Le Blog de hyperion_seiken

Le Blog de hyperion_seiken

Par hyperion_seiken Blog créé le 23/02/14 Mis à jour le 10/05/15 à 10h20

Pour le plaisir de partager ma passion du jeu vidéo, je vous présente mon blog. Sans prétention, je vous ferai part de mon ressenti sur les jeux qui m'ont fait vibrer, de mes attentes et de mes craintes.
Passez un bon moment.

Ajouter aux favoris
Signaler
(Jeu vidéo)


Cette année a été une année très riche pour moi. Année sabbatique, elle m’a certes, permis de me concentrer sur l’obtention de mon diplôme ultime (finies, les études ! Pour l’éternité, mouahahah !), mais aussi sur la correction de mon roman, que j’espère auto-éditer, si les maisons d’édition n’en veulent (très probablement) pas.

Mais aussi, le temps libre qui m’était accordé m’a permis de m’investir dans l’une de mes plus grandes passions : le jeu vidéo.

Outre ce blog, que je n’ai pas réussi à entretenir aussi régulièrement que je l’aurais voulu (d’autant qu’il faudrait que j’apprenne à synthétiser mes articles, quand on voit la taille de certains…celui-ci y compris), le fait d’avoir pu franchir le cap en décidant de m’exprimer auprès d’une grande communauté de joueurs a été important pour moi. Issu d’un milieu de juristes, je n’ai que peu de relations qui s’intéressent aux mêmes loisirs que moi, et il est donc toujours plaisant de s’ouvrir à des passionnés.

De plus, j’ai eu l’occasion –vous vous en doutez bien, de découvrir de nombreux jeux, mais surtout de diversifier mon expérience vidéoludique, comme j’ai toujours aimé le faire. Cela a pour conséquence de me réserver de belles –comme de mauvaises surprises, mais plus important encore, explorer de nouveaux genres de jeux m’a permis de découvrir de nombreuses communautés de spécialistes (je pense notamment à la série des Ateliers et Hatsune Miku, entre autre !), de passionnés qui défendent corps et âmes les jeux qui les font vibrer, et les touchent, et j’ai retenu également que nombreux sont ceux qui n’hésitent pas à proposer leur aide pour ceux inciter les nouveaux venus à se lancer dans leurs jeux préférés (je pense notamment à l’étonnante communauté de Farming Simulator).

C’est pourquoi, préférant rester dans le déni en refusant de comptabiliser mes heures de jeu cumulées pour 2014, j’ai toutefois entrepris de faire une rétrospective qui porte sur l’ensemble des jeux auxquels j’ai joué cette année. La plupart sont de l’année, à quelques petites exceptions près.

Alors une fois encore, j’ai pondu un très long article, j’imagine bien que peu d’entre vous trouveront le courage de le lire en entier, mais sachez que, comme tous mes précédents articles, celui-ci a été écrit avec passion, et il m’a permis de revenir sur une année très riche en ce qui concerne ce loisir. 

Au sommaire :

Mon année sur PS4

Sur PS3

Sur PSVita

Sur WiiU

Sur 3DS

Et sur PC

Mon Top 10 !

Mes attentes pour 2015

Et mes espoirs

MON ANNEE 2014 SUR PS4

Assassin’s Creed : Unity

Je ne m’étendrai pas sur cet opus, très bien fait et immersif, les fans y trouveront bien évidemment leur compte, d’autant qu’il convient de relever qu’Ubisoft a fait son mea culpa vis-à-vis des bugs day one en offrant le premier DLC solo. Un beau geste. Pour ma part, malgré tout, j’ai préféré Black Flag (j'adore les histoires de pirates).

Call of Duty : Advance Warfare

L’une des licences les plus jouées de tous les temps, et donc forcément l’une des plus contestées. Personnellement, je n’ai jamais rien eu contre CoD, même si je n’ai jamais non plus été un grand fan. J’en suis resté à Modern Warfare 2, pour tout vous dire. Mais la présence de Kevin Spacey, les extraits et bandes annonces que j’ai eu l’occasion de voir m’ont convaincu pour le prendre. La campagne solo est très agréable à suivre, même si je ne suis pas sûr de la refaire une seconde fois.

Destiny

Oui, j’ai craqué pour Destiny ! Malheureusement, je n’ai pas accroché autant que le jeu le mérite ! Pour les amateurs de Multi, c’est un indispensable. Pour moi, qui apprécie le multi de manière plus mesurée, je n’ai pas trouvé mon compte. Et qu’on ne vienne pas me dire « lol boloss, c’est un jeu exclusivement multi, pourquoi t’as pris si t’es pas content ? » à cela, je répondrais que j’aime découvrir de nouvelles expériences vidéoludiques, et que j’ai pris ce jeu parce que j’en avais envie. Argument fatal !

Diablo III : Ultimate Evil Edition

Alors oui, j’ai craqué pour la version PS4 alors que j’ai fait le jeu sur PC (oooooh le ouf !), ça a été l’occasion pour moi de me lancer sur Reaper of souls et d’en apprécier son incroyable richesse. La maniabilité sur console est très propre et agréable, par ailleurs. Il est juste dommage de ne pas pouvoir faire du multi avec les joueurs PC. Un jeu chronophage, donc !

Disney Infinity 2.0

J’ai décidé de me lancer dans ce concept des figurines (oui, j’ai 33 ans !). Ce jeu sera un régal pour les enfants, les figurines étant particulièrement bien réussies. Cependant, je trouve dommage que cet opus ne se concentre que sur un solo Marvel, alors qu’il sort des figurines 2.0 de Disney Originals. J’aurais bien aimé vivre quelques aventures en solo avec eux plutôt que d’avoir à monter leurs niveaux à travers ceux de la communauté (dont certains sont, au passage, très réussis !). On sent l’ambition qu’a eu Disney de vouloir concurrencer LittleBig Planet, à un point même que je me demande si le public visé appréciera tout son potentiel créatif ? Peut-être en présence d’un parent, qui pourra éventuellement l’aider ? Ou alors je suis une grosse quiche et les enfants ont plus de jugeote que moi sur ce coup-là (c’est bien possible, après tout :) ).

