Premium
[Press Space to continue]

[Press Space to continue]

Par hairaz Blog créé le 07/12/10 Mis à jour le 31/07/12 à 18h21

Dev' blog d'un petit jeu pour le concours Innov'game : Space (à la gloire de la barre espace, et du jeu vidéo par la même occasion).

Ajouter aux favoris
  
Signaler
Jeu vidéo

Vous aviez un rendez-vous avec votre petite amie chez vous, mais voilà : l'heure tourne, et elle n'arrive pas. Vous aurait-elle posé un lapin ? Soudain, la terre tremble, verres, assiettes, bouteilles, tout tombe à terre : vous voilà dans la tourmente d'un ... Ah non, excusez-moi, j'ai dû confondre. Soudain, le toit s'envole, sous l'effet d'un rayon tracteur d'aliens aux visages belliqueux, qui s'empressent de vous ... Ah non, excusez-moi, j'ai dû confondre. Mais en fait, il se passe quoi, dans Dinner Date ?

Rien. Autant le dire tout de suite : il ne se passe rien d'exceptionnel pendant la demi-heure de jeu que dure Dinner Date. Vous incarnez en vérité le subconscient de notre jeune paumé, ce qui vous donne la possibilité de lui faire effectuer quelques actions dont il ne sera pas forcément lui-même conscient, mais qui influeront sur son humeur : regarder l'horloge, taper du doigt, s'étirer, voire même manger un bout de pain. Vous entendrez en retour toutes ses pensées les plus sincères, sans aucun fard, comme si notre héros se retrouvait téléporté dans Vie Privée, Vie Publique.

Vis ma vie (de merde)

M'étant lancé dans le jeu sans en savoir rien, j'ai tout d'abord été assez séduit par le concept. Les actions que vous pouvez effectuer s'affichent sous forme de bulles, avec noté en-dessous la touche correspondante. Ces bulles apparaissant petit à petit, on ne se sent pas perdu lorsque l'écran en est rempli, on se souvient au contraire assez bien des touches.

Dinner Date est une simulation de lapin (non, pas l'animal), elle se veut donc réaliste, et l'est : on s'ennuie. Ferme. Alors on s'occupe comme on peut, on trempe le pain plusieurs fois dans la soupe avant de le reposer, on s'étire pendant une dizaine de minutes, etc. , et l'on se rend compte que le jeu atteint l'un de ses buts : on agit comme si l'on était à la place de ce pauvre bougre qui n'a rien à faire, dans l'attente vaine de sa petite amie.

 

Je me tords les doigts ...

Je crois bien que Dinner Date est le premier jeu où l'on peut se tordre les doigts ...

 

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l'abstinence

Dans une interview accordée à Rock, Paper, Shotgun, Jeroen Stout, créateur du jeu, disait qu'il avait essayé de ne pas penser à des scénarios de jeu vidéo. Il y a en effet dans toute l'écriture du jeu une volonté de simplicité extrême ... peut-être même trop. Vous en apprendrez ainsi de plus en plus sur votre hôte (puisque vous êtes son subconscient), mais rien de bien exceptionnel : un quasi-trentenaire désabusé qui cherche tristement l'amour chez les jeunettes ... Long monologue qui laissera s'installer chez vous un peu de mélancolie à la fin du jeu, mais sans plus.

Rien d'autre dans le jeu ne vient rehausser le tout : une musique d'ambiance très calme et sans grand intérêt ; des graphismes un peu cartoonesques mélé à un petit côté cinéma vieillot, qui évoqueront probablement quelques souvenirs de Ratatouille chez certains, sans en gagner un véritable intérêt pour autant, ;un doubleur qui a compris le désenchantement de son rôle : non, rien ne vient briser cet ennui que l'on ressent en jouant à Dinner Date.

Partant d'une idée au départ assez séduisante, Dinner Date réussit plutôt bien ce qu'il cherche à faire : un jeu fade, sans goût, comme un dîner où elle n'est pas venue. Une expérience assez à part, que je ne peux vous déconseiller si vous voulez vous y aventurer, mais que je ne vous conseillerais pas non plus : passer à côté du jeu de Jeroen Stout et économiser par la même occasion 5 € ne vous sera pas reproché. Surtout si vous les réinvestissez dans un VVVVVV.

La fin

On serait mélancolique devant la fin vieillotte, regrettant ce que Dinner Date aurait pu être s'il ne s'était pas interdit l'ambition

 

Voir aussi

Jeux : 
Dinner Date
Sociétés : 
Stout Games
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Bon ! Il est temps de lancer ce blog.

Space, c'est l'histoire d'un mec. Un mec que vous contrôlez à la barre espace.

Ce blog, c'est l'histoire d'un jeu. Un jeu avec un concept tellement bizarre qu'il faut bien que je m'explique un peu.

Et je suis sur Twitter : @hairazTweet

Archives

Favoris