Le Blog de Hiji

Le Blog de Hiji

Par Blog créé le 28/12/09 Mis à jour le 07/01/14 à 11h54

Un blog sans prétention, traitant des comics et parfois même de jeu-vidéo.

Ajouter aux favoris
Signaler
Comics

Si l'univers 2099 se voulait être une version futuriste de l'univers classique, il innova également sur bien des points dont celui des super-vilains. Si certains sont des "copies" de leurs ancêtres du vingtième siècle, d'autres sont au contraire inédits, comme Mutagen.

 

Un petit air de catcheur mexicain, vous ne trouvez pas ?

 

Comme le sous-entend son nom, Mutagen est un vilain ayant un rapport avec la génétique. Gerald Bernardson était un grand scientifique, comme tout bon personnage de Marvel qui se respecte, dont la spécialité était l'ADN. Tout se passait bien dans le meilleur des mondes, jusqu'au jour où sa fille Anthea fut atteinte d'un mal mystérieux avant de mourir. Le pauvre ne pouvait qu'assistait impuissant à la tragédie. L'histoire aurait pu en restée là, si les médecins n'avaient pas découvert une chose : la maladie dont souffrait l'enfant était en réalité héréditaire, et provenait de l'ADN de son père.

Fou de rage suite à cette révélation, l'homme n'eu de cesse de rechercher la perfection génétique. Il était particulièrement fasciné par la capacité des animaux à évoluer selon leur milieu afin de s'adapter aux menaces. Après moultes manipulations génétiques sur son propre ADN, Gerald acquis une capacité unique : celle d'évoluer très rapidement afin de s'adapter aux menaces, tout comme les animaux. En gros, s'il se prend un crochet de Spider-Man dans la machoir, des épines lui poussent à cet endroit dans les secondes qui suivent afin de le protéger. Effrayant, non ?

Mais non content d'avoir cette capacité, Mutagen s'est donné une mission : tuer toutes les personnes atteintes de maladies génétiques/héréditaires, afin de préserver la pureté de l'espèce humaine dans les génération à venir. Pour mémoire, le dernier à avoir penser comme ça, c'est Hitler. C'est ainsi qu'il écume les hôpitaux, faisant sa première victime en la personne d'un diabétique. Plus tard, il rencontrera Spider-Man qui le mettra en déroute jusqu'à leur prochain combat.

Pour mémoire, un vilain similaire était apparu dans les pages du mensuel Spider-Man, mais son nom m'échappe. Comme quoi le passé restera une bonne source dinspiration...

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
Comics

Bonsoir à tous !

Aujourd'hui j'ai reçu mon arrivage de BD en VO commandées sur Priceminister, et je tenais à vous les montrer. Comme vous vous en doutez, il s'agit bien sûr de la série 2099. Mais attention, pas n'importe lesquelles ! En effet, ce sont des "2099 Unlimited", une sorte de hors-série si vous préférez.

Pour ces trois premiers numéros, nous assistons à la naissance de la version 2099 d'Hulk. Contrairement à son homologue du vingtième siècle, il semble moins impulsif et dialogue plus facilement. Je pense notamment à une scène où il sauve une famille de robots tueurs, et n'hésite pas à parler avec eux comme si il n'avait aucune rage.

Concernant Spider-Man, il combat un psychopathe le long de ces trois numéros qui fait un carnage dans un hôpital dans un premier temps. Les combats se poursuivront jusque chez Miguel qui devra combattre le vilain, tout en enfilant son costume à l'abri des regards de Dana (sa copine). Tout un programme !

Sinon, je suis bien heureux de lire de la VO, ça change. Ne serait-ce que par le format. Sa fait vraiment bizarre de lire des pubs concernant la sortie de jeux Megadrive ou de certains films tristement célèbres comme...Mario ! Enfin, je ne suis pas mécontent, et je vais sans doute me faire la collection qui ne comporte que 10 numéros.

 

De la bonne VO, un beau tapis à fleurs, que demande le peuple ?

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Comics

Il y a des jours où je me demande vraiment ce qui passe par la tête de certains éditeurs, tant ils peuvent massacrer une  de leur licence ens espérant bien faire. Et malheur à moi, c'est un jour arrivé à l'une de mes séries préférées : 2099.

 

L'objet de la honte.

 

Vous savez, il y a un phénomène qui rebute pas mal de nouveaux lecteurs à s'initier à l'univers Marvel : la continuité. En effet, il n'est pas rare qu'un personnage existe depuis les années 1960, et qu'au cours d'un comic une réfèrence soit faite à un évènement se passant 20 ans en arrière. C'est pour éviter cela que Marvel à édité une aventure mêlant le Spider-Man "classique" et celui de 2099, en essayant au maximum de contenter les fan et les "débutants".