Dragon Age : Inquisition

Quoi ? Vous ne croyez toujours pas qu’il s’agit là d’un excellent jeu ? Référez-vous donc à mon test ! :)

#DRIVECLUB

Probablement la blague de l’année. Un jeu qui mise tout sur le multi et qui se gaufre, à s’en étaler sur des semaines ! Néanmoins, je le trouve beau, les effets météo ajoutés par l’un des derniers patchs sont tout simplement bluffants et relancent l’intérêt, mais alors…pourquoi attendre un patch pour la météo ? Pourquoi léser le joueur solo, en lui offrant une seule campagne et quelques défis ? Et aussi, pourquoi faire un jeu aussi beau SANS replay ni mode photo ? Quel dommage, avec tout ce potentiel !

Grand Theft Auto V

J’annonce d’avance, cette année aura été une année de nombreuses reprises et remasterisations, ce qui me fait très peur pour l’avenir ! J’avoue que même si je suis le premier à craquer, je préférerais que les développeurs se posent les bonnes questions, et arrêtent de nous sortir des remasterisations ou remakes à tour de bras (je vous emmerde, Square Enix…Pardon, c’est sorti tout seul). Passé ce petit coup de gueule, je relève quelques exceptions, dont GTAV et The Last of Us. GTAV est décidément un indispensable, quel que soit le support, mais gardez à l’esprit que les versions PS4/One apportent une belle amélioration en terme d’immersion. Outre la vue FPS pour les fans, Los Santos est désormais plus vivante que jamais !

Killzone : Shadow Fall

Je sais, le jeu est sorti en 2013, mais l’ayant acheté en même temps que ma PS4, cette année, c’est donc en 2014 que je l’ai découvert. N’y allons pas par quatre chemins, le jeu est bon et pas moche du tout. Après, au risque de me répéter, je ne pense pas refaire sa campagne une seconde fois, encore que son ambiance est particulièrement réussie. Un bon starter tout de même.

Infamous : Second Son

Il s’agit là d’une belle exclu PS4. D’une part, il n’est pas nécessaire d’avoir fait les précédents épisodes, au risque bien sûr de passer à côté de quelques subtilités et autres nuances, mais les fans seront ravis. J’ai passé un moment très agréable aux côtés de Delsin, un héro très attachant, et l’open world du jeu a été un excellent prétexte pour découvrir ce que la PS4 avait dans le ventre. Cela dit, n’étant pas suffisamment fan de la série, je n’ai parcouru la campagne qu’une seule fois, et n’ai pas prolongé l’aventure avec le stand-alone First Light.

The Last of Us : Remastered

Difficile aussi de passer à côté de l’immense Last of Us. Je l’ai également fait sur PS3, et il est vrai que pour ceux qui sont dans mon cas, rien ne les oblige à racheter la version PS4. Il s’avère que j’en suis fan, et que l’image a suffisamment été retravaillée pour que je sois prêt à me laisser tenter à nouveau par l’aventure, en usant et abusant du mode photo, et en découvrant enfin l’excellente extension Left Behind, que je me réservais pour cette version justement !

Lego Marvel Super Heroes

Quiconque connaît le concept des adaptations Lego sait à quoi s’attendre. A dire vrai, je n’en suis pas fan au point de risquer l’overdose, mais cet épisode m’a bien plu, en ce sens qu’il propose un monde ouvert assez intéressant à traverser, selon les personnages que l’on choisit (notamment Iron Man). Après, pour le reste, si vous adhérez à l’humour Lego et au concept que la série nous sert depuis quelques années déjà, vous y trouverez votre compte, pour sûr ! Et puis c’est toujours sympa d’être un super héro !

Metal Gear Solid V : Ground Zeroes

Je me contenterai à ce propos de dire que Hideo Kojima n’aura pas le droit à l’erreur avec Metal Gear Solid V : The Phantom Pain. Fan de la première heure, j’ai suivi et apprécié l’évolution de la série, mais outre la blague de la démo payante, malgré toutes ses « subtilités », les différentes bandes annonces que j’ai vues ne m’ont toujours pas fait décoller comme celles des précédents épisodes. Vous allez sûrement être en désaccord avec moi, mais j’ai peur d’une approche trop réaliste.

Plantes VS Zombies : Garden Warfare

Hé oui, j’étais dans les parages quand EA a offert le jeu, le temps d’un week-end. Malheureusement, je n’ai pas eu l’occasion de l’essayer longtemps. Un jeu 100% multi, loufoque, et qui mélange action et un peu de tower defense. De là à en faire un test, j’en suis très loin tout de même.

Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre

Une petite perle ! Sous ses airs de bande dessinée interactive dont le visuel paraît relativiser les drames de la guerre, nous suivons plusieurs histoires émouvantes, avec une mise en scène souple, tragique, avec, fort heureusement, quelques moments d’espoir. Une belle prouesse ! Une très belle prouesse d’autant que la musique est une réussite !

Tomb Raider : Definitive Edition

Je me suis laissé tenter par la version PS4, et je n’ai pas été déçu. Il s’agit de l’un de mes premiers jeux sur cette console, d’ailleurs, et je trouve que visuellement, encore aujourd’hui, il est magnifique ! Je n’ai ressenti que du bon feeling tout au long du jeu, les gunfights sont très nerveux et bien menés (le bruit des balles, wow !), et on se surprend à vivre des fusillades incroyablement intenses. J’adore !

Watch Dogs

Nous y voilà ! LA déception de l’année ! Je n’exagère pas, je n’ai jamais été aussi déçu par un jeu. Oublions le downgrad, parce que je suis plutôt du genre bon public (et quand on aime Xillia autant que moi je peux aimer, je peux vous dire qu’on pardonne beaucoup de choses aux autres jeux sur le plan visuel), même s’il y a bien un choc quand on voit la différence. Non, le jeu m’a déçu sur tout le reste : je n’ai jamais accroché une seule fois à son scénario, ni à aucun de ses personnages, la ville me paraît fade, je ne me suis pas senti à l’aise avec la conduite, aucune mission secondaire ne m’a passionné…ah si, les enquêtes, ça c’était bien sympa ! Attention, prenez cet avis avec des pincettes, car il est purement subjectif, on ne le dira jamais assez, mais comme j’accorde beaucoup d’importance à l’immersion d’un jeu, si je ne rentre pas dans son univers, même avec la meilleure volonté du monde, il ne me plaira pas.

