TangBlog
Signaler
Musique (Musique)

1995, Faith No More connaît un succès dégoulinant et fait naturellement la tournée des stades et autres festivals estivaux... Mike Patton, peut-être un peu las de toutes ces paillettes et surtout en mal de création, va trouver refuge dans son side-project, aujourd'hui devenu aussi culte que FNM pour les amateurs du gominé, Mr Bungle. Le clown maléfique met tout le monde d'accord avec la livraison de Disco Volante, évolution totalement hallucinée du génial et déjà bien cramé précédent opus. Si ça ne tenait qu'à moi, je dirais qu'il s'agit là du chef d'oeuvre de Mr Bungle, le chef d'oeuvre de Trey Spruance, Mike Patton, et Trevor Dunn. Un album référence qui donnera le ton sur les différents projets des protagonistes cités plus haut. On pensera notamment à Fantômas, Tomahawk, Secret Chiefs 3, ou encore Moonchild Trio.

Jazz, death-metal, noise, musette, pop, cabaret, etc... se succèdent, se percutent, s'accouplent pour former une sorte de créature musicale mutante, à l'apparence improbable mais dont le coeur se révèle absolument construit au fil des écoutes (qui seront nécessairement nombreuses). Disco Volante est donc une entité capable d'enfiler une multitude de visages, créée par des cerveaux malades en mal d'expérimentations. On ne sait plus où donner de la tête entre les ambiances lourdes, bruitistes et primales (Everyone I Went To Highschool With Is Dead et ses choeurs désenchantés), voire technoïdes (Desert Search For Techno Allah), les entames jazzy qui explosent sans crier gare pour enchaîner sur un plan free death, en passant par des phrases chantées, murmurées, vieillies (Carry Stress In The Jaw), hurlées la seconde d'après, accompagnées d'un accordéon puis d'une mandoline (Violenza Domestica en italo-espagnol dans le texte). Suivrons un interlude guilleret et popisant, mais aussi inquiétant (After School), puis Phlegmatics et son départ canon sur un rythme thrash metal qui se muera en dialogue déroutant entre hautbois...  Ma Meeshka Mow Skwoz, dans un délire de cirque festif, rappellera le premier LP du Bungle, ou The Bends, long morceau perturbant et perturbé, découpé en plusieurs ambiances distinctes à fort caractère cinéphile encore une fois. Backstrokin' se pose en nouvel interlude qui fera étrangement penser au travail de Patton sur le film A Perfect Place, laissant justement place au très free jazz et cartoonesque Platypus, entamé succinctement par des riffs lourds un brin déconstruits.

Enfin, l'écoute de Merry Go Bye Bye, le titre final en deux parties - dont une cachée nommée Noises - nous achèvera dignement. Une entame enthousiaste en forme de chansonnette folk 50's, coupée brutalement par un thrash/death des familles, agrémenté de sonorités électroniques grinçantes ou oppressantes, entrecoupé d'une ligne de guitare qui évoquera Tomahawk. Pour clore cette première partie, une chanson langoureuse apparaît, dans un style « crooner » affectionné par le gominé, qui inspirera certainement Pink Cigarette sur California. Ce qui s'apparente à la seconde partie du morceau est surtout un joyeux bordel dissonant où tout le monde évalue ses capacités à jouer faux, et ils se débrouillent plutôt bien les cons ! Quasiment inaudible mais parfait quand il s'agit de clôturer un objet musical totalement cinglé et hors du temps.

Sans nul doute, Disco Volante est de loin l'album le plus expérimental de Mr Bungle. Le groupe arrive en outre à envelopper cet amoncèlement de sonorités dans une atmosphère cinématographique tout à fait singulière bien qu'inspirée du surréalisme, qui se perçoit déjà au premier contact par le visuel du disque. Les univers de David Lynch ou de Stanley Kubrick - pour ne citer qu'eux - ne sont jamais bien loin à l'écoute d'un disque qui pourrait être la bande originale de leur oeuvre la plus dérangeante. Le genre de musique que l'on écoutera dans 150 ans avec la même jouissance ressentie aujourd'hui pour Bach, Charles Mingus, Miles Davis ou John Cage. Dans le domaine de la folie créatrice, Mr Bungle intègre définitivement l'équipe des meilleurs spécialistes contemporains.

 

Tracklist :

  1. Everyone I Went to High School With Is Dead
  2. Chemical Marriage
  3. Carry Stress In The Jaw + 'The Secret Song'
  4. Desert Search for Techno Allah
  5. Violenza Domestica
  6. After School Special
  7. Phlegmatics
  8. Ma Meeshka Mow Skwoz
  9. The Bends
  10. Backstrokin'
  11. Platypus
  12. Merry Go Bye Bye/Noises

 

Disco Volante peut s'écouter sur Deezer.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

TangBlog

Par herEgen Blog créé le 21/05/11 Mis à jour le 23/07/14 à 12h04

Zone autogérée, prioritairement musicale.

Tang Cé (Tang @Metalorgie)

Ajouter aux favoris

Édito

Zone à priorité musicale autogérée.

Archives

Favoris