Atelier Ichikyo : Magical Alchemist

Par Ichikyo Blog créé le 19/09/12 Mis à jour le 02/03/14 à 19h20

Un blog pour parler de ce qui m'interesse.
Joueur très passionné de la série Atelier Project de Gust.
Mais également joueur de RPG et d'autres variété de jeux vidéos selon les gouts.
Regarde occasionnelement des animes et mangas (majoritairement des slice of life, magical girl et humour)
Voilà.

Ajouter aux favoris
Signaler
Bilan chronophage

2010 : Une plus grosse quantité de jeux sur la console.

2010 fut une année plus conséquente niveau Jeu vidéo. J'avais terminé mon année de BTS et donc j'avais bien plus de temps libre en même temps de chercher de quoi m'occuper, étudier et travailler. Malgré la présence d'Atelier Totori qui fut un de mes meilleurs jeux de la console (et aussi l'année de diffusion de Heartcatch Precure ce qui correspondait encore plus à la thématique des fleurs que je m'étais fait dans l'année), il y avait surtout beaucoup de RPG que je rattrapais et surtout l'excellent Resonance of Fate que beaucoup avaient injustement critiqué pour sa difficulté qui n'est absolument pas difficile. Mais aussi une année où j'ai enfin pu doser Street Fighter 4. Cette année fut aussi une des dernières où j'étais dependant d'emprunter des jeux multisupports à Dasen et dont j'ai pu me débrouiller pour commencer à acheter moi même mes jeux et ce fut l'année d'un des meilleurs jeux que j'avais joué sur Wii, Trauma Team. Ce fut aussi une année assez chiante sur Livejournal avec l'arrivée des trolls et de devoir redesigner le contenu.

 

Flower

Pourquoi j'ai pris ce jeu : Flower avait beaucoup été vanté sur Internet, par la presse. Cette curiosité du bien du jeu m'a poussé à m'y essayer moi aussi.

Qu'est ce qui m'a plu dans ce jeu : La musique, le jeu qui ne te demande de ne rien faire autre que de faire corps et âme avec la seule petale qui deviendra plus tard une pluie de pétale.

Qu'est ce qui ne m'a pas plu : Flower est trop court, si court qu'on oublie vite qu'on l'a terminé et qu'on en redemande.

Anectode sur le jeu : Le jour où je m'essayais à Flower, je parlais encore avec cette fille (une ex que j'essaye d'oublier) de ce qu'était la beauté. Un don que l'on obtient naturellement ou quelque chose qui a demandé du temps et du travail? Si le deuxieme point veut rien dire, c'est surtout de savoir ce qu'est la beauté dans un jeu? Juste de beaux graphismes? Ou juste de montrer une idée et n'utiliser que l'idée de la forme pour parvenir à ce que Flower a apporté au public et au joueur? Au final Flower est une magnifique fleur qu'on ne cesse de contempler.

Musique mémorable : Peaceful Repose

Et au final : Même pour un jeu court, Flower est reposant tant par son OST au Piano si agréable à l'oreille que prochainement pour sa future verison sur PSVita.

A qui je dois le conseiller : Un peu comme un jeu Atelier, le jeu est reservé à un public particulier, à un public qui a besoin de jouer à un jeu reposant, de prêter court à son imagination, d'aimer écouter de la musique douce au piano et enfin à ceux qui veulent jouer à de l'innovation, cest pour eux que s'adresse Flower.

Difficulté du Platine : Y'en a pas, le jeu aurait même amené à être bien même sans trophée. .

Pourquoi je n'ai pas obtenu le platine : Parce qu'il y en a pas.

Une note sur la version localisée : Vous pouvez retrouver Flower sur PS3 soit par le PSN soit directement sur disque dans la boite de Journey's Collector Edition accompagné de Journey, Flow et d'autres mini jeux en complément du fantastique Flower.

Disponible en :

J'ai le jeu en :

Flower n'a pas de platine
Genre : Aventure et Découverte Avis : Flower est mémorable, un bon jeu PSN à se procurer par curiosité et pour sa musique.

 

Final Fantasy XIII

Pourquoi j'ai pris ce jeu : FF13 était attendue par tous les joueurs. Cependant à cette époque je n'en avais pas encore fait acquisition, j'étais sur autre chose. Puis mon frère m'a amené la version 360 que je n'avais pas aimé (plusieurs disques, ramage) mais je n'avais pas pu finir le jeu non plus, la 360 avait rendu l'âme (bonjour RROD). C'est donc dans ce moment de desespoir que j'étais déprimé mais Dasen est gentil, il m'a prêté sa copie PAL du jeu qu'il ne touchait pas car il était surtout sur la version Japonaise. Donc merci encore à Dasen pour m'avoir pu prêter le jeu.

Qu'est ce qui m'a plu dans ce jeu : Un nouveau Final Fantasy attendue il était temps. Le systeme de combat avec les 6 jobs qui apportent de nouveaux aspects tactiques et de conforts de jeux et enfin la musique d'Hamauzu, génial.

Qu'est ce qui ne m'a pas plu : La linéarité. Je ne parlerais pas de couloir car pour paraphraser un ancien ami qui se reconnaitra : FF7 c'était un couloir masqué, FF8 aussi, FF9, les gens sont ridicules à utiliser le terme au Greg. En bref je dis linéarité car j'avais été décu de ne pas pouvoir me balader en ville mais d'être completement et constament pourchassé pendant tout le jeu. Pourtant jai eu un sentiment similaire dans un autre jeu mais on pouvait au moins visiter des villes, parler à des NPC : cf Shadow Hearts 2.

Anectode sur le jeu : C'est l'un des rares jeux où j'ai eu une logique assez déroutante sur l'appréciation des personnages : j'aime snow, je deteste hope, vanille a une voix qui me les brise, fang est trop sur vanille, lightning est classieuse mais je n'ai guere eu le temps de pouvoir m'y interesser grandement à cause du split de scénario à chaque chapitre et sazh est un dieu. Pour ma part la grande anecdote cest quand Lightning recoit Odin, ca reste mon passage favori du jeu avec le Chapitre 12 sur Eden, la plus impressionnante des cinématiques de tout le jeu.

Musique Mémorable : The Achylte Steppe

Et au final :FF13 fut un épisode assez deroutant pour moi, j'ai mis du temps pour pleinement l'apprécier à sa juste valeur mais cependant je garde quand même quelques points assez noir qui fait que je ne l'ai pas repris même d'occasion en magasin, le finir une seule fois m'a certainement suffit. Tout d'abord un de mes points noirs, c'est les zones d'ombres que je n'ai pas pu comprendre par moi même comme Cid sur 3 chapitres, ensuite le point sur chaque personnage dont surtout Vanille et Fang pour Oerba et enfin la toute fin d'aventure qui m'a semblé trop courte.

A qui je dois le conseiller : Au moins à un nouveau joueur de Final Fantasy, pour les autres cest selon votre interet pour la trilogie de la série de Lightning que de faire ce FF13.

Difficulté du Platine : Le probleme du platine, cest surtout combien de temps on peut tenir à farmer des grosses tortues pour gagner des lingots a vendre juste pour se faire de l'argent histoire de farmer un trophy sur l'equipement. C'est la seule partie qui m'a horriblement saoulé et qui a fait que j'ai renoncé à conclure les 2 derniers trophées d'or : les 64 missions à 5 etoiles et faire tous les objets. Pourtant j'ai bien fait pire en terme de farming longue durée, mais celle de FF13 m'a exaspéré, surtout par l'absence du gain de gils à chaque fin de combat.

Pourquoi je n'ai pas obtenu le platine : Comme je l'ai dit ci dessous, cet épisode a simplement un seul probleme, on ne gagne plus des gils en fin de combat, il faut farmer des objets à revendre pour ce processus. L'achat en magasin d'objet est devenue une routine, mais l'achat de matériaux est essentielle pour terminer ses armes. C'est une des choses qui m'a tellement fatigué que j'ai renoncé à le faire, une fois avoir fini les 64 missions de Pulse et lu tous les documents, j'avais arrêté de jouer à FF13 et je l'ai rendu à Dasen juste après.

Une note sur la version localisée : La version japonaise est très à cheval sur l'histoire du jeu. Les occidentaux ont peut etre le droit à la traduction du jeu, mais nullement à ce qui l'englobe derrière en dehors de l'encyclopédie du jeu. C'est à dire la traduction des romans qui expliquent pendant et apres l'aventure de Final Fantasy 13, ainsi que toute la mythologie qu'il y a derrière. Pour ceci je vous recommande le dossier de Jay de Gameweb pour que vous compreniez ce que vous avez loupé : http://gameweb.fr/articles/hub-8-final-fantasy-xiiixiii-2.html

Disponible en :

J'avais ce jeu en :

Je n'ai pas le platine de ce jeu
Genre : RPG Avis : Un Final Fantasy qui aura contreversé les joueurs mais qui a néanmoins des réserves en dehors de son aventure linéaire. A faire au moins une fois ou pendant le suivi de la trilogie Lightning.

