Home City

Home City

Par Elarbol Blog créé le 11/04/10 Mis à jour le 12/07/14 à 19h53

Bienvenue à Home City. Dans sa quête pour retrouver son amour disparu, V rencontre des personnages douteux, affronte des membres de l'organisation criminelle Cobra, redécouvre sa propre identité, croise le chemin de la mystérieuse Sorrow…

Ajouter aux favoris
Signaler
Home City

En cette nuit de pleine lune, qui fait suite au duel, nous retrouvons Sorrow, pensive, quelque part sur des docks...


« Déjà deux nuits que je n'ai plus de nouvelles de toi V..., depuis ta poursuite du prêtre. Tu ne l'as pas raté, il fait la une des journaux ...Idiot, tu as encore manqué de discrétion...Mais, j'ai l'intuition que ce n'est pas la raison de ton absence. Ce pourrait-il que les Cobras t'aient eu...ou que tu me fuis en juste connaissance de cause ? Ah, ne rien savoir m'agace ! Zut, pourquoi cela me préoccupe autant... D'où me vient cette sensibilité exacerbée... »


- Enfin je te retrouve, Sorrow La Sournoise !


- Edgar Punish ! Ne t'approche surtout pas !

- Du calme Sorrow, j'suis pas là pour régler mes comptes avec toi. Mais, tu devrais faire attention à tes arrières ... J'comprends pas pourquoi tu traines sur ces docks, comme au bon vieux temps, depuis longtemps révolu d'ailleurs... La nostalgie ? Ou toujours cette envie de fuir Home City ? J'ai toujours pensé que tu bluffais à ce sujet afin de tester ma loyauté... Pauvre V, prit dans les méandres de ta sournoiserie.


- Je t'interdis de me faire une leçon de morale Edgar Punish ! Tu es loin d'être un saint. Tu t'es foutu dans la merde tout seul ! Tu savais les risques encourus à tout plaquer. Si tu es devant moi aujourd'hui, c'est parce que cet imbécile de V t'a épargné, ça ne sera pas mon cas !

- J'ai peut-être perdu contre V, et obtenu sa grâce pour une raison qui m'échappe encore, mais tu ne fais pas le poids Sorrow ! J'te rassure, j'suis pas venu pour me battre. J'ai besoin de votre aide, c'est tout !

- De quoi tu parles ? Je ne suis pas en situation pour t'aider ! En plus, j'ignore où se trouve V depuis deux jours...

- Moi je le sais !


- Quoi ? Parle empoté !

- Avant, je veux ta promesse qu'une fois  V  sur pieds, tu le convaincras.

- Sur pieds ? Qu'est-ce qui s'est passé ?

- Ta promesse d'abord, même si je sais que les promesses de Sorrow La Sournoise, valent ce qu'elles valent...

- Bon, t'as gagné Edgar, je te promets qu'on viendra à ta petite fête... dont je devine très bien le thème, bien que ça risque de me compliquer la tâche auprès de V...

- Je prends acte de ta promesse... L'adversaire de V était un membre de l'Elite Cobra !  

- Merde...qui ?

- Moïse  Jason !

- Griffes acérées...Obsédé par le combat, assoiffé de sang. A côté, tu es un petit joueur, Edgar !

- Je ne suis pas le seul à paraître faible face à Moïse Jason, ton protégé, enfin si je peux le dire ainsi, serait mort si je n'étais pas intervenu.

- Tu as battu Moïse Jason ?

- Oui...enfin, je l'ai pris par surprise sans lui laisser le temps de réagir...alors qu'il était sur le point d'achever V.

- Quel est l'état de V ? Et, où est-il ?

- Il a été pas mal...charcuté ! Malgré tout, il paraissait moins mourant que ces blessures pouvaient laisser paraître. Ce gars a quelque chose de spécial que je n'explique pas... cela se confirme depuis notre combat. Tu le trouveras à l'hôpital et laboratoire d'Abstergo, situé à des kilomètres de la gare Far Cry...


