Salade tomates oignons

Par ghallium Blog créé le 14/12/09 Mis à jour le 11/11/12 à 13h11

La vie trépidante (ou pas) d'un graphiste au chômage fan de jeux vidéos et mélomane.

Ajouter aux favoris
     
Signaler
Jeux

Le voilà, le premier article de mon blog !

Aujourd'hui, nous sommes le Mardi 29 décembre 2009. Il y'a 10 ans, jour pour jour, sortait le premier chapitre de l'une des sagas les plus marquantes du jeu vidéo : Shenmue. J'ai donc décidé d'apporter ma pierre à l'édifice, si petite soit-elle, et d'écrire un petit article sur le jeu, parce que ça mange pas de pain, et puis parce que c'est mon blog et que j'écris c'que j'veux d'abord.

Un ambitieux projet

Tout d'abord, il faut savoir que l'histoire de Shenmue a été écrite durant les années 80 par Yû Suzuki, qui est sans doute l'un des plus grands créatifs de Sega et du jeu vidéo tout court. Jugez plutôt : Hang On, Space Harrier, After Burner, Virtua Fighter et bien d'autres : c'est lui !

Le projet démarre sous le nom de Virtua Fighter RPG. En effet, le jeu devait mettre en scène Akira Yuki, personnage de la série Virtua Fighter dans un jeu de rôle mâtiné de baston, prévu pour sortir sur la Saturn, la 32 bits de Maître Sega. Cependant, cette dernière a bien du mal à percer en dehors du Japon. On commence alors à parler de la future 128 bits de Sega qui avait pour mission déchirer le marché et redorer le blason de la firme: la Dreamcast. Le projet est donc porté sur ce nouveau hardware et dans la foulée, on apprend aussi que le jeu abandonne la licence Virtua Fighter pour en faire une histoire totalement originale et que Yû Suzuki et son studio AM2 nomment maintenant leur bébé Project Berkley.

 

Shenmue était prévu sur Saturn et on peut constater qu'il était déja bien avancé !

Il faudra attendre le 27 novembre 1998, jour du lancement japonais de la Dreamcast pour avoir des nouvelles du jeu. A l'intérieur de la boîte du jeu phare de ce lancement, Virtua Fighter 3tb, on pouvait trouver un disque sobrement intitulé, je vous le donne en mille, Project Berkley. Sur ce disque, on trouve une longue interview de Yû Suzuki qui, après avoir rapidement parlé de ses gros hits chez Sega, nous livre les caractéristiques principales de son futur chef d'oeuvre. Le jeu ne sera pas un RPG, mais un FREE. Oui, un FREE ! Marrant, hein? Non?


Derrière le mot FREE se cache évidemment un acronyme : Full Reactive Eyes Entertainment. En gros, le monsieur nous explique que le jeu sera doté d'une liberté d'action jamais offerte auparavant. Le joueur pourra se balader à loisir dans les rues, saisir n'importe quel objet et l'examiner sous toutes les coutures, parler à tous les PNJ, et même aller claquer son fric dans une salle d'arcade ! On y trouve aussi les premières vidéos (non définitives), le synopsis du jeu , les premiers artworks...le tout parsemé des musiques du jeu. L'histoire se déroulera sur 16 chapitres répartis sur 16 jeux ce qui montre à quel point le projet était ambitieux pour Yû Suzuki. Enfin, le projet trouve son nom définitif : Shenmue. Il n'en fallait pas plus pour créer un vrai buzz autour de ce titre, dont les magazines spécialisés relayeront toutes ces infos dans le monde entier.

La vidéo Project Berkley, présente dans la version japonaise de VF3 (au passage si quelqu'un a une version traduite, je suis preneur !)


Seulement voilà...

Après un démarrage timide au Japon et en Europe, mais un départ en trombe aux Etats-Unis, il se trouve que la Dreamcast ne se vend pas aussi bien que Sega ne l'espérait. Malgré la sortie de très gros jeux comme SoulCalibur ou Sonic Adventure, la Playstation 2 de Sony, réputée beaucoup plus puissante et dotée d'un lecteur DVD, commence à faire parler d'elle. Les médias et magazines spécialisés annoncent la Dreamcast vaincue avant même d'avoir vu les premiers jeux de la PS2. Le grand public et certains gros éditeurs comme Electronic Arts ou Squaresoft, refroidis par le semi échec de la Saturn et les flops du Mega CD et du 32X ne soutiennent pas la machine.

