Le Blog de Gunhed

Par Gunhed Blog créé le 23/02/14 Mis à jour le 18/02/18 à 00h38

Maire d'Anzin-Saint-Aubin (62), vice-président de la communauté urbaine d'Arras en charge du numérique.
Mes passions jeux vidéo, retrogaming, BD et autres inepties... Bon ben les petits amis, on va essayer de concilier tout ça dans la joie et la bonne humeur...

Ajouter aux favoris

Catégorie : Retroreading

Signaler
Retroreading (Jeu vidéo)

Player Spirit c'est le magazine Retrogaming tendance, celui que vous vous devez de posséder pour briller en société. Aux commandes de ce mag qui sent bon la presse spécialisée de la belle époque : JM'Destroy, AHL, Jay, Nico, Moulinex, j'en passe et des meilleurs...

Ancré dans l’esprit de l’âge d’or des jeux vidéo, animé par son âme, irradié de pixels, de sprites, de bits et de bytes, le magazine Player Spirit reviendra tous les deux mois sur les fondations d’une passion commune, celle des jeux vidéo. 

Écrit par des icônes de la presse spécialisée, AHL, J’m Destroy, Matt Murdock, Moulinex, Jay, Niiico, Ze Killer (oui, oui, himself !), Player Spirit intégrera aussi des petits nouveaux qu’on appelle affectueusement nos Padawan (dont votre serviteur qui a glissé quelques news et un p'tit article).

Cette alchimie, savamment orchestrée par Mathieu Manent (auteur des Anthologies Nintendo 64 et GameCube), lèvera tous les deux mois le voile comme nulle part ailleurs sur les jeux du XXè siècle sur consoles et micros. 

Passée cette présentation "officielle", je peux vous dire que ce magazine regorge d'informations qui sortent de l'ordinaire. Il est d'ailleurs demandé aux rédacteurs de (parfois) faire preuve de mauvaise foi, histoire d'être dans l'ambiance "guerre des consoles".

Entre les procès des journalistes de l'époque (JM'Destroy se fouette lui-même sur le test de Shaq Fu qu'il avait trop bien noté), les dossiers de fond (SEGA vs NAMCO, Cinemaware ou encore l'odysée Coleco), les duels improbables Zelda NES vs Zelda Switch et tout le reste, on a entre les mains un magazine soigné aux petits oignons. L'équipe bosse sérieusement mais sans se prendre au sérieux. Et rien que ça, c'est important !

Mais plutôt qu'un long discours, je vous invite à découvrir le magazine en vidéo...

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Retroreading (BD-Manga-Comics)

Une aventure de Spirou et Fantasio par un auteur qui rêvait d'en réaliser une... C'est le concept de cette série, conçue à la base comme des "one shot" mais qui au fil des ans a vu certains auteurs revenir avec beaucoup d'assiduité. On pense en premier lieu à Yoann et Vehlmann qui ont repris la série officielle et qui en sont déjà à six albums ou encore à Yann et Olivier Schwartz qui en sont à leur troisième album dans cette collection.

"Spirou et Fantasio" est une série mythique. De nombreux auteurs de bande dessinée rêvent d'en réaliser une aventure. Tenté par cette expérience particulièrement excitante, Les éditions Dupuis ont décidé de créer un espace où pourrait se concrétiser cette envie.

Avec cette série parallèle, ces auteursont donc la possibilité de réaliser leur rêve, le temps d'un album, et de faire LEUR "Spirou".

Débuté en février 2006, le premier album de la série « une aventure de Spirou et Fantasio » réalisé par Yoann et Vehlmann plonge Spirou dans une une aventure archéologique à la Indiana Jones ! Le dernier propulse Spirou dans une aventure zoologique signée Frank Pé. (je n'ai pas encore lu les deux derniers sortis qui sont également assimilés à cette série même s'ils s'en éloignent quand même pas mal, notamment "Ptirou")

Je vous propose donc un rapide retour sur cette série parallèle...

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Retroreading (BD-Manga-Comics)

Pourquoi 2000 XP ? Hé bien tout simplement parce que 2000 abonnés, c'est 2000 expériences supplémentaires qui ont déboulé dans mon petit univers tranquillou. De belles rencontres, de belles confrontations d'idées et un enrichissement personnel absolu puisque j'ai beaucoup appris à votre contact, des trucs assez fous dont je ne soupçonnais même pas l'existence. Donc Merci à vous mes p'tits lapins pour votre fidélité et toutes les bonnes choses que vous m'apportez. Une fois n'est pas coutume, j'ai abandonné l'improvisation approximative de mes habituels speedtest pour un texte (tout aussi approximatif^^), que je vous livre ci-dessous...