The Wolf Among us

Aaaah, TellTales ! Ils ont réussi une double performance avec ce jeu : UN, de m’impliquer dans cette narration minutieuse, superbe, entouré de personnages extrêmement charismatiques, et DEUX, de me faire découvrir l’univers du comics Fable, que je ne connaissais pas du tout. Une petite perle au format épisodique, dont ma seule déception aura été que…j’en veux encore plus !

Wolfenstein : The New Order

Je ne sais pas ce qui m’a pris. Non, attendez ! Ne vous énervez pas, le jeu plaira aux amateurs mais, non sans savoir à quoi m’attendre, je voulais tout de même y goûter un peu, sachant que le pitch et la DA me plaisaient bien. A ce propos, ils ont eu la bonne idée de respecter la vision dystopique de Germania, la ville démesurée que voulait faire construire Hitler (si je me rappelle bien, certains travaux avaient déjà commencé, notamment des souterrains). Pour le reste, j’avoue : trop d’action pour mes nerfs !

 

MON ANNEE 2014 SUR PS3

Ar nosurge : Ode to an Unborn Star

Je ne connaissais pas la série, mais j’ai découvert GUST (cette année) avec la gigantesque série Atelier. Par conséquent, il me fallait tenter l’aventure. Une petite déception, tout de même, mais une déception à prendre avec mesure, car je n’ai pas non plus beaucoup avancé dans le jeu. Je pense qu’il fait partie de ceux que je reprendrai en 2015.

Atelier Escha & Logy : Alchemists of the Dusk Sky

J’ai donc découvert la série Atelier cette année, en décidant de me lancer dans cette version PS3. Le mec qui fait tout dans le désordre : commençons par le dernier épisode, histoire de se lancer dans une série à l’approche assez complexe, et histoire de ne rien capter ! Grossière erreur, car du coup, j’ai rapidement délaissé le jeu…avant de le reprendre de plus belle et avec l’amour et la passion que m’a transmis la trilogie d’Arland sur Vita ! Cet épisode PS3, donc, fait suite à Ayesha, que je n’ai pas eu l’occasion de tester (me le conseilleriez-vous, les fans de la série ?), et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a emballé aussi bien les joueurs que les critiques (quoi, JV.com a encensé un Atelier ? Incroyable ! Quoi, je suis une mauvaise langue ? Oh pôrdon !)

Castlevania : Lords of Shadow 2

Deuxième déception de l’année à mon sens. Je ne l’ai pas terminé alors que j’ai pris le temps de finir Watch Dogs. Mais pareillement, quelques points positifs relèvent le niveau : Superbes musiques, bon gameplay. Malgré cela, je n’ai pas accroché du tout. Hé oui ! Je ne saurais dire à qui conseiller ce jeu, d’ailleurs, vu le changement radical (et pourtant prometteur) opéré après le 1er.

Dark Souls 2

La première fois que j’ai joué à ce jeu –et j’ai découvert cette licence dès Dark Souls 2, j’ai…comment dire ? Hé bien j’ai déposé la manette et j’ai pleuré comme un bébé. Je crois que les développeurs sont sadiques. Ou alors qu’ils nous testent pour recruter des guerriers sanguinaires, je n’en sais rien, mais il y a quelque chose de malsain dans Dark Souls 2 : il est punitif, glauque, son univers est mélancolique, désespéré, et pourtant, moi faible joueur, j’accroche ! Je me dis c’est bon, je tiens le bon bout, je vais y arriver, je vais…aaaaaaah ! Tant pis je recommence, j’ai compris. Je vais y…aaaaaaah, etc. Mais je le clame haut et fort, jamais un RPG basé sur le die and retry ne m’aura autant scotché ! La progression est effectivement punitive, et la moindre petite erreur peut coûter très cher !

Duck Tales : Remastered

Bon, là, je triche un peu, car j’avais pris le jeu sur PC l’année dernière le jour de sa sortie, donc cela fait plus d’un an que j’y ai joué…mais je l’ai repris sur PS3 il y a peu, afin de profiter du confort de la manette, et de la possibilité de profiter du jeu sur grand écran avec du bon son. Bref, un gros caprice, que je ne regrette pas, car je pense avoir là l’un des meilleurs remakes ! Le visuel respecte le dessin animé (car il s’agit là de l’adaptation de Duck Tales, le dessin animé bénéficiant de son propre univers, qui s’éloigne sensiblement des ½uvres de Carl Barks et Don Rosa, avis aux connaisseurs), tout en sublimant le level design du jeu original. Mais surtout, un travail magistral a été minutieusement effectué sur les musiques du jeu. Qui ne frissonne pas devant l’incroyable Moon Theme ? Une perle !

Et puis de toutes façons, je suis un immense fan de Picsou ! Mon enfance à été bercée par ses aventures, que je suivais certes, d’un côté dans son format dessin animé, mais surtout, ses aventures à travers les plumes successives de Carl Barks et du grand Don Rosa, auteur de la magnifique saga « la Jeunesse de Picsou » ! Profitez de la réédition pour vous ruer sur elle, vous ne pourrez que mieux apprécier son intensité dramatique avec un regard d’adulte.

Fairy Fencer F

Bon, je ne suis pas un fan absolu d’Hyperdimension Neptunia, mais l’univers me plaît bien, j’ai pris beaucoup de plaisir à traverser le jeu, et j’ai découvert qu’il existait une communauté très solide autour de ce jeu, ce qui est toujours un bon point ! Entre passionnés, il est parfois plus difficile de se comprendre que d’essayer de convaincre un mec qui ne jure que par les stéréotypes et autres clichés qui forgent en lui une mauvaise image des jeux de niches (je m’égare, pardon !). Toujours est-il que ce petit Fairy Fencer F avait tout pour me plaire : une ambiance décalée à la Neptunia, desservie par une aventure plus épique, qui semble se baser sur le mythe d’Excalibur et du Roi Arthur. Hé bien sir, on en a gros !...pas parce que je suis déçu, mais parce que, une fois encore, je n’ai pas eu le temps de m’investir corps et âme dans ce jeu. J’y ai fait à peine une heure, et l’ai laissé de côté (pour cause de Xillia 2 entre autre, mais aussi parce que je me lançais à fond dans ma période rétro).