 

Star Ocean The Last Hope Internationnal

Pourquoi j'ai pris ce jeu : Ou plutôt ré-acquis. Oui ré-acquis. Faire la version Japonaise d'abord puis refaire ensuite ici sur PS3 pour bénéficier du Dual Audio et du choix des portraits (non merci les voix US et les portraits 3D Americains).

Qu'est ce qui m'a plu dans ce jeu : Certainement que ce soit Star Ocean 4. Que Blood On the Keys m'avait suffisament hypé et que le contenu du jeu était là, surtout avec les battle trophy. Mais surtout le battle system, avec notamment les back attack en cours de jeux qui apporte une mécanique de combat supplémentaire des plus jouissives.

Qu'est ce qui ne m'a pas plu : C'est en le refaisant en Européen Director Cut que je percute que le jeu a de grandes faiblesses par rapport à Star ocean 3. D'abord, bien que j'apprécie le contexte de voyager dans l'espace, ce qui fait du bien de monde en monde, c'est plutot la narration qui m'a le plus décu. Passer le cap de la Terre, on arrive au cap nostalgie et fanservice, ce qui aurait du me plaire, mais qui a fait exactement l'effet inverse (Asmodeus, tout ca). Enfin certainement Welch. Quand je passe de l'excellente Welch de SO3 (qu'on retrouve aussi sur SO1 et 2 Remaké pour PSP) à celle du 4, cest un peu comme mon cerveau qui s'est éteint...

Anectode sur le jeu : Sur 360, ma plus grande anecdote, ca reste de devoir changer de disque constament JUSTE pour les sous quetes... un truc qui enerve gravement : Hum je dois passer de EN-II à Lemuris. Passer du CD3 au... CD1. ouais c'était tellement chiant sur 360 que j'étais heureux que SO4 tienne sur un seul bluray sur PS3. Mais quitte à parler de vrai anecdote, mon choc fut quand j'ai pu aller sur Roak, le Roak d'avant Star ocean 1. Quel fut le choc d'entendre le battle theme de l'époque qui collait aussi avec la mélancolie que vivait Edge à ce moment même du jeu, quel choc fut de rencontrer ces protagonistes du 1 avant le 1er épisode. Ouais mon vrai moment mémorable fut vraiment de fouler les terres de Roak, du pur Fanservice qui fait plaisir.

Musique Mémorable : Blood On the Keys

Et au final : Difficile de trop conseiller Star Ocean 4 en fait. Il plaira aux joueurs et surtout à ceux qui aiment les battle trophy chronophagique mais personellement je lui préfère autant Star ocean 2 et 3, enfin surtout le 3 pour le contenu interessant des battle trophy, ce qui n'est pas le cas du 4 malheuresement...

A qui je dois le conseiller : Il n'y a aucun probleme pour un nouveau joueur de Star Ocean que de faire le 4 s'il ne peut faire que le 4. En revanche pour les autres, tout depend de votre fan-attitude pour la série. Un joueur de JRPG en revanche trouvera beaucoup de contenus à faire dans SO4, ca c'est sur et certain!

Difficulté du Platine : Le platine de SO4 n'est pas dur, il est juste chronophage. Toute la majeure partie des trophées demande à finir à la fois le jeu dans sa difficulté maximale, de battre les derniers boss optionnels que sont les récurrents Gabriel et Iselia et enfin de finir le battle trophy. Passer les battle trophy de Faiz en priorité car ils sont manquable (Faiz quitte le groupe au profit d'Amurat) mais surtout devoir tous les accomplir est un supplice. Juste comme ca : tuer un putain de nombre d'ennemis avec Edge et Amurat est deja inhumain en soi. SO3 m'avait motivé à les faire, rien que pour avoir le sound test, mais SO4 rien ne vous y motive vraiment autre que les Succès/Trophées.

Pourquoi je n'ai pas obtenu le platine : Finir l'aventure avec toutes les fins m'a finalement suffit. Je n'avais malheuresement pas 530h restantes à accorder à Star Ocean 4, puis il fallait le rendre à Dasen.

Disponible en :

J'avais le jeu en :

Je n'ai pas le platine de ce jeu
Genre : RPG Avis : Si tu es un fan hardcore de Star Ocean, vas y. Sinon, cest déjà un bon point que d'avoir le dual audio sur la version PS3, après, pour le jeu, c'est selon les goûts de chacun.

 

Street Fighter 4

Pourquoi j'ai pris ce jeu : Ou plutot pourquoi on me l'a passé d'abord? Mon frère avait tout simplement acheté Super Street Fighter 4 et n'avait plus besoin de son Street 4, donc il me l'a passé un temps, avant que j'ai aussi mon SSF4.

Qu'est ce qui m'a plu dans ce jeu : Un nouveau Street Fighter sans doute. L'Ultra qui ajoute une donnée capitale au piffeur, pour donner toutes les chances aux nouveaux comme donner une mécanique supplémentaire pour les joueurs confirmés. Street Fighter reste aussi un jeu avec une vraie progression sur le temps à chaque dosage poursuivi à l'entrainement jusqu'aux matchs en ligne ou entre potes.

Qu'est ce qui ne m'a pas plu : Beaucoup trop d'exageration : Beaucoup aiment la realisation avec ces traits noirs à l'encre très Okami, moi aussi je trouve ca magnifique, par contre je peux pas en dire autant de la gueule des persos qui ressemblent... à rien? A part à de gros traits de comics exagérés pour les persos masculins surtout. Mais passer la réalisation graphique dont je reviens très souvent sur Third Strike et Alpha 3 pour me nettoyer les yeux (je prefere les sprites 2D de SF à ceux de la 3D exageré), j'ai rien d'autre à dire. Enfin SSF4? Parce que cette version devient obsolète.

Anectode sur le jeu : Avoir une anecdote notable sur cette version sous moins de 2 jours? Honnêtement pas grand chose, si ce n'est que comme je suis joueur de Juri et Guy, pour SF4 j'ai juste joué Ryu comme tous les porcs et piffeurs du monde, le temps de, comme au temps de SF2.

Musique mémorable : Indestructible

Et au final : Malgré mon petit négatif sur la realisation, car elle plait comme elle ne plait pas a tout le monde. Honnetement c'est bien le retour gagnant que ce Street Fighter 4.

A qui je dois le conseiller : Certainement à personne quand il s'agit du premier SF4.

Difficulté du Platine : Très difficile quand y'a plus personne en ligne? Enfin il faut ajouter la donnée la plus crutiale, si vous êtes mauvais pour finir le mode Défi, n'esperez même pas penser au Platine.

Pourquoi je n'ai pas obtenu le platine : Parce qu'il était beaucoup trop tard pour que je dose le jeu. J'ai juste joué le temps de, et je suis passé à SSF4.

Disponible en :

J'avais le jeu en :

J'ai pas le platine de ce jeu
Genre : Jeu de Combat 2D en 3D Avis : Le retour de Street Fighter

 

Resonance of Fate

Pourquoi j'ai pris ce jeu : Lire SEGA et Tri-Ace suffit amplement. Certes on va me dire : Et Star ocean 4 alors? Bah Oui et? Resonance of Fate (End of Eternity au Japon). Il m'en fallait pas plus que ca pour le faire d'abord sur 360, j'ai ensuite emprunté la version Playstation 3 de Dasen.

Qu'est ce qui m'a plu dans ce jeu : La customisation des armes, le trio qui m'a rappelé le trio de Wild Arms premier du nom et qui en a bien inspiré d'autres avant eux (le trio de skies of arcadia, le trio de Wild Arms the Vth Vanguard etc), les musiques de Sakuraba et de Tanaka (dont j'ai retrouvé dernièrement ses compositeurs très agréable sur Gravity Rush), la liste de trophée originale sur PS3 avec de vrais icones qui donnent un sympathique artwork du trio et de la tour. Et enfin le talent de Tri-Ace à concevoir des idées de génie dans un autre RPG du genre. L'humour, encore un autre point qui m'a vraiment fait sourire dans le jeu, nottament le duo entre Zephyr et Reanbell mais aussi les gags tordus de Vashyron =D.

Qu'est ce qui ne m'a pas plu : J'en vois certains qui vont me sortir l'histoire du jeu où on comprend rien. Pour ma part l'histoire nest pas un si grand point négatif car on suit surtout la vie du trio et en particulier de ce que Reanbell (jaime pas Leanne) vit enfin en dehors de son combat contre sa destinée qui devait l'amener à mourir.

Anectode sur le jeu : A l'epoque où j'étais encore sur le forum Background, à parler du jeu avec des amis dont Coolkid et Testament, j'avais concu des schéma type pour la customisation des armes. Bien que ca soit hyper moche et qu'on comprend rien aujourd'hui (j'ai pas de carte de capture et à l'époque j'avais pas d'appareil photo), ca avait bien aidé des gens à l'époque là bas et aussi un certain Azakura/Gregory. http://ichikyo.livejournal.com/6048.html . Enfin ce fut un des jeux dont à la sortie de la démo Japonaise dit T.A.B, j'avais au moins fait et refait la démo plus d'une vingtaine de fois tellement c'était trop bon!

