Le Blog de Gunhed

Par Gunhed Blog créé le 23/02/14 Mis à jour le 17/11/17 à 23h24

Maire d'Anzin-Saint-Aubin (62), vice-président de la communauté urbaine d'Arras en charge du numérique.
Mes passions jeux vidéo, retrogaming, BD et autres inepties... Bon ben les petits amis, on va essayer de concilier tout ça dans la joie et la bonne humeur...

Ajouter aux favoris
  
Signaler
Retrogaming (Humour)

Notre envoyé spécial au CES de Las Vegas, également appelé dans les milieux autorisés E3 de Los Angeles, est revenu avec une exclusivité incroyable : la Xbox One pourrait passer à 49,99 ¤ soit la modique somme de 327,91 Francs Français dès la rentrée.

L’actualité économique des principaux acteurs de l'industrie des jeux vidéo a été marquée dernièrement par une très forte domination de Sony sur le segment des consoles de jeux dit de nouvelle génération.

Les responsables de la firme de Redmond ne peuvent que constater les dégâts : à l'heure où nous écrivons cet article, il se vend une Xbox One pour trois PS4. Même la Switch se vend mieux. Pour riposter Microsoft veut frapper fort : La Xbox One X occupera le segment haut de gamme et la Xbox One le segment « first blood »

La situation ne pouvait donc pas perdurer et une première baisse de la Xbox One a été opérée en mai 2014. Vendue sans son appendice Kinect, la console s'est positionnée au même prix que sa concurrente, c'est à dire 399 ¤. Mais cela n’a rien changé, la PS4 a continué son bonhomme de chemin. Mais Doug Watsonfield, Directeur de la branche Marketing & Digital Retail, veut aller encore plus loin. Il a pour cela élaboré un plan stratégique très agressif qui s'écoule sur plusieurs exercices. Dès la rentrée, la Microsoft Xbox One, toujours sans Kinect, sera commercialisée au même prix et inclura deux titres majeurs : FIFA 17 et Forza 6. Ensuite, et c'est là où le plan prend une autre dimension, la console baissera drastiquement son prix de vente pour passer sous la barre des 199 ¤ puis 99 ¤ et enfin 49,99 ¤.

Doug Watsonfield s'explique : “Ne nous voilons pas la face, le prix de la console est un frein pour les consommateurs et plus spécifiquement pour notre c½ur de cible : la famille. Ce prix s'explique par la puissance de la console et le coût élevé des composants. Il faut donc agir sur ces deux facteurs pour faire baisser le prix de la machine.” Si le retrait de Kinect justifie une baisse de prix. Il est légitime de se poser la question des autres leviers susceptibles d'entraîner une baisse de prix. Quand on lui demande d'étayer ses propos avec des exemples concrets, Doug Watsonfield se livre avec une indéniable assurance : “Bon, prenons le cas du super processeur de la Xbox One. Un monstre de technologie, parfois détourné de sa fonctionnalité première par des pays du Moyen-Orient pour calculer la trajectoire de missiles intercontinentaux. Le CPU actuel dispose de 8 c½urs. Vous vous rendez compte, 8 c½urs, c'est énorme ! ”, insiste t-il avant de poursuivre, “si on en retire 4, ça reste largement suffisant pour faire tourner la majeure partie des jeux du catalogue. En plus les adeptes des jeux indépendants et du Live Arcade n'y verront aucune différence. Même avec un seul c½ur, la Xbox One est capable de faire tourner sans problème Halo, Super Meat Boy ou encore l'adaptation Dreamcast de Crazy Taxi.