Final Fantasy X / X2 HD

Difficile de passer à côté de ce remake (hé oui, encore un !). Pour plusieurs raisons, cependant : il s’agit du remake d’un très bon épisode de la saga, et surtout : le premier parlant ! Ca le fait, quand même, hein ? D’autre part, rien que le X promet des dizaines et des dizaines d’heures, une durée de vie gigantesque, uniquement pour l’histoire principale. Peu de jeux pourraient en dire autant aujourd’hui. Enfin, nous avons là un remake d’excellente facture. Square Enix ne s’est pas fichu de nous (pour cette fois !), d’autant que certaines musiques ont été réorchestrées pour l’occasion. Non, vraiment, un très bon investissement pour les amateurs de J-RPG, et vous vous surprendrez même à le trouver encore beau ! Un jeu qui, comme bon vin, se bonifie un peu chaque matin (je sais, j’ai déjà cité Brel dans un précédent test, mais que voulez-vous, c’est l’expression appropriée). Cela dit, le seul point qui m’a un peu déçu, avec mon regard d’aujourd’hui, c’est le système de combat. Je préfère les combats plus nerveux. Ce n’est donc qu’une préférence de ma part, rien de grave. Foncez tout simplement et profitez-en, parce que des bons Final Fantasy, à l’avenir, euh…espérons, espérons, ô mes frères !

Final Fantasy XIII : Lightning Returns

Quand on parle du loup ! Oui, je suis un fan du bon vieux temps, oui, FFXIII m’a déçu. Et oui, j’ai trouvé abusé que toutes les bonnes idées qui auraient dû y figurer aient été transférées dans les épisodes XIII-2 et Lightning Returns. Mais à la fin, Square Enix, leave Lightning alooooone ! Bon, j’ai bien ragé sur quelques lignes, je me sens mieux. Passons au jeu : hé bien je l’ai trouvé pas mal du tout, voire même très bien ! Sur le plan visuel, il flatte la rétine, le monde dans lequel on évolue est vaste et extrêmement vivant, ça fait plaisir et ça nous laisse imaginer de quoi Square Enix pourrait VRAIMENT être capable s’il mettait du sien pour faire le Final Fantasy parfait ! Le système de combat est très nerveux, il m’a bien plu malgré le fait que Lightning soit toute seule, c’est même assez curieux comme parti pris. Le seul reproche que je fais à cet épisode est que, s’agissant d’un FF, même en tant que suite, il est vrai qu’on a du mal à se laisser aller à quelques promenades et autres errements à cause du temps qui défile. Certes, on n’est pas non plus au pas de course tout le temps, mais moi, ça m’a un peu gâché le plaisir (c’est curieux que ça ne me l’ait pas fait du temps de Majora’s Mask, pourtant !).

Bref, je l’ai bien aimé, mais je persiste et signe : je crains pour l’avenir de la saga, saga qui m’a rendu passionné de jeux vidéo, saga qui m’a fait rêver depuis l’épisode VI sur Super Nintendo, que je m’étais tapé en anglais en plus (j’étais au collège et j’étais une quiche en anglais, pauvre de moi !). Quand on voit que le prochain épisode, malgré la réussite visuelle qui semble se profiler ainsi que l’immensité de son monde, semble être une espèce de Bromance où, dit-on, l’on ne dirigerait que des personnages masculins…une première pour un jeu qui n’a jamais hésité à mettre en avant le féminin, au-delà de l’aspect greluche de service : Yuna est certes, très mièvre, mais elle a un rôle central et déterminant, et son personnage contrôle les invocations. Il contrôle les invocations, p…ain !On a ensuite des personnages forts tels que Terra du VI, Grenat du IX, la solide Ashe du XII enfin bref, je ne vais pas toutes les citer, mais depuis toujours, les FF ont su accorder une place centrale, déterminante et surtout jouable, aux personnages féminins…

Quoi, j’ai encore tout un article à terminer ? Bon, ok, je passe et j’arrête de rager pour de bon (promis).

MAJ : ayant commencé cet article il y a quelques jours, je tiens à préciser qu'entretemps, il y a eu la nouvelle bande annonce de FFXV, et que pour le coup, j'avoue qu'elle m'a scotché.

Tales of Symphonia Chronicles HD :

Dois-je le présenter ? Oui, non ? Il s’agit d’un remake (pas extraordinaire, d’ailleurs, je dirais tout juste un lissage) qui comprend les deux épisodes de la saga Symphonia. Le premier est celui par lequel ma grande passion pour les Tales of a commencé, d’autant que là où on pourrait se sentir lésé sur le plan visuel, nos oreilles en revanche, nagent en plein bonheur : on a enfin droit à une version japonaise, ainsi qu’au thème magnifique, sublime, enchanteur et onirique, j’ai nommé : STARRY HEAVEN ! (la version PS2, en plus !). Miam ! Encore une raison pour moi de passer des dizaines d’heures dans mon antre du jeu vidéo !)

Tales of Xillia 2

Bien évidemment, ceux qui ont lu mon test, ou qui ont vaguement erré sur mon blog le savent : je suis un gros fan hardcore de la série Tales of. C’est bien simple, c’était à la base pour partager ma passion pour cette série que j’avais décidé de faire ce blog. Et qu’en est-il de cet épisode 2 ? Il lui a pas mal été reproché qu’il s’agissait d’un clone du premier sur le plan technique. Prenez simplement le temps de lire mon test pour comprendre en quoi ce jeu m’a profondément marqué :)

 

MON ANNEE 2014 SUR PSVITA

Atelier Rorona plus

Je n’ai découvert la série Atelier que cette année. Honte suprême ! Quelle incroyable lacune ! Rien qu’à l’écrire, je n’en reviens toujours pas. Et c’est d’ailleurs en découvrant cette petite merveille sur Vita que j’ai repris de plus belle Escha & Logy sur PS3 ! On se laisse facilement prendre par le concept de l’alchimie : créer des potions, de l’équipement, des objets de quête, et à chaque fois, avec la possibilité d’ajouter différents effets, j’en conviens, cela risque de ne pas plaire à tout le monde, mais quelqu’un comme moi, qui ne pensait pas autant accrocher, y ait passé des dizaines et des dizaines d’heures, rien que sur cet épisode. Les graphismes, en plus, sont mignons, la musique excellente et le chara-design, même s’il nage dans le kawai, est très réussi et accrocheur ! Ne vous laissez pas influencer par son côté fleur bleue, cette série est tout simplement une belle expérience !

