Geek Touristique

Geek Touristique

Par eclypse Blog créé le 11/04/10 Mis à jour le 26/06/14 à 20h15

Ce guide a pour but de vous faire découvrir certains aspects, certaines anecdotes virtuelles ou simplement les pensées de votre serviteur afin de profiter pleinement d'un voyage dans les univers virtuels

Ajouter aux favoris

Catégorie : Tests et Jeux

Signaler
Tests et Jeux

Fuel Overdose est un jeu développé par I-FRIQIYA (blog ici), et disponible  sur le PSN juste avant la dernière fin du monde.

 

Pour parler de ce jeu, j'aimerais préciser que je n'ai pas fini le jeu, et que je n'ai pas testé le multi en ligne.

Cela dit j'ai pu tester pendant quelques heures le jeu et me faire un avis assez clair sur ses qualités et ses défauts.

Alors qu'est-ce que c'est ? C'est un jeu de course type micro-machine (avec une vue iso, de dessus) dont les mécaniques de combats sont poussées à l'extrême. Quand je parle de mécaniques de combats dans un jeu de course je pense à Mario Kart et ses innombrables bonus pour changer la course. Même si dans ce jeu il n'y a pas de bonus à ramasser, c'est avant les courses qu'on choisit ses armes.

A cela s'ajoute les spécificités du pilote, qui disposent d'attaques spéciales (à base de quart de cercle), un grappin pour mieux prendre les virages, et des bombes activables sur le terrain.

A ce stade là je trouve personnellement qu'il y a beaucoup d'informations à gerer, sans compter qu'une maîtrise des tracés et du véhicule est nécessaire pour ne pas se planter à chaque virage.

Ce n'est pas un jeu pour les gens qui ne savent pas exploiter tout les boutons de la manette, certes c'est un jeu exigeant mais pas impossible à maitriser, du moins les bases, et il est déjà gratifiant de passer certains virages sans toucher les bords.

Si je devais faire des comparaisons et bien si Mario Kart était le Street Fighter 4 des jeux de courses, Fuel Overdose serait Blazblue. Un jeu plus exigeant mais plus gratifiant sur les actions basiques (tourner, éviter une mine etc).

Ce qui m'a un peu refroidi c'est surtout le déroulement des courses, en effet au début les pilotes sont tous devant la grille de départ, et quand le feu passe au vert c'est l'apocalypse, tout le monde utilise ses armes et en général  c'est par miracle qu'on s'en sort sans être parti dans le décor. Et c'est souvent le cas, les rixes durant la courses sont ...explosives et pas forcement lisibles.

En parlant de lisibilité, bien que les tracés soit bien définis, le terrain lui n'est pas forcément plat, et le fait de ne pas voir les bosses ou les creux (à cause de la vue isométrique) surprend et en général fini en carambolage. 

Ce sont les seuls vrais défauts que je reproche au jeu, un manque de lisibilité à cause de la vu isométrique, et à un équilibrage des rixes à la marvel vs capcom 3:  "tout le monde est pété donc prie pour être le premier à placer ton coup" . A noter quand même que tous les joueurs ont un bouclier quand même, mais il pompe tellement d'énergie quand plus de deux concurrents te ciblent qu'il vaut mieux se laisser taper et utiliser le grappin pour revenir dans la course plus rapidement. Cependant, le jeu est assez equilibré et il n'y a pas gros ecarts entre les joueurs (pas comme dans un burnout).

Cependant le jeu a aussi de très bonnes qualités, la première c'est la vue isométrique mais pas fixe, dans le sens où la caméra reste dans un angle qui permet au pilote de ne pas confondre sa gauche et sa droite (je me souviens que ça m'avait frustré sur rock 'n' roll racing).

 

Ensuite le fait de pouvoir mettre sa musique comme musique de fond permet de conduire sur du AC/DC et ça c'est sur-stylé ! Pas que les musiques sont mauvaises, bien au contraire, elles rappellent d'ailleurs F-Zero GX mais je prefere le hard rock. Le character design est génial et de qualité, dommage qu'il n'y ai pas assez de personnages (et les filles font toutes du D de tour de poitrine). Il y a un scenario, assez plaisant dans l'ensemble il permet d'en decouvrir un peu plus sur chaque personnage, il vaut le détour (jeu de mots ^^).

Du point de vue contenu, le jeu vous fera bien passer de nombreuses heures, entre le mode histoire, challenge et tournoi (seul mode vraiment viable pour gagner de la thune dans le jeu). Beaucoup de voitures, des améliorations à acheter, des tracés à maitriser.

Du point de vue gameplay, je retiens surtout un grappin assez cool à utiliser et c'est d'ailleurs un outil extrêmement utile pour ne pas perdre trop de temps à se remettre en place. Je trouve par contre qu'il y a trop de coups spéciaux, on ne les utilise pas forcément tous durant la course. 

Il est dommage aussi de ne pas pouvoir se tirer la bourre en splitté. 

