Le Blog de Gunhed

Par Gunhed Blog créé le 23/02/14 Mis à jour le 18/02/18 à 00h38

Maire d'Anzin-Saint-Aubin (62), vice-président de la communauté urbaine d'Arras en charge du numérique.
Mes passions jeux vidéo, retrogaming, BD et autres inepties... Bon ben les petits amis, on va essayer de concilier tout ça dans la joie et la bonne humeur...

Ajouter aux favoris

Catégorie : Retrogaming

  
Signaler
Retrogaming (Jeu vidéo)

A la demande générale : est-ce qu'en tant que maire vous jouez à SimCity ? Alors oui je joue à SimCity ! Enfin j'y ai surtout joué quand j'étais jeune et fou car le jeu date un peu... Et finalement plus sur Super Nintendo que sur Amiga !

Alors désolé de faire une nouvelle séquence 36 15 My Life mais comme la question taraude pas mal de monde, je me suis fendu d'une petite vidéo pour y répondre.

En effet l'année dernière, le dénommé Tatsui de Taikenban, sympathique blog/webzine m'a posé une question sur SimCity : "devenir maire, l'utime étape du joueur de SimCity ?"

Ma réponse fut la suivante : "90% du temps d'un maire est consacré à la gestion quotidienne de la commune et des petits tracas qui ne sont guère spectaculaires... préparation budgétaire,autorisation de construire, recherche d'emploi, demande de logement, problème de voisinage, suivi de la vie associative et présence aux manifestations communales... On est à des années-lumière des mégalopoles de Sim City ! Mais j'avoue y avoir joué très longtemps. D'abord sur Amiga puis je l'ai refait sur Super Nintendo et enfin Sim City 2000 sur PC. Depuis j'ai arrêté mais ça reste un titre fort dans ma vie de gamer et je ne doute pas qu'il m'ait incité à m'intéresser davantage à la vie locale. La politique au sens noble et étymologique du terme : s'occuper de la vie de la cité..." (lire l'article complet en cliquant vigoureusement ici).

Mais depuis la question revient régulièrement, à croire que ça questionne pas mal l'imaginaire des gens : "est-ce qu'un maire joue à SimCity ou est-ce SimCity qui l'a amené à être maire ?"

Enfin bref comme je l'avais expliqué bien évidemment SimCity n'est pas réaliste, encore moins une véritable simulation, c'est un jeu !

Déjà parce que dans l'absolu c'est une dictature (vous êtes désigné maire et vous l'êtes à vie, il n'est jamais question d'élection) et ensuite parce que les paramètres d'intervention sont très précis et se limitent à des sujets connus de tous : criminalité, embouteillage, énergie, développement, etc.

De plus, vous n'êtes pas seulement maire dans SimCty, vous êtes également urbaniste et dieu ! Urbaniste dans le sens où vous dessinez progressivement le lieu de vie de vos habitants et dieu car comme dans Populous, vous pouvez déclencher des catastrophes naturelles...

Toujours est-il que c'est malgré tout vrai : j'ai toujours aimé jouer à SimCity, surtout le SimCity 2000 que je trouvais excellent (gestion de l'eau, énergie renouvelable, gestion du relief, etc.). Qui plus est, à l'époque j'avais un peu boudé la version Amiga de SimCity, lui préférant l'autre hit de l'époque : Populous (hahaha maire c'était pas assez, dans Populous vous étiez Dieu ^^). Néanmoins j'ai redécouvert la version Super Nintendo quelques années plus tard : un véritable coup de maître de Nintendo qui en avait acheté l'exclusivité et qui en avait fait un bijou de jouabilité. C'est sur cette version que j'ai décidé de revenir...

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

  
Signaler
Retrogaming (Jeu vidéo)

La conversion de Ninja Spirit sur PC Engine comparée aux adaptations Commodore 64, Amstrad 464, Atari ST, Amiga 500 et Game Boy ! Et devinez qui gagne à la fin ?

 

Alors oui entre Ninja Spirit et moi, c'est une longue histoire d'amour. Découvert dans le supplément Consoles News de Joystick, testé par l'inusable JM'Destroy, Ninja Spirit se paye un 95% et apparaît comme un "jeu de ninja" absolument fantastique qui ne souffre que de quelques défauts de ralentissement (voir le scan du test - source : abandonware-magazines.org).