Atelier Totori plus

Passer de Rorona à Totori m’a destabilisé au départ. Pour ceux qui connaissent, ils se rappellent en effet que la façon d’aborder la quête principale change pas mal. Si bien que, malgré toutes les qualités incontestables de cet épisode, j’ai eu un peu plus de mal à avancer. Peut-être aussi parce que cela faisait une semaine que je jouais comme un dingue au premier opus.

Atelier Meruru plus

Cet épisode est mon préféré de la trilogie d’Arland, pour les à-côtés qu’il apporte (la reconstruction du château, notamment). En outre, j’ai bien compris une chose : Gust maîtrise parfaitement sa série, il sait ce qui plaira aux fans, et les fans savent à quoi s’attendre, et n’apprécient que d’autant plus. Les évolutions techniques sont notamment flagrantes avec la nouvelle trilogie Alchemist of the Dusk, mais je peux vous dire que la trilogie d’Arland sur Vita, dans son ensemble, est très agréable pour nos yeux ! Et toujours, de superbes musiques ainsi que la possibilité de personnaliser la musique en reprenant celles des épisodes précédents.

Danganronpa : Trigger Happy Havoc

Une autre excellente surprise pour moi, cette année ! Hé oui, la Vita m’aura surpris plus d’une fois ! Mais Danganronpa est une série absolument incontournable ! Son créateur est forcément un génie, tellement elle envoie du lourd ! Imaginez un mix entre Battle Royale et Phoenix Wright, et vous obtiendrez la quintessence du génie purement nippon. Ah, c’est sûr qu’il n’y a qu’eux pour nous livrer de telles MasterPieces, en mélangeant les sentiments opposés : la peur, le rire, l’émotion, la surprise… Danganronpa, malgré la barrière de la langue anglaise, est le summum de ce que les japonais font le mieux : une histoire hallucinante, des personnages attachants et des rebondissements à la pelle ! Une réussite ! Un chef-d’½uvre !

Danganronpa 2 : Goodbye despair

Indubitablement, il était inenvisageable de m’arrêter au premier opus, sachant que la même année, sortait sa suite ! Du même acabit, l’effet de la découverte en moins, la suite reprend les mêmes ingrédients pour nous envoyer du lourd et de l’indispensable pour les amateurs ! Même si je la trouve légèrement en dessous du premier épisode, cette suite est un incontournable que je ne puis que recommander chaudement !

Hatsune Miku Project Diva

Décidément, ma PSVita aura su me faire comprendre à quel point il était idiot de ma part de l’avoir délaissée durant de longs moins. 2014 a été l’année de la réconciliation, car grâce à elle, j’ai découvert des petites merveilles absolument sublimes, du cristal pur ! avec la série Hatsune Miku, que je n’ai connue qu’à travers cet épisode Project Diva ! Et pourtant, le concept est ce qu’il y a de plus simple, et, contrairement à ce que je recherche, on ne va pas mentionner l’existence d’un scénario quelconque. Non, ici, nous avons un jeu de rythme sur fond de J-pop chantée par des vocaloïds, qui bénéficient de leur propre clip. Les graphismes sont impeccables, le chara-design, on aime ou on n’aime pas, moi j’adore (fan de Luka) ! Et le jeu bénéficie d’une durée de vie conséquente, avec la personnalisation des personnages, la Diva Room, les artworks à débloquer, et cette envie de découvrir les différents modes de difficulté ! Voici encore un chef-d’½uvre réservé à la Vita.

Hatsune Miku Project Diva 2nd

Trop impatient, je n’ai pas attendu la version occidentale et ai craqué pour la japonaise. A tort, d’ailleurs, vu que je n’ai pas profité de toutes les subtilités, même si je me suis exclusivement concentré sur le jeu de rythme en lui-même. J’ai toutefois repris la version occidentale, qui permet de récupérer les sauvegardes japonaises, afin de profiter de tout le confort du jeu avec une meilleure compréhension.

Tout cela pour vous dire qu’il s’agit d’une digne suite, tout aussi exaltante et entrainante !

Hyperdimension Neptunia PP

Beh oui, ma foi, et pourquoi pas ? J’aime bien l’ambiance d’Hyperdimension Neptunia, et, ayant été dans ma phase jeu de rythme grâce à Hatsune Miku, je me suis ensuite plongé dans ce Producing Perfection…qui n’a absolument rien à voir avec ce que j’espérais…sans dire qu’il m’a déçu, je dirai que je n’y ai pas passé des heures. Néanmoins, pour les fans absolus de la série, il y a de quoi trouver son compte, avec son approche Visual Novel et son humour, propres à la série, ainsi que le fait d’être le producteur de l’une de ses héroïnes, peut-être ?

Hyperdimension Neptunia Rebirth

Si j’ai bien compris, il s’agit là du remake du tout premier épisode sorti sur PS3, avec de nettes améliorations, notamment au niveau visuel. Sachant que je n’ai découvert la série qu’avec l’épisode Victory, je suis donc encore un peu profane. Toujours est-il que cet épisode semble avoir trouvé sa place sur Vita, dont la réalisation est très propre et agréable à jouer. Et pour les amateurs de Neptunia et de ses amis, difficile de passer à côté d’un épisode portable, qui plus est !

Tales of Hearts R :

Ah, les Tales of…oui, c’est ma saga préférée, oui je pense que la passion prend le pas sur l’objectivité, mais force est de reconnaître que cet épisode Vita a subi une belle injustice à travers le test de Rroyd-Y sur JV.com. En tant que grand fan, et malgré la passion qui prend souvent le dessus, je reconnais que cet épisode atteindrait difficile un beau 15/20, mais de là à ne pas avoir la moyenne ?

