Ici ou ailleurs...

Ici ou ailleurs...

Par FuckinGaulois Blog créé le 16/07/10 Mis à jour le 09/06/11 à 21h22

Un blog de plus ou un de moins, qu'il parle de ça ou qu'il parle d'autre chose, une envie de partager ou une envie de dénoncer, que ce soit intéressant ou carrément chiant, venez y jeter un œil.
De toute façon, ici ou ailleurs...

Ajouter aux favoris

Catégorie : ...Si j'en parlais ?...

Signaler
...Si j'en parlais ?...

BREAKING NEWS !!

Selon LeFigaro.fr (lien vers ma source), Schwarzy est arrivé au bout de ses deux mandats en tant que Gouvernator of California. Bon, d'après moi aussi, remarquez. Mais là ou l'info devient intéressante, c'est que le bougre ne sait pas de quoi son avenir est fait. Il évoque bien ses mémoires (mouais...) et certaines conférences, mais, et c'est ce qui nous intéresse, le sieur gros muscle se dirait également intéressé par un éventuel nouveau film si "on lui propose un bon script". J'ai envie de dire : si on lui propose deux gros flingues et plusieurs tonnes d'explosifs, vous croyez que ça pourra faire un bon script ?

Bien entendu, cette révélation n'a rien d'une communication officielle et il ne faut donc pas vous attendre à voir débarquer les nouvelles aventures de Conan courant 2012. néanmoins, on remarque que notre actionner préféré reste attaché à ce qui l'a fait connaitre (pour preuve, ses quelques apparitions ces dernières années, notamment dans The Expendables) et je trouve ça génial. Il a beau être vieux, il a beau avoir perdu du muscle, ce serait avec plaisir que j'irai bouffer du pop-corn devant son prochain film, pas vous ?

A noter aussi que s'il a dit adieu à la gouvernance de la Californie, il n'a pas pour autant dit adieu à la politique. Oups, voilà qui n'est pas forcément compatible. Remarquez, un mec comme lui peut tout faire, donc pourquoi pas ?

Allez mec, ramène un peu ta testostérone, pour voir !

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
...Si j'en parlais ?...

Voilà, pour ceux qui ne le savaient pas, deux jolis noms du cinéma américain sont morts aujourd'hui (je l'ai appris aujourd'hui du moins). L'un réalisateur du meilleur épisode de la saga Star Wars, l'autre inoubliable Franck Drebin dans les épisodes des "Y'a-t-il un flic ?".

Bref, je ne m'étalerai pas, mais je les regretterai. ON se revoit quand vous voulez !

Gaulois (triste).

Ajouter à mes favoris Commenter (2)


Signaler
...Si j'en parlais ?...

Alexandre Astier, vous connaissez. Un des nouveaux grands hommes du cinéma français. Et de la télévision aussi, puisqu'il est l'auteur, scénariste, acteur, monteur, réalisateur et compositeur de la fabuleuse série Kaamelott. Un putain de polyvalent donc, qui manie toutes cs facettes avec brio. Mais il n'est pas le sujet de mon article, non. Le sujet, c'est son frère, Simon Astier, qui joue le rôle de Gauvain dans la série du big brother. Et plus précisément sa série à lui tout seul, qu'il a fait lui-même comme un grand : Hero Corp.

La première fois que j'ai vu cette série, complètement par hasard sur je ne sais plus quelle chaine, je me suis marré. Il faut dire que l'idée d'un X-men qui se veut davantage l'héritier des comédies franchouillardes d'antan que des blockbusters américains avait de quoi séduire. J'ai donc choppé la série (oui, illégalement, et je t'emmerde, Hadopi) et je me suis maté la saison 1. Et voilà d'où m'est venu cette idée conne de comparer Astier à Astier. Ouch.

Si, durant les premiers épisodes, la magie opérait pas mal, je me suis quand même grave fait chier durant la quinzaine que compte la saison. Et quand on compare avec Kaamelott (je sais ce que vous allez dire, c'est pas comparable, blabla, mais m'en fous) on se rend compte que le talent a quand m^me été vache avec le petit Astier. La ou Kaamelott propose des dialogues croustillants, utilisant avec parcimonie un argot à la Audiard, de la vulgarité bien placée et des piques à tout va, Hero Corp se contente d'une sorte de dialecte "d'jeuns" à la con, digne d'un court-métrage amateur d'une classe de sixième. Okey, certains bon mots font mouche, mais faut les chercher...