Alors même si je ne suis pas fan des vidéos spéciales, surtout quand elle concerne un seuil d’abonnés atteint, je vais tout de même me prêter à l’exercice.

C’est vrai quoi, pourquoi atteindre un seuil d’abonnés déclencherait automatiquement la publication d’une vidéo où finalement on est beaucoup plus dans l’autosatisfaction voire le concours de bistouquette que sur un sujet de fond. Et puis 2000 abonnés, dans l’absolu je ne pensais même pas les atteindre. Initialement il faut savoir que la chaîne Gunhed TV était prévue comme un complément à mon site Objectif Micro. J’envisageais la chaîne comme un support au site principal mais en fait rien ne s’est passé comme prévu.

Objectif Micro c’était le site destiné aux revendeurs de jeux vidéo que j’animais depuis 2003. Le site cartonnait surtout à la belle époque des revendeurs indépendants avec 100 000 visiteurs uniques par mois… J’y testais du matériel destiné aux professionnels, j’écrivais des articles sur le business et je relayais les communiqués de presse des magasins de jeux vidéo, accessoiristes ou grossistes.

J’avais même écrit un guide du revendeur de jeux vidéo. Alors ne cherchez plus après Objectif Micro sur le web, j’ai fermé le site l’année dernière pour me consacrer à Gunhed TV et abandonner lâchement le business actuel des jeux vidéo. Je ne pense pas avoir perdu au change.

Enfin bref par respect pour les chiffres 1999 et 2001 voire 2002, souvent les grands oubliés de l’histoire, je ne tenais pas spécialement à fêter le passage du seuil des 2000 abonnés, si ce n’est pour vous adresser un chaleureux merci à vous pour venir passer un peu de votre temps à écouter mes inepties.

Et puis pour tout vous dire, le seuil n’arrive pas au bon moment puisque je suis actuellement à 10 000 km de la France, précisément à Mayotte, petit bout de France, situé dans le canal du Mozambique, à gauche de Madagascar…

Madagascar, Alex le lion, Marty le zebre, Melman la girafe, son roi Julian, les pingouins mais bon là je crois que je confonds avec le dessin animé.

Je suis donc à Mayotte pour raison professionnelle et la connexion de l’hôtel ne me permet pas de faire des vidéos longues (4 heures pour uploader 1 Go ça calme un peu). Mais je rentre bientôt mes petits lapins, Gunhed TV reprendra le cours normal de ses activités.

Mais voilà ! L’ami Michel Louvet a publié une vidéo « coups de coeur » sur les Youtubeurs qu’ils ne détestent pas mais qu’il tolère dans son infini bonté. J’ai donc eu la chance d’avoir été retenu (avec également Upsilandre et Commodore 64 Mania). Sa vidéo a donné un coup de boost à ma chaîne avec un pic de 29 abonnés après la publication de sa vidéo. Incroyable ! Désormais dans le milieu on appelle cela l’effet Michou !

Bref s’il y a perméabilité entre nos deux chaînes, c’est qu’on a un discours qui vous plait.

Donc n’hésitez pas à vous abonner également à sa chaîne Oldschool is Beautiful ! Il y a beaucoup moins de femmes à gros nichons sur sa chaîne mais il est beaucoup plus pointu que moi. Qui plus est il sait coder et il aura même les honneurs du magazine Player’s Spirit, magazine retro à paraître prochainement et qui est piloté par le non moins célèbre JM’Destroy.

Magazine dans lequel j’ai écrit quelques news et qui je l’espère trouvera son public. Sinon je vais culpabiliser et je vais me suicider en jouant pendant 24 heures d’affilée avec un Atari ST.

Donc après vous avoir chaleureusement remercié pour votre fidélité, je remercie Michel pour son coup de boost mais également les communautés sur lesquels je sévis : les pages FaceBook Amiga Pour Toujours tenue d’une main de maître par l’ami Pascal Visa. Une page qui sent bon l’Amiga sous toutes ses formes avec des membres prestigieux qui ont écrit l’histoire de l’Amiga, développeur, musicien, chef d’entreprise, etc.