Si l'idée se base sur un concept honorable, le résultat est quand à lui catastrophique si l'on connait un minimum l'univers 2099. Attention, je sais bien qu'il faut satisfaire tout les lecteurs, mais de là à massacrer une licence...Au départ, j'étais heureux de retrouvé Miguel O'Hara mais j'ai bien vite déjanté. Dès les premières pages, j'ai faillis me brûler la rétine : c'est lui cet ado mal dégrossi ? Cette tarlouze c'est vraiment lui ?! Bon alors oui, on va me dire qu'il est plus jeune, donc timide, sauf que NON : nous avions déjà eu droit à son enfance dans 2099 et il était loin d'être timide, c'était une ordure avec tout le monde. C'est bien simple, à part le nom ils n'ont rien en commun !

Pareil pour sa famille, on se croirait dans un mauvais feuilleton : la mère est morte on ne sait comment, le père bosse dur chez Alchemax afin d'offrir toutes les chances à son fils, etc...On en pleurerait presque. Si ce schéma s'inscrit peut-être dans la réalité sociale actuelle, à savoir les familles mono-parentales, il se détache totalement de 2099. Dans l'univers original, le père est un tyran et la mère dans un asile suite au départ de Miguel dans l'école pour génies d'Alchemax. C'est tout de suite moins rose.

Mais attendez, le meilleur est encore à venir. Arrivé à ce stade de la lecture, je me suis dit que rien ne pouvait être pire, et je regrettais presque d'avoir mis 5,40€ dans ma BD. C'était sans compté sur le génie de Marvel. Car dans un soucis de plaire à tout le monde, ils ont littéralement corrigé les origines des pouvoirs de Miguel. Pour faire vite, c'est au cours d'un TP en cours qui aurait mal tourné et impliquant une araignée qu'il aurait acquis ses pouvoirs. Tiens, sa me rappel un autre personnage : Spider-Man classique. Au bord de la crise cardiaque, je parcours les pages et tout se dégrade à vue d'oeil : aucune réfèrence aux griffes, aux crocs, à la vision nocturne, rien sauf les toiles organiques.

C'est avec beaucoup de mal que j'ai continué ma lecture, pour au final assisté à une sorte d'initiation entre les deux araignées. Le plus vieux faisant sans cesse la morale au plus jeune, ce qui est assez barbant à la longue. C'est du viol de licence à ce niveau là, il n'y a aucun respect de l'univers 2099, rien du tout. Doit-on sacrifier une licence afin de plaire au plus grand nombre ? A noter qu'une rencontre avait déjà eu lieu dans les années 1990, et rien qu'à la couverture ça à l'air tout de suite mieux.

 

Bientôt tu seras mien !

 

Je sais parfaitement que je n'ai pas parlé de l'histoire dans cette critique, c'est pour une raison simple : elle est anecdotique. Spider-Man se retrouve dans le futur suite à une attaque de vilain, et découvre que la continuité de l'espace-temps est en danger à cause des travaux d'Alchemax. Voilà, à lui de tout arranger en trainant l'autre boulet qui fait office de Spider-Man 2099.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Signaler
Comics

Chaque chasseur de vieux comics se doit d'avoir un carnet remplit de bonnes adresses de magasins, ou de sites, afin de mettre toutes les chances de son côté dans la quête de l'objet rare. Etant aujourd'hui sur Lille, j'ai découvert un endroit fabuleux dont je vais vous parlé.

 

Comme j'en avais un peu marre de rechercher uniquement mes vieux 2099 sur le Net, je me suis dit que c'était une bonne occasion pour moi de mettre le nez dehors et de "chasser". J'avais entendu parlé, par l'un de mes amis, d'un endroit situé sur la Grand Place de Lille qui était richessement doté en vieilles BD. Un bus et un train plus tard, j'y étais.

Alors je vais tenté de vous expliquer au mieux où il se situe, au pire Google et Google Maps vous aideront. Vous voyez le Furet du Nord, sur la Grand Place ? Postez-vous devant la porte d'entrée, puis retournez-vous. Vous verrez un bâtiment d'un style ancien, dont les plus hautes fenêtres sont ornées de pics dorés, qui possède une sorte de mini-clocher sur le toit. Ne vous inquiètez pas, il est facile à repérer. C'est là.

