Le Blog de Hiji

Le Blog de Hiji

Par Blog créé le 28/12/09 Mis à jour le 07/01/14 à 11h54

Un blog sans prétention, traitant des comics et parfois même de jeu-vidéo.

Ajouter aux favoris
Signaler

Vous savez ce qu'il y a de pire dans une journée ? Etre coincé dans un endroit, genre boulot ou école, se fait royalement ch*** et ne pas pouvoir jouer. Heureusement pour nous, les jeux flash existent. Fun, accessibles, débiles dans certains cas, ils nous permettent de mettre un peu de bonheur au bureau. Le lancé de pingouin comme facteur de baisse de productivité ? Sûrement. Mais moi je suis un bourrin. Ma passion c'est la destruction, et jusque là aucun jeu flash ne m'avait satisfait. C'est désormais chose faite avec deux séries que je vais vous présenter. Testés et approuvés cette après-midi...en cours.

 

Demolition city

 

Ici le principe est simple : vous êtes dans la peau d'un joyeux démolisseur d'immeubles (New-York ou "9-3", à vous de choisir) et vous devez terminé des chantiers. Vous avez à votre disposition un nombre limité de bâtons de dynamites pour réaliser votre feux d'artifices mais attention : les débris ne doivent pas dépasser une certaine hauteur un fois l'immeuble écroulé. Certains fois, vous devez même faire attention à ce que les débris ne touchent pas la structure voisine. Un petit jeu sympathique, pour tout les "destructeurs de l'extrême". Deux volets sont aujourd'hui sortis.

 

Détruire le château

 

On continue avec un jeu dans le même état d'esprit mais qui se passe cette fois-ci au Moyen-Age. Un peu plus tactique, il vous faudra lancer votre projectile au bon moment, pour espérer détruire le château et surtout tuer ses occupants. Concrétement, on clique une fois pour lancer la catapulte, puis une deuxième pour lancer le boulet (calcul de l'angle inside) et on admire le boulot.

Il faut souligner ici l'imagination des développeurs qui se sont cassé la tête pour nous proposer une variété incroyable de projectiles, allant de la bûche du début au triple boulets de fer en passant par le boulet contenant de l'acide. Néamoins, certains châteaux représentent de bons défis à détruire, et cerise sur le gâteau une liste de succès est disponible dans le deuxième opus ! Le troisième n'est pas encore sorti.

 

 

Voilà, voilà, j'espère que maintenant vous aurez de quoi faire au boulot. Faites cependant attention à ne pas fracasser le clavier !

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler

Internet. Tout à fait le genre d'endroit où n'importe qui peut devenir célèbre en réalisant n'importe quoi. Si certains savent tirer leur épingle du jeu, en lançant un concept comme le Joueur du Grenier, certains font les pires choses...et sa marche quand même. N'empêche c'est fort ça : tu réalises une connerie, et t'es aussi connu qu'un type qui va vraiment bosser sur un projet.

Prenons l'exemple de la mode du "Unboxing". Au départ, je pensais qu'il s'agissait de retirer l'objet de son emballage, pour le remplacer et faire une blague à quelqu'un. Et bien non. Ce sont juste des vidéos de personnes déballant certains produits, style Mac ou autre. Limite, je rentre de chez Auchan, je sors mes courses et hop Youtube avec 40 000 visites par jour ! Tu l'crois ça ? (AHL 1376).

Sinon, vous avez aussi les personnes qui aiment acheter le dernier produit sorti pour...le détruire purement et simplement. Au four, à la masse, en sautant à pieds joints dessus il y en a pour tous les goûts ! L'intérêt ? Aucun. Sauf peut-être générer des clics et des commentaires faciles.

'fin bref, tout ça pour vous dire que les gens font de plus en plus n'importe quoi avec le Net et que cette tendance se généralise. Je sais que ce n'est pas grave, mais merde pourquoi ces abrutis deviennent "célèbres" si vite ? La magie du buzz vous me direz...Et puis bon, c'est la journée de la contestation sur GB !

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler

Avec un titre pareil, vous vous êtes certainement posé une question : parle-t-il de Marcus de Gears of War ou...LE Marcus ? Et bien je parle du deuxième. Pourquoi est-ce-que je me mettrai à parler de lui comme ça, d'un coup ? Je vais vous expliquer.