Fort de ses arguments, Doug enfonce le clou, animé par un impressionnant enthousiasme : “Ensuite, avons-nous vraiment besoin de 8 Go de RAM ? Je vous le demande mais j'y réponds : bien évidemment que non ! Quatre Go ça nous fait une barrette en moins et autant d'argent économisé. Quatre coeurs et  quatre Go de RAM en moins, on passe le seuil des 199 ¤ ! Ensuite, dans la foulée de cette seconde baisse spectaculaire, pour arriver à 99 ¤, on enlève le disque dur de 500 Go et on le vend en accessoire séparé à 99 ¤. Pour les installations du fabuleux système d'exploitation de la Xbox One, celui-là même qui a servi de base pour concevoir Windows 10, Microsoft offrira dans le pack une clé USB collector de 8 Go estampillée Xbox One. Le logo clignotera pendant les accès au disque. Pour terminer la troisième phase du plan stratégique de Microsoft et atteindre le seuil psychologique des 50 ¤, on opère une refonte complète de la console. Plus petite, sans lecteur Blu-Ray, vendue sans manette mais compatible avec la tablette Surface ou les Windows Phone, elle se rapprochera de l'Apple TV ou de la Ouya et sera rebaptisée Xbox One NS. NS signifiant Next Step. Nous sommes actuellement en pourparlers avec nos principaux fournisseurs pour revoir tous les prix à la baisse. Nous avons d'ailleurs un producteur de plastique au Bangladesh qui nous a présenté un alliage révolutionnaire de plastique recyclé mélangé à du papier mâché offrant des cutcost de l'ordre de 65%.”

Le verdict ?

Inutile de préciser que Sony a quelques inquiétudes à avoir car cette réduction de prix obligerait le constructeur japonais à revoir complètement sa gamme de prix et sa tactique commerciale. Reste à savoir si les joueurs seront les grands gagnants de cette incroyable guerre des consoles. Affaire à suivre...

Propos recueillis par Francis de Saint Carnot pour la DNJV
Crédits photos :  Tous Droits réservés


A propos de la Direction Nationale du Jeu Vidéo

La Direction Nationale du Jeu Vidéo est un organisme non-gouvernemental mais aussi à but non lucratif.

La Direction Nationale du Jeu Vidéo a été créée en 1952 (anciennement Institut National d’Orientation Stratégique des Jeux et Jouets Mécaniques et Électriques) par Antonin Salengeon, membre de l’Académie des Neuf (aucun rapport avec Twitter).Elle a connu sa première mutation importante en 1985 avec le programme gouvernemental d’Informatique Pour Tous. A l’époque, la DNJV avait en charge de soutenir le programme et les matériels français de vidéo loisirs, principalement l’Exelvision et la gamme Thomson (MO5, TO7).

Le gouvernement français hésitait entre la proposition d’Apple (Macintosh fabriqué en France en lieu et place du site irlandais prévu, ordinateur livré avec un périphérique novateur, la souris) et la firme française Thomson (entreprise nationalisée en difficulté mais novatrice avec des ordinateurs disposant de touches en caoutchouc fabriquées par Michelin et des crayons optiques conçus par Bic).

La DNJV a soutenu le projet Thomson.

Dès lors la DNJV n’a plus jamais été sollicitée. De ce fait, conscients des enjeux liés aux nouvelles technologies de l’information et des communications et de l’importance des loisirs numériques, la DNJV a officiellement ouvert ce micro-blogue en partenariat avec Gunhed TV afin de livrer ses avis éclairés et de donner enfin des indications pertinentes aux acteurs de ce que l’on peut aujourd’hui qualifier d’industrie.

Bien évidemment, tous les articles de ce micro-blogue sont faux (enfin jusqu’à ce que la réalité nous rattrape et là on passera pour des visionnaires). Tous les noms et marques cités le sont donc sans leur accord, c’est une vidéo et un article parodiques au cas où vous ne l’auriez pas compris. Merci d’en tenir compte avant de prévenir vos avocats.

Les autres articles de la DNJV :

Les jeux vidéo seraient néfastes pour la santé

Le surprenant destin du premier Pro-Gamer français : Vincent Salengeon

Voir aussi

Plateformes : 
Xbox, Xbox One,
Sociétés : 
Microsoft
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Pourquoi faire un blog ici ?

Déjà parce que Gameblog, comme son nom l'indique, nous permet de le faire et que c'est la moindre des politesses que de répondre favorablement à leur aimable invitation.

Ensuite parce qu'à 43 ans, la passion des jeux vidéo m'anime toujours autant, avec une petite préférence pour les jeux d'antan. Pas parce que c'était mieux avant, nan, nan juste parce que je suis susceptible et que ça me fait mal d'être poutré par des gamins de 12 ans quand je joue en réseau sur les jeux actuels :)

Bien à vous.

Gunhed

PS : Mode frime activée avec le macaron qui va bien :)

Et ma chaîne : Gunhed TV

Archives

Favoris