Premium
[Press Space to continue]

[Press Space to continue]

Par hairaz Blog créé le 07/12/10 Mis à jour le 31/07/12 à 18h21

Dev' blog d'un petit jeu pour le concours Innov'game : Space (à la gloire de la barre espace, et du jeu vidéo par la même occasion).

Ajouter aux favoris
Signaler
Jeu vidéo

On continue cette rubrique très risquée puisque, rien que dans le titre, on dénombre deux apostrophes (Blague de Gambloggeurs). Bref, cette semaine, on retrouve l'équipe de développement d'un des jeux qui m'a tapé dans l'oeil pendant le concours, Mathix, et principalement le principal acteur du développement du jeu : Robin Faury.

 

Présentez-vous rapidement

 Étudiants en informatique (IUT) et en imagerie numérique.

 Samy : En informatique, je fais pas mal d'image de synthèse et de programmation. Sinon je fais beaucoup de dessin, d'armature et d'ancrage.

 Alexandre : Grand joueur de Sonic, créateur de fond sonore et programmation.

 Robin : Sur le support informatique je pratique la programmation, l'image 3D ainsi que, à petit niveau, des sites statiques.  A l'extérieur du monde des geeks, je fais de la guitare, du jonglage, de l'escalade et de l'animation.

 

 Comment est-ce que vous êtes tombés dans le milieu de l'informatique et / ou du jeu vidéo ?

 Robin : Pour ce qui est du jeu vidéo, ça à commencé avec des RTS et des MMORPG, puis, vers mes 16 ans, j'ai découvert comment on pouvait créer ce type de jeu grâce au Site du zéro. Depuis je consacre moins de temps aux jeux et plus à l'informatique.

 

 D'autres projets après Innov'game ? (Voire professionnels ?)

Robin : Heu... Finir mes études (orienté programmation). Sinon c'est un peu flou.

 

 Mathix, à la gloire de quoi ?

Robin : Et bien des Mathématique.

 

Parle-nous un peu du jeu (univers, gameplay, ...)

Robin : C'est une idée qui était dans ma tête depuis un bon petit bout de temps. J'ai toujours aimé les mathématiques qui me dépassent comme les fractales avec la théorie du chaos (NdHairaz : Notions de mathématiques - c'est de la topologie, si je dis pas de conneries ? - très avancées). Pour moi, les mathématiques sont un univers qui a ses propres limites, contraintes. C'est à partir de là qu'est venu l'idée du professeur perdu sur une planète menacée par les maths.

 

 

 Quels ont été vos rôles respectifs dans la création du jeu ?

Robin : Au début, j'étais tout seul, j'ai donc commencé à créer l'histoire et les différents protagonistes. J'ai très vite compris que je n'y arriverais pas comme ça. J'ai crié à l'aide dans mon entourage et j'ai trouvé une personne (Samy) pour faire de jolie tuiles et une autre (Alex) pour faire les ambiances sonores des niveaux (Je les remercie d'ailleurs chaleureusement). Quand à moi, je me suis collé à la programmation.

 

 On sent dans Mathix un véritable travail sur l'ambiance du jeu. Ca vous tenait à coeur ?

Robin : Oui. Étant médiocre en programmation (2 ans de pratique seulement), nous avons beaucoup travaillé sur l'histoire, les sons, l'univers. L'ambiance du jeu nous sert surtout à compenser le jeu (il faut reconnaitre ses erreurs ;-) ).

 

 Est-ce que vous avez eu des sacrifices à faire ? (Au niveau du gameplay un peu bancal, par exemple)

Robin : Nous avons commencé le projet 6 jours avant de le rendre, il y a eu beaucoup de sacrifices. Un seul type de monstre, pas de programmation orientée objet, pas d'animation, les sauts ratés, on ne peut tirer que à l'avant, on ne peut pas passer les cinématiques, etc...

 Le jeu reste jouable mais aurait mérité d'être fini. Ce jeu nous à surtout permis de concrétiser une idée, on a à peu près compris comment faire un jeu. Je pense que dans longtemps on repensera Mathix de A à Z pour le refaire vraiment.

 

Des sources d'inspiration ?