Comme pour beaucoup d'entre vous, j'ai connu Marcus sur Game One. Vous savez, la chaîne sur le satellite que l'on squatté tous chez un pote. Et bien moi c'était pareil. On passait nos journées sur la Nintendo 64 puis on zappé. Si je ne me trompe pas, j'ai vu Marcus lors de la période Ocarina Of Time. Et là je fus sidéré : comment un adulte pouvait à la fois être aussi cultivé en jeux-vidéo tout en restant drôle ? Une raison de plus de posé ma tente chez mon ami.

Par la suite, j'ai un peu lâché la chaîne, on sait tous pourquoi. J'ai retrouvé Marcus par hasard, lorsque Micromania distribuait un DVD gratuits de l'E3, en 2004 je crois (ou 2005, aucune idée). On y voyait notre ami, accompagné de quelques chanceux sélectionnés pour l'accompagné. Et j'ai aimé, le DVD est passé très vite. Voir Marcus faire l'andouille sur "Take on me" était quelque chose de génial, sans compter ces quelques phrases qui nous était destinées, nous gamers en mal de DS :

-"Je touche la DS de mes petits doigts boudinés"

Saleté va ! Et moi j'me tape la GBA ! Enfin bref, tout ça pour vous dire que je suis un fan(boy) de Marcus. Son humour, sa connaissance du JV, sa personnalité. Tout quoi. J'espère juste qu'un jour il nous rejoindra, là on va vraiment se marrer.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler

Bonsoir !

 

Aujourd'hui, j'ai enfin pu poser mes petits doigts de gamer sur la dernière portable de Nintendo. La rencontre a eu lieu non pas dans un salon feutré de chez Nintendo, mais à la FNAC du coin. Oui je sais, c'est moins glamour mais là n'est pas la question. Ainsi donc, j'arrive dans le magasin, cherche du regard une borne d'essais et j'en vois une...prise d'assaut par trois gamines. Pas grave, je suis sûr que d'ici 15 minutes elles en auront marre.

Quelques minutes à peine, la bête est libre et je me précipite dessus tel un Julo devant un nouvel épisode de Shenmue. Premier réflexe, vérifier la qualité du stick. Rien à dire de ce côté là, on voit que c'est du solide et qu'il s'avère précis. Cependant, la console se révéle plus petite que je ne le pensais. Je regarde quel jeu est chargé et je tombe sur Pilotwings. Ok, c'est parfait pour tester la 3D réglée sur zéro. Je lance la mission, et d'un coup pour tester les capacités de la machine je lance la 3D à fond.

Et là c'est le drame ! J'ai l'impression de voir un film en 3D sans lunettes et en louchant. Tout simplement horrible. Je décide donc de la mettre au niveau intermédiaire, même résultat. Je met donc au minimum est là sa marche. Je distingue clairement mon avion de l'arrière plan, c'est assez bluffant. Mais...je suis dans une "simulation" d'avion, et je n'arrive pas à fixer l'arrière plan qui me paraît flou contrairement à l'avion. C'est donc un réel problème pour moi : à quoi bon avoir un élèment important en relief si le reste est flou ? Ou alors la 3D ne marche pas sur moi.

 

Quoiqu'il en soit, ce fut une véritable douche froide pour moi. Ou du moins, si j'en achète une je ne mettrai pas la 3D, ça c'est clair.

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Signaler

Oulala ! Je suis bien heureux de vous voir ici mes amis ! La nuit dernière, j'ai fait un rêve bien étrange. Je vais vous le raconter. J'étais dans un monde semblable au notre, et il y avait très peu de différences mise à part une seule qui concernée notre loisir préféré : le jeu-vidéo.

Dans ce monde improbable, les DLC sortaient quelques mois après la sortie d'un jeu, mais coûtés 8€ pour...1 heure de jeu. Dément, je vous l'avais dit ! Et le pire est à venir, car non seulement les DLC étaient devenus une pratique douteuse mais en plus le jeu online était touché. Vous savez comment ? Et bien il fallait payer pour pouvoir accèder au jeu en réseau ! Totalement délirant ce rêve, je devrais arrêté le fromage avant de dormir moi. Mais heureusement je me suis réveillé avant la fin.

