Le Blog d'un gars qui n'a que cinq minutes par jour pour jouer

Le Blog d'un gars qui n'a que cinq minutes par jour pour jouer

Par gregorifice Blog créé le 26/07/10 Mis à jour le 10/10/13 à 12h21

Ajouter aux favoris
Signaler
Mon avis vous intéresse... ou pas

Derrière un nom somme toute banal et pas forcément très engageant, le dernier Humble Bundle en date m'a apporté une nouvelle petite perle en terme de jeu de toilettes, ce nouveau style de jeu, très adapté au mobile et qui se joue par sessions de quelques minutes... De quelques secondes en l'occurrence.

L'histoire du jeu est assez simple et à la fois d'une profondeur incroyable. Vous êtes un triangle ne pouvant se déplacer que sur un axe et êtes coincé dans une infinité d'hexagones gigognes dont il manque aléatoirement un côté... Ou deux si vous avez vraiment de la chance. Vous pensez sans doute que je me moque de vous en parlant d'histoire mais je suis sûr que les profs de maths qui lisent ces lignes, exaltent devant cette incroyable promesse d'aventure. Si j'en viens à ajouter que je ne saurais toujours pas dire si vous contrôlez le triangle lui-même (le petit Equilat', comme l'appelle son pote Iso, paniqué, piégé dans un puzzle complexe et interminable) ou son environnement (à la manière d' un Dieu jouant cruellement avec le destin d'Equilat'), cette fois, ce sont les passionnés de philo qui sautillent sur leur siège.

Ne fuyez pas tout de suite si, plus jeune, vous avez été traumatisé par Thalès. Super Hexagon n'est pas un jeu de géométrie, mais bien un jeu de rythme et de réflexes. Au son d'une musique 8-bits endiablée et prenante vous faites tourner le décor/triangle, pour permettre à votre avatar de passer par les côtés absents des hexagones qui se resserrent inexorablement sur lui.

Simple ! Oui. Dans l'idée. Tout ce que vous pouvez faire c'est tourner dans un sens ou dans l'autre pour tenter de survivre. Alors effectivement ça paraît simple. Mais quand on attaque le premier niveau de difficulté, intelligemment nommé "Hard", et qu'on ne dure pas plus de 4 secondes, on se dit qu'il faut particulièrement être accroc au Die & Retry pour lancer une nouvelle partie d'une simple pression sur l'écran. Ça tombe bien, c'est mon cas. Après un bref passage à triturer les niveaux d'impossible game, à peine 35000 sauts, je suis tombé sur ce jeu et le défi impressionnant qu'il représente. J'ai testé pour vous Super Hexagon, et je trouve qu'il fait un magnifique porte étendard pour cette nouvelle génération de jeux, où le gameplay simplifié, imposé par la plateforme mobile, laisse place à une créativité débridée et débordante d'ingéniosité.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Passionné de jeux vidéos, j'ai de moins en moins de temps à leur consacrer. Histoire d'en gagner un peu, j'ai décidé de mélanger deux hobbies : les jeux vidéos (pour que ça vous intéresse un minimum) et l'écriture. Je ne suis pas du tout écrivain mais j'adore ça et ne demande qu'à progresser. J'espère que vos avis m'aideront.

Bonne lecture

Archives

Favoris