Bref, passée cette incompréhension, je pars du principe qu’il s’agit là d’un Tales of assez sympathique, pas inoubliable certes, mais qui remplit son contrat, en proposant également des combats nerveux. Un Tales of sur Vita, ça ne se refuse pas.

 

MON ANNEE 2014 SUR WIIU

Bayonetta 2

Par avance, je vous demande pardon ! A vous, joueurs qui appréciez les défis et les jeux parfaitement huilés, créés par des génies à la recherche de la perfection, à la limite de la maniaquerie Kubrickienne. A vous, journalistes, qui avez encensé ce jeu aux multiples prix. Moi-même, je vous le redis, je suis loin d’être parfait, je ne suis qu’un joueur qui aime découvrir, qui aime multiplier les expériences vidéoludiques, et ce n’est qu’un maigre point de vue que je me permets d’apporter. Je vous présente mes excuses, donc, parce que je n’ai pas accroché ! Tout simplement ! Ne me tapez pas, je sais que je passe à côté de l’essentiel, et puis mine de rien, j’ai quand même pris le temps de le terminer. Très honnêtement, je pense que je ne suis plus autant fan de BTA qu’avant, ce qui explique tout. Néanmoins, les fans du genre ne peuvent que se ruer sur un tel concentré d’énergie !

Vous voyez, les goûts et les couleurs ! Je peux tout aussi bien apprécier des jeux de qualité moyenne et ne pas accrocher avec des jeux d'une qualité quasi-parfaite, ainsi va la vie !

Mario Kart 8

Fan de la première heure (oui, oui, je parle de la Super Nintendo, là, le temps où avoir le droit à un Replay se méritait !), c’est surtout sur les portables que j’avais jeté mon dévolu pour cette série, notamment la version DS ! Mais avec les épisodes 3DS et surtout, WiiU, Nintendo nous met vraiment de grosses claques pour nous rappeler qui c’est qui commande, et qui sait faire encore des merveilles avec des licences ancestrales !

Dire que Mario Kart 8 est indispensable à la console est un euphémisme, mais ça fait plaisir de pouvoir le dire ! Des heures et des heures de fun en perspective !

J’attire également l’attention sur ses DLC. J’ai téléchargé son premier, qui propose huit nouveaux circuits. Moi qui n’ai qu’une attirance mesurée pour les DLC (il faut vraiment qu’ils vaillent le coup), j’affirme haut et fort que celui-ci est d’une extrême qualité !

Super Smash Bros for WiiU

Qui n’a pas entendu parlé de Smash Bros, cette année ? Comme une sorte de system seller, Smash Bros a tous les atouts d’une réussite sur le papier ET manette en main ! Tout, tout, tout est là pour notre bonheur et notre confort, que ce soit visuel ou musical, que ce soit au niveau du contenu ou tout simplement, de l’énergie débordante des combats, que ce soit au niveau du luxueux roster ou même des petits bonus comme les Amiibos, il est évident que cette version WiiU est le chef-d’½uvre annoncé, à l’unanimité !

Zelda : The Wind Waker HD

Oui, j’ai joué à la version GameCube, et non, je n’ai pas honte d’avoir craqué à nouveau pour cette version remasterisée pour la WiiU. Je pense même qu’un tel épisode méritait ce traitement ! Une perle qui n’a pas trop mal vieilli, et surtout, un beau conte dans lequel on prend plaisir à plonger à nouveau.

 

MON ANNEE 2014 SUR 3DS

Fantasy Life

Level 5 nous offre là un bon mix entre Animal Crossing et un RPG. L’idée est originale et le jeu diablement accrocheur ! Dommage que je n’aie pas encore réussi à me cloner pour pouvoir passer autant de temps à la fois sur ce jeu et Pokemon. Par contre, Level 5, c’est quand vous voulez pour Dark Cloud 3 ! QUAND-VOUS-VOU-LEZ !

Mario Golf : WorldTour

M’étant mis au golf avec mon beau-père, il était hors de question de passer à côté de cette version 3DS, étant un fan de la première heure. J’avais particulièrement apprécié l’aspect RPG de la version GB…oui, oui, j’ai bien dit première heure ! Je suis d’ailleurs ravi de retrouver cet aspect, aussi minimaliste soit-il, sur cette nouvelle version.

Pokemon Saphir Alpha

Bon, de toutes façons, il est bien évident que quand on a une 3DS, finalement, on est obligé de se laisser porter par la tendance, et la tendance Nintendo est constante depuis des années : du Mario, du Zelda et du Pokemon. Qui n’en veut ? MOI ! J’ai craqué pour ce Pokemon, après réflexion toutefois, car j’ai eu un peu plus de mal que d’habitude à avancer dans la version Pokemon X/Y (peut-être que le fait que cela se déroule dans une France fictive ne satisfaisait pas le dépaysement que je recherche dans ce genre de jeu), mais je ne suis pas déçu, j’aime beaucoup, notamment cette approche « Too Much Water », qui, bien que je sois à la Réunion et que nous soyons actuellement en été, devrait vendre du rêve à tout joueur métropolitain en quête d’un peu de soleil ;)

Professeur Layton VS Phoenix Wright

Je suis un gros, gros, GROS fan de Phoenix Wright ! Je crois que j’avais trouvé là l’une des meilleures sagas de la décennie quand j’avais découvert ses épisodes sur DS ! La mise en scène des procès est tout bonnement géniale, et tous les personnages ont de ces charismes comme les japonais savent si bien transcrire ! Une merveille ! Difficile, donc, de passer à côté de cet étrange cross-over. Je vous avouerais que j’ai un peu moins accroché. J’aime bien les Layton aussi, d’autant que le mélange de genres semble parfaitement adéquat, mais je ne sais pas…pour moi, Phoenix Wright, c’est aussi tout l’univers qui l’entoure, et en l’occurrence, celui de cet épisode est complètement exclusif, original, et se rapproche plus d’une ambiance Laytonienne, qui se veut énigmatique. Bon, cela dit, je fais la fine bouche, là ! Il reste un excellent jeu !