... pourquoi tu es encore là ? Pour une fois dans ta vie Sorrow, sors de ton rôle, arrête de tromper les autres et surtout toi-même, suis juste ton coeur !


Au réveil, je me découvre pansé et bandé. Mon adversaire n'a pas fait dans la dentelle... Il devait faire partie d'un groupe spécial des Cobras...Comme l'homme au masque qui m'a sauvé... ? Ils deviennent de plus en plus forts, alors que je me sens de plus en plus faible...

« Bonjour, commence l'infirmière, je viens changer vos pansements. Asseyez-vous sur le bord du lit...


... Je viens de prendre ma garde, on m'a dit qu'un charmant jeune homme était arrivé hier en fin d'après-midi dans un piteux état. A voir vos bandages, l'agression a dû être violente. Je vous recommande de consulter un psy, le traumatisme pourrait gâcher vos nuits. Ah lala, on n'est plus tranquille dans les rues maintenant, les mômes sont devenus des petits sauvages, tout ça à cause du manque d'éducation des parents...Enfin, c'est ce que je pense. Vous devriez faire comme moi, je ne sors plus sans mon pistolet, enfin pas là, ça se verrait sous ma blouse, le premier petit con qui vient, une balle dans la tête. Y'a tellement de cadavres à Home City, qu'un de plus ou un de moins...La faute aux Cobras faut dire...


...Etonnant, pourquoi ils vous ont bandé la tête, je ne vois aucune plaie...


... C'est une blague ou quoi ? Bon, j'en étais où, ah oui les Cobras ! Y'a des rumeurs qui circulent, comme quoi y'aurait quelques pertes dans les rangs...Certains disent qu'une sorte de justicier en serait l'origine, non mais vous imaginez un justicier à Home City ? Le pauvre, il aurait du boulot ! Enfin, tout ça, c'est une rumeur... Moi, tant que ça passe pas à la télévision, j'y crois pas plus que ça... Il paraitrait même que le justicier ferait ça par amour...C'est beau ça, non ? Trop beau pour être vrai  oui ! Ah...c'est pas pour moi qu'un homme ferait ça...j'ai rencontré que des lâches, qui fuient sans me donner d'explication, vous imaginez ? C'est pourtant pas dur d'ouvrir la bouche pour parler... Au fait, ça vous dit qu'on se voit après votre rétablissement ? Ah mais, pourquoi vous avez un bandage sur le ventre si vous n'avez pas de blessures... J'comprends rien ! Bon voyons voir votre cuisse...


... Moi je cherche juste un homme qui sache m'écouter, je lui demande pas de me répondre à chaque fois... Vous en connaissez-vous des hommes qui ont quelque chose d'intéressant à dire, moi pas !...J'hallucine, votre cuisse est intact...Vous vous moquez de moi c'est ça ? Ah, je crois avoir compris... Vous cherchiez un lit pour dormir cette nuit, alors vous avez prétendu jouer les blessés...Allez, je vous en veux pas, prenez votre douche et filez en douce... je sais me montrer généreuse et aider les personnes dans le besoin...Ah oui, j'oubliais... Oubliez ma proposition, les hommes pauvres, ça me déprime. Bon, je vous laisse, faites vite... au revoir ! »

Je cicatrice peut-être vite, mais ne suis pas immunisé contre les pipelettes... J'ai mal à la tête, je me dirige vers la salle de bain.


J'avale un cachet, en profite pour me brosser les dents...


...avant d'aller prendre ma douche. Il me tarde de rentrer à la maison... revoir So.













 

Rhabillé, avec les affaires de rechange que So m'a apporté, c'est  l'esprit confus, dans un silence pesant, que nous marchons dans le couloir de l'hôpital qui mène à la sortie...


... lorsque nous sommes interrompus par une hostile connaissance.


- Toi, tu as deux secondes pour dégager !


- Calme-toi V ! S'il voulait nous tuer, il aurait déjà sorti les armes.