Du côté de Tilt, AHL n'y va pas non plus avec le dos de la cuillère et déclare tout simplement que la version PC Engine apporte aux versions déjà sorties sur Amiga et Atari ST, ce qui leur manquait le plus : une jouabilité quasiment parfaite.

A l'époque l'avis de ces deux testeurs achève de me convaincre et je commande aussitôt le jeu en découpant le bon de commande d'un revendeur de jeux vidéo présent dans leur page. Je mets le chèque dans l'enveloppe, je lèche le timbre et je dépose le tout dans la boîte aux lettres jaune la plus proche... Et pis j'attends (ouais ça fait rêver, hein ^^)

Quinze jours plus tard le colis arrive et là je tombe de haut en insérant la HuCard dans ma petite PC Engine : ce jeu est une tuerie, un chef d'oeuvre du jeu ninja (le ninja était très à la mode dans les années 80/90, c'était quasiment le mec le plus cool au monde : puissant, énigmatique, agile et avec des armes de malade : nunchaku, shuriken, etc. Malheureusement les tortues ont tué le mythe).

Bien plus tard j'appris que ce titre était sorti sur borne d'arcade et que la version PC Engine était l'une des plus belles adaptations. Pas étonnant le jeu avait été développé en interne par Irem et ils avaient extirpé les tripes de la PC Engine pour sortir ce bijou toujours aussi sympathique à jouer aujourd'hui.

Alors si toi aussi tu as l'esprit Ninja, je te propose de revenir sur ce jeu à travers un petit speed test...

Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Signaler
Retrogaming (Jeu vidéo)

Sorti sur Nintendo Wii (Wiiware) en 2009, ce titre est un remake du jeu Castlevania The Adventure, sorti en 1989 sur Game Boy ! Développé par M2, entreprise japonaise spécialisée dans le portage d'anciens jeux sur des consoles plus actuelles (comme des titres SEGA Ages ou encore les jeux SEGA Mega Drive et Master System du Virtual Console de la Wii), ce jeu dénommé "Castlevania The Adventure ReBirth" a également été rejoint par deux autres titres "ReBirth" : Contra et Gradius !

Alors autant vous prévenir tout de suite : si vous connaissiez la version Game Boy de 1989, oubliez la car ce remake n'a absolument plus grand chose à voir ! Level design, musiques, jouabilité, etc. : tout a été remanié dans une joyeuse farandole revitalisante.

En gros il ne reste plus que le personnage principal : Christopher Belmont (en hommage à Christopher Lee ?), son fouet "boule de feu hadoken" et les globes oculaires qui tombent pas paquet de douze.

M2 a tout refait (sauf les musiques piquées à d'autres opus) et le résultat est plutôt satisfaisant : à la fois classique (pour ne pas dire "root") et suffisamment pêchu pour nous tenir en haleine à travers ses stages.

Neuf ans après sa sortie sur Wii je reviens sur ce titre... Et quelque part c'est du retrogaming de retrogaming... Dingue, non ?

Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Signaler
Retrogaming (Jeu vidéo)

En décembre 2003, Hudson Soft lance sa "Hudson Selection" sur GameCube et PlayStation 2 ! L'objectif avoué : faire découvrir les classiques de la marque à une nouvelle génération de joueurs qui débarquent sur le cube de Nintendo. Ils ne font pas les choses à moitié puisque plutôt que d'offrir de simples adaptations des jeux d'antan, pixel par pixel, ils en font les remakes en 2D/3D. Ainsi Star Soldier, Cubic Lode Runner, Takahashi Meijin (Adventure Island/Wonderboy) et PC Genjin (connu chez nous sous le patronyme PC Kid) subissent un joyeux lifting...

Sauf que voilà...

Certaines séquences sont un peu "WTF" quand on a joué à la version d'origine sur PC Engine (que je vous invite à découvrir plus bas si vous avez loupé mon précédent post...).

Où est passée la rotation inversée de l'oeil du dinosaure ? Pourquoi la petite fleur bonus a disparu ? Et c'est quoi ces "bonus stages" venus tout droit d'une salle pleine de pièces comme on en trouve à la pelle dans Mario ?!