Un jeu culte

Sega redouble d'efforts et compte sur des gros titres comme Metropolis Street Racer, Resident Evil : Code Veronica et surtout Shenmue pour booster les ventes de sa dernière née. C'est dans cette optique, que sort un nouveau pack au Japon, comportant un disque intitulé What's Shenmue.

What's Shenmue est la première véritable démo jouable du futur jeu qui doit sortir à la fin de l'année 99 au Japon. Cette démo ne met pas encore en scène des évènements du jeu. On dirige le personnage principal, Ryô Hazuki et l'objectif est de retrouver la trace de Monsieur Yûkawa (l'emblème de la Dreamcast au Japon, un peu comme Segata Sanshiro pour la Saturn) . On peut ainsi avoir un aperçu de la ville de Yokosuka, repérer certains lieux et prendre connaissance des possibilités offertes par ce nouveau type de gameplay (bien qu'il ne soit pas possible d'utiliser les bornes de la salle d'arcade).

Un aperçu de la démo What's Shenmue, sortie uniquement au Japon.


Finalement, le jeu sort et impressionne la presse spécialisée ainsi que les professionnels du millieu. Les phases de combat sont très intéressantes puisque directement tirées de l'expérience acquise par AM2 en matière de jeu de baston depuis Virtua Fighter. Shenmue invente aussi le célèbre QuickTimeEvent qui consiste à appuyer au bon moment sur une touche pendant une scène cinématique (et qui sera très souvent reprise dans d'autres jeux notamment Resident Evil 4). Et surtout, graphiquement, le jeu explose tout ce qui s'est fait jusqu'à présent et propose une liberté jamais atteinte auparavant ! Sans le savoir, Yû Suzuki a lancé la mode des jeux à environnement ouvert et beaucoup s'en inspireront (qui a dit Rockstar ?). Plutôt que de raconter l'histoire, laissons parler l'intro de ce premier chapitre.

L'intro du jeu en version originale, savourez, c'est cadeau...

Le jeu se vend plutôt bien, mais pas assez pour amortir la dette colossale engendrée par les coûts de production du jeu. Sega se trouve donc dans une position délicate et Yû Suzuki doit revoir ses ambitions à la baisse, faire 16 jeux basés sur l'histoire de Shenmue étant devenu irréaliste. Shenmue II comprendra donc quatre chapitres au lieu d'un et le deuxième chapitre, sans doute jugé superflu par Sega, sera supprimé. Le deuxième volet n'arrivera dans les boutiques japonaises qu'en septembre 2001, presque deux ans après la sortie du premier. Un délai bien trop long entre les deux titres qui nuira beaucoup à la saga et fera nettement retomber le buzz apporté par le premier.

Néanmoins, le jeu est encore plus beau, riche en détails, long que le premier et contient beaucoup plus d'action (notamment sur le disque 3). Enfin, Shenmue II comprend le cliffhanger le plus frustrant de toute l'histoire du jeu vidéo, qui n'en finit pas de hanter les joueurs qui en sont venus à bout. Vite, la suite ! Malheureusement, c'est déja trop tard pour la Dreamcast, Sega ayant annoncé l'arrêt de la production de sa console et son retrait en tant que constructeur, au grand dam des fans de la firme. Enfin, Shenmue II ne sortira pas sur Dreamcast aux zétazunis car devenu une exclusivité pour la future Xbox de Microsoft. Cette nouvelle machine est toute désignée pour accueillir Shenmue 3 et en novembre 2001, Sega AM2 annonce que le développement de la suite tant attendue vient de débuter. En 2003, Yû Suzuki fonde le studio Digitalrex (toujours sous l'égide de Sega) et annonce travailler sur un Shenmue Online.

Hélas...