 

Quoi ? Ce n'était pas un rêve ? Et merde...

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler

 

Trop c'est trop, j'en ai marre. Je suppose que comme moi, vous avez lu cet article issu de "Le point" et parlant de Duke Nukem en des termes bien peu élogieux. Non ? Pas grave, je vous fait la version courte : un "journaliste" nous pond sa petite critique perso sur le dernier opus de la série à venir, et le qualifie de "jeu vidéo au comble de la ringardise" avec comme héros un "rambo d'opérette". Pourquoi tant de haine ? Et bien parce Duke Nukem rime avec Babes, et là notre journaleux sent son côté féministe lui donner pousser des ailes, limite si il n'a pas les seins qui poussent. Mais comment diable pouvons-nous en arriver là ?

 

C'est simple. De nos jours, beaucoup de personnes se posent en prophétes détenant la bonne parole, et ce monsieur en fait partie. Mais il ne faut pas lui en vouloir, il ne fait que son métier après tout. Ce n'est pas de sa faute si on ne lui a jamais appris à reconnaître le second degré et la caricature. D'ailleurs, bon nombre de journalistes de son genre ne font qu'une chose : rester là à attendre une dépêche de l'AFP pour la réécrire et nous la transmettre. Alors pourquoi s'amuser à creuser le sujet du jeu-vidéo, quand on peut tirer dessus gratuitement, en prétextant le sexisme ?

 

Désolé, je sais bien que cet article ne sert à rien mais il m'a mis hors de moi et je devais en parler. Manque de bol, c'est tombé sur vous.

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler

Enfin !

Enfin j'ai pu terminer le deuxième numéro de ma fanzine, et je tiens à doublement m'excuser. Tour d'abord, pour la lenteur de parution. J'ai beaucoup à faire à côté, et j'ai très peu de temps pour boucler mon projet. Ensuite, je tiens également à m'excuser pour la pauvreté graphique de ma couverture, je n'ai pas le talent d'Akinari mais j'espère que le contenu sera à la hauteur de vos espérance ! Je vous souhaite une bonne lecture, et rendez-vous dans un numéro 3.

 

Par ici.

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler

Bonsoir à tous,

Si vous faites partie de mes (rares et) fidèles lecteurs, vous vous êtes aperçu que je n'alimente plus mon blog depuis quelques temps et que ma fanzine consacrée aux arts martiaux est au point mort. Le manque de temps est coupable de tout cela : rechercher un emploi dans la presse et se faire tabasser la tronche en combat ne sont pas compatibles avec mes passions.

Cependant, j'ai besoin de vos avis concernant une partie du sommaire du deuxième volet de ma fanzine :

 

- Un article sur la découverte du Kyokushinkai

- Une partie "littéraire" consacrée à Miyamoto Musashi

- La présentation du manga "Karate Shoukoushi Kohinata Minoru" dédié...au Kyokushinkai

 

Un numéro très viril en somme.

 


Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler

Voilà ce qui se passe quand je m'ennuis, et comme le fait d'être fan de Beyond Good & Evil n'arrange rien...enfin bref voilà une sorte de "fiche de révision" sur ce jeu ô combien génial. A vos critiques.

 

http://www.casimages.com/img.php?i=110210065430572135.jpg

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Signaler

Bonsoir à tous !

Pour ceux qui le savent, j'ai voulu créer une fanzine portant sur le karaté. Que tout soit clair : c'est l'excellente initiative d'Akinari qui m'a donné le courage de me lancer, même si je suis très loin de son talent graphique. Tout du moins rassurez-vous : j'apprends Quarkxpress et mon prochain numéro sera bien meilleur ! A vos critiques !

C'est par ici.

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Édito

Bonjour à tous et à toutes !

Inutile de tourner autour du pot : nous sommes ici pour parler de Comics. Marvel, DC Comics ou autres, tous m'intéressent ! Je vais essayé de vous retransmettre ma passion du mieux que je peux, par le biais d'articles souvent mal écrits, mais parfois drôles. Bonne lecture !

Archives

Catégories

Favoris