Shovel Knight

Ok, j’ai eu du mal à me laisser tenter, et j’ai également eu du mal à attendre la version PS4 qui proposera Kratos, mais je reconnais que, pour tout fan de jeux à l’ancienne, il est difficile de passer à côté de cette petite bombe. Amateurs de Megaman, Link’s Adventure et Duck Tales, préparez-vous à plonger dans un doux rêve venu du passé.

Super Smash Bros for 3DS

Honnêtement, il aurait été difficile de passer à côté du phénomène quand on possède une 3DS. Cette version est tellement complète que je ne puis que confirmer ce que la presse a déjà dit : ce jeu est indispensable à tout possesseur de la petite Nintendo. Pour ma part, sur les deux supports, mon personnage de prédilection est Samus Zero Suit, et vous ? ^^

Tomodachi Life !

Je l’ai acheté en double pour pouvoir interagir avec ma copine, un peu comme on avait pu le faire à l’époque d’Animal Crossing. Il y a du bon et du moins bon. A dire vrai, on s’amuse surtout au début, avec les effets de découverte et de surprise, mais sur le long terme, il est moins intéressant. Sachant que c’est un jeu qui ne s’apprécie que quelques minutes par jour, c’est dommage.

 

MON ANNEE 2014 SUR PC

Civilization : Beyond Earth

J’ai découvert la série avec Civilization 2, et n’en ai plus jamais manqué un seul. Mais mieux encore, j’étais un fan de la déclinaison Alpha Centaurii, et j’aurai bien su prendre mon mal en patience pour découvrir son fils spirituel, Beyond Earth, qui reprend le moteur de Civ5. Sur fond de musique SF telle que l’on pouvait déjà savourer du temps d’Alpha Centaurii, on a droit à un épisode tout bonnement jouissif et chronophage. Même ma compagne, peu amatrice de science-fiction, a pris plaisir à y jouer !

Farming Simulator 2015

Hé ben ouais, pourquoi pas ? Et en plus, je vais vous le dire : je me suis bien amusé pendant une bonne dizaine d’heures. Rappelons que ce jeu est considéré comme une véritable institution par une communauté de joueurs. Profane, j’ai dû observer quelques Let’s Play de qualité, où l’on sent la passion des joueurs, certains étant particulièrement pédagogues. Il est vrai que, si Farming 2015 constitue votre première expérience dans le domaine, vous risquez d’en baver, comme moi, à cause du manque de tutoriaux. Il y en a bien quatre ou cinq qui expliquent les grandes lignes, mais il serait dommage de passer à côté de certaines subtilités. J’avoue avoir décroché (pour cause de GTAV et Dragon Age Inquisition), sachant qu’au bout d’un certain temps, si l’on manque de jugeote et d’expérience comme moi, on a tendance à tourner en rond sans vraiment savoir quoi faire. Bref, ce jeu a satisfait ma curiosité mais aussi mon plaisir de jouer.

Les Sims 4

Je le compte parce que je l’ai offert à ma compagne, et je tiens à préciser que c’est la première fois que je ne touche pas à un Sims dès sa sortie ! Trop de marches arrière qui ont frôlé l’inacceptable à mon goût. Bon, je l’admets, j’y ai passé du temps sur l’éditeur de personnages, j’adore, d’autant que je m’en sers pour retranscrire les personnages des romans que j’écris…voilà, seul l’éditeur m’a plu. Pour le reste, ma compagne semble y passer un peu de temps. Elle reconnaît que, même s’il n’est pas complet, il reste intéressant en ce sens que sa communauté est assez vaste et propose un large choix de maisons et de personnages (retrouver les personnages de sa série préférée, c’est toujours sympa).

To The Moon

Alors je sais, le jeu n’est pas sorti en 2014, mais je ne pouvais pas faire de rétrospective sans parler de ce petit bijou que j’ai découvert cette année même. Aidé du logiciel RPG Maker me semble-t-il, ce sont sa mise en scène, ses personnages et sa musique qui parviennent à créer l’émotion. J’ai versé des larmes pour ce jeu. De chaudes larmes ! Après avoir joué à un tel jeu, on se dit que, parfois, certains AAA font bien rire, quand on voit les artifices qu’ils mettent pour nous vendre du grand spectacle, alors qu’un jeu à la réalisation austère est capable de nous toucher davantage ! Une belle leçon de modestie !

J’ai crû comprendre que sa suite est sortie, je n’ai pas encore eu l’occasion de plonger dedans, même si cela ne saurait tarder.

 

MON TOP 10 DE L’ANNEE 2014

Oui, histoire d’y aller à fond, j’ai décidé de formuler un petit Top 10, qui risque de ne pas trop vous surprendre, mais qu’importe, le plaisir avant tout pour un classement qui n’engage que moi :

10. Soldats Inconnus : mémoires de la Grande Guerre – PS4

Parce que c’est une histoire touchante qui a su jouer avec mes émotions.

9. The Wolf among us – PS4

Parce que son univers et ses personnages sont tout simplement géniaux !

8. Shovel Knight – 3DS

Parce que nous avons là le plus bel hommage que l’on puisse rendre aux jeux rétro.

7. Super Smash Bros – WiiU

Parce que malgré tout le hype autour de lui, il ne déçoit jamais. JAMAIS !

6. Mario Kart 8 – WiiU

Parce que si tu as une console Nintendo, tu dois posséder un Mario Kart.

5. Atelier Rorona Plus – PSVita

Parce que j’ai découvert grâce à ce jeu, une série sensationnelle et captivante !

4. Danganronpa : Happy Trigger Havoc – PSVita

Parce que nous avons là un shaker à émotions tout simplement génial !

 

Et maintenant, nous arrivons à mon petit podium ^^ 

3. Hatsune Miku Project Diva – PSVita

Oui, Miku et ses amis méritent largement de figurer dans mon Top 3, pour l’excès de bonne humeur et de motivation que la série inspire.