- ... Bon, j't'écoute !

- Merci de ton obligeance... Je me présente, Edgar Punish... Je suis venu  demander ton aide V.


- Mon aide ? Mais nous sommes quittes, je te dois plus rien !

- J'ai dû louper un épisode...

- So, c'est une histoire entre mecs.

- Ma femme est retenue par les Cobras dans un village qu'ils occupent. Sous la menace de lui faire du mal, ils m'ont forcé à t'attaquer. Puisque j'ai échoué, je n'ai que la manière forte comme solution pour la récupérer. J'ai besoin d'alliés, de vous deux !

- Ok... mais, ce n'est pas mon problème !

- V, ne sois pas aussi...tranché ! Tu ne comprends pas ? Il veut récupérer sa femme, par tous les moyens possibles, c'est ce que toi tu fais pour Hermeline, non ?

- Pas faux...Une chose m'échappe, Punish...En quoi Sorrow, frêle et supposée étudiante, a les aptitudes pour nous aider ?

- Ça, c'est à elle de te l'expliquer.

- So, je t'écoute !

- V...je...

Elle m'explique avec une assurance troublante, une histoire sur son père militaire, le fait qu'il lui a appris à se défendre, à se servir d'armes... Elle prétend qu'Edgar Punish aurait été sous les ordres de son père, Punish confirme d'un hochement de tête. Elle assure connaître Edgar de vue, et jamais sans son masque... Elle rajoute des détails en tout genre, pour finir sur son désir de reprendre des études, d'où son statut d'étudiante actuel.  Histoire cousue de fils blancs...


- Merci pour ta jolie histoire So, elle est d'une crédibilité et d'une précision déconcertante. Je devrais te raconter hier, déjà, je serais obligé de te mentir sur certains points sans parvenir à mettre autant d'aplomb. De plus, j'omettrais des détails véridiques par étourderie, ou tout simplement parce que je suis un mauvais conteur. Tout ça pour dire, qu'il émane de vous une rencontre récente, ne me demandez pas comment je le sens, sans doute la raison qui fait que nous sommes tous les trois réunis ici. Concernant ton problème, Edgar Punish, je ne peux refuser un peu d'action, surtout pour une cause qui me touche personnellement. Mais, je vous préviens vous deux, à la moindre entourloupe, s'abattra le courroux de ma vengeance ! Ma messe étant dite, Punish, j'écoute les détails de la mission.

Il m'explique que le village nommé Resident Evil se situe à environ cinquante kilomètres entre ici et la gare Far Cry,  ensuite il m'expose sa stratégie d'attaque détaillée.

- Par quel miracle tu cicatrices et guéris aussi vite ? il demande. Après notre combat, il m'a fallut plusieurs jours pour refaire surface.

Je le laisse sans réponse, sachant que moi-même je ne la possède pas..., quelques bribes de rêves me traversent l'esprit...la dame noire.

 

Après son départ, So et moi avons retrouvé notre silence malaisé, l'amertume en plus.

Nous ne pouvions retourner à la planque, trop éloigné du village Resident Evil vers lequel demain nous rejoindrons Edgar Punish.

 

L'hôtel résidence Loot nous accueille pour la nuit.


Nous y pénétrons sans s'échanger le moindre regard...



...en prenons possessions chacun de notre côté.


Je me pose devant la télévision.


Je suis captivé par le film qui se présente devant moi. Un tueur solitaire accueille une fillette de l'appartement voisin qui a échappé au massacre de sa famille par une bande de flics corrompus pour une histoire de drogue.


J'entends So qui s'active dans la cuisine.


Je profite de la publicité pour aller me changer.





Mince, le film a repris. Tiens, So m'a servi sur la table basse, pendant qu'elle reste manger sur le comptoir.


Tout ceci est stupide. Nous agissons comme des divorcés encore coincés dans le même appartement, aveuglés par la rancoeur, les mensonges, la haine... comme si, les bons moments passés ensembles n'avaient été que des rêves. 


