Le Blog de Hiji

Le Blog de Hiji

Par Hiji Blog créé le 28/12/09 Mis à jour le 07/01/14 à 11h54

Un blog sans prétention, traitant des comics et parfois même de jeu-vidéo.

Ajouter aux favoris
Signaler

Bonjour bon peuple de Gameblog ! Étant un grand fan de comic, je ne pouvais passer à côté du phénomène The Dark Knight Rises, même si je suis un radin de la première heure et que mettre 7€ pour un film me fait mal. Mais bon, j'ai un public à satisfaire ! Je tiens justement à vous préciser que cette critique contiendra quelques légers spoils (j'ai mis des balises), mais je tenterai de les éviter au maximum. Bonne lecture !

 

 

Voici ce que retiendrons 90% des hommes après le visionnage de The Dark Knight Rises. Je parle bien sûr de la moto.


 

Visionner un film adapté d'un comic quand on est un fan de la première heure, c'est un peu comme déguster un cassoulet en boîte alors que l'on est un fin gourmet : c'est violent, parfois fade, mais on peut quelques fois trouver des bonnes surprises. Le dernier volet de la trilogie de Nolan m'a fait le même effet. D'ailleurs, je me suis fait une promesse lorsque j'étais en route pour le cinéma au volant de ma Xantia rutilante, celle de regarder le film comme monsieur tout le monde, en évitant au maximum la comparaisson avec Knightfall (après tout, ce n'est qu'une adaptation). Le résultat ne s'est pas fait attendre, et je pense que mon statut Facebook résume très bien ma pensée après la fin de séance :

 

A enfin vu The Dark Knight Rises.
Résultat : une érection de 35 cm.
Un très bon film d'action, mais un Batman juste honnête.


C'est dingue, hein ? Comment peut-on être aussi content d'avoir vu ce film, alors qu'il est juste passable en tant que Batman ? C'est justement ce que je vais vous expliquer, en commençant par les personnages. La grande star de ce film, c'est bien évidemment Batman, le Chevalier Noir, la Chauve-souris, le type capable d'affronter des vingtaines de malfrats sans s'en prendre une à l'aide de "bat-gadgets". Bref, un surhomme sans super-pouvoirs. Pourtant, huit années se sont écoulées depuis le deuxième opus, et c'est un Bruce Wayne blessé et affaibli que nous retrouvons dans un premier temps. Meutri dans sa chair, mais aussi dans son esprit depuis la mort de Rachel, notre héros n'arrive pas à tourner la page de cette tragédie et vit en hermite dans l'aile Est de son manoir. Mais rassurez-vous, une demie-heure plus tard, le voici revenu sur pieds grâce à une atèle hight-tech, prêt à combattre le crime. Hélas, si cela est censé ravir les fans, j'ai surtout crié au scandale car voici l'un des problèmes de ce film : on ne sent pas assez la souffrance du héros, pourtant censée être le point d'orgue du film. Tout va trop vite. Si la scène où Bane massacre Bruce est un vrai délice (je suis sadique), j'ai étais fortement déçu de voir Batman de nouveau en forme après seulement un massage et un exercice à la corde. Quoiqu'il en soit, je veux le même kiné !

Justement, parlons en du méchant. Bane, voilà un nom qui en jette. Moins fou que le Joker, mais tout aussi calculateur et dangereux, cette montagne de muscles à l'accent russe ne parvient pas une seule seconde à susciter la moindre peur. Alors oui ok, il est fort et dispose des moyens pour mettre son plan à exécution, mais après ? Je l'ai trouvé trop creux, alors qu'à la base j'aime bien ce méchant, notamment pour sa psychologie torturée trop peu présente dans le film. Autre déception, mais compréhensible puisque Nolan tente de donner une version réaliste de l'univers, notre beau bad guy ne dispose pas du célèbre venin, la drogue le rendant surpuissant. Mais bon, rassurez-vous, il se débrouille très bien sans. Sans doute souffre-t-il également de la comparaison avec un Joker bluffant issu du précédent opus...

 

"Bonjour, pourriez-vous m'indiquer la soirée sado-maso la plus proche, s'il vous plaît ?"

 

Puisque j'en suis au rayon des personnages, il serait criminel de ne pas évoquer la prestation d'Anne Hathaway, alia Selina Kyle. Outre la plastique de rêve de l'actrice, j'ai trouvé le choix du réalisateur tout-à-fait pertinent pour ce rôle, tant la belle a su insufler la grâce et le charme du personnage d'origine. Je ne vous parle même pas des scènes de combat, qui laissent entrevoir le travail et l'entrainement monumental que l'actrice a dû subir pour les réussir avec tant d'aisance. A noter qu'à aucun moment elle ne fait appeler Catwoman. Mais ma plus grande surprise vient de la part de Joseph Gordon-Levitt.