Nous sommes le 29 Décembre 2009. A l'heure où j'écris ces lignes, la suite de Shenmue 2 n'est toujours pas sortie et est devenue une des plus grandes arlésiennes du jeu vidéo avec Duke Nukem For(n)ever. Sega entretient un flou total envers une éventuelle suite, ce qui n'empêche pas à Yû Suzuki de lâcher cette célèbre phrase dans une interview en 2006 :

"L'histoire de Shenmue prendra fin avec des jeux" .

Pourtant le développement devait être commencé fin 2001? Qu'a t-il bien pu se passer? On peut facilement déduire que Sega, très affaibli de l'échec de la Dreamcast, ne veut plus entendre parler de Shenmue, qui est en partie responsable de sa chute. Le site Kikizo.com (devenu depuis Video Games Daily) a cependant eu l'information en 2005 que le jeu était déja très avancé. Depuis, les fans de Shenmue multiplient les actions afin de contrer le mutisme de Sega et Yû Suzuki et de savoir si oui ou non, Shenmue 3 allait voir le jour. Il y'a eu des pétitions. Il y'a eu le Shenmue Campaign. Il y'a eu l'opération de mass mailing avec les fameuses capsules toys. Il y'a eu les projets de traduction du jeu dans d'autres langues (en version européenne, Shenmue I et II étaient en anglais uniquement, ce qui était un frein au succès de la série sur le vieux continent) Mais la firme au hérisson bleu est restée muette comme une tombe. Certains se sont faits une raison, d'autres sont au contraire plus déterminés que jamais.

Une touche d'espoir ?

Octobre 2009, une nouvelle secoue les fans de Shenmue sur le web. Afin de présenter son nouveau jeu de course à la Mario Kart, Sega All Star Racing, développé par Sumo Digital, Sega montre une vidéo centrée sur un personnage jouable qui n'est autre que...Ryo ! RYO HAZUKI ! Cela faisait 8 ans que Sega n'avait pas fait parler de ce personnage culte ! Tout est fait pour rappeler Shenmue, le personnage, la moto, le forklift, même la musique est celle de Shenmue ! Cette annonce fera beaucoup de bruit, certains y voient là un signe, un moyen comme un autre de tester la notoriété de Shenmue, d'autres ne voient qu'une provocation de la part de Sega. Qui a tort? Qui a raison? Seul l'avenir nous le dira.

Avant de terminer cet article consacré aux 10 ans de Shenmue, je ne saurais que conseiller aux fans de crier leur amour pour cette série un peu partout sur le web en ce jour béni. Et je vais terminer sur la partie suce boules :

Un grand merci à l'ami Julo pour son futur dossier et ses efforts pour faire parler de Shenmue sur Gameblog (voir les podcasts sur la Dreamcast et Yû Suzuki. Merci à Romendil pour son super dossier paru récemment sur JV.com (on a battu Mario !!!!) Enfin Merci aussi à tous ceux qui se bougent le cul pour faire connaître la série sur la toile : Shenmue Master, Sega Nation, les oufs malades de la Sega Defense Force ( et évidemment de la Shenmue Defense Force ! ) de Gameblog et j'en oublie plein.

Et que Maître Suzuki entende nos prières. ;)

 

Voir aussi

Groupes : 
Shenmue
Jeux : 
Shenmue
Sociétés : 
Sega
Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Commentaires

jack.boss
Signaler
jack.boss
J'ai la gorge nouée en lisant ces lignes...

Amen !
ghallium
Signaler
ghallium
Yû Suzuki ne peut rien sans ton aide, Moussif. Moi, c'est décidé, je rallume la mienne ce soir et je me fais une petite partie. :)
Moussif
Signaler
Moussif
Putain faut vraiment que je rallume ma dreamcast et que je me les fasse un jour. :/

2010 !!!
Lushlife_
Signaler
Lushlife_
Amen !
ghallium
Signaler
ghallium
Content de voir que ça ait plu à quelqu'un.
Gundream
Signaler
Gundream
Amen...

Édito

Réactivation d'un vieux blog laissé à l'abandon. 

(Je ne peux pas laisser de commentaires, merci d'utiliser ma boîte à mp si vous voulez me parler ^^) 

Archives

Favoris