Musique mémorable : Battle to Pay the Debt

Et au final : Un grand jeu de SEGA et Tri Ace dont je regrette le manque de succès en occident mais aussi de ne pas revoir de jeux similaires. Enfin quand je l'ai rendu à Dasen, j'avais toujours essayé de retrouver une copie du jeu pas cher sur PS3 car j'ai préféré cette version, mais sans succès. J'y rejouerais volontiers un jour car c'est un jeu que je peux refaire et rejouer sans problème.

A qui je dois le conseiller : A tout bon fan de SEGA et Tri-Ace, un rare JRPG contreversé dont les personnes ne realisent la qualité que bien après des années.

Difficulté du Platine : Le platine n'est pas dur, la difficulté du jeu non plus, tout se fait naturellement sans le vouloir.

Pourquoi j'ai obtenu le platine : Parce que le jeu est très bon et puis 2 fois ne suffit pas, il faudrait le faire 12 fois jusqu'à ce que vous ayez fini la difficulté finale =D.

Disponible en :

J'ai le jeu en :

(360 car sinon c'est un j'avais pour la PS3)

Platine #002
Genre : RPG Avis : une excellente collaboration entre Tri-Ace et SEGA. Je suis gravement décu qu'il n'ait à la fois pas fonctionné mais aussi de ne pas voir de suite ou de jeux équivalent.

 

Super Street Fighter 4

Pourquoi j'ai pris ce jeu : SF4 étant trop obsolète, je m'étais jeté un peu plus tard sur SSF4 (que j'ai récupéré plus tard en rachetant un Arcade Edition pour mon frère) pour la dose et là c'était du plus sérieux. Ma motivation première de jouer à SSF4? Juri Han. Et en voix Jap STP car c'est Eri Kitamura.

Qu'est ce qui m'a plu dans ce jeu : Le jeu de Juri au premier abord est incroyable, j'avais enfin envie de jouer à Street Fighter 4 après que Capcom n'ait pas racheté les droits de Karin qui reste mon perso préféré à doser sur SFAlpha3 et pourtant y'a Rufus mais j'aime pas Rufus. Pourtant Karin et Juri ne se jouent pas de la même facon alors c'est quoi le rapport? Le rapport est que j'ai besoin de jouer en priorité un perso qui me correspond, et donc Juri quand elle a été dévoilé, correspondait à mes attentes, et grandement en particulier quand je suis joueur de l'école SNK. (avec juste 2 boutons en + pour le cas de Juri). Ah et surtout un des Ultra de Dudley qui faisait grossierement référence à Ippo pour le coup^^

Qu'est ce qui ne m'a pas plu : la sortie encore plus rapide d'Arcade Edition ajoutant Yun, Yang ce n'est pas un probleme, le vrai étant plutot de rajouter encore 2 shotos en faveur de 2 autres vrais bons persos qui auraient pu mériter une reapparition (Karin?).

Anectode sur le jeu : Je ne suis peut etre pas un excellent doseur de Juri comme un certain SonicSan35 mais j'ai vécu mes moments les plus jouissifs de SSF4 avec mes frères et en online rien qu'en jouant Juri et Guy. Puis j'ai souri quand j'ai vu que 2 de ses links font références à Street Fighter 3 =).

Musique mémorable : Character Select (Versus/Online)

Et au final : J'avais dosé SSF4 jusqu'à la sortie de King of Fighters 13. Car oui, bien que SSF4 soit un énorme retour gagnant de Capcom, je ne jure que fidélité à l'école SNK car c'est surtout chez SNK que j'ai joué à mes plus mémorables jeux de combat. Donc en attendant Ultra Street Fighter 4 et Hyper Street Fighter 4, SSF4 fut bon mais pas autant que la dose sur KOF.

A qui je dois le conseiller : A tout bon fan de jeux de bastons qui aiment jouer, se donner l'effort de progresser petit à petit et pour le online très actif.

Difficulté du Platine : Lire SF4.

Pourquoi je n'ai pas obtenu le platine : Je ne joue que Juri et eventuellement Guy, je ne joue pas le reste du casting.

Disponible en :

J'avais ce jeu en :

Je n'ai pas le platine de ce jeu
Genre : Jeu de Combat 2D en 3D Avis : En dehors de mon fanboyisme des jeux SNK, SSF4 reste très bon à jouer, si vous pouvez trouver Arcade Edition dans les 10€, ca sera un très bon investissement, je précise au alentour de 10€ car il faut garder votre argent pour Ultra Street Fighter 4.

 

Grand Theft Auto IV

Pourquoi j'ai pris ce jeu : Autant être clair. D'abord le jeu appartient à mon frère, ensuite il m'a été conseillé par des amis de le faire d'abord pour connaître mes aspirations pour réellement me procurer Red Dead Redemption. Parce que faire RdR c'était comme jouer à GTA 4. Donc il fallait que je teste GTA4.

Qu'est ce qui m'a plu dans ce jeu : L'open world, Nilo car il est russe et c'est tout je crois.

Qu'est ce qui ne m'a pas plu : Le reste. Je n'aime pas tuer en masse, je n'aime pas vendre de la drogue en masse, démolir en masse, attirer les flics en masse. Les detracteurs et pro GTA vont dire que mon avis est de la merde, bah c'est de la merde oui mais je suis desolé j'ai pas joué pour ne faire que des crimes volontaires. Et peu importe que le scénario soit bien pour eux, moi il ne l'est pas et c'est pour ca que je préfère Sleeping Dogs et Mafia 2(voir plus bas dans leurs fiches.) à GTA.

Anectode sur le jeu : Un trophée est apparu : 24h douche comprise. J'avais trainé pour faire plein de choses à GTA que j'avais pas réalisé que j'avais fini le jeu en moins de 24h alors que j'avais joué plus d'une semaine. En fait je n'ai jamais compris comment j'ai pu faire moins de 24h et j'ai pas cherché à le savoir, seulement cela reste une anecdote.

Musique Mémorable : La majeure partie des musiques de la station 102.7

Et au final : Après avoir fini le jeu, j'ai finalement renoncé à faire Red Dead Redemption. Si ce qu'on m'a dit est vraiment vrai et que RdR est comme GTA, alors sans facon. J'aime les western, mais GTA, juste non. A bon entendeur, j'ai néanmoins aimé les GTA-like moins ambitieux mais qui offrait un personnage avec qui je m'identifiais vraiment.

A qui je dois le conseiller : Aux gens de décider. Je ne peux pas être honnete pour conseiller GTA à quelqu'un, d'autres le feront à ma place. Moi je vous conseille en revanche des Open  World similaire comme Mafia 2 ou Sleeping Dogs. Sinon il va y avoir GTA5 très bientot et ca par contre, j'ai pas besoin de vous le conseiller, tout le monde le fera mieux que moi.

Difficulté du Platine : Le platine n'est pas dur non plus, il y a beaucoup d'objets à récolter, des pigeons à faire, un online à faire (que j'ai jamais vraiment fait en fait...)

Pourquoi je n'ai pas obtenu le platine : Les objets à collecter m'ont pas interessés, comme le online du jeu en fait.

Disponible en :

J'avais ce jeu en :

Je n'ai pas le platine de ce jeu
Genre : Open World Avis : Ca doit être un bon jeu si on aime tout ce que l'open world offre, moi j'aime juste pas le contexte qu'offre GTA4, sinon.

 

Tekken 6

Pourquoi j'ai pris ce jeu : C'est Tekken.

Qu'est ce qui m'a plu dans ce jeu : Un Tekken certes un peu étrange avec Jin en grand méchant mais qui avait tout planifié pour essayer d'en finir avec le Devil Gene, même si cela a impliqué des grandes pertes et sa tête en tant que mise à prix. Mais aussi l'introduction de personnages fort de charisme et de prestation tel que Lars, Leo et Bob (oui même Bob), Alisa etc... Enfin le grand mode campagne que j'avais trouvé très interessant à faire^^. La customisation des persos et les juggle.

Qu'est ce qui ne m'a pas plu : La durée d'un Arcade Ladder, que 4 combats... c'était la seule chose que je pouvais énormement lui reprocher... Pourquoi est t'il court? Pour faire plus facilement les fins? :/

Anectode sur le jeu : Mon premier Tekken pour être honnête fut le 3 sur Playstation. Parce que j'avais aimé Tekken, j'ai suivi la série. Neanmoins je n'ai pas fait le 4 parce que j'avais Tekken Tag Tournament à l'époque, le casting du 4 avait l'air trop mince, celui du 5 m'a énormement plu et j'avais aimé le 5 que j'avais également pris Dark ressurection. C'est de Tekken que me sont venus avec VF, de vrais experiences de jeu de combat 3D qui savait faire le lien entre jeu arcade et jeu console, mais j'y reviendrais dans un autre billet. En tout cas pour le 6, quand Alisa avait été dévoilé, j'aimais pas... Mais quand j'avais fait son mode campagne, j'avais adoré Alisa... et sa fin m'avait... laissé un souvenir tel que je me suis décidé à la jouer, à lui pardonner son apparence car j'avais un perso qui correspondait à mes attentes au niveau de la psychologie.