 

Le bâtiment en question.

Une fois l'entrée franchie, on se retrouve dans une cour intérieure, où des tas de vieilleries sont entreposées. Il y a vraiment de tout : des pièces de francs, des anciens romans, des timbres, des DVD et bien sûr des vieux comics. Et croyez moi, vous avez le choix. Des caisses et des caisses qui sentent la poussière !  Bon perso, je n'ai pas trouvé ce que je cherchais, mais j'ai vu beaucoup de titres Marvel/DC Comics dont un très bon état pour 3€. Les titres sont soient en VF ou en VO. D'ailleurs, je vais vous recopier un petit papier que j'ai pris, histoire de vous fournir des infos uitiles. J'ignore s'il s'agit d'un revendeur en particulier, ou du marché en général. Alors :

 

Lille Comics

Du mardi au dimanche

14h à 18h, numéro 11, galerie du théâtre

Marché de la vieille Bourse. Grand Place.

En face du furet du nord, metro : Rihour, Gares

 

Comics US précommandes et abonnements

le dollar à 1€

Back issues et art books

[email protected]

06 74 46 21 07

 

Bon je vous rassure tout de même : je n'ai pas trouvé mon bonheur, mais je suis reparti avec un Spider-Man HS de 2009 où l'on y croise...Spider-Man 2099 ! La critique bientôt publiée.

A bientôt pour le test de ce numéro HS de l'Araignée.

 

Préparez-vous à fouiller !

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Comics

Avez-vous remarqué que certaines oeuvres, malgré les années passantes, conservent un lien avec des thèmes majeurs de nos sociétés ? Nul besoin que ces oeuvres soient écrites par de grands auteurs classiques, puisque certains comics possèdent cette qualité et comme vous l'avez sans doute déjà deviné c'est le cas avec la série 2099 !

Bon, vu comme ça, les qualités de cette série ne sautent pas aux yeux.

 

Bien qu'elle soit sortie en 1992, la série a su en nous présentant un futur apocalyptique, être en avance sur son temps et anticiper certains problèmes toujours d'actualité de nos jours. Et oui, comme quoi les comics ne sont pas une forme de distraction abrutissante et bourrée de fautes d'orthographes ! Mais bon, on ne change pas les idées préconçues aussi facilement. Mais passons, si vous le voulez bien, au coeur du sujet.

2099, c'est avant tout un monde futuriste, où comme dans toute bonne oeuvre de SF qui se respecte la technologie est devenue omniprésente. Du congélateur à la voiture, en passant par le frigo, rien n'y échappe. Et très vite, l'Homme en est devenu dépendant. Vous voyez où je veux en venir ? Nous connaissons le même problème. Combien de personnes sont-elles prêtent à lâcher leur portable ? Leur Facebook ? Leur TV ? Très peu. Certes, il faut nuancer mes propos car nous n'en sommes pas encore au stade de la dépendance, mais à ce train-là je crois bien que certains le sont déjà...

Ensuite, l'un des thèmes récurrents de cette série est la prise de conscience de la fragilité de l'écologie. Dans le monde de Miguel O'Hara, la crime de pollution est passible de la peine de mort, les moindres pollueurs sont traqués sans relâche par des patrouilles spécialement entraînées. Et pourant, dans l'ombre, les corporations détruisent l'éco-système dans le but de servir leurs intérêts. Heureusement, de nos jours on ne risque pas de se faire embarquer pour avoir jeter un papier à terre ou son huile de vidange dans la rivière toute proche., mais j'avoue que l'incident de BP au large des States me laisse un peu perplexe...

Enfin, et c'est pour moi la ressemblance la plus flagrante : l'opposition entre les Etats et les grandes firmes. Dans 2099, les Etats sont soumis à ces dernières, une guerre ayant signée leur défaite. Bon de nos jours, aucune guerre n'est survenue mais mon prof d'éco en fac m'avait clairement expliqué que certaines FTN (Firmes Trans-Nationales) poussé les Etats à assouplir leur législation dont leur fiscalité (à leur avantage, cela va de soi). Encore un point en la faveur de la modernité de l'une de mes séries préférées !

Mon article peut paraître simpliste, voir même stupide certains cas, mais j'avoue que ces petites ressemblances m'ont amusé. Surtout pour une BD sortie il y a presque 20 ans.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Comics

A un moment ou un autre de votre carrière de chasseur de vieux comics, vous serez confronté à un nouveau désir : lire vos séries préférées en VO, c'est-à-dire en américain pour la plupart. Voici quelques petites choses à savoir avant de plonger dans le grand bain.