Autre page sur laquelle je zone : NEC PC Engine France ! Forcément je suis là-bas comme à la maison avec plein d’informations sur la plus belle des consoles que le monde des jeux vidéo nous ait permis de voir (bon ok je suis pas objectif là). Enfin je n’oublie pas de saluer les fidèles qui me suivent sur GameBlog (coucou les amis ^^) où je tiens régulièrement des chroniques sur mon blog perso ainsi que sur le forum NeoGeo-Players.com.

Concernant la chaîne, il y aura peu d’évolution, je n’ai aucune annonce fracassante à faire si ce n’est que je vais continuer mon petit rythme pépère. Tranquille Emile.

Vous l’avez remarqué, j’ai arrêté les vidéos « Face Caméra ». En fait je me suis rendu compte qu’elle n’apportait rien de plus, autant rentrer directement dans le vif du sujet. de même j’ai supprimé mon générique original car les habitués en avait marre de se coltiner 20 secondes de musique speedée et de voir une licorne menacée d’être tuée. Bon comme vous êtes 2000, je ne l’ai pas tuée.

Et d’ailleurs je tiens à signaler pour l’occasion que cette idée de menacer un animal de mort était inspirée par le National Lampoon, un magazine satirique américain cultisme qui avait cartonné avec une couverture où l’on voyait un chien menacé d’être tué si vous n’achetiez pas le magazine. Signalons d’ailleurs la sortie sur Netflix du film « une drôle de fin » qui raconte l’histoire d’un des deux fondateurs de cette revue mythique aux Etats-Unis qui a fortement inspiré chez nous Hara-Kiri, notamment dans ses romans-photos délirants.

Et puisque je parle indirectement de BD, sachez-le, même si les vidéos n’intéressent pas grand monde, je vais continuer à en faire de temps en temps. Ne serait-ce que par respect pour les abonnés qui ont souscrit à ma chaîne pour ce sujet alors qu’ils se tamponnent le popotin du retrogaming. De la même manière, je ferai encore des vidéos débiles et là ça sera sans doute face caméra. Voilà j’en ai terminé avec cette petite vidéo spéciale.

Encore un grand merci à vous pour votre fidélité !

 

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
Retroreading (BD-Manga-Comics)

McQueen - Les Trois Petits Singes est une BD d'Emilio Van Der Zuiden parue aux éditions Paquet en deux tomes ! Elle met en scène le détective privé McQueen (qui n'a rien à voir avec Steeve).
Ambiance polar des années 60, jolies pépées, détective privé cynique et désabusé, meurtres étranges. Bref tous les ingrédients pour passer une bonne soirée.

Je dois le reconnaître, j'ai un petit faible pour la ligne claire d'Emilio Van Der Zuiden. Sans doute ai-je trop été bercé dans mon enfance par les Tintin (et Milou)...

Du coup dès qu'une ligne épurée apparaît, elle me tape dans l'oeil ! Et il faut reconnaître qu'on est parfois stupéfait par le travail incroyable d'EVDZ (son nom est trop long, désolé ^^).

Certaines cases sont parfois remplies de détails et pourtant ça reste très lisible. Du travail d'orfèvre !

Qui plus est, EVDZ a visiblement un petit penchant pour les femmes à opulentes poitrines. En effet depuis Margot (réalisée avec d'autres auteurs), ses héroines sont bien souvent pourvues généreusement de ce côté-là. Mais mes p'tits lapins ne soyons pas réducteurs, il dessine aussi admirablement les fessiers :)

Quant au pitch, afin de ne rien dévoiler, reprenons celui de l'éditeur : 

Lors d’une séance de psychanalyse, le détective privé McQueen (qui souffre de troubles psychologiques suite à un grave accident), revient sur sa dernière enquête... Un antiquaire nommé De Crécy, colonel à la retraite, l’a chargé de retrouver sa nièce, Millie.

Elle se serait enfuie avec François Bonnard (le secrétaire du colonel) en emportant une précieuse statuette. Obsédé par une autre affaire, le détective charge son associé, Pepe Fregasol, de ce cas. Le soir même, la police lui annonce que Fregasol et Bonnard ont été assassinés dans une chambre d’hôtel de Chinatown.

Bouleversé par la mort de son associé, McQueen enquête dans le quartier chinois. Sur le lieu du crime, en compagnie du « fantôme » de Fregasol, McQueen découvre une piste pouvant le mener à la statuette.

