Le Blog de Gunhed

Par Gunhed Blog créé le 23/02/14 Mis à jour le 22/03/17 à 21h18

Maire d'Anzin-Saint-Aubin (62), vice-président de la communauté urbaine d'Arras en charge du numérique.
Mes passions jeux vidéo, retrogaming, BD et autres inepties... Bon ben les petits amis, on va essayer de concilier tout ça dans la joie et la bonne humeur...

Ajouter aux favoris
Signaler
Retrogaming (Jeu vidéo)

Le meilleur jeu sur la guerre 14-18, c'est pas Battlefield ! Nan, nan c'est Wings sur Amiga !

Wings est un simulateur de vol de combat (orienté action) mettant en scènes les combats aériens de la Première Guerre mondiale. Il est sorti sur Amiga en 1990.

Développé et édité par le légendaire studio Cinemaware il est le dernier jeu produit par cette société et considéré comme l'un des plus réussis.

Le jeu consiste en différents types de missions aériennes. Combats aériens en trois dimensions, missions de bombardements avec défilement vertical (vue du dessus), ou missions de mitraillage au sol avec défilement horizontal (vue isométrique). Au total pas moins de 230 missions vous attendent  !

Ce jeu est orienté jeu d'action, mais comporte une narration est une ambiance typique des jeux de Cinemaware (Defender of the Crown). Le soin apporté au "background" est exceptionnel pour l'époque, surtout pour un jeu d'action, et préfigure de ce que deviendront les jeux tels que nous les connaissons aujourd'hui.

A noter que le jeu a tellement marqué les esprits que des passionnés ont lancé il y a quelques années un kickstarter pour sortir une version "remasterisé". Cette version est disponible sur Steam et autres (Wings Remastered). Mais bon les puristes préféreront toujours la version Amiga ;)

Je vous propose de (re)découvrir ce jeu mythique...

Voir aussi

Plateformes : 
Amiga
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Retrogaming (Jeu vidéo)

Avant l'arrivée généralisée d'internet, les jeunes gamers comme moi (et comme toi aussi, l'ancien jeune de 40 ans qui me lit ^^), étions obligés de nous ruer chaque mois chez notre marchand de journaux pour avoir notre dose de news jeux vidéo ! Tilt, Joystick, Joypad, Génération 4, Amstrad Cent Pour Cent, Consoles Plus et bien sûr Micro News étaient nos mensuels fétiches et nous les chérissions comme des trophées.

Alors aujourd'hui, les jeunes gamers sont peinards : les news leur parviennent directement à la maison, quasiment en temps réel et même sur leur portable. Ha les feignasses ! Ils ne se donnent même plus la peine de quitter leur canapé !

Et le comble, c'est qu'ils ne sont même plus obligés de taxer leur mémé ou de piquer dans le porte-monnaie de leur mère pour acheter un magazine, ça leur tombe gratos.

Envie de savoir ce que vaut un jeu ? Et hop on compulse frénétiquement Game Blog et consorts pour avoir l'avis des journalistes. Envie de connaître son gameplay ? Et hop, on se mate une vidéo, ou mieux encore, on s'inscrit à un Beta Test pour vivre l'expérience en avant-première. Pffff quelle injustice, quand je pense que certains disent que c'était mieux avant, nan faut pas abuser, aujourd'hui c'est la corne d'abondance ! Mais peut-être un peu trop...

En tout cas nous avions à l'époque deux qualités indiscutables : la patience d'un Maître Jedi pour baver pendant des mois sur une minuscule vignette annonciatrice d'un jeu prometteur et l'imagination vagabonde pour inventer dans notre esprit les mondes fantastiques décrits par les journalistes de ces magazines.

Et des magazines, il y en avait à la pelle :  des généralistes, des spécialistes, des super techniques... Un fan d'Atari, s'il le souhaitait, ne pouvait que s'abreuver de news et d'infos sur sa bécane. Idem pour l'amateur d'Amstrad, d'Amiga, de Nintendo ou de Sega... On va s'attarder aujourd'hui sur le cas de Micro News, un magazine culte de la fin des années 80 et du début des années 90.