Mon acquisition de ce matin, en VO bien sûr.

 

Pourquoi tant de gens passent-ils par la VO, alors qu'il serait bien plus simple de faire un tour à la librairie du coin ? Et bien tout d'abord parce qu'en France, il arrive très souvent que certaines histoires paraissent dans le désordre ou dans 2-3 titres différents, ce qui à force peut pesé sur le porte-monnaie. Il se peut même que certains récits ne passent pas le cap de nos frontières ! De cette frustration est né mon intérêt pour la VO. Et puis bon, quand on voit la traduction bancale de certains passages, on se dit qu'il vaut mieux se mettre à l'anglais très rapidement.

Mais il vaut bien avoir une chose en tête : le format et la composition ne sont pas les mêmes que chez nous. Je m'explique : ici, pour une somme comprise entre 4€ et 5,60€, vous pouvez acheter un comic de 48 à 96 pages sans pub. Mais en VO, les titres sont un peu plus chers. Par exemple, pour mon comic Spider-Man en série régulière, je taxe 4€ pour 96 pages sans pub. En VO, c'est 3,60€ pour 48 pages...avec pubs. L'aspect financier est donc un facteur assez important qui peut décourager le passage en VO.

Pour se procurer de la version originale, je passe par Priceminister, mais le mieux est bien sûr un comics-shop si en avez un près de chez vous. Demain, je pars à Lille pour en trouver un, si tout se passe bien (et surtout si je le trouve) je vous expliquerai le chemin.

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler

 

 

Je ne rajouterai pas d'huile sur le feu concernant les graves problèmes que connais le PSN. Tout d'abord, je tiens à apporter mon soutien aux joueurs de ce service, en espérant qu'ils retrouvent bien vite leurs jeux préférés en réseau. Cependant, je me pose deux grandes questions suite à cette affaire.

1. Comment un géant comme Sony, l'une des plus grandes entreprises mondiales, a pu se faire pirater de la sorte ? Qui va endosser la responsabilité  de cette magistrale boulette ? Je n'aimerai pas être à leur place, car même en cas d'excuses et de dédommagement, il va falloir reconquerir la confiance des consommateurs. Et quand on sait que leurs données personnelles sont peut-être dans la nature, la tâche s'annonce difficile.

2. Mis à part ce problème du possible vol de données importantes, une autre boulette fut observée : comment jouer à un jeu nécessitant obligatoirement une connexion au PSN ? Imaginez-vous dans 10 ans, quand Sony aura fermé un bon nombre de ses serveurs, comment être sûr que l'on pourra rejoué à son soft favoris ? Quand on sait qu'un jeu coûte dans les 70€, sans compter les DLC, cela me semble une question importante.

Voilà à mon avis les deux grosses difficultés que Sony devra résoudre afin de reconquerir ses clients.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Comics

Bonsoir à tous et bienvenu dans cette toute nouvelle rubrique consacrée à l'une de mes passions : les comics. Si vous fréquentez mon blog un minimum, vous n'êtes pas sans savoir que je suis un très grand fan de Spider-Man. Actuellement, je lis la série régulière, son hors-série plus la saison deux de l'univers Ultimate. Mais en ce moment, je me suis mis en tête un nouvel objectif : me faire la série 2099. Ainsi débuta mon aventure...

Prend garde à toi le comics-shop, j'arrive.


Concrètement, comme fait-on pour se procurer des BD sorties il y a plus de 15 ans ?  La première façon, la plus rapide et la plus économique en matière de frais de déplacement est le Net. Plusieurs sites spécialisés s'offrent à vous, mais je ne vous le conseille pas : certains collectionneurs vous demanderont un prix exhorbitant pour leurs petits comics chéris (chose que je comprends parfaitement). Donc à moins de vouloir un numéro particulier à tout prix, on passera notre chemin. Non, la vraie solution se situe dans des sites tel que "Le bon coin", "Priceminister" ou encore "2xmoinscher". En prenant son temps lors de ses recherches, il est possible de tomber sur des particuliers souhaitant se débarassé de leurs vieilleries pour une somme modique. La preuve, cette semaine j'ai acquis cinq 2099 pour 10€, une bonne affaire en somme.

Cependant, si vous êtes un homme/une femme de terrain, d'autres solutions sont envisageables. Les vides-grenier peuvent être un bon début. Vous pouvez là-aussi y trouver des belles choses pour un prix mini mais il y a un double problème : vous n'êtes pas du tout sûr d'y trouver votre bonheur (déplacement pour rien), vous pouvez aussi très bien vous pointer dès le début (très tôt, sinon ce n'est pas marrant) pour rien. En gros, je conseille cette méthode aux suicidaires du réveil.

