Golbemag

Par Gil Blog créé le 02/06/10 Mis à jour le 10/01/14 à 19h11

Humeurs, réflexions d'un routard du jeu vidéo.

Ajouter aux favoris
Signaler
(Jeu vidéo)

Encore un bilan ? Tardif en plus !! Elles sont dispos les next gen !

Oui mais, je vais essayer d'éviter le traditionnel listing de bien/pas bien et plutôt le faire dans un esprit de tendances, pour mettre en évidence ce que nous a apporté cette génération de consoles.

 

Le matos

On le sait depuis l'avènement des disques optiques, la fiabilité et la réponse (le temps entre l'allumage de la console ou la fin de la partie précédente et les premières secondes de jeu) des consoles ne sont plus d'actualité.

Depuis les comparatifs des Player One, Consoles + et Joypad de l'époque entre les versions neo geo et neo geo CD du même jeu, on connait le souci principal des supports optiques : le temps de chargement. Fini le On/off.

Finie également l'utilisation du matériel pendant des décennies : depuis la Playstation qui nécessitait d'être mise sur le côté pour permettre à la lentille de fonctionner correctement, jusqu'aux atterissages de lentilles de 360 sur les DVDs ; ce qu'on gagne en qualité artistique de jeu (plus de données pour les textures, les dialogues, les musiques), on le perd dans l'architecture fonctionnelle de la machine.

Là ou les seules parties mécaniques des consoles étaient les interrupteurs voire le système d'éjection de cartouches, aujourd'hui, entre le mécanisme de suspension de lentille, les slot in, etc... faites votre choix sur la panne qui aura raison de votre console.

On connaît aujourd'hui les raisons des YLOD et RROD, ces soudures/colles/pâtes qui ne tiennent pas les usages répétés.

Question de coût, de norme ?

En tous cas les essais, s'ils ont été suffisants (j'en doute, à la vue de l'ampleur des dégâts), ont été pris à la légère.

Espérons que les processus de commercialisation ont été grandement modifiés de ce côté.

Une petite prose sur les manettes en passant. Celle de la 360 est devenue la référence incontestable. Son seul défaut, son montage en kit !

Alors que j'utilise toujours mes Sixaxis et DS3 d'origine avec batterie intégrée, pourquoi Microsoft a pris l'option contraire ?

Un simple câble mini USB standard me suffit à recharger sur PS3, sur 360 il me faut soit le kit officiel, soit des accus.

Je passe sur les kinect Wiimote et PSmove et vous envoie vers ce lien de l'ami dopamine qui montre qu'on nous a ressorti une bonne vieille techno des 90's des cartons...

 

L'apparition massive des mises à jours et correctifs

Si je joue sur console, c'est parce que je veux acheter mon jeu, le mettre dans ma machine, l'allumer et c'est parti !

Sinon je joue sur PC.

C'est l'argument qui me fait encore hésiter pour la next gen. Tellement ces mises à jours, patchs correctifs et installations  m'ont gâché les premières heures des jeux (GT5 aaargh !!!!).

Oui, pour les mordus qui achètent un jeu dès sa sortie, il faut accepter de le payer plein pot (quand on aime toussa...) mais aussi d'y jouer et même de le finir... buggé !

Au regard du coût de ce loisir, j'estime avoir droit à la qualité optimale dès la sortie.

En pratique, je préfère attendre 6 mois avant de me procurer un jeu, histoire d'éviter tout effet déceptif qui serait corrigé 3 jours après...

Tiger, si tu me lis, le test de PES 2014...   ;)

 

La standardisation de la production

2 phénomèmes :

- Les gameplays copiés

Le système de couverture de Gears of War a largement fait école (de Uncharted à Spec ops : the line), la grande majorité des FPS se manipulent suivant le même schéma.

- La qualité "rabotée"

Afin d'obtenir une version similaire, et vendre plus de jeux, les éditeurs évitent de livrer une version supérieure à l'autre.

On l'a vérifié dès le début de la gen, quand la 360 était plus vite maîtrisée avec des versions légèrement meilleures mais pas trop pour ne pas léser les joueurs PS3, puis l'inverse lorsque la PS3 a été mieux "domptée"...

On s'en rend d'autant plus compte quand les exclus mettent une claque à la production ambiante : sorties de Gears of war, Uncharted 2, The last of us.

