Le Blog de Gunhed

Par Gunhed Blog créé le 23/02/14 Mis à jour le 18/02/17 à 00h22

Maire d'Anzin-Saint-Aubin (62), vice-président de la communauté urbaine d'Arras en charge du numérique.
Mes passions jeux vidéo, retrogaming, BD et autres inepties... Bon ben les petits amis, on va essayer de concilier tout ça dans la joie et la bonne humeur...

Ajouter aux favoris
Signaler
Retrogaming (Jeu vidéo)

Séquence nostalgie : en avril 1994, j'ouvrais mon commerce de jeux vidéo à Arras. Vingt ans plus tard, une bande de jeunes et talentueux podcasteurs m'invitent dans leur émission pour témoigner sur la difficulté d'être revendeur de jeux vidéo en 2014.
Ils n'ont pas eu de mal à me retrouver, la plupart étaient clients de ma boutique en 1994... Ils avaient juste 12-15 ans et des yeux comme des billes devant les pixels des tubes cathodiques.

A l'époque, aux yeux des gamins qui venaient squatter sa boutique, le revendeur c'était quelqu'un ma p'tite dame, une sorte de Maître Sega mais local. Non seulement il avait un métier super cool - "Hé, tu te rends compte, il gagne sa vie dans le monde merveilleux des jeux vidéo, il peut jouer à toutes les consoles, tous les jeux et en plus il a un salaire de millionnaire" - mais en plus il avait le statut d'expert, c'était celui qui savait te dire avec une précision chirurgicale quand sortait le prochain Zelda, c'était le type qui te parlait de consoles dont on avait jamais entendu parler... Il faut dire qu'à l'époque, c'était encore l'âge d'or des jeux vidéo, les consoles tombaient par dizaine : Megadrive, Super Nintendo et Game Boy tenaient encore le haut du pavé mais derrière, c'était un véritable carnaval : Amstrad GX4000, Bandai Pippin, Atari Jaguar, Commodore CD 32, Panasonic 3DO, Nec PC Engine (et sa ribambelle : Super Grafx, PC Engine Duo, GT, LT), SNK Neo Geo, sans oublier les mémés qui résistaient encore (Sega Master System et NES), les expérimentations comme le Sega 32X ou le Nintendo Virtual Boy et enfin l'arrivée d'une nouvelle génération de consoles avec la Sony PlayStation et la Sega Saturn. Hé ouais, on s'ennuyait pas et le revendeur - outre le fait de faire du business - avait vraiment un rôle à jouer auprès des gamers.

Aujourd'hui, avec la profusion d'informations, l'avalanche de pixels et le déferlement de vidéos que l'on peut trouver sur le web (et même à la télévision avec Nolife et Game One), il faut vraiment être un gamer triple buse ou être le maître absolu de l'indécision pour se rendre en magasin et demander "M'sieur, il est bien GTA 5, j'hésite encore ?" - Inutile de préciser qu'entre 1994 et 2013, le métier n'est plus le même et qu'il faut avoir un moral d'acier pour être revendeur de jeux vidéo de nos jours.

Le 15 novembre dernier, j'ai eu le plaisir de participer à l'émission n°68 de Gamerside, un podcast de gamers pour les gamers tel qu'ils le définissent eux-mêmes. Le thème abordé ne pouvait que me plaire : les revendeurs de jeux vidéo. Avec l'autre invité, Thierry Bolet de Game Cash Arras, nous avons évoqué les difficultés liées à ce métier et constaté que les problématiques que je rencontrais dans les années 90 sont malheureusement  toujours d'actualité, empirées par d'autres comme la dématérialisation des supports, la concurrence des e-marchands ou encore la volonté de la part des éditeurs/constructeurs de tuer le marché de l'occasion.

Fort heureusement, même si le sujet peut vous sembler pessimiste, ce podcast respire la bonne humeur et les blagues potaches. Téléchargez donc ce podcast d'anthologie, directement sur iTunes ou sur leur sympathique site web : Podcast de Gamerside

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

Gunhed
Signaler
Gunhed
Content de voir que vous avez tous très bien tourné et que vous n'êtes pas devenus des tueurs en série :)
Comme quoi les jeux vidéo, même pratiqués depuis le plus jeune âge, ne sont pas si nocifs que ça, hein !
flyingfox
Signaler
flyingfox
Ce podcast est excellent ! Vingt ans... Merci pour cette tranche de nostalgie arrageoise, et merci d'avoir participé au développement de mes goûts vidéoludiques. De la part d'un ancien fidèle d'Objectif Games. :)
_XYX_
Signaler
_XYX_
oui monsieur le maire

Édito

Pourquoi faire un blog ici ?

Déjà parce que Gameblog, comme son nom l'indique, nous permet de le faire et que c'est la moindre des politesses que de répondre favorablement à leur aimable invitation.

Ensuite parce qu'à 43 ans, la passion des jeux vidéo m'anime toujours autant, avec une petite préférence pour les jeux d'antan. Pas parce que c'était mieux avant, nan, nan juste parce que je suis susceptible et que ça me fait mal d'être poutré par des gamins de 12 ans quand je joue en réseau sur les jeux actuels :)

Bien à vous.

Gunhed

PS : Mode frime activée avec le macaron qui va bien :)

Et ma chaîne : Gunhed TV

Archives

Favoris