Le premier numéro de MSX NEWS (futur MICRO NEWS) est sorti le 15 octobre 1986. Il ne comportait que 12 pages et avait franchement l'allure d'un fanzine. Il était bimestriel et sortait un peu de façon aléatoire car le boss n'était autre que Jean-Michel Berté, le patron du magasin MSX Vidéo Center à Paris. Alors forcément il n'avait pas que ça à faire. Mais toujours est-il que l'envie était là et que le magazine tirait à 30 000 exemplaires à chaque parution.

Au bout de cinq numéros, JM Berté se rend compte qu'il est un peu coincé dans l'univers du MSX et en plus, on lui fait la remarque que "MSX" est une marque déposée et que c'est un peu "too much"(expression des années 80) de l'utiliser. Au sixième numéro, c'est donc Micro News qui entre en scène.

S'il y avait déjà des BD dans MSX News, cette fois dans Micro News, ça se débride : Carali (le frère d'Edika et papa du mythique Psikopat) et Jacques Lerouge illustrent le mensuel avec leur humour potache et absurde. Dans la foulée des rubriques cultes sont créées autour de personnages fictifs : Docteur Amiga, Professeur ST, Capitaine Pixel, Pépé Rétro, Major Thomson, Samourai Micro mais le mensuel ne s'arrête pas là : Insert Coin parle de l'arcade, il y a des jeux (forcément débiles), des BD, des romans-photos et grande première dans la presse jeux vidéo : du cul !

En effet la rubrique Sex Machines défraye la chronique avec un passage en revue des softs interdits aux mineurs, des démos coquines, etc. Au fil des pages, des invités comme le Professeur Choron viennent mettre le souk dans le magazine et le jeune lecteur n'ose plus trop lire son magazine de jeux vidéo à côté de ses parents. Dans l'un des "courriers des lecteurs", on s'amuse à lire qu'un jeune lecteur demande au rédacteur en chef de "mettre moins de dessins avec des femmes toutes nues en couverture car sa mère ne veut plus lui acheter". Réponse de la rédaction : "abonne-toi comme ça ta mère n'en saura rien !"

Tous les vices ces gaillards !

Bref au final Micro News devint un ovni dans la presse spécialisée de l'époque et s'étoffa au fil des mois de plus en plus de Bandes Dessinées. Le journal s'essaya même à deux parutions par mois (bimensuel), un peu comme Canard PC plus récemment.

Malheureusement le journal disparut de sa belle mort, noyé sous la masse des concurrents. Comme quoi même à l'époque, trop d'informations pouvaient tuer l'information.

Je vous propose donc une petite revue de presse des numéros 12 (juillet-août 1988), 14 (octobre 1988), 15 (novembre 1988) et 16 (décembre 1988) de Micro News.

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Signaler
Retroreading (BD-Manga-Comics)

Bande Dessinée phénomène en Italie, Kobane Calling raconte les périples de l'auteur Zerocalcare au coeur du Kurdistan, ses incursions en territoire contrôlé par l'état islamique et ses relations avec les combattants kurdes...

Mais rassurez-vous, ce n'est pas moralisateur ni barbant (sans jeu de mots), ça se lit très bien, on y apprend beaucoup de choses, toujours sur le ton de l'humour et cerise sur le gâteau : on y parle aussi de Bruce Willis, de Chris Redfield de Resident Evil, de Ken le Survivant et même de Dragon Ball !

Envoyé par l'Internationale (le Courrier International italien), Zerocalcare part aux confins de la Turquie, de l'Irak et du Kurdistan Syrien pour rejoindre la ville de Kobane, à la rencontre de l'armée des femmes kurdes, en lutte contre l'avancée de l'État Islamique. 

