Home City

Home City

Par Elarbol Blog créé le 11/04/10 Mis à jour le 12/07/14 à 19h53

Bienvenue à Home City. Dans sa quête pour retrouver son amour disparu, V rencontre des personnages douteux, affronte des membres de l'organisation criminelle Cobra, redécouvre sa propre identité, croise le chemin de la mystérieuse Sorrow…

Ajouter aux favoris
Signaler
Home City

L'hôtel a un charme vénitien qui invite à la romance. L'âtre est magnifique, les peintures fidèles, le mobilier d'inspiration Renaissance, le tapis épais et soyeux, les chandeliers lustrés... Ce luxe doit se payer cher !

Cette nuit, nous avons partagé la même couche... J'ai ouvert les yeux sur sa tête posée sur mon torse, son corps en sous-vêtement contre le mien, son parfum envahissait mes narines avec ravissement... mais lorsqu'elle a ouvert la bouche, les relents d'alcools m'ont vite fait bondir hors du lit !

Je viens de sortir de la douche. Je vois Marilya assise sur la couverture.


Elle se lève et dévoile tout ce charme, qu'hier je n'ai pu observer l'esprit clair.


- J' te plais pas Victor ? J'ai pourtant bien senti ton désir tout à l'heure, mais tu as fuis à la salle de bain comme envahi par une envie pressante,  dit-elle peinée.


- Marilya, un homme ne peut cacher son désir, mais il a parfois des raisons qui sont supérieures à son envie. Je suis un homme, mais je dois posséder des manières d'anges pour ne pas profiter de la situation... Il y a quelqu'un dans mon coeur, Marilya. Tu condamnes l'attitude de ton chéri, mais ne condamnerais pas la mienne ? Avoue que c'est contradictoire. Si ça peut te rassurer, dans d'autres circonstances, j'enlèverais tes adorables sous-vêtements roses, te ferais l'amour aux crépitements du feu, sur ce tapis que je sais moins doux que ta peau, posséderais ton joli corps comme un diable enfiévré jusqu'à épuisement total dans nos cris de jouissances...


- Oooh, Victor !

- Va vite te refroidir sous la douche, Jolie !

Alors que j'entends l'eau ruisseler, j'ai dans l'idée de l'abandonner comme un mauvais amant. Mais, j'ai tellement dû supporter des épreuves difficiles ces derniers temps, qu'elle m'apporte une certaine paix,  une évasion aux déchirures et tourments qui m'habitent, alors je reste, et m'impatiente de la voir sortir de la douche.

Son sourire ne trompe pas, elle est ravie de me trouver encore devant la cheminée. Habillée avec élégance, elle m'informe avec un certain enthousiasme : « Victor, mon train ne part qu'en début d'après-midi, je te propose un pique-nique dans un endroit agréable, pour passer le temps. »

J'ai l'impression d'être dans un doux rêve... Quel cadre enchanteur !


Je m'abandonne... le temps s'est arrêté sur mes problèmes, pour me laisser vivre ce tendre présent ; des vacances improvisées, une générosité divine dans mon existence infernale. Ce moment improbable, je le partage avec la jolie Marilya...

- Allez Victor, tu me racontes les mystères qui t'entourent ?

- Non !

- Hein ? Pas gentil ça ! Je t'ai parlé de ma vie moi.

- Le résumé de ta vie Jolie, tient sur une ligne... Ce que tu as omis, je le devine. Tes parents doivent te payer ton hôtel de luxe, comme l'élégance de ta garde robe. Tu as juste à te préoccuper de tes cours, tu t'es juste donnée un peu d'aventure avec un chéri pas à la hauteur et lointain, histoire qu'il ne te fasse pas trop d'ombrage. Cela te donne une belle histoire à raconter à tes copines, pour te faire plaindre. D'ailleurs, je me demande comment tu vas leur parler de son infidélité.

- Eh ! je te permets pas de me juger ! Ok, j'ai le confort, mais je suis une fille simple, ouverte aux autres. Mes copines ? J'suis pas toujours d'accord avec leurs manières. Je vis en marge de mon statut de privilégié. Et si tu savais ce que j'ai fait à la connasse qui a couché avec mon chéri, tu me jugerais autrement !