Un peu plus tard, il est abordé dans la rue par Millie De Crécy. La jolie jeune femme a peur et se cache dans Chinatown depuis le meurtre des deux hommes. Elle accuse son oncle du double assassinat et d’avoir repris la statuette. Millie et McQueen sont suivis par un type louche. Il s’agit de Joel Morocco, l’homme de main de Hammett, un milliardaire qui a acheté la statuette à De Crécy...

Bref une histoire louche, des grosses loches (désolé mais bon c'est Emilio qui aime bien ça ^^), une femme en détresse, un privé qui n'est pas insensible à son (ses) charme(s), des meurtres en pagaille et une mise en scène incroyable rendant hommage au films noirs des années 60.

D'ailleurs à ce sujet, sachez qu'il existe une intégrale en noir et blanc reprenant les deux albums couleurs. A vous de voir : deux albums couleurs ou un seul album en noir et blanc.

Pour en savoir plus, je vous invite donc à appuyer vigoureusement sur la gachette de votre flingue ou accessoirement sur la vidéo ci-dessous. Quant à savoir pourquoi le privé à une tête de gorille, ce n'est à moi de vous le dire :)

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Retroreading (Humour)

Le célèbre NEVES m'a sollicité (après m'avoir honteusement oublié !) pour participer aux Krevawards 2017 et comme je suis un gentil garçon, c'est avec plaisir que je poste ma modeste contribution qui, j'en suis convaincu, permettra aux Krevawards de perdre toute leur crédibilité :)

Présente toi à l'assemblée constitutive des membres de la commu' :

Baron Gunhed de la Villardière mais vous pouvez m'appeler Seigneur ou Maître, sachons rester simples entre nous.

Plus sérieusement, je me nomme Gun Hed. Gun étant un prénom très courant en Macédoine orientale. Je possède un superbe design et une intelligence hors norme concoctés par mes parents dans les années 70.

Bon ok, alors vraiment sérieusement je me nomme David, je suis rédacteur de profession (mais rédacteur de trucs pas marrants). J'ai 44 ans (mais tout le monde dit que je fais plus alors du coup je dis que j'en ai 68 comme ça on me répond "haaaa tu fais pas ton âge").

J'ai trois enfants qui monopolisent la PS4, la Xbox One, la Wii-U et la Switch... Alors du coup je me réfugie dans mes vieux jeux Amiga, PC Engine, Saturn, Videopac, etc.

Je suis également maire de ma commune et ça m'occupe pas mal. Alors je réponds tout de suite à mes détracteurs : Non je ne joue pas en mairie, non l'argent des contribuables ne sert pas à acheter des jeux vidéo (et BD, mon autre passion) et je fais mes vidéos le soir car je regarde rarement la télévision et qu'en journée j'ai pas le temps.

Comme il me restait un quart d'heure de disponible, j'ai accepté de rejoindre l'équipe de Player Spirit (le magazine retro de JM'Destroy qui sera disponible en kiosque en ce début d'année).

Il y a pas mal de belles plumes à bord (AHL, Moulinex, Niiico, Philippe Dubois, Dom S-D, Jay, etc.) et j'espère que ce projet trouvera son public. Si vous voulez en savoir, plus il y a une page Facebook.

Ton jeu de l'année ?

Euh vous savez je suis spécialisé dans le rétro... Alors le jeu de l'année, je suis pas spécialement  la meilleure personne pour y répondre...

En plus normalement j'avais prévu ma réponse : Red Dead Redemption 2 mais bon ces zigotos ont repoussé la date de sortie (comme ça vous avez déjà ma réponse pour les Krevawards 2018 ^^)

Alors pour cette année je répondrai le remake de Wonder Boy : The Dragon's Trap - ex-aequo avec Persona 5.

Ta surprise de l'année ?

Faire des inepties sur ma chaîne YouTube et éprouver du plaisir à les faire. Un petit plaisir coupable qui m'a fait découvrir une communauté que je n'imaginais même pas et qui au demeurant est globalement très sympathique. Bref j'avais un a priori très négatif sur les Youtubeurs et leurs communauté mais je me rends compte que le proverbe "qui se ressemble s'assemble" marche à merveille. Il y a plein de vieux comme moi qui suivent mes vieux trucs :)

Un peu comme sur GameBlog où j'imagine que ceux qui me lisent savent à quoi s'attendre. 

Ta déception de l'année ?

Comme Donald87, je répondrai les suites qui occupent les étalages (COD, FF, PES, FIFA, etc.) et en bonus la spéculation autour du retrogaming, genre j'achète quinze Super Nintendo Mini pour les revendre ensuite ou la flambée des prix sur les jeux rétro.