Et enfin, ma méthode préférée, celle par laquelle j'ai rencontré les 2099 : les comic-shops. Mais attention, pas n'importe lesquels : ceux spécialisés dans les BD d'occasion/antiques. Entre les nouveautés, des caisses et des caisses de vieilles BD qui fleurent bon la poussière et qui n'attendent que vous. Mais je vous préviens : prévoyez au minimum 1h voir 1h30, tant vous risquez de fouiller un peu partout tel un enfant ouvrant ses cadeaux de Noel !

 

Pour ce premier épisode, je tenais à vous présenter une "méthode" au cas où vous souhaiteriez faire comme moi. Plus tard, j'approfondirais le cas 2099. En attendant, voilà une photo de mes chasses : mes 18 numéros de la série 2099.

 

18 numéros sur 46, un an de recherches avec un passage à vide de quelques mois.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Comics

L'utilisation de la 3D au cinéma, en voilà un sujet qui déchaîne les passions. Entre ceux qui ne jurent que par elle, et les sceptiques, cette nouvelle technologie appliquée à nos films est loin de faire l'unanimité. Personnellement, je ne pense pas qu'elle soit encore vraiment au point, et que mise à part une augmentation de ma place de cinéma je n'ai rien eu, sauf quelques maux de tête ! Seulement voilà, les producteurs semblent avoir trouvé un nouveau moyen de l'exploiter. Focus sur le nouveau film Spider-Man.

 

En bon fanboy de Spider-Man qui se respecte, je surveille de près l'évolution du tournage de ce Spider-Man 4. Enfin excusez-moi, de cet Amazing Spider-Man. Pourquoi ce changement de nom ? Tout d'abord parce que l'équipe qui était présente depuis les trois premiers films n'est plus, place aux jeunes. Ainsi donc, adios Sam Raimi, bonjour Marc Webb ! Idem pour Tobey Maguire remplacé par Andrew Garfield. Tous les autres rôles (MJ, May, etc...) connaîtront le même sort. Seul l'avenir nous dira si ces choix sont judicieux ou non.

Pour la petite histoire, le film ne devrait pas se détaché de la trilogie déjà sortie, mais se veut être un complément avec des choses que nous n'aurions pas vues entre les films précèdents. Mais là n'est pas le sujet, intéressons-nous à la 3D. Lorsque j'ai appris qu'elle serait appliquée au film, je fus d'abord sceptique, craignant un éventuel mal de tête.

Mais c'était sans compter sur l'imagination des producteurs de cette belle machine à rêves qu'est Hollywood ! Ainsi, le costume (auquel je n'accroche pas soi-dit en passant) est conçu de telle sorte à ce que la 3D l'améliore. De ce fait, la 3D n'est plus uniquement une façon de tourner le film, elle devient partie intégrante des accessoires. Celà pourrait expliquer l'aspect étrange du costume sur certaines photos. Mais avec cette évolution, je pense que la 3D nous prouve une chose : elle n'en est bien qu'à ses débuts, et le chemin pour la maîtriser est loin d'être fait. Le film est prévu pour 2012 aux Etats-Unis.

 

Source : ici.

 

 

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler

Bonsoir à tous,

 

Un moment décisif va débuté ce soir sur mon blog : la refonte totale de ce dernier. C'est bien simple, j'en ai marre de le voir dans cet état. Il ressemble de plus en plus à un grand n'importe quoi, un endroit où j'écris pas mal de bêtises. Je vais devoir me trouver un axe, un "positionnement" comme on dit si bien dans la com'. Ainsi, les changements suivants auront bientôt lieu :

- Une bannière, une vraie. Il faut que je sorte du lot que diable !

- J'aime les comics, plus particulièrement Spider-Man, se serait donc bête de ne pas écrire sur l'une de mes passions.

- De vrais articles sur le jeu-vidéo : dossiers de fond, tests ou même petites infos sur un univers en particulier.

Alors je me sors les doigts du c*l et je bosse !

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Édito

Bonjour à tous et à toutes !

Inutile de tourner autour du pot : nous sommes ici pour parler de Comics. Marvel, DC Comics ou autres, tous m'intéressent ! Je vais essayé de vous retransmettre ma passion du mieux que je peux, par le biais d'articles souvent mal écrits, mais parfois drôles. Bonne lecture !

Archives

Catégories

Favoris