2. Tales of Xillia 2 – PS3

Je suis un grand passionné de la série Tales of, et cette année, j’ai été extrêmement gâté : Symphonia Chronicles, Xillia 2, Hearts R (à une certaine mesure) et l’annonce de Zestiria pour 2015 en Occident. J’aurais bien mis Symphonia Chronicles dans mon Top mais, à l’instar de Project Diva 2 et Danganronpa 2, si je commençais à mettre les suites de jeux dont je suis fan, le top n’aurait pas été aussi coloré. Ainsi, c’est sans suspense que j’ai choisi Xillia 2, qui m’a particulièrement passionné pour son histoire un peu plus sérieuse que d’habitude, et surtout, pour avoir pu retrouver les personnages de mon opus préféré (hé oui, Xillia !). La seule petite surprise à propos de ce jeu, est qu’il ne soit pas premier, tout simplement parce que…

1. Dragon Age Inquisition – PS4

…Parce que, oui ! Parce que, voilà ! Voici une première place que je considérerai comme honorifique. Je m’explique : dès l’annonce du jeu, j’avais tellement été déçu par le 2, que je n’en attendais pour ainsi dire, pas grand chose. Même au fil des annonces et des trailers, j’étais sceptique. Mais lorsque j’ai décidé de donner sa chance à cette merveille, la qualité de sa mise en scène, son immersion, son histoire et sa durée de vie gargantuesque, je n’ai pu que saluer le travail effectué par Bioware, et je leur dis même, tout simplement : Merci !

 

ET POUR 2015 ?

Sur ce, que me réserve l’année 2015 ?

J’ai du mal à m’y projeter, en ce sens que ma vie s’apprête à connaître un tournant déterminant professionnellement parlant. Par conséquent, je risque d’avoir moins de temps pour jouer, mais il est hors de question de sacrifier mon loisir, d’autant que j’ai toujours fait en sorte de m’adapter.

Cette année 2015 sera donc consacrée :

- A mon renouveau professionnel,

- A l’écriture de mon second tome et, en parallèle, mes démarches pour l’édition ou plus probablement l’auto-édition,

- Au jeu vidéo bien sûr, le sujet qui nous intéresse !

Sur le court terme, j’entends m’investir, sans ordre de priorité, sur :

The Witcher 3 – PS4

Tales of Zestiria – PS3

Uncharted 4 – PS4 (s’il sort cette année, mais j’ai bon espoir)

Atelier Shallie – PS3

Atelier Ayesha Plus – PSVita

Metal Gear Solid V : The Phantom Pain – PS4

Final Fantasy XV – PS4 (j’étais très sceptique depuis un moment, mais les dernières vidéos m’ont convaincu, même si je l’approcherai toujours avec une petite appréhension)

Final Fantasy Type-0 HD – PS4

No man’s sky – PS4

Zelda – WiiU (s’il sort en 2015)

Zelda Majora’s Mask – 3DS

Xenoblade Chronicles X – WiiU

Moins prioritaires, mais que je surveille de près :

Bravely Second – 3DS

Star Fox – WiiU (idem, s’il est prévu pour 2015)

Monster Hunter 4 – 3DS

 

MES ESPOIRS

Enfin, je terminerai cet article sur mes espoirs, en ce qui concerne les annonces, les trailers, etc.

Mass Effect 4 : Un trailer et une date (ah ben oui, j’ai bien dit « espoirs » !)

Dragon Age Inquisition : du DLC de qualité. Alors je sais, les DLC c’est mal, mais si c’est pour qu’ils soient aussi bons que celui du Courtier de l’Ombre dans Mass Effect 2, pitié j’en veux !

Tales of : un Tales of sur PS4, ce serait trop demander ?

Phoenix Wright : j’adore cette licence, et j’ose espérer qu’un jour, la traduction française reviendra. Je joue à pas mal de jeux en anglais, mais celui-ci me paraît trop complexe, trop fin ! Je passerais à côté de beaucoup de chose.

Et en bonus, mon fantasme inavouable (car probablement impossible) :

DARK CLOUD 3…PLEAAAAAAAASE !

Un p…ain de beau Dark Cloud dans l’esprit du fabuleux Dark Chronicle, parfait sur tous les points (ok, sauf la voix anglaise du héro, qui ne collait pas du tout avec le perso), proposant de multiples activités bien travaillées, une durée de vie solide, une belle histoire, une bonne complémentarité entre les deux héros, du cell-shading aux petits oignons…j’en sais rien, moi ! J’en suis même à espérer un Remaster des deux premiers épisodes. Alors Level-5, bougez-vous !

OUF…enfin, je termine cet article. J’espère que vous y avez trouvé quelques éléments intéressants. Dans tous les cas, je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année ! 

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Commentaires

Donald87
Signaler
Donald87
De rien mon neveu :D
hyperion_seiken
Signaler
hyperion_seiken
Merci Chuchurocket !! ^^
chuchurocket
Signaler
chuchurocket
ça fait plaisir de voir un joueur playstation plutot objectif sur les jeux
hyperion_seiken
Signaler
hyperion_seiken
Un grand merci, Onc' Donald :)
Concernant Duck Tales, j'affectionne tellement les BD de Carl Barks et Don Rosa, aussi bien ta propre saga (^^) que celle de Picsou, qu'il m'aurait été impossible de passer à côté d'un tel jeu ! Allez, je vais encore m'écouter un petit coup de Moon Theme avant d'aller dormir ;)
Donald87
Signaler
Donald87
Bon ça va, il y a "Duck Tales : Remastered" :D
Plaisanterie mise à part, un article de "ouf" qui ne négligent aucune console ce qui est une preuve d'une belle ouverture d'esprit ...
Bref, tu es un vrai joueur :)

Édito

Présentation :

Bonjour à tous,

Bienvenue sur mon petit blog consacré aux jeux vidéo. Je suis un amateur doté de connaissances cumulées avec des années d'expérience et de pratique, mais je ne suis pas un spécialiste. Je ferai donc fi de toute objectivité et ne parlerai que par passion !

Comme vous pourrez le constater, je m'intéresse à pas mal de consoles, donc mes articles n'ont pas vocation à polémiquer. Débattre, oui, mais gueroyer non !

Voici l'adresse de mon autre Blog, qui centralise mes articles sur le jeu vidéo et le cinéma :

Chez Hyperion Seiken

Bien à vous.

Mes Plateformes :

- PS4
- PS3
- PSVita

- WiiU
- Wii
- 3DS
- DSi

- XBox 360

- PC

Mon coin rétrogaming :

- Super Nintendo
- Mega Drive
- PS1

 

Archives

Catégories