- Du calme ! Je voulais juste savoir ce que tu avais dans le ventre en te provocant un peu. Je te jugeais pas à l'emporte-pièce, je voulais te tester pour une raison simple : je ne parle pas de moi à n'importe qui ! Mais au fait, tu as fait quoi à la fille ?


- Âme sensible s'abstenir. Elle rit.

Nous prenons le temps d'engloutir davantage notre repas acheté sur le chemin, avant de reprendre la conversation.

- Bon, tu me racontes ? dis-je.

- Hum...parle-moi de toi d'abord, enfin d'elle...enfin je veux dire, celle dans ton coeur.

- ...Rencontre fortuite...amour interdit... souffrance continue...


- T'aime le mélo, Victor. Pourquoi elle n'est pas avec toi, qui l'empêche, pourquoi, pourquoi pourquoi ? Elle rit.

- Le problème Marilya est que pour te parler d'elle, faut que je te parle de moi...C'est trop  embrouillé dans ma tête pour te répondre, mais je sais très bien ce que je fais !

 -Tu fais quoi au juste ?

- Disons que j'utilise tous les moyens pour la retrouver.

- Elle a été kidnappée ?

- C'est ce que j'ai cru au début, mais en fait, on me la cache. Bref, c'est compliqué... Je ne sais même pas si je fais bien de m'obstiner, j'ai l'impression que tout me fait signe du contraire. Mais, je suis un homme de principes. La revoir devient mon devoir, même si entre-temps, des éléments font que mes choix ne se limitent plus à cette quête.

- ... je comprends...presque. Bon, tu as gagné le droit de savoir, comment j'ai puni la connasse !

 

J'ai fui une fois de plus la réalité de ma vie, en prenant le train avec elle. Surprise, mais ravie. Nous parlons de choses agréables, sa tête posée sur mon épaule, en sécurité, ambiance zen.

Le train s'est arrêté, dans une gare mal entretenue, pour les correspondances. Au guichet, j'achète mon billet : « Retour dans la réalité d'Home City ». Je pense à l'inquiétude que So peut avoir de mon absence prolongée.

« V...Victor... je veux pas que tu partes... », elle dit.


 « Jolie Marilya, désolé, j'ai pas le choix...

Je lui prends la main.


... je te trouve agréable, adorable... des choses en toi me rappellent... ma chérie, et c'est sans doute, de retrouver, et pour garder ces sensations qui explique que je suis encore avec toi, alors que j'aurais dû te quitter bien avant ... mais, je ne suis pas le caprice d'une riche, j'ai des sentiments...je ne mérite pas ça...encore...de m'attacher à quelqu'un pour le perdre...et de passer ces entre-deux dans la solitude, meurtri. »

Elle se brusque, s'éloigne du guichet.

- Alors, c'est comme ça que ça fini ? elle s'énerve. On s'attache à toi, tu nous séduits, nous charmes, par ta présence, ta prestance naturelle, ton côté mi dur mi ange, et après tu nous rejettes, en prétextant que c'est toi qui va souffrir le plus ?


- C'est pas tout à fait juste, Marilya. Je te protège juste d'une relation qui n'a pas d'avenir, tu viens d'en sortir d'une, tu sais au fond de toi que j'en suis une autre. De l'amour, je connais la souffrance, jamais la récompense...L'amour est interdit pour moi, comme une fatalité.  Je ne veux pas te faire souffrir, m'aimer ne mène qu'à ça !

- V...Je suis désolée...

Elle se jette dans mes bras, pleure...



« Jolie Marilya, merci pour l'oxygène et la paix que tu m'as apportées ces dernières heures...Tu es une fille exceptionnelle...Chanceux est le garçon qui se couchera dans ton lit, se blottira dans tes bras... File vite, tu vas louper le départ de ton train!»

En partant, elle dit : « J'espère que tu retrouveras ta chérie, sinon c'est moi qui te retrouverais... et tu m'empêcheras pas de te faire l'amour ! »

Une demi-heure à attendre le train du retour. J'en profite pour me balader autour de la gare.


Le patelin ne donne pas l'envie d'y passer la nuit. C'est délabré, dégradé, désert.

Je sens une présence hostile dans mon dos.


Mon destin me rattrape plus vite que prévu, je n'aurais sans doute pas l'occasion d'attraper ce train...

Sur la place inondée par le soleil brûlant, les corps s'échauffent, les peaux suent, les mains moites se crispent. Le vent étouffant du sud serre les gorges. L'atmosphère dégage une odeur de sang. Une grande tension se dégage de ces hommes, pour qui la lutte à mort n'est qu'une fatalité...



