À partir de ce voyage, Zerocalcare livre un reportage d'une sincérité poignante, un témoignage indispensable et bouleversant qui s'efforce de retranscrire la complexité et les contradictions d'une guerre si souvent simplifiée par les medias internationaux et le discours politique. Le tout avec l'inimitable ton, extrêmement drôle et touchant, le langage et l'univers d'un auteur qui sait interpréter comme personne, le quotidien, les craintes et les aspirations de sa génération. 

  

Blogueur, auteur de bandes dessinées dans une veine autobiographique, Zerocalcare suscite un phénomène éditorial au succès inédit dans l'histoire de la bande dessinée italienne.

A titre personnel j'ai beaucoup apprécié cette bande dessinée de 269 pages. Elle se lit très bien avec un côté pédagogique très fun (inspiré parfois de YouTube où l'auteur vous invite à passer un passage comme on passe une pub avant de voir la vidéo). 

Je vous propose de découvrir cette BD à travers une petite vidéo...

Mise à jour du lundi 20 mars : Cette vidéo fait l'objet d'une vérification par YouTube... Visiblement son contenu "peut déplaire" et pourrait être supprimée ! Heu ce n'est que de la BD, certes engagée mais quand même, pas de quoi fouetter un chat...

Au passage le site web de l'éditeur est "down"...

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Retrogaming (Jeu vidéo)

FIFA Soccer vs Sensible Soccer : le match du siècle !

Enfin entendons-nous bien : le match du siècle dernier et même du précédent millénaire !
Qui plus est, on ne vous le propose pas sur Super Nintendo, Megadrive et autre machine anecdotique mais uniquement sur Amiga !

Hé ouais, on est un peu exclusif mais excusez du peu : quand le premier FIFA du nom (1993) débarque sur l'Amiga en 1994, il s'oppose au titre incontournable de l'époque, celui-là même qui a détrôné le légendaire Kick Off, je veux bien entendu parler de Sensible Soccer !

Alors FIFA vs Sensible Soccer on sait tous qui gagne à la fin mais force est de constater que le natif de l'Amiga s'est bien défendu !

Je vous propose de revenir sur cette époque à travers des matches sur le premier FIFA Soccer, opposé au légendaire Sensible Soccer !

Au programme :

France - Angleterre (FIFA)
France - Canada (FIFA)
Belgique - France (FIFA)
France - Angleterre (Sensible Soccer)
France - Belgique (Sensible Soccer)

Alors vous vous demandez pourquoi j'ai choisi d'opposer la France aux Belges et aux Canadiens ? Hé bien tout simplement parce qu'ils sont très nombreux à nous lire et qu'on leur devait bien cette sympathique dédicace ;)

Voir aussi

Groupes : 
FIFA
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Retroreading (BD-Manga-Comics)

La Rural Fantasy comme vous ne l'avez jamais vue ! (forcément)

Hey ! C'est pas tous les jours qu'on découvre un nouveau genre littéraire !

L'album Traquemage de Lupano et Relom nous invite à nous plonger dans l'univers fantastique de la Rural Fantasy fromagère !

Fromage ? En effet le pécadou, étonnant fromage de cornebique, fait la fierté de Pistolin. Mais avec la guerre que se livrent les mages et leurs cohortes d'armées, la vie dans la montagne est devenue impossible.

Après avoir été le témoin de l'extermination de son troupeau, notre héros fait le serment de traquer les mages et de les tuer tous. Accompagné par Myrtille, l'unique survivante de son troupeau, Pistolin part accomplir sa vengeance...

Derrière ce pitch se cache un sympathique et très marrant "road movie médiéval" où notre héros, l'éleveur de cornebiques et maître affineur Pistolin, rencontrera une petite féé alcoolique et d'ineffables personnages...

Je vous propose de revenir en vidéo sur cet album sorti en 2015 aux éditions Delcourt...