Elle n'a pas mis de poison...C'est délicieux ! Le seul moyen de lui faire comprendre, à défaut de lui dire, c'est de ne laisser aucunes miettes.

Après avoir tout rangés, elle s'est installée sur le canapé pour lire.

Le générique de fin défile... Je frissonne encore du spectacle qui m'a été offert.


Ce film m'a pris aux tripes, sa musique m'a envouté. J'en ai les larmes aux yeux... aussi, parce qu'à quelques centimètres de moi, se tient la cause de mon trouble. Pourquoi s'enfermer dans nos rôles respectifs ? Le film vient de me prouver que les sentiments étaient ce qu'il faut vivre à fond, que le reste comme les barrières qu'on se met n'ont pas lieu d'être, puisque seul être ensemble compte.

Je suis parti m'assoir sur le bord du lit.


A la dérive dans mes pensées, dans la confusion de mon coeur, s'envole mon envie de vengeance noyée par un simple désir d'amour...

Il n'existe presque rien de plus tortueux que d'avoir devant soi, un fruit défendu en petite tenue.


- V...

- So... Je ne sais plus qui tu es...


- Ne commence pas à tout gâcher V, ne sois pas envahi par le doute...car en ce qui me concerne, le baiser sous la douche émane d'un profond désir et non d'une manipulation. Le reste, tu le découvriras bien assez tôt, avec les conséquences de ton choix. Pour l'instant, profite de ce qui est, au lieu de t'inquiéter de ce qui sera.


- So...



... j'y pense, c'est toi qui as attrapé le bouquet de la mariée ?

- Tais-toi, idiot !










A suivre...


Les noms suivants sont des ID PSN (identifiant du PlayStation Network sur PS3)

Idée originale/scénario/ mise en scène: VengeanceFR

Prise de vue/photographie : VengeanceFR, Sorrow-83

Retouches photos : Sorrow-83

Dans les rôles de :

V : VengeanceFR

Sorrow : Sorrow-83

Edgar Punish : sennaprost (dock)/moi-jason (couloir hôpital)

L'infirmière : Adonis_ia

Merci à : Sorrow, pour ce long et fastidieux travail de retouches dans cet épisode, sans qui rien n'aurait pu être si réaliste...grand merci ! Adonis_ia et Alinea3 pour des prises de photos d'appoints. Sennaprost, toujours aussi serviable. Moi-jason, ta participation sans faille, et autres astuces.

Merci à tous mes lecteurs, à ceux qui me soutiennent, m'encouragent, m'aident d'une façon ou d'une autre.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Octobre 2012: Désolé de me manifester aussi tardivement, mais vous l'avez compris, le projet Home City est arrêté. Il n'y aura pas de suite à Home City et Home City 2. Je tiens à remercier tout ceux qui m'ont soutenu dans cette aventure qui m'a fait vivre une expérience incroyable , et que vous garderez, je le souhaite, comme un bon souvenir.

La vie a ses priorités. Je n'ai pourtant pas renoncé à vouloir raconté une histoire qui me tient à coeur, dont Home City en fut un vaste terrain d'expérimentation, dans cet univers virtuel restreint et peu commode qu'est le Playstation Home (sur PS3).

Alors, peut-être un jour, vous tomberez sur une histoire qui ne sera pas sans vous rappeler un peu Home City, mais en plus ambitieux et abouti. J'en serais sans doute le responsable...

VengeanceFR/elarbol

La création d'Home City est d'abord née d'une idée, puis de rencontres et de circonstances.

VengeanceFR (ID psn)

Pour m'envoyer un petit email, ici.

L'équipe Home City:

VengeanceFR: Créateur, scénariste, photographe, acteur.

Sorrow83: Assistante, photographe, retouche photos, actrice.

K-rolyne72: Actrice "caméléone", traductrice US.

Skywat: Figurant/acteur.

Et tous ceux qui aident occasionnellement...

Archives

Favoris