... qui ne conduit qu'à une fin macabre.

A suivre...

 

Les noms suivants sont des ID PSN (identifiant du PlayStation Network sur PS3)

Idée originale/scénario/ mise en scène: VengeanceFR

Prise de vue/photographie : VengeanceFR, Sorrow-83

Retouches photos : Sorrow-83

Dans les rôles de :

V : VengeanceFR

Jolie/ Marilya : Marilya

Cobra griffu : moi-jason

L'homme au masque: sennaprost

Merci à : So, pour le travail magnifique sur les retouches photos, et son soutient inconditionnel et tant de choses..., à Marilya pour sa gentillesse et sa disponibilité, à moi-jason, pour son dévouement, sa patience, sa disponibilité, à sennaprost pour toujours répondre présent, et se changer selon mes demandes.

Merci à tous mes lecteurs, à ceux qui me soutiennent, m'encouragent, m'aident d'une façon ou d'une autre.

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Commentaires

MASKDECOYOTE
Signaler
MASKDECOYOTE
Alors qu'est ce que je peux dire ? Tres original, j'ai adore l'idee. Bravo !
Emeraude
Signaler
Emeraude
voilà c'est fais j'ai tout lu ^__^
tres beau travaille pour le combat et bravo a so pr le sang :D
en tout cas la tete de mon avatar sans maquillage on dirai qu'elle a le tete ds le Q mdr

C'est qui qui a fais mon double?
SORROW-83
Signaler
SORROW-83
Voilà, bien qu'inscrite sur des fofo officiels et nn- off, ce blog aura la primeur!
parceque c'est ici que tout à reelement commencer pour moi...pour nous? Ce jour ou j'ai repondue à un 1er épisode,plus pour t'etre sympathique (je te l'avoue, je n'y croyais guere au debut) et puis tout s'est enchainé tres naturelement...
Je sais que tu aimes à y voir la pattes du Destin, ce triste farceur,moi j'y voie la chance!
Mais bon! je ne vais pas raser le courageux qui me lis! Passons au commentaires; Ils sont nombreux!!!
Je ne les fais pas tous ici,certains seronts evoques ensembles sois en sur V!
Alors chapeau pour la maitrise narrative, on sens bien tes influences sergioleonesques (?)
avec le peu d'options que nous donne l'apn du home tu a parfaitement maitrise l'image,et tu as tres bien fait de ne pas inserrer de dialogues...
le plus beau compliment que je pourrais te faire c'est que sa aurais ete aussi bien ss moi!
Concernant le personage tenus par Marylia...on en discuteras en privé!
Merci V...malgres le travail que cela implique...De me faire rever à chaques fois!
je ne pourrais en dires plus ici, tu le comprendras.....Bisous mon V

SORROW.
Skywat
Signaler
Skywat
J'adore je te l'avait dit =)

Édito

Octobre 2012: Désolé de me manifester aussi tardivement, mais vous l'avez compris, le projet Home City est arrêté. Il n'y aura pas de suite à Home City et Home City 2. Je tiens à remercier tout ceux qui m'ont soutenu dans cette aventure qui m'a fait vivre une expérience incroyable , et que vous garderez, je le souhaite, comme un bon souvenir.

La vie a ses priorités. Je n'ai pourtant pas renoncé à vouloir raconté une histoire qui me tient à coeur, dont Home City en fut un vaste terrain d'expérimentation, dans cet univers virtuel restreint et peu commode qu'est le Playstation Home (sur PS3).

Alors, peut-être un jour, vous tomberez sur une histoire qui ne sera pas sans vous rappeler un peu Home City, mais en plus ambitieux et abouti. J'en serais sans doute le responsable...

VengeanceFR/elarbol

La création d'Home City est d'abord née d'une idée, puis de rencontres et de circonstances.

VengeanceFR (ID psn)

Pour m'envoyer un petit email, ici.

L'équipe Home City:

VengeanceFR: Créateur, scénariste, photographe, acteur.

Sorrow83: Assistante, photographe, retouche photos, actrice.

K-rolyne72: Actrice "caméléone", traductrice US.

Skywat: Figurant/acteur.

Et tous ceux qui aident occasionnellement...

Archives

Favoris