Robin : C'est plutôt un hasard que Mathix et Matrix se ressemble, on a donc reproduit le vaisseau.

 

Il y a dans les niveaux du jeu pas mal de passages absolument inutiles mais qui mène parfois à de petites "bonus" (le ver coincé dans le coeur du niveau 1, par exemple), et j'avoue que j'en raffole. Plus généralement, vous pouvez nous parler de la conception des niveaux ?

Robin : Ah ... Dossier sensible. Prenez une poignée de lentille, laissez-la tomber et oh ! miracle : vous avez édité un niveau (il faut comme même vérifier qu'il soit réalisable, on a ensuit rajouté des coeurs ou des racines carrés pour faire "jolie"). Les dernier niveaux on été édité 20 min avent de rendre le projet à 23h40 ^^.

 

 Au niveau de la programmation, quelques anecdotes à nous raconter ?

Robin : Grosse déception quand j'ai vu que je ne pourrais pas utiliser de programmation orienté objet (problème avec quelques fonctions). Pour le saut ca a été très drôle : d'abord le personnage sautait à l'infini, puis il ne sautait plus, après il pouvait faire des doubles, triples, quadruples sauts, mais le mieux c'est quand Mathix se collait au plafond et pouvais resauter.

 A part le saut, le reste ne ma pas trop bloqué. Quelques chiffres : 2 jours pour faire la fonction sauter alors que quelque heures ont suffi pour le reste.

 

 Au final, expérience concluante ou non ? (Est-ce que ça vous aura donné envie de continuer ?)

Robin : L'expérience est totalement concluante, le fait d'avoir créé un jeu de A à Z en quelques jours nous motive pour d'autre projets plus long et finis, ce coup-çi.

 

Pourquoi avez-vous décidé de participer au concours ?

Robin : Bin, pour une fois qu'un concours de programmation est à notre niveau (je ne veux surtout pas critiquer prologin ^^).

 

 Ca vous aura aidé / motivé au cours du développement ?

Robin : Question pertinente ! Personnellement, j'aime bien travailler dans l'urgence et sous la pression, c'est de ces conditions que découlent les meilleurs souvenirs.

 

 Au niveau de l'organisation du concours, comment est-ce que ça s'est passé ?

Robin : Oyez, Oyez, il faudrait 3 personnes max pour participer à un concours. 2 mois ont passé. Bon bin dans 6 jours on doit rendre un jeu ...  L'organisation a ensuite été relativement simple puisqu'on était que 3.

 

 Le jeu vidéo, un simple loisir comme ça ou une passion pour la vie ?

Robin : Alexandre et moi sommes très attachés au jeu vidéo. Cependant, le fait de faire des études de programmation nous donne une autre vision des jeux et du boulot qu'il y a derrière. Je trouve que programmer dans les jeux vidéo est plus ludique, je pense donc orienter ma carrière dans ce domaine-là.

 

Voilà pour cette interview pas dénuée d'intérêt (qui aura su réveiller l'adorateur des maths qui sommeille en moi ... oui, je sais, je suis bizarre). Je vous rappelle que vous pouvez télécharger Mathix gratuitement par ici et retrouver, pour pas un euro de plus, l'intégralité des jeux participant à Innov'game ici.

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

Robinsondesbois
Signaler
Robinsondesbois
Et je n'est pas foiré mon dernier devoir déjà ^^
hairaz
Signaler
hairaz
Il est resté coincé sur ça :lol:
En tout cas, merci pour les questions et puis oui, je comprends très bien ^_^
RohLeLourd...
Signaler
RohLeLourd...
Je pense que vous avez put le voir, ce mec est un malade mental des maths (même si il a foiré son dernier devoir, niark, niark). Je trouve ça trippant de lire l'interview de gens que je connais ^^. Surtout quand les questions sont bonnes ^^.

Édito

Bon ! Il est temps de lancer ce blog.

Space, c'est l'histoire d'un mec. Un mec que vous contrôlez à la barre espace.

Ce blog, c'est l'histoire d'un jeu. Un jeu avec un concept tellement bizarre qu'il faut bien que je m'explique un peu.

Et je suis sur Twitter : @hairazTweet

Archives

Favoris