Musique mémorable : Fallen Colony

Et au final : C'est un épisode que j'ai beaucoup aimé à faire, jouer et également en online. Seulement beaucoup lui repprochent le point du Juggle, qui rend des persos comme Devil Jin ou Bruce comme quasi safe et invincible. Il est tellement bon que je l'ai repris plus tard sur PSVita en tant que jeu PSP pour y rejouer sur portable.

A qui je dois le conseiller : A tout fan de Tekken, même si j'avais cru lire un certain billet appelé "Effet Lili" qui voulait contredire, ce que je peux aussi approuver, car au final tekken 6 est construit pour un nouveau public que celui qui est resté sur Tekken 5 Dark Ressurection.

Difficulté du Platine : Beaucoup trop facile? C'est ce que sont les platines de Tekken, de très simples jeux de baston à accomplir à 100% Mais qui n'ont pas que ca comme force pour acheter, pour ma part.

Pourquoi j'ai obtenu le platine : Parce que même si c'est un platine facile, il s'agit de Tekken 6, un jeu de baston 3D que j'ai bien aimé, qui a de bonnes idées. Et que j'aimerais bien voir le 7, peu importe les detracteurs qui crient à la mort du sérieux de Tekken.

Disponible en :

J'ai le jeu en :

Platine #003
Genre : Jeu de Combat 3D Avis : un excellent tekken pour les nouveaux joueurs, pour d'autres ouais il parrait que cest un platine facile, mais sérieusement faites le.

 

Trinity Universe

Pourquoi j'ai pris ce jeu : 2eme jeu de cross over de Compile Heart avec Gust, Nippon Ichi et c'est tout. Comme d'habitude, si y'a du Gust, je suis là. Et encore plus quand une des alchimistes qui represente Gust est Viorate (renommé Violet en occident) ainsi que la truculente Pamela. Quant à Nippon Ichi, j'applaudis que ce soit la Demon Flonne qui soit présente au côté d'Etna car elle a toujours été mon personnage favori, Angel ou Demon.

Qu'est ce qui m'a plu dans ce jeu : Passé de Cross Edge à Trinity Universe a été une vraie bouffée d'air en ce qui concerne le changement de jeu. Les personnages pouvaient pour la première fois bougé les levres et leurs têtes durant les phases de dialogues que cela m'avait rappelé le bon vieux temps sur PSP de Suzumiya Haruhi No Yakusoku. Enfin un jeu en 3D fait aussi plaisir. L'une des qualités du jeu est de séparer 2 types de jeux distinct : Kanata utilise des souls pour améliorer ses stats et celle de son equipe alors que Riselia a le droit aux combinaisons de météore, l'alchimie et la collecte de cartes. L'histoire de chaque personnage est différente mais amène au même but finale.

Qu'est ce qui ne m'a pas plu : La musique, une torture auditive. Ca doit etre le seul point que j'ai à critiquer en fait car sinon la première fois, le systeme de jeu de Trinity Universe st solide, et on s'amuse bien. Quand on passe ensuite à d'autres jeux tel que Neptune et bientot FairyFencerF, je réalise que Trinity Universe vieillit très mal et là, on pourra lui reprocher pas mal de choses. Seulement et comme tout bon premier jeu, il est à la fois un bon essai mais aussi du matériel d'étude pour se rappeler de l'évolution des jeux de la firme.

Anectode sur le jeu : Je suis le premier platineur du jeu. Ca c'est une grande anecdote dans le sens où je n'avais qu'un moyen de le savoir, en regardant le leaderboard de l'époque de la sortie du jeu où je me disputais la première place avec ThievK, un ami PSN. Un trophée du jeu demande à ce qu'on accomplisse 1 million de point. Celui qui avait franchi son million de point avait ses grandes chances d'avoir le platine et je fus le premier à le franchir. Une autre anecdote est que je n'ai pas joué 2 jours au jeu quand je suis parti à la 10eme Japan Expo, j'avais donc un handicap possible de 2 jours mais je l'ai bizarrement platiné avant la grande majorité des joueurs, pourquoi pas. Cela reste une grande anecdote dans le sens où pour ce qui est du jeu, je ne suis pas surpris pour le comportement des personnages que je connais, sauf eventuellement Viorate qui est devenu encore plus dingue de carottes qu'elle ne l'était dans Atelier Viorate.

Musique mémorable : Hearts on Fire

Et au final : Trinity Universe reste un bon jeu qu'a fait Compile Heart après Cross Edge. Il se savoure autant qu'un Record of Agarest mais étant un peu plus facile cela dit. Facile car oui les 2 cross over que sont Cross Edge et Trinity Universe sont plus facile que les Idea Factory en Record of War.

A qui je dois le conseiller : Fan de Compile Heart, Gust et Nippon Ichi, le reste si vous aimez le JRPG, essayez le par curiosité, les autres joueurs risquent de basher Trinity Universe pour ce qu'il est aujourd'hui.

Difficulté du Platine : Une note très importante que je préciserais dans la partie localisation, le platine occidentale a été indirectement grandement simplifié. Cela donne ainsi un jeu assez simple à platiner en version Européenne et Americaine qui demande de remplir les habituelles objectifs de collection et finir l'aventure jusqu'à avoir la true ending.

Pourquoi j'ai obtenu le platine : Parce que le jeu était bon à l'époque, suffisament pour que je sois tenté de le finir à 100%, rien d'autre.

Une note sur la version localisée : Comme je le précisais dans la difficulté du platine, le jeu a été grandement simplifié sur un seul objectif dans la version occidentale. On vous demande 3 fois moins de milliards à gagner dans Trinity Universe occidentale au niveau de l'argent par rapport à la version Japonaise. Est ce du par NISA qui n'a pas fait la bonne corresponance comme le cours entre € et yen? Ou juste erreur de programmation? Je précise, les différences de 000 en monnaie dans les jeux jap par rapport aux jeux occidentaux existent. Un bon exemple est Gran Turismo où une voiture coutera 3 zéros de plus que la même voiture en version européenne.

Disponible en :

J'ai le jeu en :

Platine #004
Genre : RPG Avis : A ne faire que si on aime l'idée du cross over entre Gust, Nippon Ichi et Compile Heart. Ne pas aimer aucune des 3 firmes risquent de ne pas vous laisser de grand souvenir impérissable pour le jeu.

 

Atelier Totori - The Alchemist of Arland 2(JP) dit The Adventurer of Arland (EU/US) - PS3 et PSVita (Episode Plus)

Pourquoi j'ai pris ce jeu : Pour éviter de me répéter, reliez la même ligne sur Rorona, s'il vous plait =).

Qu'est ce qui m'a plu dans ce jeu : De très grandes améliorations, voilà une chose qui ne me surprend plus chez Gust à chaque série d'Atelier. En revanche la plus grande surprise est le plus grand bond en avant au niveau de la realisation. Les persos 3D sont désormais plus affiné et ont une vraie apparence humaine, les cartes sont de magnifiques paysages carte postale et l'exploration à la recolte des ingrédients n'a jamais été un plus grand bonheur que depuis les mini map moches des Gramnad (dernier en date pour la comparaisons des Atelier traditionnel). Ajouté à cela à un systeme de combat entierement repensé (disparition de l'elementaire qui faisait conflit, apportant ainsi enfin une plus grande liberté à la creation de son equipe) et une extension de time limit à 6 ans, Atelier Totori allait aussi tester le joueur à ce qu'il a appris de Rorona pour le faire jouer à Totori. Totori est dur dans ses débuts mais il est dur de la bonne facon, rien n'est facile dans la vie comme rien n'est censé être facile dans les débuts d'Atelier.

Atelier Totori, c'est comme vivre l'aventure où le personnage va grandir et va apprendre de ses erreurs comme elle devra aussi découvrir ce qui est arrivé à sa mère. L'alchimie est le coeur même du jeu mais aussi le systeme qui justifie ces aventures. Jouer à un Atelier, c'est devoir se préparer à affronter une série d'épreuve et mettre son savoir, son talent de gestion à rude épreuve, quitte à sortir un papier, un crayon, une ardoise, un feutre, ouvrir un Excel et commencer une longue série de notes. Atelier se veut exigeant pour son système qu'il favorite autant que le dessin de Mel Kishida pour cette saga Arland.

Le jeu met à l'épreuve le joueur. Accomplira t'il une des nombreuses fins normales plutot que d'échouer sur la mauvaise fin? Si vous reussisez à réaliser une des bonnes fins féliciation. Sinon ce n'est pas que vous êtes mauvais mais comme un jeu Souls de chez From Software vous demande de mourir pour apprendre de vos erreurs, Atelier tentera, vous mettra en echec le plus possible pour que vous appreniez que l'échec enseigne la victoire (paraphrasé d'un trophy de Dead Or Alive 5). Apprendre de sa première partie pour mieux repartir dans le re-commencement pour accomplir votre but et depuis Atelier Totori (sauf Meruru), le NG+ des derniers atelier vous octroire de recommencer avec votre argent et votre equipement, ce qui facilite nettement la nouvelle partie plus.

Mais le jeu peut se jouer de plusieurs facons différentes, et ce grâce au systeme d'alchimie qui sans cesse, renouvelle l'experience de jeu faisant qu'on ne jouera jamais la même chose dans chaque différente partie, diablement addictive quand on commence à jouer le jeu de l'alchimie.