J'ai d'abord cru à un petit personnage secondaire, un policier de Gotham ordinaire répondant au nom de Blake. Mais mon esprit de fan de comics ne pouvait rester insensible, notamment à cause de la ressemblance Blake/Drake. Et bien vite, j'ai compris là où le réalisateur voulait en venir : Blake n'est autre que Robin, ou du moins une allusion flagrante à Tim Drake, troisième Robin du nom. C'était tellement évident. La relation maître/apprenti avec Bruce, son intelligence, son esprit vif de détective, et surtout le fait qu'il ait deviné l'identité secréte de Batman alors qu'il n'était qu'un enfant. Bref, cela peut paraître idiot, mais voilà sans doute le personnage que j'ai le plus apprécié dans ce film.

Mais The Dark Knight Rise, ce n'est pas que des acteurs jouant leur rôle avec brio, c'est également et avant tout des scènes d'action épiques. Si je devais n'en citer qu'une, je retiendrai sans hésiter celle de la course poursuite après le braquage de la bourse, opposant les braqueurs, Batman et les policiers. Il faut dire que la musique composée par Hans Zimmer y est pour beaucoup, notamment avec le thème du Chevalier Noir. D'ailleurs, les différents morceaux soutiendront avec brio les moments clés du film. En clair, on en prend plein les mirettes.

 

Voilà ce qui arrive quand on conduit à 215 km/h en ville...

 

Arrivés à ce stade de la lecture, vous vous demandez sûrement comment j'ai pu trouver ce film moyen en tant que Batman, alors que mes paragraphes laissent à penser le contraire. C'est bien simple : je n'ai pas eu l'impression de voir un film ayant pour thème le célèbre héros de DC Comics. J'ai surtout eu l'impression de visionner une ôde à l'anarchie, à la lutte des classes opposant les pauvres contre les méchants riches. La deuxième partie du film partant franchement dans ce sens. J'ai même secrétement espéré voir Marx apparaître à l'écran, mais non, rien. C'est bien dommage, car le film aurait pu être un excellent Batman, pour peu que l'ambiance ait été plus sombre et les deux protagonistes plus travaillés au niveau de leurs motivations, ici à peine effleurées. Mise à part ces quelques défauts, vous pouvez aller voir ce film l'esprit tranquille, surtout si vous n'espérez pas une très grande fidélité au comic d'origine ou que vous êtes à la recherche d'un excellent divertissement...

Je terminerai ma critique par une mention spéciale à Mario Cotillard, qui a dû apprendre à faire le mort en regardant un hamster russe en train d'agoniser.

 


Ajouter à mes favoris Commenter (8)

Commentaires

Donald87
Signaler
Donald87
Pas vu ... et je ne sais pas si je trouverai le temps d'y aller.
Martinman
Signaler
Martinman
J'ai le même avis que toi, mais j'ai vraiment du mal avec les scènes d'action que je trouve lentes (rattrapées par le rythme lent du film, comme Nolan à l'habitude, exemple: Inception) A part ça, je trouve que le film se défend bien quand même :)

(Mais ma préférence va et reste au Dark Knight)
Hiji
Signaler
Hiji
@ Pico : pas tant que ça, puisque à part quelques hurlements il n'y a pas grand chose. J'aurai aimé plus de détresse psychologique, plus de dégâts physiques, bref un truc plus marquant. Là, j'ai eu presque l'impression qu'il avait fait une mauvaise chute en vélo...
Pico
Signaler
Pico
Pour ton deuxième spoiler, je ne suis pas d'accord. Je pense au contraire que Bruce a eu beaucoup de mal à s'en remettre.
Hiji
Signaler
Hiji
Diantre, je vais donc sévir un peu plus !
Zinzolin_Hallucine
Signaler
Zinzolin_Hallucine
Quelques balises spoilers ne servent à rien puisqu'on comprend où tu veux en venir sans les lire.
Hiji
Signaler
Hiji
Ah ? Pourtant je parlais de la moto :/
Kelun
Signaler
Kelun
Je dois faire parti des 10%. Catwoman m'a fait ni chaud ni froid.

Édito

Bonjour à tous et à toutes !

Inutile de tourner autour du pot : nous sommes ici pour parler de Comics. Marvel, DC Comics ou autres, tous m'intéressent ! Je vais essayé de vous retransmettre ma passion du mieux que je peux, par le biais d'articles souvent mal écrits, mais parfois drôles. Bonne lecture !

Archives

Catégories

Favoris