Le scandale de l'année ?

L'affaire Fillon, son obstination à s'accrocher aux branches et au final le score scandaleux qu'il a quand même réalisé. Cette affaire a terni l'image des politiques et nous fait passer pour d'affreux jojos qui s'en mettent plein les poches au détriment de l'intérêt général.

Le scandale GB de l'année ?

Ben l'éviction de Julien Chièze. Je ne connais pas le fond de l'histoire mais je garde le souvenir d'un type sympathique qui m'avait invité pour découvrir la rédaction de GameBlog. Son départ a alimenté un déluge de commentaires vaseux chez "Jules-de-chez-Smith-en-face" (GK ^^) et je n'aime pas la méchanceté gratuite et courageusement écrite derrière son écran d'ordinateur.

Au final je pense que tout le monde y aurait gagné s'il était parti proprement. Encore une fois, je ne connais le dessous des cartes mais j'imagine que la situation a sans doute été également très pesante pour le reste de l'équipe de Gameblog et qu'ils ont perdu un temps fou à disserter sur le sujet.

L'arnaque de l'année ?

La tentative (avortée) de racket pour la sortie de Star Wars Battlefront 2... Disney a bien réagi en tapant du poing sur la table (encore un coup de Donald87 ^^) mais ça ne nous laisse rien augurer de bon pour l'avenir.

Le braquage de l'année ?

La Nintendo Switch... Personne ne l'attendait à ce niveau et pourtant elle bluffe son petit monde.

La direction artistique de l'année ?

La série Narcos, ex-aequo avec celle de Fargo. Du travail d'orfèvre ! Sinon niveau jeu vidéo, je suis fan de Vanillaware mais comme ils n'ont pas sorti de jeux cette année, je m'abstiens :)

La bande-son de l'année ?

Charlotte Gainsbourg et son album Rest. Produit en grande partie par Sebastian (avec en guest star un membre des Daft Punk sur le premier morceau), c'est un bijou d'electro posé sur des paroles qui vous transpercent. Le troisième morceau, Kate, dédié à sa soeur décédée est bouleversant.

La turbo-baffe de l'année ?

Jason Shiga et sa BD "Demon"... Des dessins extrêmement simplistes mais une histoire incroyablement complexe. Même si je trouve que ça devient un peu WTF dans le troisième album, les deux premiers sont sidérants.

Le développeur de l'année ?

Intelligent System pour sa série Fire Emblem. Comme signalé plus haut, ça me gave les suites mais eux ça passe :)

Le constructeur de l'année ?

Bouygues... Nan je déconne, on sait tous que c'est Eiffage ^^
Bon sinon je dirai Nintendo qui se fait des palettes de brouzoufs avec ses "minis" et sa tablettereconvertie en Switch et qui fait un superbe bras d'honneur à ses concurrents qui nous vendent des PC Gaming recarrossés.

Le bide de l'année qui t'a fait plaisir ?

Je ne réjouis jamais du malheur des autres, non mais !

Le bide de l'année qui a fait du chagrin en toi ?

Les jeux vidéo, c'est avant tout du business donc ça ne me chagrine pas vraiment.

Je regrette juste que des jeux soignés aux oignons par leurs développeurs comme ceux d'Atlus (Persona, Dragon's Crown, Odin Sphere) ne trouvent pas un public plus large.

Après je ne connais pas les ventes de Nier Automata et je ne sais pas si c'est un bide commercial mais ce type de jeux me plait bien et je regrette qu'on les oublie un peu trop vite.

L'expérience viscérale de l'année ?

Comme tous les ans : rallumer la PC Engine, la voir charger son jeu en quelques secondes et se retrouver à l'essence même du jeu vidéo.

Le troll de l'année ?

Fillon :)

Ton Top 5 PC Engine de l'année ?

- Far East of Eden Manji Maru - Tengaimakyo 2 
- Gunhed
- Y's 4 (version traduite en anglais)
- Aeroblasters
- Coryoon

Tes attentes pour 2018 ?

Red Dead Redemption 2 ! Une PC Engine Mini (ha bah non, elle l'était déjà, bon ben on reste sur RDR2 alors ^^)

Pose-toi une question et réponds-y.

Gunhed, quel est ton secret de beauté ?
L'amour mon cher, l'amour encore et toujours :)

Le mot de la fin ?

L'éternité c'est long, surtout vers la fin (Woody Allen), c'est comme les questions à la mord-moi le noeud de Neves (rajout personnel).

