Tu n'oublieras pas de noter...

Par greo Blog créé le 23/01/11 Mis à jour le 15/02/11 à 01h40

on peut dire tout et n'importe quoi, mais j'ai pas l'intention de tout dire, alors je vais juste raconter n'importe quoi

Ajouter aux favoris
Signaler
les BD/Mangas

 


MxZero est un shonen action-fantastique publié en 2006 par Shueisha et traduit par Tomkam en 2007. C'est une histoire terminée en 10 volumes déssinée par Yasuhiro Kano

 

 

Synopsis

Le héros, Taiga Kuzumi, futur lycéen (o rly?), qui se fait recaler du lycée ou il voulais entrer, le lycée Seinagi.

Ne pouvant cesser de penser à la fille qu'il à rencontré la-bas (et qui pourtant s'est bien foutu de sa tronche lorsqu'il s'est planté, il doit être bien maso...), il décide de trainer au alentours du fameux lycée. Il se fait alors reperer par un professeur qui l'entraine à l'interieur, pensant qu'il s'agit d'un élève buissonier) et qui transforme son cou et.... lui devisse la tête?!!! Vous l'avez compris ce lycée est donc un lycée de magie. Dans ses péripéties pour échapper à ses poursuivants (il est censé ignorer que la magie existe, il se retrouve donc poursuivit par...bah par absolument tout le monde en fait), il provoque sans le vouloir une explosion qui assome le terrifiant professeur. La plupart des élèves ayant vu la scène, le professeur risque un renvoi et Taiga un effacement de sa mémoire. Afin d'éviter cela, Taiga se voit inscrit au Lycée Seinagi pour y étudier la magie et le reste. Malheureusement, les autres élèves le pensent surpuissant et il doit donc jouer la comédie pour conserver son secret...

 

 

 


Scénario

 

On se retrouve donc dans du pur shonen, des scènes d'actions ou de combats magiques s'enchaine entre des scènes plus légères, alimentée la plupart du temps par l'amour inconditionnel des deux personnages principaux (Taiga Kuzumi, le héros, et Aika Hiiragi, la file du terrifiant professeur qui l'a découvert lors du premier épisode....). Il y a donc toujours cette part de japoniais associé à un humour un peu plus "graveleux" (avec le très connu saignement de nez).

On s'apreçoit capendant que quelques tomes suffisent pour changer ça. On stoppe assez vite le "vulgaire précoce", et on s'integre à une histoire qui remplit fort bien son rôle distractif.

 

 


Univers

L'univers est cohérent, et assez bien foutu. La magie ne peut s'utiliser qu'avec une Plate, une sorte de carte, que l'utilisateur garde donc toujours sur lui. Chaque élève possede une carte avec un nombre de "points" leur permettant de lancer un certain nombre de sort, sachant que les plates se recharge en cas d'inactivité (une journée permet de récuperer l'ensemble de ses points de magie). Le nombre de magie utilisable est aussi limitée car il existe des niveau de plate qui correspond au nombre de sort que l'on peut installer dessus, plus le niveau est grand plus on peut en mettre, comme une clef usb en somme (rigoler pas, la comparaison est faite dans le manga entre les deux...)


Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Archives

Favoris