Après, les acteur. Alexandre est un sacré directeur d'acteur. Pour preuve, la multitude de personnages de Kaamelott est très justement interprété par des comédiens à fond dans leur rôle, qui savent ou ils vont. On applaudit donc ces acteurs évidement, mais aussi le réal, ca un acteur n'est in plus ni moins qu'un véhicule que le metteur en scène va conduire à sa guise, l'emmenant ou il veut. Preuve qu'il est bon, il parvient même à donner à son frère un rôle excellent, qui lui va comme un gant. En revanche, quand Simon décide de voler de ses propres ailes, ça donne une série ou 95% des acteurs récitent leur texte encore plus mal que mes récitations devant la classe en primaire et se contentent de parler, côte à côte, sans mouvement, comme dans une mauvaise cut-scene sur un mauvais jeux playstation (première du nom). Et franchement, si le mauvais jeu de certains (Simon en tête) permet de les rendre plus amusants, c'est surtout, au final, très gonflant. Astier 2, Astier 0.

Troisième round, la mise en scène. Dans Kaamelott, il y a beaucoup de plans fixes, mais le style ultra court s'y prête tout à fait. En revanche, dans les dernières saisons, Alexandre se lâche et nous offre une mise en scène qui se veut lente, pêchue, calme, bref, elle s'adapte parfaitement aux situations. Dans Hero Corp, comme dans beaucoup de séries françaises d'ailleurs, on se paye des plans fixes à longueur de temps qui vont à merveille avec les looooooongueurs que propose la série. Voilà qui n'aide pas.

Bon, je n'ai pas non plus envie de cracher sur Simon Astier, contrairement à ce que l'on pourrait croire. Je dirai donc, pour sa défense que d'une, il a eu une idée très originale, très mal exploitée mais originale, et qu'il se lance tant bien que mal dans une partie qui n'est pas gagnée d'avance mais qui lui permettra, j'espère, de ne pas tout le temps être comparé à son frère comme je l'ai fait de façon si basse. Je suis un monstre.

N'empêche, quand je vois qu'une communauté de plus en plus fournie se forme auprès de cette série que je trouve tout de même bien pourrie et mal foutue, je me dis que j'ai peut-être tort. Mais merde, Simon se perd dans un scénario qui ne va nulle part, plombe sa série par des longueurs dignes de Derrick, se dote d'acteurs nazes qu'il ne sait pas diriger (certains jouent dans les deux séries, et sont bien meilleurs dans Kaamelott), nous pond des dialogues minables...bref, il massacre sa bonne idée, et ce n'est pas les deux épisodes que j'ai vu de la saison 2 qui me feront dire le contraire. Pourtant, j'ai envie d'y croire. Peut-être pas pour cette série, mais pour une prochaine, pourquoi pas ? S'il continue (et je lui souhaite), il progressera. S'il progresse, il corrigera ses erreurs. Et dans ce cas là, je suis sûr qu'on pourrait avoir avec Simon Astier, à défaut d'un grand cinéaste, un auteur original qui mérite le détour.

En attendant, Hero Corp, c'est drôle au début, mais vite pourri...

Alexandre Wins. PERFECT !!!

Fuckin' Gaulois

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Signaler
...Si j'en parlais ?...

Vous ne vous êtes jamais dit, après avoir rematé un vieux film "merde, je l'aimais bien cet acteur, on le voit plus aujourd'hui...". Moi ça m'arrive tout le temps. Y'a plein d'acteurs que j'aimerai revoir plus souvent dans les salles obscures, voici lesquels. Attention, liste méchamment subjective.

  BRUCE CAMPBELL

"Moi, c'est Ash !". Ah ouais, tu l'as dit bouffi ! Mais aujourd'hui, ou es-tu ? Dans des caméos chez l'ami Spiderman, et c'est à peu près tout ? Merde, je veux te revoir dans des moments glorieux comme la trilogie Evil Dead, l'excellentissime Bubba Hotep ou tu joues un formidable Elvis vieillissant et touchant, le super Mort sur le Grill ou ton rôle de gigolo à la rital m'a fait délirer ! Et que dire de Alien Apocalypse ? Rien ? Bon ok...personne n'est parfait, hein ? Mais refais-donc un pur film, j'sais pas moi, demande à ton ami Sam...

                                                                                                                                                                                        KURT RUSSEL

Alors lui, voyez-vous, c'est un de mes acteurs préférés. Pour son rôle de Snake Plissken dans la saga des Escape From, déjà, mais aussi pour d'autres rôles dans des films de Carpenter (dont je suis un énorme fan, d'ailleurs lui aussi on le voit plus) comme The Thing, ou Jack Burton dans les Griffes du Mandarin. Mais aussi Breakdown, excellente surprise. Mais ces derniers temps, il n'a fait point grand chose. Un pâle remake de Poséidon, et un Boulevard de la Mort bien faiblard (désolé QT, mais là...) dans lequel son personnage (et donc lui) était juste énorme. Allez Kurt, au boulot, merde !

  RICK MORRANIS

Ouais, après avoir rematé la Folle Histoire de l'Espace, je me suis demandé ce qu'il devenait. J'ai toujours beaucoup aimé cet acteur, il est bien marrant. Outre le film cité plus haut, rappelons-nous de Maman j'ai rétréci les gosses, Les S.O.S Fantômes ou encore l'énorme La Petite Boutique des Horreurs, de Frank Oz. Mais ces dix dernières années (voire pus), je me souviens pas l'avoir vu ou que ce soit...dommage.