Note : afin de maintenir l'attention des lecteurs et de placer ce début d'année sous le signe de la culture, j'ai agrémenté mon article avec quelques clichés artistiques...
Bonne année 2018 à toutes et tous !

Ajouter à mes favoris Commenter (18)

Signaler
Retroreading (BD-Manga-Comics)

 Le Marsupilami a 65 ans ! C'est dingue il ne les fait pas. C'est sans doute cette histoire d'âge animal, vous savez quand on multiplie par sept l'âge d'un chat pour connaître son équivalent humain... Bon ben là ça doit être le même truc mais dans l'autre sens. En tout état de cause la nouvelle génération d'auteurs de la BD Franco-Belge lui rend hommage à travers deux tomes... Le premier est sorti en novembre 2017 et on en parle...

 

Un recueil collectif d’histoires courtes en hommage à la créature mythique de Franquin.

Le Marsupilami, animal légendaire vivant au c½ur de la jungle de Palombie, naît en 1952 sous la plume d’André Franquin dans une aventure de Spirou et Fantasio : Spirou et les héritiers. Très vite, ce personnage hors du commun obtient sa propre série dessinée par Batem, avant d’être porté à l’écran dans le lm Sur la piste du Marsupilami en 2012.

Aujourd’hui, les auteurs de la nouvelle génération, parmi lesquels Munuera, Sti, Collin ou encore Bocquet et Reynès, rendent hommage au célèbre marsupial dans un diptyque d’histoires courtes, dont voici le premier volume.

Dix-huit auteurs (Baba, Bertolucci, Bocquet, Brrémaud, Camboni, Collin, Cossu, Filippi, Goulet, Hamon, Lapuss', Munuera, Pog, Priou, Ramon, Reynès, Sti et Tako), c’est autant de facettes du Marsupilami à découvrir ! À travers dix récits aux styles variés, mais toujours fidèles à l’esprit de l’intrépide créature, ce recueil pose un regard contemporain, éclectique et émouvant sur le célèbre marsupial de Franquin.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

     
Signaler
Retroreading (BD-Manga-Comics)

Prévu initialement sur Dreamcast en 1998, Dragon's Crown de Vanillaware sortira finalement en 2013 sur PS Vita et PlayStation 3. Autant le dire tout de suite : c'est un titre absolument fantastique.

Édité par Atlus, ce titre vous permet de choisir un personnage parmi six classes : Magicien, Guerrier, Nain, Sorcière, Elfe ou Amazone et de partir dans une quête incroyable.

Une aventure épique d'Heroic Fantasy comme on n'en fait plus, servie par des graphismes qui confinent au sublime et des musiques d'Hitoshi Sakimoto absolument divines. 

A l'heure où l'on parle de Dragon's Crown Pro, qui doit sortir prochainement sur PS4, il me semblait important de revenir sur le titre qui m'a fait acheter une PS Vita.

C'est également l'occasion de rendre hommage aux talentueux artistes qui ont rendu ce jeu possible.

En prime je fais un focus sur le manga dessiné par Yuztan, sorti en France aux éditions Kurokawa (la maison d'édition où le fameux "Greg de Joypad" est directeur de collection) et le "ArtWorks" qui était livré avec le jeu en 2013.

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Retroreading (Jeu vidéo)

 Magazine culte par excellence des années 90, Joystick, avant de devenir le mensuel des jeux vidéo de référence, était un hebdomadaire nommé sobrement Joystick Hebdo !

Joystick Hebdo a été fondé par Marc Andersen. Dès le premier numéro on y trouve Cyrille Drevet qui s'illustrera plus tard dans le premier magazine console 100% consoles : Player One ! Mais bien d'autres fines plumes de la presse spécialisée passeront pas la case "Joystick" : Alain Huygues Lacour (alias AHL), Cyrille Baron alias Moulinex, le regretté Sébastien Hamon (Seb), Derek de La Fuente, J'm Destroy, TSR, Trazom, Olivier Ka (le fils de Carali qui s'illustrera lui dans la bande dessinée, remportant même un prix à Angoulême) et tout une pléiade de rédacteurs qui renforceront (ou remplaceront) les rangs : Fishbone, Bob Arctor, Lord Casque Noir, Ackboo, Monsieur Pomme de Terre, etc.