On frôle parfois le scandale mes p'tits lapins...

Néanmoins pour ne pas vous perturber outre mesure, je me lance dans un "speed test" le plus objectif qui soit (mais avec quand même pas mal de mauvaise foi ^^)

Et pour celles et ceux qui ne connaissent pas la version originale, sortie en 1989 sur PC Engine (et son adaptation sur Amiga en 1992), c'est par là que ça se passe...

Voir aussi

Groupes : 
PC Kid
Ajouter à mes favoris Commenter (5)

  
Signaler
Retrogaming (Jeu vidéo)

Après Be Ball, on passe à un autre jeu de boule mais cette fois il s'agit de "coup-de-boule" avec un duel improbable... PC Kid sur PC Engine et son adaptation Amiga : B.C. Kid !

PC Kid et B.C. Kid ? Alors qu'à la base le jeu se nomme PC Genjin au Japon et Bonk aux States. Pour compliquer le tout, un autre jeu tiré de cette licence est sorti et se nommait PC Denjin. Genjin signifiant "homme des cavernes" et Denjin "homme électrique"... Bien sûr pour rimer avec PC Engine.

Et fort logiquement le PC Denjin est devenu Air Zonk aux States...

Un truc de dingue cette histoire de noms. 

Bref rien d'étonnant à ce que l'on rebaptise PC Denjin en B.C. Kid lors de son arrivée sur Amiga en 1992 et qu'on le doive à ces forbans du journal Joystick ! A ce sujet lisez l'encadré tiré d'un jeu concours dans Joystick pour trouver le nom de "PC Kid" sur Amiga et Game Boy...

C'est à mourir de rire et l'on se dit qu'elle nous manque cruellement cette presse spécialisée complètement déconnante (merci à Alex Menchi pour cette trouvaille venue d'Abandonware-Magazines.org).

Pour la suite je vous invite à cliquer vigoureusement sur cette vidéo pour voir à quel point Patrick Sabatier influençait Marcus lorsqu'il était rédacteur chez Micro News.

Vous découvrirez également avec un étonnement non feint la vérité sur l'origine des fameux gâteaux présents sur la jaquette de PC Kid, oups PC Genjin !

En 1989 je n'avais pas internet, il m'a fallu attendre 29 ans pour qu'enfin je puisse mener une nouvelle enquête inutile et futile sur ces petits beurres :)

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Retrogaming (Jeu vidéo)

A l'heure où nous assistons à une course au surarmement technologique de nos consoles, il est bon de revenir sur des jeux simples mais terriblement addictifs ! Des jeux certes anciens mais sur qui le temps n'a finalement aucune emprise tant leur concept est intemporel. Je vous propose aujourd'hui de manipuler des boules avec vos petites mains pleines de doigts...

Haaaaaa Be Ball ! Je crois que j'avais eu ce jeu en même temps que PC Kid. Ils sont sortis à quelques mois d'intervalle et il faut croire qu'à l'époque Hudson Soft était porté sur les boules... Coups de boule pour PC Kid, manipulation de boules pour Be Ball. Il est vrai qu'une boule, c'est reposant et les femmes aiment bien jouer avec, notamment pour faire du sport (pilate par exemple)

Si PC Kid a eu le succès qu'il mérite, Be Ball a malheureusement souffert de la concurrence d'un autre jeu de la firme : Bomber Man ! Il est donc tombé dans l'oubli et je vous propose aujourd'hui de revenir sur ce sympathique titre PC Engine.

144 Ko de pur bonheur et d'action "kawaï" avec un principe de base extrêmement simple : poser des boules de couleur sur leur socle correspondant. Bien évidemment ça se corse avec le méchant du jeu : Chew Man Fu. Méchant qui donnera d'ailleurs son nom à la version américaine du jeu, sans doute que "Be Ball" ça sonnait un peu bizarre de l'autre côté de l'Atlantique (enfin du Pacifique si on se positionne au Japon, mais bon vous m'avez compris).

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Retrogaming (Jeu vidéo)

Bon ok la PC Engine mini n'existe pas vraiment mais comme elle était déjà mini à l'époque, si on l'équipe aujourd'hui d'un Turbo Everdrive, c'est tout comme ! Vous n'êtes pas d'accord ? 