 

Les DLC

Le seul DLC que j'ai acheté c'est Lost and Damned sur 360. Parce que ça devait être une exclu et aucune sortie en disque ne devait avoir lieu.

Je ne cautionnerai jamais ce procédé. J'achète un jeu pour son contenu, pas pour ensuite ressortir la CB pour des bonus qu'on trouvait auparavant dans les jeux (costumes, personnages supplémentaires, etc...)

Et le final consistant à faire une croix sur tous ces contenus qui seront inaccessibles sur la prochaine génération... no comment !

 

Le jeu indé

J'ai du mal à parler du jeu indé. Parce qu'à de rares exceptions près, on retrouve du gameplay des générations précédentes, et je préfère faire chauffer les condos de mes vieilles consoles plutôt que de ressortir la CB.

Alors oui, Brothers, Journey, pourquoi pas ? Mais combien de péta-octets de jeux moyens (en étant poli) pour 4 pépites par an ?

Et on rejoint le dilemme précédent, 4 jeux par an à 15 euros x 6 ans (grosso modo...) ça fait 360 euros sur lesquels s'asseoir à ce jour, puisqu'il est impossible de récupérer ces contenus sur les next gen.

 

Une myriade de jeux !

N'en déplaise aux grincheux, blasés et trolls de tous poils, pour ne pas avoir trouvé son bonheur sur console, il faut mentir.

De Red dead redemption aux Fifa en passant par The witcher 2, Dark souls, NBA2K, GTA...

D'autres ont fait le bilan des jeux mieux que moi  ;)

Je laisse juste mon top 5 de la gen :

1 Red dead redemption (excellent et représente à merveille les mondes ouverts, tendance de cette gen)

2 Super Mario Galaxy

3 Uncharted 2

4 Fifa 13

5 Call of duty Modern Warfare 2

 

Le online

Incontournable, il a acquis ses lettres de noblesse quelque soit la plateforme. Du pointu, bien pensé et payant pour la 360, du plus light et gratuit pour la PS3.

Niveau performances, pour avoir utilisé les deux depuis 2005, j'aurai les mêmes critiques pour les 2.

Par contre depuis le PS Plus, la balance penche fortement côté Sony. on rentabilise vite ses deniers investis pour des prestations en jeu qui restent plus que correctes.

Pour le choix de l'un ou l'autre, votre liste d'amis sera le premier critère.

 

Le cas Wii

Nintendo est mort, se moque de nous, n'a rien compris, a perdu sa créativité.

On aura tout entendu. Il faut dire... une console SD en 2006, une balance comme attrait majeur à l'e3 2007.

Oui mais, primo, cette console ne s'adresse pas qu'aux joueurs historiques mais à tout le monde !

Et secundo, tous les défauts que j'ai pu énumérer plus haut (DLC, mises à jours, fiabilité) sont inexistants ou au pire, très rares.

Pas de course à la puissance, une rentabilité immédiate, un concept très facilement compréhensible par tous et c'est le carton !

Il y a des grands jeux sur cette console.

Du jeu à la Nintendo, bien fait, bien pensé, bien fini, pas sorti du four à mi-cuisson.

Il y a de l'original, de l'épique, du coquet.

Super Mario galaxy, Zelda twilight princess, Kirby au fil de l'aventure, MadWorld, No more heroes, Donkey Kong country returns...

On a peut-être été mal habitués par Sony (PS et PS2) ? 5 bons titres par an ça nous paraît trop peu ?

Mais à la fin de vie de la console, combien de jeux nous donnent envie de la rebrancher vraiment ?

 

Conclusion

Des jeux variés, des grandes sagas, du matériel qui, s'il manque de robustesse, reste encore d'actualité à la sortie de la génération suivante (et Dark Souls 2, Castlevania los 2 arrivent !! ), c'est l'une des plus belles pages de l'histoire du jeu vidéo qui se tourne.

Comment faire mieux, quand des dizaines de titres de qualité sortent tous les ans ?

On ne peut que souhaiter à la suivante le même succès, mieux ce serait utopique.

Finalement, les seuls couacs sont plus liés aux politiques des éditeurs et constructeurs.

Les joueurs savent faire entendre leur voix, et avec l'implémentation de fonctions sociales dans les nouvelles consoles, nul doute que  les têtes pensantes du jeu vidéo pourront mieux satisfaire nos attentes.

Messieurs, jouez !!!

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Archives