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Retroreading (BD-Manga-Comics)

Uderzo, Hergé, Peyo, Charles Burns, Bilal, Robert Crumb, Frank Margerin, etc.  Les plus grands noms de la bande dessinée et des comics se sont essayés à la création d’une pochette de disque. 

L’exercice n’est pas facile car l’objectif est d’attirer l’attention avec un dessin qui illustre le thème de l’album, le style de l’artiste. Bref il faut accrocher le regard sans trahir l’oeuvre musicale.

Comics vinyls, 50 ans de complicité entre la bande dessinée et la musique, est un livre écrit 
par Christian Marmonnier (éditions Ereme - 2009) qui recense les nombreuses connexions qui existent entre ces deux arts.

Christian Marmonnier est un personnage très prolifique : journaliste, auteur et éditeur. Il a écrit dans de nombreux magazines spécialisés et a très souvent animé des émissions de radio, ce qui l'a amené à collectionner les disques vinyls aussi divers que variés et notamment ceux en relation avec la bande-dessinée.

Parmi ses ouvrages, on peut citer " Dico Manga, dictionnaire encyclopédique de la bande dessinée japonaise" (collectif), "Metal Hurlant, la machine à rêver" (avec Gilles Poussin), considéré comme le livre de référence sur le sujet,  "René Goscinny, la première vie d'un scénariste de génie" (avec Aymar du Chatenet), ainsi que, sur d'autres sujets un peu plus surprenants comme "Godes' Story, l'histoire du sex toy". Bref un auteur ecclectique quoi !

Comics Vinyls est devenu le livre de référence réservé aussi bien aux amateurs de bande dessinée qu’aux amoureux de musique... Fruit d’un travail minutieux de l’auteur, Comics vinyls examine les liens complices qui se sont tissés depuis des années entre la bande dessinée et l’industrie discographique. 

Adaptations sonores de bandes dessinées, dessinateurs musiciens, pochettes illustrées par des auteurs (dont de nombreux chefs-d’oeuvre conçus par les plus grands, Crumb, Druillet, Moebius), Christian Marmonnier a tout écouté même les daubes les plus improbables ! En choisissant 500 disques parmi sa collection qui en compte sans doute vingt fois plus, il nous invite à une balade semée de surprises qui est aussi une introduction originale à l’histoire de la bande dessinée. 

Un livre auquel il ne manque que le son ! (Hahaha ! Humour !)

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
Retrogaming (Jeu vidéo)

Mais bon sang ! Comment c'était avant Mario ?

C'est vrai quoi ! Comment pouvions nous vivre sans le célèbre spécialiste en sanitaires et assainissement (collectif et individuel) ?

Aujourd'hui chaque nouvelle machine de Nintendo voit arriver son petit Mario culte (pas forcément en day one car depuis quelques temps c'est Link qui s'y colle). Mais avant c'était comment ?

Jusque dans les années 60, Nintendo se contentait d'imprimer des cartes à jouer en papier (plastique) pour le marché japonais. Les fameuses cartes Hanafuda.

Pourtant, à partir des années 80, Nintendo est devenue le leader mondial des loisirs électroniques ! Que s'est-il passé en 20 ans pour connaître une mutation aussi spectaculaire ? Serait-ce l'effet Mario ou tout simplement la succession de produits de plus en plus innovants et originaux?

Erik Voskuil, le plus grand collectonneur mondial d'objets historiques Nintendo, a répondu à cette question avec un très beau livre nommé sobrement : BEFORE MARIO.

Sorti en 2014, je vous propose de revenir sur ce très beau livre.

Voir aussi

Jeux : 
Mario Bros. (NES)
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Retroreading (Jeu vidéo)

Alors oui vous allez encore pester : je vais parler d'un bouquin épuisé !

Oui mais bon quel bouquin : Japan Arcade Mania ! (Bon et puis je fais du retroreading, alors hein !)