En effet, il y a quelques temps l'Ukrainien Krikkz a mis en vente le Turbo EverDrive,  un superbe linker qui permet de jouer à 99% % des jeux sortis au format PC Engine HuCard. En fait seul Populous et sa pile de sauvegarde pose souci.

Vendu à un prix correct (sans SD Card mini), il demeure le meilleur linker à ce jour, loin devant les copies chinoises qui pullulent. Bref exigez un Krikkz sinon rien :)

Dans la vidéo je vous présente une version PC Engine modifiée avec un signal RGB (140 ¤, prix moyennement constaté sur eBay), ce qui porte le total ; console (PC Engine ou Core Grafx + manette + câble RGB et transfo + EverDrive (80¤) et les divers frais de port (20¤) ; à 240¤...

A noter qu'il existe actuellement un autre système nommé le SD System 3 qui permet quant à lui de rajouter la capacité à lire tous les jeux au format CD (y compris Arcade Card) au format .iso sur une simple PC Engine mais bon il est vendu assez cher (240¤ à lui tout seul).

Voir aussi

Plateformes : 
PC Engine
Ajouter à mes favoris Commenter (14)

  
Signaler
Retrogaming (Jeu vidéo)

Tu te dis que SEGA n'a pas été fou au point de développer des jeux uniquement compatibles sur SEGA 32X et MEGA CD ? Tu penses que le CDX a un rapport avec l'industrie pornographique ? Tu ne sais pas si le Wondermega Victor est plus fort que le Wondermega Sega ? Et le Wondermega M2 et le JVC X'Eye ? Kesako ? Tu te demandes aussi si le Megajet Alpine a un rapport avec l'Alpine Renault ? Et heu est-ce que TeraDrive c'est plus fort que la Mega Drive ? Si toi aussi tu te poses ce genre de questions le soir au coin du feu, alors nous te proposons de suivre notre formation "la galaxie Mega Drive pour les nuls"...

Alors oui : je me venge ! Vous avez été nombreux à vous moquer de ma "présentation de la gamme PC Engine en 97 slides"... "Hahaha la PC Engine mais saperlipopette quel bazar !" ai-je entendu ici et là.

Et sérieusement vous croyez que la gamme Mega Drive c'est mieux ?

Entre ses ordinateurs compatibles MSX et Mega Drive, ses Mega PC fabriqués par Amstrad et ses copies de PC Engine DUO qui arrivent avec deux ans de retard, il y a matière à dire...

Ha ben c'est justement ce que je fais dans cette vidéo :)

Coïncidence ? Je ne pense pas... 

Voir aussi

Plateformes : 
Megadrive, MegaCD, Megadrive 32X
Sociétés : 
Sega
Ajouter à mes favoris Commenter (5)

  
Signaler
Retrogaming (Jeu vidéo)

Joyeux anniversaire Princess Crown ! C'est pas tous les jours qu'on a 20 ans (bon même si dans le jeu elle était censée avoir 13 ans, on va pas pinailler)

Alors pour celles et ceux qui ne connaissent pas, Princess Crown est un jeu Sega Saturn sorti uniquement au Japon le 11 décembre 1997. Il a connu une adaptation sur PSP en 2005 (fidèle à la version originale, c'est à dire 4:3 en 320 sur 240 ce qui avait fait hurler les fans de la PSP) mais malheureusement nous ne l'avons jamais vu dans nos contrées.

Ceci dit le Japonais n'est pas bloquant, il vous suffit de papoter avec tout le monde pour progresser. Et puis même si c'est une princesse, c'est un jeu assez bourrin qui devrait plaire aux amateurs de bons gros sprites 2D qui tâchent ! (au demeurant l'un des plus beaux jeux 2D de la Saturn)

Ce titre a connu plusieurs suite "spirituelles" dont le fameux Dragon's Crown dont j'ai déjà parlé ici même.

Alors si le coeur vous en dit de partager le gâteau avec Gadrielle (oui oui c'est son prénom), c'est ici que ça se passe...