Le premier numéro sort le 9 novembre 1988 sous la forme d'un hebdomadaire de 32 pages (40 pages les dernières semaines), en bonne partie consacrées aux listings de cheat-code, ainsi que, vers la fin, aux tests de jeux. Le magazine connaîtra 48 numéros et un hors-série, et est alors imprimé à 62 000 exemplaires.

En janvier 1990, il passe mensuel, et change son nom en Joystick. C'est à ce moment-là que les ventes décollent véritablement (on passe de 60 à 90 000 exemplaires) et qu'il devient une référence dans le domaine. Son ton décalé et déconnant tranche avec le très institutionnel "Tilt". Qui plus est un journal dans le journal voit le jour :  "Consoles News" !

Ce cahier central dédié aux consoles et animé principalement par J'M Destroy se tranformera progressivement en publication à part entière : Joypad en octobre 1991. Mais ça c'est une autre histoire et on en parlera dans une autre vidéo...

Ajouter à mes favoris Commenter (11)

Signaler
Retroreading (Jeu vidéo)

Si je vous dis que Megaman X sur Super Nintendo s'est négocié en neuf sous blister pour la moque somme de 4200 ¤, vous me croyez ? Et bien pourtant c'est ce qui s'est passé en 2014 lors d'une vente aux enchères. Alors du coup on se dit que le Goldeneye sur N64 qu'on a dégôté sous blister lors d'une liquidation totale vaut peut-être quelque chose... Ha bah ouais il vaut 1500 ¤...

 

Bref un argus des jeux vidéo, finalement c'est peut-être pas inutile si on veut se lancer dans la collection de vieux jeux... Et puis si l'envie vous prend de devenir le nouveau Kirby-54 et d'arpenter les brocantes/vide-greniers/marchés aux puces de votre région, avoir un petit outil n'est pas superflu...

Dans cette vidéo, nous allons donc vous présenter l’Argus des Jeux Vidéo de 1980 à 2000. C'est un livre sorti en novembre 2017 aux éditions LVA comprenant plus de 18 000 références de jeux vidéo : Mega Drive, Master System, PC Engine, Super Nintendo, NES, PlayStation, Saturn, Neo Geo, 3DO, Jaguar, Game Boy, Game Gear, Mega CD, Neo Geo Pocket, Amiga CD32, etc.

Les  18 000 cotations de jeux - constatées lors de milliers de transactions entre amateurs et collectionneurs sur les différentes places de marché : magasins, web et entre particuliers - ponctuent ce guide tout en couleurs.

Les jeux, classés par ordre alphabétique, pour faciliter la recherche, sont accompagnés du nom de la console, de l’éditeur du jeu, de l’année de sortie et du prix en euro. Alors bien sûr il y a quelques imperfections et oublis (où sont passés les jeux CD-Rom PC Engine et SuperGrafx !) mais pour une première édition, elle est plutôt réussie.

Cerise sur le gâteau, je vous ai mis en fin de vidéo, deux catalogues d'exposition de la maison de ventes aux enchères Millon, histoire de saliver un petit peu sur quelques perles du fabuleux monde des jeux vidéo...

Ajouter à mes favoris Commenter (8)

Signaler
Retroreading (Jeu vidéo)

Mes petits lapins, l'instant est solennel, l'instant est grave ! Je dirai même plus : le moment est historique ! Nous allons déballer ensemble le dernier numéro du mythique magazine Tilt : le #122 ! En 1994, je ne l'avais pas ouvert exprès pour attendre le jour où YouTube serait créé et que la chaîne Gunhed TV serait lancée... Hé oui je suis quelqu'un qui aime anticiper les événements...

Bon ok pour la dernière phrase je mythonne un peu ! En fait j'avais eu un second exemplaire et j'avais gardé celui-là dans un coin. Mais n'empêche ! C'est un numéro collector et cette déblistérisation en live doit être unique au monde :)

Tilt est donc sorti en 1982. C'était le premier magazine à traiter du sujet des jeux vidéo sur micros et consoles mais également des jeux électroniques, des jeux de café (flippers et bornes d'arcade) et des jeux à cristaux liquides.

A l'époque le magazine fait partie du groupe "les Éditions Mondiales" qui comprend des poids lourds comme le Chasseur Français (l'une des plus vieilles revues françaises), Télé Poche, Auto Plus, Nous Deux ou encore Télé Star (qui tirait dans les années 80 à deux millions d'exemplaires par semaine).

