Sega Saturn : 32 Bits de plaisir
Signaler
Review (Jeu vidéo)

Densha De Go ! EX

CONCEPTEUR : Takara- EDITEUR : Taïto - GENRE : Simulation de train
NOMBRE DE JOUEUR :
1 - ANNEE DE SORTIE : 1996

Les joueurs nippons ont la particularité d'avoir l'esprit très ouvert et acceptent avec facilité des jeux d'un genre nouveau ou décalé, contrairement à nous européens qui, si nous n'avons pas sous les yeux un produit dont nous sommes sûrs, passons notre chemin. C'est pour cela que bon nombre de jeux sortent uniquement au Japon et ne traversent pas ses frontières. Quelques sociétés ont déjà tenté le coup et n'y reviennent pas une fois s'être cassé les dents.

Voici donc une simulation qui n'a jamais quitté l'archipel du soleil levant et dont le genre est un peu particulier. Car, vous l'avez bien vu sur les photos, il ne s'agit pas d'une simulation de pilotage moto ou auto, encore moins d'un avion mais bel et bien de train. Eh oui, Densha De Go ! vous place dans la peau d'un conducteur de train de banlieue qui doit mener à bon port son monstre d'acier ainsi que ses passagers, tout cela bien sûr depuis votre canapé.
Densha De Go ! a tout d'abord envahi les salles d'arcade en 1995 avant que Taïto ne se rende compte du succès de son jeu. Il faut dire qu'auparavant aucun soft ne proposait la conduite de ce type d'engin, seuls quelques titres PC proposaient des simulations de gestions ferroviaires. Les deux consoles phares de l'époque, à savoir la Saturn et la Playstation, n'ont donc pu y échapper et c'est en début d'année 1996 que le jeu est adapté sur ces supports. La tâche est confiée à Takara, alors célèbre pour son jeu de combat Toshinden : un gage de confiance pour Taïto et de qualité pour les joueurs. Et pour ne pas faire les choses à moitié, l'éditeur au triangle bleu sort avec le jeu un contrôleur spécial reprenant les commandes d'un train. Un bien bel accessoire qui se négociera à l'époque à 5 800 Yen soit 45 Euros environ.
Dès les premiers tours de CD dans la console, pas de doute possible : il s'agit bien d'un jeu de train !! Tout d'abord, on choisit son type de manette (paddle classique ou arcade) puis on arrive dans de beaux menus clairs, accompagnés de belles musiques où chacune de nos validations se fait entendre par le son d'un joli klaxon. On passera sur les classiques options (bgm test, difficulté, etc.) pour aller directement dans le mode original. Ici, le jeu nous propose de conduire quatre trains différents sur huit parcours. En fait, il s'agit de quatre parcours disponible en version courte ou longue.

Takara maîtrise la Playstation, on a pu le voir avec Toshinden. Mais, en ce qui concerne la Saturn et ses deux processeurs, c'est un peu plus compliqué. D'ailleurs, on s'en rend compte à peine le jeu lancé, c'est très moche et ça pixelise beaucoup. Ce n'est peut-être pas un hasard si la jaquette du jeu ne propose au dos que des photos de trains. Néanmoins, nous ne sommes pas en présence d'un jeu dont la beauté est un atout. Dans une simulation, la force viens plutôt du réalisme apporté à la maniabilité ainsi qu'aux diverses animations et là, Densha De Go ! rempli son contrat à merveille.
Le jeu propose un système d'accélérateur/frein à plusieurs paliers assez simple à prendre en main tout en restant très réaliste, ce qui permet aux joueurs novices de progresser et aux pros de toujours s'améliorer. Un tutorial pour les débutants est même disponible en mode easy, ce qui aide beaucoup au début !! A cela s'ajoute le klaxon et le frein d'urgence. L'affichage n'est pas en reste avec un grand nombre de paramètres : vitesse, rapport et frein engagé, distance du prochain point d'arrêt, heure actuelle et d'arrivée ainsi que le numéro de ligne et enfin le c½ur du jeu, c'est-à-dire le nombre de points restants.
A chaque départ de ligne, un capital de trente points vous est donné. Capital que vous devez tenter de garder pour arriver à finir le niveau choisi car à chaque faute commise (non respect de la signalisation, excès de vitesse, retard ou encore mauvaise distance d'arrêt), des pénalités vous sont attribuées allant de un à... trente points !! Il est donc possible de perdre en un seul coup. Cependant, Densha De Go ! n'est pas radin et votre bonne conduite est récompensé avec l'ajout de points à votre capital de départ. Durant le jeu, les voyageurs vous font savoir leur humeur via une petite fenêtre qui s'affiche alors à droite de l'écran (sachez que rarement ils se montrent lorsque tout va bien) et des personnes vous font "coucou" au bord de la voie, ce qui ajoute une touche de réalisme et de vie non négligeable.
Cette version Saturn se nomme précisément Densha De Go ! EX car elle apporte en plus des versions arcade et Playstation des bonus à débloquer comme des vidéos, des photos, etc.

Densha De GO ! EX ne connaît pas de concurrent et possède un certain charme pour ceux qui aiment les jeux un tant soit peu originaux. On prend vite un malin plaisir à faire de son mieux et à satisfaire ses passagers, le tout dans une ambiance vivante et colorée.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Sega Saturn : 32 Bits de plaisir

Par Grayfox19 Blog créé le 02/01/10 Mis à jour le 18/12/13 à 12h09

Quelques tests et articles de jeux Sega Saturn

Ajouter aux favoris

Archives

Catégories