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

  
Signaler
Retrogaming (Jeu vidéo)

F-ZERO GX, sorti en 2003 sur GameCube, a traumatisé des milliers de joueurs... Tout d'abord dès l'écran de démarrage avec les noms SEGA & Nintendo accolés ensemble ! Vous imaginez : les frères ennemis des jeux vidéo associés pour sortir un titre ensemble ! Ensuite parce que ce jeu est d'une difficulté infernale...

La série F-ZERO, imaginée par Shigeru Miyamoto, a toujours été une série à part dans l'univers de Nintendo. Pensée comme une démonstration technique des capacités de la Super Nintendo, elle s'avèra être un bijou de jouabilité et d'emerveillement pour les joueurs. Dans l'ombre de Super Mario World, elle devint une référence dans le domaine du jeu de course futuriste, après un second opus sur Super Famicom (via Satellaview, c'est d'ailleurs plus une extension qu'un nouveau jeu) , c'est tout logiquement qu'on retrouva F-ZERO sur Nintendo 64, sur Game Boy Advance puis sur GameCube.

De l'avis général, F-ZERO GX est une pure merveille.

Nintendo a demandé à SEGA de lui concocter un jeu exploitant les capacités du GameCube et l'objectif est atteint. C'est un peu normal, SEGA et les bons jeux de courses, c'est une longue histoire...

Amusement Vision (ex-AM-4), studio dirigé par Toshihiro Nagoshi (le monsieur à l'origine des circuits de Daytona USA), a réalisé une pépite graphique, donnant un indéniable coup de fouet à la série. L'impression de vitesse est sidérante et la jouabilité répond admirablement bien. Un résultat surprenant quand on sait que le moteur utilisé est celui de Super Monkey Ball. Qui plus est le jeu se voit gratifié d'une multitude de modes dont un mode story assez sombre (toute proportion gardée, on est sur Nintendo).

Cerise sur le gâteau, vos parties peuvent être sauvegardées sur carte mémoire pour être rejouée sur borne d'arcade. En effet, SEGA, Nintendo et Namco se sont associés pour créer le Triforce, un système d'arcade basé sur un Gamecube. Objectivement le grand gagnant dans cette affaire c'est Nintendo qui récupère ensuite les jeux sur sa console. Namco et SEGA y trouvaient tout de même leur compte avec un système peu onéreux à fabriquer. Et puis peut-on vraiment dire non à Nintendo ? Surtout quand ce dernier annonce que son Gamecube va tout déchirer, qu'il va plaire aux gamers et qu'il va réduire la PlayStation 2 en cendres (voir mon article sur Rogue Leader).

Si le contrat est rempli, le constat final est amer : Toshihiro ne gardera pas un bon souvenir de son expérience avec Nintendo (lire l'article du GameBloggueur Manga à ce sujet). Shigeru Miyamoto était très exigeant et bridait la créativité d'Amusement Vision. Mais surtout le jeu n'a pas trouvé son public : moins d'un million d'unités vendues ! La faute à une difficulté qui a freiné les ardeurs des novices. Même si le jeu reste abordable (je joue d'ailleurs en mode débutant dans la vidéo et je termine premier sans aucun entrainement), il se révèle être rapidement exigeant, ne pardonnant aucune faute. Quant au mode story, il est très difficile avec des objectifs à atteindre qui semblent irréalisables.

Néanmoins on prend toujours autant de plaisir à y revenir de temps en temps et c'est ce que je vous propose avec ce petit Speed Test...

Voir aussi

Groupes : 
F-Zero
Jeux : 
F-Zero GX, F-Zero GX (GameCube)
Ajouter à mes favoris Commenter (8)

Édito

Pourquoi faire un blog ici ?

Déjà parce que Gameblog, comme son nom l'indique, nous permet de le faire et que c'est la moindre des politesses que de répondre favorablement à leur aimable invitation.

Ensuite parce qu'à 43 ans, la passion des jeux vidéo m'anime toujours autant, avec une petite préférence pour les jeux d'antan. Pas parce que c'était mieux avant, nan, nan juste parce que je suis susceptible et que ça me fait mal d'être poutré par des gamins de 12 ans quand je joue en réseau sur les jeux actuels :)

Bien à vous.

Gunhed

PS : Mode frime activée avec le macaron qui va bien :)

Et ma chaîne : Gunhed TV

Archives

Favoris