Sorti en 2009 aux éditions Pix'n Love, ce livre de Brian Ashcraft (du site Kotaku) et de Jean Snow est devenu le livre de référence pour qui s'intéresse aux bornes d'arcade.

Avec ses innombrables interviews d'acteurs majeurs de l'arcade (joueurs pros, créateurs, éditeurs, "arcadeurs", etc.), ses anecdotes incroyables sur le marché le plus vivace au monde et ses références ultimes, Japan Arcade Mania vous fera découvrir le monde surprenant de l'Arcade au Japon.

Vous apprendrez par exemple que Monsieur Kawasaki, le boss de SNK était un ancien champion de boxe thaï et qu'il faisait des démonstrations en live devant ses programmeurs et graphistes médusés...

Le livre évoque plein de sujets comme les UFO Catchers ou encore le phénnomène Dance Dance Revolution. Bref c'est du tout bon.

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
Retroreading (Humour)

Do you parlage le Franponais mon ami ?

L'anthologie du franponais est un recueil de photographies dont le but est de nous faire découvrir un phénomène assez courant au Japon qu'on appelle le franponais, et qui consiste en une utilisation très approximative de la langue de Molière par nos amis nippons !

Notre langue est associée au Japon à la mode, la gastronomie, le luxe et de ce fait, ça fait classe d'utiliser des termes français pour promouvoir un produit ou un magasin. Si les Japonais sont très peu à parler le français et de ce fait insensibles à cet usage rigolo, pour les touristes français, c'est souvent la source d'une franche rigolade en voyant un salon de coiffure nommé "Hachis de Fleurs"...

Sortis en 2011 et 2012, ces ouvrages ont été écrits par Florent Gorges et sont uniques dans leur genre. Si vous ne les connaissez pas, je vous invite à les découvrir à travers cette vidéo.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Retroreading (BD-Manga-Comics)

Oh My God ! Jolly Jumper ne répond plus ! Mais que se passe t-il ? Lucky Luke est inquiet, son plus fidèle compagnon est complètement amorphe et ne daigne même plus partager ces petits moments de bonheur et de camaraderie avec son cow-boy solitaire.

Sortie en janvier dernier dans la collection "Lucky Luke d'après Morris par...", ce second volume (après "l'homme qui tua Lucky Luke de Matthieu Bonhomme") est signé Guillaume Bouzard.

Forcément qui dit Guillaume Bouzard dit humour décalé et complètement déjanté. Et le moins que l'on puisse dire c'est que le lecteur ne sera pas déçu : l'humour est omniprésent et nous offre un Lucky Luke comme on ne l'a jamais vu. La couverture de l'album est un gag qui résume bien l'esprit délirant de l'histoire avec un Lucky Luke en position de galop et un Jolly Jumper impassible...

Les seconds rôles ne sont pas en reste, entre un Joe Dalton monomaniaque à tendance psychopathe et un Averell devenu obèse à force de trop manger, le tout entrecoupé de scènes complètement délirantes (mention spéciale pour la scène complètement absurde sur les couleurs des vêtements de Lucky Luke...)

Bref même si certaines personnes qui ne connaissent pas Guillaume Bouzard pourraient être déroutées par le style graphique de l'auteur, l'album est tout simplement excellent...

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Édito

Pourquoi faire un blog ici ?

Déjà parce que Gameblog, comme son nom l'indique, nous permet de le faire et que c'est la moindre des politesses que de répondre favorablement à leur aimable invitation.

Ensuite parce qu'à 43 ans, la passion des jeux vidéo m'anime toujours autant, avec une petite préférence pour les jeux d'antan. Pas parce que c'était mieux avant, nan, nan juste parce que je suis susceptible et que ça me fait mal d'être poutré par des gamins de 12 ans quand je joue en réseau sur les jeux actuels :)

Bien à vous.

Gunhed

PS : Mode frime activée avec le macaron qui va bien :)

Et ma chaîne : Gunhed TV

Archives

Favoris