Pour cet important groupe de presse, le choix de lancer un magazine spécialisé dans les jeux vidéo est motivé par le souhait de diversifier au maximum les titres de presse dédiés à des passions particulières. Je pense notamment à Wind, un magazine spécialisé dans la planche à voile ou le surf. Tilt s'inscrit donc dans cette lignée et transforme rapidement l'essai. Les ventes sont bonnes (certains numéros spéciaux sont tirés à 150 000 exemplaires) et le journal trouvent rapidement son rythme de croisière, son style (très académique) et son public.

Bimestriel au lancement, le journal passe rapidement mensuel et voit arriver de nouvelles plumes, dont le fameux Alain Huyghes Lacour, AHL pour les intimes. En face la concurrence s'organise et l'on voit fleurir de multiples magazines : Hebdologiciel, Micro News, Arcades, Génération 4, Joystick mais aussi des magazines encore plus spécialisés, puisqu'ils sont dédiés à une machine unique comme l'Amstrad, l'Amiga ou l'Atari.

Tilt tient bon et devient la référence. Les "Tilt d'Or" sont la récompense suprême pour un éditeur et l'ambitieux JM Blottière, devenu Rédacteur en Chef après Bruno Barbier, rêve même d'une cérémonie de remise des prix qui soit l'équivalent de celle des Césars pour le cinéma. Plusieurs tentatives seront faites mais malheureusement les japonais et les américains font rarement le déplacement et au fil des ans la cérémonie des "Tilt D'Or" ressemble à une réunion des éditeurs français.

Malgré cela Tilt dispose d'une aura indéniable et lorsque le petit écran s'intéressera aux jeux vidéo, c'est tout naturellement que France 3 ou Canal Plus se tourneront vers Tilt. Micro Kids sera la première émission consacrée aux jeux vidéo et c'est le rédacteur en chef de Tilt, Jean-Michel Blottière qui l'animera.

A ce sujet j'espère que Julien Chièze et Carole Quintaine me pardonneront ma petite blagounette dans la vidéo :)

Cependant la concurrence se fait de plus en plus rude... Les magazines spécialisés se livrent une guerre aux scoops sans pitié, les magazines dédiés à une machine attirent de plus en plus de monde et surtout on assiste à une scission entre les joueurs "consoles" et les joueurs "micros".

Player One, premier magazine 100% consoles, a ouvert la voie et son succès fait réfléchir tous les autres. Logiquement Joystick lancera Joypad. Du côté de chez Tilt, la jeune garde migrera vers Consoles Plus. Et derrière, comme pour le monde micro, c'est l'apparition des magazines dédiés : Mega Force, Super Power, etc.

Tilt et Joystick s'interrogent... Doit-on garder une rubrique "consoles" ou doit-on se concentrer uniquement sur les jeux micros ? Après quelques mois de tâtonnements, la décision est prise de ne conserver que les jeux micros. Adieu les magazines vraiment généralistes...

Au fil des ans, le lectorat de Tilt quitte peu à peu le navire. Les grands gagnants sont Génération 4 et surtout Joystick qui, par son ton irrévérencieux et déconneur, attirent ceux qui trouvent Tilt un peu trop coincé. Certains diront que Tilt c'était un peu comme l'administration publique : un navire lourd à diriger et peu réactif aux évolutions de la société. Le précurseur s'était muté en institution.

Malgré de multiples "nouvelles formules", Tilt fait Tilt en janvier 1994 ! C'est la fin d'une époque.

Même si ce numéro spécial affiche un tirage de 135 000 exemplaires, cela faisait bien longtemps que le petit frère Consoles Plus était devenu le leader du secteur et que Tilt peinait au niveau des ventes. La dernière évolution de Tilt n'a pas réussi à convaincre et je vous propose de revenir sur cette tranche d'histoire vidéoludique...

Source des vignettes : abandonware-magazines.org

Ajouter à mes favoris Commenter (9)

Édito

Pourquoi faire un blog ici ?

Déjà parce que Gameblog, comme son nom l'indique, nous permet de le faire et que c'est la moindre des politesses que de répondre favorablement à leur aimable invitation.

Ensuite parce qu'à 43 ans, la passion des jeux vidéo m'anime toujours autant, avec une petite préférence pour les jeux d'antan. Pas parce que c'était mieux avant, nan, nan juste parce que je suis susceptible et que ça me fait mal d'être poutré par des gamins de 12 ans quand je joue en réseau sur les jeux actuels :)

Bien à vous.

Gunhed

PS : Mode frime activée avec le macaron qui va bien :)

Et ma chaîne : Gunhed TV

Archives

Favoris