L'alchimie décide de la difficulté du jeu. Accepter de partir avec un gros equipement préparé et crée par l'alchimie pour vous faciliter le jeu, comme vous pouvez aussi tout faire à l'arrache et vivre les difficultés, ce qui peut également constituer un excellent challenge de survie. Comme le fait d'utiliser ou pas les Chim pour dupliquer les objets et ainsi parvenir à vos fins, à vos objectifs finaux. Ou au contraire de ne pas les utiliser et de galerer comme un vrai battant.

Vous ne connaisez pas la faiblesse de l'ennemi alors que vous avez préparé des bombes élementaires. Comment aurais-je pu le savoir? Tant de choses qui vous font aventurer dans l'inconnu dans vos premières fois et qui vous font vraiment vivre l'aventure RPG. Comme le fait de venir préparer avec des bombes et des potions mais : En aurais je assez pour continuer à avancer? Le boss subira t'il au moins assez de dommages avec mes bombes de qualité neutre et degats S alors que j'aurais du faire des bombes de qualité M? Tant de choses qui montrent que jamais le personnage qui a le role du soutien, ici l'alchimiste, n'a jamais eu autant sa place dans l'equipe qu'une equipe constitué de tuers avec que des degats lourds sans buff, sans magie, sans rien.

Atelier Totori vous fait vivre tout ca. Un RPG qui se veut exigeant mais qui est aussi diablement raffraichissant. Un RPG avec une ambiance de paix, de calme. Qui vous ouvre les bras pour vous detendre, certainement apres plusieurs parties de jeux d'une grande violence comme 50 ragequit sur un Dark Souls à crever comme une merde ou avoir pas supporté qu'on vous headshot à un FPS. Atelier est là uniquement pour vous changer les idées, trouver un peu de reconfort et vous changer les idées, non pas en abusant du Moe mais en vous donnant une autre perspective, une autre facon de jouer à un RPG. Voilà ce qu'est Atelier pour moi, une autre experience de RPG, un RPG kitkat qui est ma pause réconfort après avoir autant enduré/souffert ou completement laché/explosé sur un jeu ou dans la vie.

Qu'est ce qui ne m'a pas plu : Rien à reprocher, ah si une chose : les détracteurs d'Atelier qui postent les mêmes images de culottes et de bikini pour basher le jeu alors qu'ils n'en font pas de mêmes pour des jeux similaires comme Persona 4 The Golden, Tales of ou même Rune Factory. Ca poste des images pour basher, ca n'a pas le courage d'aller voir exactement le contexte pour les autres jeux ni même de tester Atelier Totori pour comprendre le sens (bikini sont des DLC, les images sont sortis du contexte). Et ca se prétend joueur? Laissez moi rire... Alors pourquoi on ne bashe pas Catherine, parce que c'est Atlus? C'est pas une excuse hein... Alors stop le trolling pour gamin.

Anectode sur le jeu : Quand je me suis interessé à Atelier Totori, je continuais à surveiller les informations et j'étais surtout tombé sur le charme d'une des vidéos promo qu'on ne peut pas trouver dans le jeu, seulement par internet (et dans le Playview d'Atelier meruru) : http://www.youtube.com/watch?v=EBajLRaNNnE

Cette simple vidéo montre a tel point l'animation 3D de Gust était époustouflante, elle arrivait même à faire abstraction de l'animation que Gust dependait à l'époque de Salburg, Gramnad et la seule intro de Mana Khemia, quand il en avait fait aussi une pour Rorona et justement Totori. Au final j'ai 4 platines de ce jeu, ca fait beaucoup oui. 4 Fois la même chose. Mais ca veut dire aussi que j'ai été capable d'amasser 4 fois 500 000 Cole soit 2 millions.

Musique mémorable : Pilgrimage

Et au final : Atelier Totori est un épisode majeure de Gust, c'est l'épisode qui a permis d'apporter de très grand changement à la série aujourd'hui. D'abord une d'elle où les personnages récurrants apportent leurs souvenirs et anecdote (voir evenement lié à Rorona dans le café d'Yksel) de la précédente aventure, ensuite le bon technologique de la firme et enfin la volonté de continuer dans ce qui se faisait le mieux avant, cest à dire l'Atelier traditionnel. Pour ma part si Rorona ne peut pas être l'épisode qui peut habituer un nouveau joueur aux Atelier, cet épisode le peut, et spécialement sur PSVita, qui fait partie de mes jeux favoris des deux consoles.

A qui je dois le conseiller : Est ce que vous aimez voyager dans Grandia? Parce qu'Atelier Totori vous invite aussi à un voyage, un voyage où votre personnage va murir et quitter sa frêle coquille fragile pour murir et devenir une aventurière courageuse et accompli. A la recherche de sa mère, Totori est émouvante, elle plaira à cette frange de joueur.

Difficulté du Platine : Les platines d'atelier totori et atelier totori plus restent sensiblement les même. Rien d'insurmontable si on planifie tout correctement, seul la fin de richesse et la vraie fin peut poser probleme si vous n'êtes pas capable d'amasser 500000 cole, ce qui represente une somme très importante, car plus dur à amasser à l'inverse des facilités d'Atelier Rorona (1 million de Cole mais qui peuvent être vite obtenus dans les derniers chapitres)

Pourquoi j'ai obtenu le platine : J'ai obteni ces 4 platines car j'aime la série Atelier.

Une note sur la version portable : Malgré les 2.9Go de la version demat EU, on tient ici la version PS3 perfect du jeu d'origine. Non je ne plaisante pas, tout Atelier Totori est parfaitement retranscrit dans le creux des mains. Seule la modélisation du visage ne semble pas aussi poussé que sur console mais s'en sort remarquablement bien. Les décors d'origine pauvre et pas si vivant ne semble avoir aucun problème à se dévoiler ainsi sur portable. La petite durée de vie soi disante critiqué trouve encore plus son sens dans un format portable qui permet de doser et ajuster sa facon de jouer. Enfin le jeu intègre la totalité des DLC console + ajoute une nouvelle arme pour Totori, 4 nouveaux artworks in game, des costumes (pour une partie très dispensable) pour Totori et enfin le donjon Orthogalaxen d'Atelier Rorona avec les boss qui vont avec mais qui ont une très bonne difficulté, un peu plus que les boss optionnels sur PS3.

Si on considere que le jeu EU et US que vous avez tous dans les mains est la version 1.00, vous tenez une version assez buggué du jeu qui rappele les débuts de Gust avec la PSP via Mana Khemia mais aussi les déboires depuis Atelier Iris 3, jamais le jeu aura quelque peu paru bourré de détails qui vous casse un tout petit peu cette sensation d'avoir presque dans les mains, une version PS3 du jeu. A commencer par les chutes de framerate qui rappele Atelier Ayesha pour ceux qui ont recemment vecu ca sur la portable, du nombre significatif d'erreur qui freeze la console passé les 3/4 du jeu pour la fin de l'aventure et enfin ca c'est le détail version Japonais qui en sont à la version 1.03 qui est le patch miracle pour preparer le transfert de sauvegarde Totori Plus -> meruru Plus. POURQUOI AVOIR NERFER LES BOSS?! Non mais sérieusement cest pas comme si les boss d'Atelier Totori étaient d'une grande difficulté! Surtout qu'ils ne sont pas en surnombre non plus...

Disponible en :

J'ai le jeu en :

(PS3 EU+JP et PSVita JP)

(PSVita EU)

PS3 : Platine #007[JP] et #022[EU]

PSVita : Platine #055[JP] et #070[EU]

Genre : RPG Avis : bis Rorona

 

Blade Kitten

Pourquoi j'ai pris ce jeu : Si Blade Kitten ne vous dit rien, ca me disait rien non plus avant d'en faire acquisition sur le PSN. J'ai été surtout attiré par le côté jeu plateforme et action avec un casting bien sympathique et une Kat Ballad assez entrainante. La première fois que j'en ai entendu parler était par le biais d'une news sur PS3Gen.

Qu'est ce qui m'a plu dans ce jeu : La promesse d'un jeu qui fait lien entre le dit jeu et le comic qui lui est propre. Ca avait du charme et j'étais bien conquis

Qu'est ce qui ne m'a pas plu : Pas de deuxieme épisode faute à des ventes lamentables et le manque de soutien de la part d'Atari, je ne pourrais jamais voir la promesse de ce lien un jour.

Anectode sur le jeu : Quand je me suis interessé à Blade Kitten, je m'étais inscrit sur le forum officiel du jeu et j'étais vraiment prêt à jouer à la suite. Si le jeu ne casse pas forcement des briques par rapport à d'autres titres, il était celui qui m'a plu pour son univers et ses personnages, j'avais joué plus d'une trentaine d'heure au titre, chose rare quand le jeu ne depasse pas la dizaine et ce, même quand y'a le trophée d'ennemis à abattre, j'ai joué au délà apres les 100%

Et au final : Ce jeu a beau être buggé, à beau ne pas plaire à tout le monde, il aurait mérité un deuxieme épisode, même en independant ou sur Steam. Le fait de n'avoir jamais vu de deuxieme episode m'a decu car je ne connaitrais jamais le fin mot des histoires des aventures de Kat Ballad...