 

 

                                                                                                                                                                       CHRISTOPHE LAMBERT

Lui, c'est un peu différent. C'est pas qu'il joue plus beaucoup, c'est qu'il a tendance à ne faire que des gros navets. Pourtant, j'adore cet acteur, vraiment. Il a un charisme fou et un super jeu, quand il s'en donne les moyens. Le premier Highlander (mais pas le dernier, ouhla !....), Greystoke, Subway, Fortress (qui était une bonne petite série B, non ?...moi je trouve) nous ont prouvés qu'il était bon, qu'il avait du potentiel. Alors je ne désespère pas de le revoir, un jour, dans un rôle à sa mesure. Et je sais bien que beaucoup d'entre vous se marrent, mais j'en ai rien à battre.

 

 

  SIGOURNEY WEAVER

Bon, ok, on l'a vu très récemment dans Avatar, mais dans un petit rôle, et ça faisait bien longtemps. Dommage, car cette nana, qui est de loin mon actrice fétiche, a tourné dans nombre de films que je considère aujourd'hui comme cultes. Et jen e parle pas seulement de la meilleure saga de SF de l'histoire du ciné, mais aussi de films comme La Jeune Fille et la Mort, de Polanski ou encore S.O.S Fantômes (encore !). Je n'ai pas vu tous ses films, mais peu ont réussi à me convaincre qu'elle était une des plus grandes actrices de l'histoire. Fan je suis, point. Alors qu'elle nous fasse un film en rôle titre, merde ! Je dirais bien Alien, mais non...rah ! Et puis ce sourire...

                                                                                                                            

 

                                                                                                                             ARNOLD SWARCSHZCSZHCSENNEGER

 Okey il a plus le temps, et ok il fait une apparition dans The Expendables que je n'en peux plus d'attendre, mais je ne désespère pas de le revoir un jour au ciné. Qui sait ? Acteur un jour, acteur toujours, non ? Vous me direz, la politique, c'est sûrement le boulot dans lequel les meilleurs acteurs réussissent...m'enfin merde, pourquoi nous enlever un des action-men les plus puissants qui soient ? Terminator, Last Action Heros, Predator...on en veut du gars comme lui dans ce genre de films, cette gueule de gentil, ce sourire ravageur, ce charisme qui se dégage de ce visage malgré un jeu d'acteur des plus simples...je l'adore ce mec, et je veux le revoir dans un film.

 

 

  MARLON BRANDO

Euh, ah nan merde...j'suis con...

 

 

 

                                                                                                                                                                                         MIKE MYERS

Et lui donc ! Le créateur d'un des films les plus cultes de tout le cinéma, véritable bible pour tout métalleux/rocker qui se respecte, j'ai nommé wayne's World, et celui que l'on nomme aussi "ne pas confondre avec un tueur psychopathe au masuqe blanc" serait-il fatigué ? Okey, il nous a pondu une trilogie Austin Powers des plus fendards, mais après ? 'me semble qu'il a fait un film avec un gourou, ça a pas du marcher très fort...parait que c'est naze. Il avait joué aussi dans Studio 54 ou il était surprenant dans ce rôle sérieux, surprenant et bon. Alors certes, depuis quelques années il est la voix de l'ogre le plus célèbre de l'animation moderne, mais on s'en tape nous autres français, nous on a Alain Chaba (d'ailleurs, vous saviez que Monsieurs Chaba tet son collègue Farrugia sont à l'origine de l'énorme et culte version française de Wayne's World ? Et ouais). Et puis c'est que la voix...a quand un Wayne's World 3 ? ;-(

 

Je crois que c'est à peu près tout. Du moins, là, à froid j'en vois pas d'autres, même s'il est évident qu'il en reste des tonnes. Hésitez pas à cliquer sur les noms de gars, j'ai mis des liens vers des moments cultes de leur carrière. Et vous, lesquels vous manquent ? Allez, soyez pas timides, faites donc monter mes statistiques, merde !

Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Édito

Faut faire un édito en plus ? Bordel, mais ça n'en finit pas...

Ouais, bah pour ça je me lancerai plus tard, parce que là, je vais juste vous dire que ce blog parlera de tout ce dont ma bulle est constituée, a savoir les histoires sous toutes leurs formes : jeux bien sûr, mais aussi les films, la musique, les livres, et, plus précieux que tout autre chose, mon imagination, que je garde fraiche comme celle d'un enfant.

Pour le reste, les articles parleront d'eux-même. Et peut-être que ça ne durera pas plus d'une semaine, mais j'aurai au moins essayé. Wait & see...

Merci.

Gaulois

Archives

Favoris