphonie, ce que l'iPad n'a finalement pas).

     

    Il sera votre compagnon idéal si vous êtes en vacances, si vous souhaitez consulter vos mails ou tapper des notes de manière confortable.

     

    Il peut aussi séduire les gens réfractaires à l'informatique par sa facilité d'utilisation et son design soigné (mais peu innovant par rapport aux autres produits d'Apple)  ou alors les étudiants.

    En Amérique, certaines universités les ont aidés financièrement pour acheter un iPhone (pour les mails et les cours en mp3) et l'iPad serait une bonne alternative aux livres dans un sac...

     

    Mais pour ma part, j'attends de voir ce que la concurrence va proposer car l'iPad est trop fermé pour une véritable utilisation quotidienne (faut s'envoyer par mail depuis son ordinateur ses documents pdf pour les consulter par exemple car pas de synchro. disponible) et ne permet pas de se dispenser d'un PC (ou d'un PC portable).

    Et il est clair que si vous possédez déjà un iPhone, vous pouvez passer votre chemin...

     

    Si vous disposez d'un iPad ou si vous avez été déçu de cette tablette après l'avoir testée, vos commentaires sont la bienvenue.

     

    Ajouter à mes favoris Commenter (0)

    Édito

     

     --------------------------------------------------------------------

      

     

     

     

     

       

     

    --------------------------------------------------------------------

     

       

    Archives