A qui je dois le conseiller : Par curiosité à ceux qui aiment la patte artistique du jeu et aux joueurs de jeu de plateforme, pour les autres passez votre chemin.

Difficulté du Platine : Y'en a pas.

Pourquoi j'ai n'ai pas obtenu le platine : Y'en a pas pour ce genre de jeu

Disponible en :

J'ai le jeu en :

Y'a pas de platine.
Genre : Action Plateforme Avis : Blade Kitten est un sympathique jeu si on aime la patte artistique et les petits jeux. Si tu ne remplis pas ces conditions, passe ton chemin.

 

Final Fight Double Impact

Pourquoi j'ai pris ce jeu : Dans l'école du beat'em all il a ceux qui jouent à Final Fight de chez Capcom, il y a aussi ceux qui jouent au très supérieur Street of Rage de SEGA. Parlons ici de Final Fight.

Qu'est ce qui m'a plu dans ce jeu : Final Fight 1 évidemment. Cette version est directement basé sur la dernière en date et a donc Guy. Ce Final Fight n'est pas basé sur l'excellente refonte qu'avait eu la version One sur GBA qui avait droit à Z Cody et Z Guy de Alpha 3, cependant il ne faut pas bouder son plaisir car ce FF est basé sur la version Arcade =).

Qu'est ce qui ne m'a pas plu : Magic Sword, ce jeu ne m'a pas plu. Chez Capcom, il y a aussi une chose que je n'aime pas, le friendly fire et la coopération de Final Fight ne laisse guère d'amusement, à l'inverse des street of rage.

Anectode sur le jeu : Ma récente anecdote sur le jeu fut quand j'avais fait de nouveau le jeu mais pour aider un vieil ami, FinalFan. J'avais donc réinstallé le jeu sur le PSN afin de l'aider à avoir ses trophy, mais aussi pour refaire un bon vieux Final Fight, on s'était bien éclaté malgré le fait que le online sur le PSN ramait, et que la coopération n'était pas de mise. Nous jouions Guy et Cody respectivement.

Musique mémorable : Street Bay

Et au final : Final Fight reste un bon jeu Arcade de l'époque à se procurer pour les nostalgiques ou pour les fans du genre. Il est dommage de ne pas en retrouver de bons jeux comme ceux ci, pour cela il faut se tourner ailleurs comme Scott Pilgrim ou le prochain Phantom Breaker Battle Grounds.

A qui je dois le conseiller : Aux nostalgiques de l'arcade de 80 et 90 bien entendu =).

Difficulté du Platine : Il n'y a pas de platine, cependant il faut faire Final Fight et Magic Sword pour completer toute la gallerie du jeu. A la clé, un sympathique épisode en Americain de Street Fighter The american animation avec Final Fight en focus.

Pourquoi j'ai pas obtenu le platine : Y'a pas de platine.

Disponible en :

J'ai le jeu en :

Y'a pas de platine
Genre : Beat'em all Arcade 2D Avis : Pour ceux qui aiment l'arcade gaming, Final Fight peut etre une bonne acquisition

 

My Aquarium

Pourquoi j'ai pris ce jeu : Que tous les trolls du trophée facile se calment car My Aquarium est surtout une acquisition dû à ce qu'on a aimé dans le vécu. On ne fait pas un aquarium comme ca d'un coup de tête comme on s'interesse aussi aux poissons. C'est parce que j'ai eu la chance d'avoir des frères qui ont acheté des poissons, un gros aquarium et de m'occuper de poissons que My Aquarium a été une acquisition (en promo du PSN) à la console.

Qu'est ce qui m'a plu dans ce jeu : Il faut des raisons de pourquoi on achete un jeu d'aquarium alors qu'on y fait rien. Une raison donc toute bete que d'acquerir le jeu que si on a deja eu un aquarium ou on en a rêvé d'en avoir un. Cela remonte au temps où mon frere avait fait un aquarium avec des poissons et que ca date du restaurant des amis à mes parents. C'était joli à voir et cela a incité mon frere a prendre un économiseur d'écran type aquarium interactif sur un vieil ordinateur à nous qui était un packard bell qui fonctionnait sous Windows 98. Un economiseur d'écran très sympathique pour l'époque (et je devais avoir 10 ans à l'époque). My Aquarium sur PS3 me permet de gérer jusqu'à 6 aquarium et une bonne multitude de poissons. Accompagnée de musiques d'ascenseur et de suivi réel en jour, voilà ce qu'est My Aquarium, un économiseur d'écran télé.

Qu'est ce qui ne m'a pas plu : My Aquarium reste quand même très limité et scripté par moment. Quand je donne à manger au poisson, quand le poisson ne mange pas, l'aquarium ne se salit pas. Je ne peux pas vraiment nettoyer mon aquarium moi même, je ne peux pas depasser un certain stade de remplissage et enfin si on n'est pas familier avec certaines familles de poissons, on peut avoir de désagréable surprises que de voir ses poissons mourir/disparaitre. My aquarium ne se contente que de faire son aquarium mais ne permet pas les activités de la vraie vie comme le nettoyage, l'entretien, le triage des poissons quand il y a des nouveaux nées en tetard etc. Chose que je peux faire avec un economiseur d'écran d'aquarium.

Anectode sur le jeu pour parler de la musique mémorable : Une des musique du jeu est un plagiat du Tifa Theme de FF7, il m'est impossible de la trouver nulle part sur Internet et ou sur Youtube, ce qui me surprend...

Et au final : My Aquarium est le Screensaver type pour la console et bien que limité dans des options, il reste une sympathique acquisition que pour celui qui a envie d'avoir un aquarium sur son grand écran.

A qui je dois le conseiller : A ceux qui ont deja eu un aquarium car c'est avant tout à eux que s'adresse ce petit jeu. Pour les autres, je pense qu'ils n'en verront aucun interet.

Difficulté du Platine : Y'en a pas et il aurait été même préférable de ne pas avoir de trophée tout court pour ce jeu.

Pourquoi j'ai pas obtenu le platine : Y'en a pas.

Disponible en :

J'ai le jeu en :

Ce jeu n'a pas de platine.
Genre : Divertissement, Court Plaisir Avis : Si t'a un aquarium et que t'aime ton aquarium, ne prend ce jeu que par curiosité. Si tu avais eu un aquarium, ce jeu peut te plaire, mais si t'aime pas les poissons (et le monde de nemo), ne fais pas ce jeu.

 

Noby Noby Boy

Pourquoi j'ai pris ce jeu : Je n'ai jamais vraiment aimé les Katamari, surtout que ce dernier j'en avais entendu parler par Bertrand Amar à l'époque de RE-7. Alors on m'a redirigé sur NNB, pour voir si j'allais d'abord apprécier ca pour essayer Katamari.

Qu'est ce qui m'a plu dans ce jeu : Le concept d'attachement, de liage, de chaines.

Qu'est ce qui ne m'a pas plu : Peut etre tout ce qu'on fait dans le jeu...

Anectode sur le jeu : Je n'ai pas eu de grande anecdote fort du jeu en fait...

Musique mémorable : Aucune

Et au final : Noby Noby Boy m'a malheuresement rien fait, il fait partie des rares deceptions que j'ai eu en faisant un jeu. Rien ne m'a inspiré malheuresement et je ne suis pas la bonne personne pour recommander ce jeu.

A qui je dois le conseiller : Je ne suis pas la bonne personne pour recommander ce jeu malheuresement

Difficulté du Platine : Y'en a un au moins? Parce que bon sinon bof.

Pourquoi je n'ai pas obtenu le platine : Parce qu'il y en a pas.

Disponible en :

J'ai le jeu en :

Y'en a pas de Platine.
Genre : Je ne saurais guère répondre... Avis : Honnêtement je ne suis pas la bonne personne pour recommander Noby Noby Boy...

 

Detuned

Pourquoi j'ai pris ce jeu : detuned est un bien étrange jeu... Alors que je testais plusieurs outils du KORG de la Nintendo DS et que j'écoutais encore plusieurs morceaux de Vocaloid, je me demandais ce que cet outil pouvait faire... par curiosité...

Qu'est ce qui m'a plu dans ce jeu : De remixer ses musiques et ainsi faire interagir l'homme noire au centre

Qu'est ce qui ne m'a pas plu : De ne pas comprendre au final le but et le sens de ce jeu...

Anectode sur le jeu : Quand j'ai testé des musiques, j'ai tenté de mettre l'ost d'Atelier Rorona. Ce qui en ressortait m'a attristé, mes oreilles en ont souffert...

Musique mémorable : ?

Et au final : Je ne sais pas, c'est quoi ce jeu?

A qui je dois le conseiller : A personne, si vous cherchez quelque chose pour remixer, j'ai entendu dire que le KORG allait ressortir sur eshop 3DS et qu'il sera genial. Non ce n'est pas une parodie du test d'Ayesha du gars de Destructoid, je suis sérieux, évitez detuned et allez prendre KORG, en + ca existe deja sur la Nintendo DS!

Difficulté du Platine : Y'en a pas, le jeu aurait même amené à être bien même sans trophée. .

Pourquoi je n'ai pas obtenu le platine : Parce qu'il y en a pas.

Disponible en :

J'ai le jeu en :

y'a pas de platine
Genre : un remixeur de musique Avis : Tu connais PulzAR, bah detuned cest pareil, à éviter!

 

Heavy Rain

Pourquoi j'ai pris ce jeu : Le nom de David Cage m'inspire tout simplement le souvenir de Farenheit sur Playstation 2, qui fut une certaine experience à l'époque. Donc ne pas rater Heavy Rain serait non pas un crime, mais pas une manière d'approfondir le travail de Cage.

Qu'est ce qui m'a plu dans ce jeu : Avant tout le personnage d'Ethan et puis celui de Jayden. Le personnage d'Ethan est pour moi celui du bon père que j'aime bien, une vie parfaite avant qu'un incident bascule toute sa vie. Enfin celui de Jayden non pas pour sa prise de substance illicite mais pour 2 choses : son caractere de detective et enfin pour ses lunettes classieuse et de son gant spécial qui font lien. Quant au reste, Madison ne m'a pas grandement parlé et Shelby ne m'inspirait rien, étant pourtant un detective. Mais l'histoire vaut le détour car c'est surtout pour la narration que j'ai avant tout jouer à Heavy Rain, l'histoire d'un père qui se bat pour ses enfants et qui est prêt à tout sacrifier pour eux.

Qu'est ce qui ne m'a pas plu : La maniabilité de Heavy Rain. Heavy Rain a beau être un très bon jeu bien écrit, la maniabilité en rêvanche est à la rue et la construction des dit QTE m'ont exaspéré... Loin d'un bon QTE réactif à la Shenmue, ceux d'Heavy Rain ne me donnait pas l'impression de vouloir interagir avec mon personnage mais plutot de presser ce qu'on me demande.

Anectode sur le jeu : Ma grosse anecdote marrante sur Heavy Rain est quand je devais retrouver Jason dans le centre commercial. Je n'ai pas attendu que Kaminos balance un lien pour que ca reste déjà gravé dans ma tête. De plus il y a une grosse différence entre le Ethan Americain et l'Ethan Francais, je prefere la version francaise car quand Ethan crie Jason, il le fait sérieusement XD.

Musique mémorable : Main theme

Et au final : Apres Heavy Rain, il a bien d'autres jeux tel que L.A Noire ou Walking Dead de Telltale. Cage a apporté de la narration dans son jeu et ca j'ai aimé, aimer jouer un père qui se bat pour ses enfants. Pour Jayden, j'ai aimé joué le detective du futur, pour le reste bah bon bof après.

A qui je dois le conseiller : A ceux qui cherchent avant tout la narration d'un jeu que le gameplay, car sinon le gameplay reste horrible oui, surtout en Move.

Difficulté du Platine : Le platine n'est pas dur, la difficulté du jeu non plus, tout se fait naturellement sans le vouloir.

Pourquoi j'ai obtenu le platine : Parce que si on finit le jeu selon les dires de Cage en remattant tout, en faisant tout, on avait le platine indirectement. Je reste triste des fins quand Ethan doit se suicider car il n'a pas pu sauver Shaun.

Disponible en :

J'ai le jeu en :

Platine #008
Genre : Aventure Avis : Si on aime le travail de Cage, alors ce jeu est à faire.

 

Scott Pilgrim Contre Le Monde

Pourquoi j'ai pris ce jeu : Avant de connaître Scott Pilgrim, j'avais entendu parler du jeu via un ancien bon ami (avant qu'il devienne un connard), Shika. C'est de lui que j'ai fait le jeu de Scott Pilgrim avant de me rediriger vers le livre et le film. Ce qui m'a plu sur le jeu surtout c'était l'ambiance beat'em all arcade et evidemment l'humour et les réferences vidéoludiques. J'ai donc sauté le pas.

Qu'est ce qui m'a plu dans ce jeu : Avant tout, le Beat'em all arcade. Après avoir fait Final Fight, quel ne fut pas le bol d'air frais que Scott Pilgrim. Il y a aussi l'aspect RPG en boostant ses stats en achetant de la nourriture, des livres, un vrai bon délire quoi. L'aspect leveling aussi de pouvoir utiliser des techniques plus variées en montant en niveau et enfin le casting, la bande a Scott est déjanté mais barré XD, je crois que ma préférence va vers le couple lesbienne de la soeur de Scott avec Knives, la soeur de Scott est vraiment barré. Scott est aussi un sale alumeur de première. Enfin les références vidéoludiques! Bordel y'en a plein... de Mario, Kill Bill, Guitar Hero etc... Le genre de choses qui vient bien sourire avec la progression très arcade du titre =).

Qu'est ce qui ne m'a pas plu : Le Mode Online. Après l'avoir attendu depuis des années (et l'avoir du le payer), quelle catastrophe ce mode online... J'ai été gravement décu par ce lag constant, mais aussi du peu de contenu interessant en ligne. Au final, rien ne vaut que le local de 2 à 4 joueurs! A condition d'avoir les potes, cela dit...

Anectode sur le jeu : Une anecdote marrante c'est dans les stages 2 et 5, dans le Stage 2 le côté cinéma quand on se bat a chaque sequence mais aussi les mini jeux débiles comme le casse de voiture à la Street Fighter ou encore la mini réference à indy dans la salle du trésor XD. Mais le Chapitre 5, oh bon sang si cest pas pour faire plaisir aux fans de Mecha =D. Et aussi le dernier chapitre, tiens Sephiroth s'est invité dans Scott Pilgrim?^^

Musique mémorable : Final Battle Against Gideon

Et au final : Scott Pilgrim est vraiment un jeu bien jouissif qui a bien mérité son prix plein pot (sauf pour le DLC online), j'y rejoue volontiers rien que pour l'éclate.

A qui je dois le conseiller : Aux fans de jeux Arcade du même genre, aux gens qui aiment les references vidéoludiques qui font sourire.

Difficulté du Platine : Y'en a pas, c'est bien dommage.

Pourquoi j'ai pas obtenu le platine : Y'en a pas.

Disponible en :

J'ai le jeu en :

Ce jeu n'a pas de platine.
Genre : Beat'em all 2D Avis : Si t'aime le genre arcade avec le monde déjanté de Scott Pilgrim, alors ce jeu est fait pour toi. Mais de préférence en local, le online a vraiment été foiré pour le coup...

 

Gran Turismo 5

Pourquoi j'ai pris ce jeu : The Real Driving Simulator? Non tout simplement parce que j'aime Gran Turismo depuis le premier épisode sur Playstation. J'ai aimé cette série en y jouant par le biais de mon frère qui avait amené le jeu sur la Playstation1. Je n'ai jamais acquis le 2 car mon frère ne l'avait pas fait, mais j'ai pu y jouer chez Shingo. En revanche j'ai acquis GT3 dont je me rappele, avec mes freres on avait fait 2 mois entier dessus sur PS2, soit en fait + de 500h. Je n'ai pas pu faire le 4 en revanche mais le 5 j'ai pu le faire en l'achetant moi même.

Qu'est ce qui m'a plu dans ce jeu : Le nombre de voitures. Et pour les detracteurs et Pro Forza qui vont me dire : Meh Forza 4 FTW. Eh bien j'en ai rien à foutre, avant tout je joue à Gran Turismo pour TOUT conduire, pas juste une "selection de grosse voiture rapide". Donc le fait de pouvoir conduire tous les modèles de la GTO/3000GT me rend tout simplement heureux, moi qui aime cette voiture de rêve depuis Gran Turismo 1. Il y a toujours eu de meilleurs voitures que la 3000GT depuis mais cette voiture restera ma voiture favorite jusqu'à la fin des temps. Enfin si le mode carriere est énorme, il m'a fait passer 3 mois entier devant la PS3, cest surtout ca que je retiens.

Qu'est ce qui ne m'a pas plu : La montée en niveau. Autant j'apprécie l'idée de ne plus être forcé de faire les permis pour faire tel ou tel épreuve, autant je ne suppute pas le leveling A et B Spec pour devoir juste participer à intel et intel épreuve, ca a été mon point noir de tout Gran Turismo 5. Sinon...

Anectode sur le jeu : J'ai passé 3 mois à faire ce jeu, 3 mois que j'ai pris plaisir à conduire non stop, 3 mois à reprofiter d'un Gran Turismo. Ma grande satisfaction est d'avoir pu faire tous les permis car honnetement sur GT1 je ne passais pas toutes les épreuves du IA et dans GT3 je n'arrivais pas a faire IA et S. Avoir pu faire Gran Turismo 5 m'a permis à progresser dans ma conduite et j'ai pu faire ce que je n'ai pas plus faire plus tard sur GT1 et 3 quand je les avais refait et j'en suis content.

Ma grande anecdote fut evidemment Gran Turismo 3 en été à la sortie du jeu. On était 3 à y jouer sur la même console, à partager la même progression. Mon frère avait même craqué avec ses potes de se dégoter la Aston Martin Vanquish de couleur British car il avait pas la bonne couleur. Quel fut son plaisir de pouvoir la degoter via les echanges de donnée par memory card. =) Moi je me rappele aussi qu'on a tellement passé l'été sur le jeu qu'on a joué à rien d'autre sur la PS2, ou comment investir 60 excellents Euros sur un très bon jeu =). Alors moi et 3 mois entier à 42€ Cora Technopole sur GT5, tout seul^^.

Enfin pour ajouter une ligne, comme chaque Gran Turismo, je découvre des musiques que j'aime bien. Avec GT3 j'avais découvert Feeder, avec GT5 j'ai découvert deadmau5 que je connaisais pas, peut etre parce que je ne suis pas très dubstep? Mais en tout cas j'ai bien aimé "Im Not Alone" de ce groupe dans le jeu, que j'écoutais à chaque course, à chaque replay.

Musique mémorable : Im Not Alone (deadmau5 remix)

Et au final : Je garde toujours d'excellents moments sur Gran Turismo 5 et peu importe les detracteurs du jeu, le jeu est vraiment bon, il ne merite pas ce mass bashage tellement la vision occidentale et la vision japonaise sur les titres sont différentes. Gran Turismo a surtout l'optique de l'encyclopédie automobile plus que la conduite rapide et directe. Et c'est la partie encyclopédie que j'ai choisi, pour conduire à l'age de l'automobile.

A qui je dois le conseiller : A ceux qui aiment le jeu de course mais surtout celui qui prend son temps.

Difficulté du Platine : Le platine est dur que si on est pas capable de battre le temps officiel de la Nissan GTR mais surtout de faire tout l'or pour tout le jeu.

Pourquoi j'ai pas obtenu le platine : Pour ma part je n'ai pas pu faire les deux conditions cités ci dessus mais je ne suis pas décu, du moment que je me suis amusé sur GT5 est le plus important =).

Disponible en :

 

J'ai le jeu en :

Je n'ai pas le platine de ce jeu
Genre : Jeu de Course Avis : Si on aime la course automobile, alors oui GT5 est un très bon achat. De préference dans sa derniere version en date : Academy Edition. Sinon il va bientot y avoir GT6.

 

Malicious

Pourquoi j'ai pris ce jeu : Petite Anecdote. A l'époque il y avait 2 moyens de savoir que ce jeu existait, soit vous êtes un Gamebloggeur depuis fort longtemps et vous suiviez le blog de Kokoro qui en avait parlé, soit vous lisiez Japonais et vous saviez que le jeu arrivait prochainement. Moi je suis plutot le 2eme choix même si je suivais deja le blog de Kokoro en 2010 en tant que visiteur. J'ai demandé à une amie, Exelen, de me procurer une carte PSN 1000 Yens quand elle était encore au Japon et j'en avais profité pour me prendre le jeu à 800 yens. Et voilà Malicious fraichement installé dans la console.

Qu'est ce qui m'a plu dans ce jeu : Un jeu uniquement basé sur les combats de boss demandant surtout du talent, mais vraiment beaucoup de talents. Car les boss peuvent sérieusement vous punir, parce que pour obtenir le meilleur Rang, il ne faut jamais se reparer, jamais trop en faire, franchir un seuil de points et enfin utiliser intelligament ces armes. Le Patch 1.01 a pu apporté le background et l'histoire qui était absente du jeu de base. (Le jeu Européen était deja patché 1.01 à sa sortie, donc là je parle de la version Japonaise de l'époque)

Qu'est ce qui ne m'a pas plu : L'auto save, donc l'impossibilité de faire une sauvegarde de secours sur USB (avant l'apparition du service cloud du PS+ pour les sauvegardes protégées) et le peu de boss à affronter.

Anectode sur le jeu : J'avais reussi a faire tous les boss sans me reparer. Mais le boss de fin, il a fallu quelque chose de desastreux... Une coupure de courant durant l'autosave... je vous dis pas comment j'étais ROUGE de Colère quand ma sauvegarde fut corrompue et du au fait que le jeu avait une auto save et l'impossibilité de faire un backup car sauvegarde protogée, que j'avoir abandonné l'idée de finir le jeu... Quand je referais le jeu, je le referais sur PSVita dans l'edition Rebirth. Le jeu a beau m'avoir laissé de très bon souvenir, mais l'auto save corrompu m'a achevé...

Musique mémorable : Forbidden Floor

Et au final : Malgré les problemes de caméra, malgré la difficulté, ce jeu est une rare perle du PSN qui se savoure, non pas pour chercher l'histoire mais pour le défi de se surpasser, l'envie de faire uniquement que du boss battle.

A qui je dois le conseiller : A ceux qui aiment les défis.

Difficulté du Platine : Le jeu n'a pas de platines, cependant il a un bien dur Trophée d'Or à acquerir pour celui qui cherche de la difficulté. Saurez vous finir le jeu sans vous reparer une seule fois?

Pourquoi j'ai pas obtenu le platine : Parce qu'il n'y en a pas

Disponible en :

 

J'ai le jeu en :

Le jeu n'a pas de platine
Genre : Action Avis : Si t'aime la difficulté, Malicious est fait pour toi.

 

Linger In Shadow

Pourquoi j'ai pris ce jeu : Un bien étrange jeu qu'était Linger of Shadow, conseillé par Alucard sur Background, à l'époque où j'étais encore là bas.

Qu'est ce qui m'a plu dans ce jeu : Je ne sais pas.

Qu'est ce qui ne m'a pas plu : Tout? Je n'avais pas compris le but de chercher dans la bande vidéo, en fait j'ai même cru que c'était une blague.

Anectode sur le jeu : Comment finir 2010? J'ai pas aimé detuned, j'ai pas aimé Noby Noby Boy alors Linger of Shadow? Sérieusement?

Musique mémorable : Y'en a des musiques pour commencer?

Et au final : En fait je sais même pas pourquoi Alucard m'avait recommandé ce jeu sérieusement... Il a juste eu de la chance que le jeu ne valait rien au niveau du prix, car sérieusement... Je sais toujours pas ce qu'on fait dans Linger of Shadow, quelqu'un peut m'expliquer?

A qui je dois le conseiller : A personne.

Difficulté du Platine : Le jeu n'a pas de platines et en fait je sais même pas pourquoi il a des trophées...

Pourquoi j'ai pas obtenu le platine : Parce qu'il n'y en a pas

Disponible en :

 

J'ai le jeu en :

Le jeu n'a pas de platine
Genre : OVNI? Avis : Mais c'est quoi ce jeu???

 

 

TOP 10 de mes jeux PS3 de 2010 :

1 - Resonance of Fate

2 - Atelier Totori

3 - Gran Turismo 5

4 - Scott Pilgrim Vs The World

5 - Trinity Universe

6 - Flower

7 - Heavy Rain

8 - Tekken 6

9 - Malicious

10 - Final Fantasy XIII

Ajouter à mes favoris

Édito

 

Qui suis je? Bonne question.

Prénom: Gabriel
Pseudo: Ichikyo
Age: 23
Sexe: /人◕ ‿‿ ◕人\

 

 

A quoi je joue? Hum.

 

Consoles possédées actuellement dans des Vita surprise:


Styles favoris (Gotta catch em' all!):

Identifiants: 
LordIchikyo (PSN EU)
Ichikyo (Xbox Live EU, Trois Wario Ici Trois Tortues Ecrasés R.I.P comme ma console)

 

 

Présentation des rubriques

 

[Raconte moi un jeu de niche]

Je vous parlerais d'un jeu ou d'une série de jeu de niche méconnu en Occident et qui aurait eu besoin d'un soutien pour faire marcher un marché vidéoludique bien vide de ces oeuvres originaux et surprenantes.

 

[C'est quoi ton oeuvre zarb là]

Je vous parlerais d'un de mes animes/mangas/livres favoris et qui a quelque chose d'assez spécial pour que j'en parle. Entre magical girl, animes pour gosses ou gros animes, on verra avec le temps. 

 

[Bilan chronophage]

Je posterais mes bilans vidéoludiques, animesque ou autre. Entre le bilan de fin d'année ou un constat par console et consorts. Préparez juste une tasse de café car cest toujours long à lire chez moi.

 

[Pump my Game]

Je vous posterais des images d'objets ou de consoles que je possède et que j'ai légèrement redecoré pour coller à mes propres gouts. Ca pourra choquer certains mais j'aime ca.

 

[Syndrome Joniwan]

Vous connaisez Joniwan sur Gameblog? Le syndrome Joniwan, ce sera surement pour parler de trophy, platines ou de jeux possédé en plusieurs exemplaires selon toute forme.

 

[Souvenir de Passionné]

Je vous parlerais d'anecdotes que j'ai eu avec des consoles, des jeux, des oeuvres.

 

[Atelier Ichikyo]

Ma série de RPG favorite actuellement et depuis, c'est les Atelier Project de chez Gust. S'il y a un truc qui sera en rapport avec Atelier, il atterira immédiatement ici. N'hesitez pas à découvrir leur jeu, vous ne le regretterez vraiment pas!

 

[Alchimiste Aide Moi!]

Je vous posterais des tutoriaux, des conseils ou autres pour vous aider sur un jeu ou un service précis qui me tient à coeur.

 

 

メルルのアトリエPlus公式サイトはこちらへ!

Archives

Favoris