 

Pour conclure, le jeu me rappel beaucoup F-zero GX pour son coté exigeant, cependant lui n'autorisait les bonus qu'une fois le premier tour passé (j'aurais préféré ce genre d'option). En bref, bien qu'il ne soit pas facile, c'est un jeu généreux dans ses mécaniques et ses modes de jeu, il n'a pas d'équivalent sur le marché et est surement un premier jet qui promet des suites (s'il y en a ) de qualités, un peu comme un uncharted, un crash, un timesplitters, le premier est bon, le deuxième sera génial !

Voir aussi

Jeux : 
Fuel Overdose
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

  
Signaler
Tests et Jeux

Des fois, je remets le blog en route parce que je sui super content.

Par exemple comme ce matin, parce qu'un trailer qui a la classe sort:

 

Juste un gros need, parce que j'en ai marre des jeux serieux !

(Il me semble que le studio est responsable des sympathiques Transfomers Fall of Cybertron, donc du bon studio, qui aime les licences cools)

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Tests et Jeux

Yeaaaaaahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh!!!

Orcs must die c'est un de mes dernier coup de coeur sur Steam, j'adore ce jeu, son ambiance, son gameplay.

Mais là, les developpeurs viennent d'annoncer le 2, avec du Co-op, je suis fouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu!!!!!

 

 

Serieusement ça donne pas super envie ça ?!! (bon en même temps j'adore les TD)

Voir aussi

Jeux : 
Orcs Must Die!
Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
Tests et Jeux

 

Rochard, qui se prononce à la française mais aussi comme le Hard Rock à l'envers, c'est un jeu développé par des finlandais, et disponible sur le SEN et sur Steam. Il est fait à partir du moteur Unity. Ça se passe sur un plan 2,5D et on incarne John Rochard, mineur d'astéroïde professionnel.

 

En tant que mineur on a un petit appareil de forage qui va servir a attraper les objets comme des boites ou des caméras,  piles et compagnie. On ajoute à cette mécanique la possibilité d'activer un mode « réduction de la gravité » et qu'on rajoute quelques « features » en plus à son gravity-gun comme des bombes ou des grenades « anti-gravité ». On mélange tout ça à des niveaux bien fichus qui reposent sur des puzzles à compléter et on obtient un gameplay solide.

 

Bien sûr dans ce genre jeu la physique est extrêmement  importante, c'est d'ailleurs ça qui permet de prendre du plaisir en éliminant les sbires ou en passant de bloc en bloc. Rochard a une excellente physique et un aspect plutôt propre ; les animations lors des cinématiques ne sont pas fantastiques par contre. Les dialogues sont bien doublés et plutôt bien écrits.

 

Les niveaux sont bien pensés ils reposent généralement sur des énigmes basées sur des portails de couleurs infranchissables par certains éléments. Les portails rouges empêchent les organismes vivants de passer (Rochard et les ennemis), les bleus ne laissent pas passer les objets comme les piles ou les caisses, les jaunes empêchent les balles de passer et les blancs empêchent absolument tout de passer. Je ne vais pas m'attarder sur le reste des niveaux, je ne veux pas gâcher le plaisirs de découvrir tout ça par soi-même.

 

 En tout cas le level-design est bien inspiré, d'ailleurs l'avant dernier environnement m'a fait penser à la scène finale de Star Wars épisode 1, lors du combat contre Dark Maul, en effet il y a une teinte noire futuriste avec des portes rouges infranchissables

 

Pour conclure Rochard, et un bon petit jeu inde qui vous fera passer un bon petit Week-end (4h)  si vous n'avez rien à faire. Foncez, c'est de la très bonne qualité, en plus la bande-son est excellente, et dispose d'un superbe morceau d'intro :

Enjoy!

Voir aussi

Jeux : 
Rochard
Ajouter à mes favoris Commenter (4)

  
Signaler
Tests et Jeux

 

 

Salut les jeunes,

 

 

Aujourd'hui je vais vous raconter la présentation de Dragon's Dogma par son producteur Hiroyuki Kobayashi (traduit par Greg).

 

Donc grâce à Gameblog, nous étions 11 chanceux à avoir assisté à cette présentation (pour info j'étais le gars avec la bandoulière orange), dans un hôtel parisien, assez particulier dans le design (il y a avait un rhino en nacre noire dans l'entrée). Guidé par Rahan, nous penetrâmes dans la chambre obscure de présentation.

 

La présentation nous a permis d'en apprendre plus sur quelques points, tout d'abord je m'excuse si il y a des redits, je me suis pas ultra intéressé au jeu avant. L'éditeur de personnage à l'air assez complet, même si ce n'est pas aussi poussé que Saint-Row (les visages sont pré-fait, on choisit juste celui qui nous plait). On pourra d'ailleurs modifier ça en cours de route, en allant chez un barbier.

 

Pas de grande surprise non plus du côté des classes, il y en a 9 :

Guerrier

 Mage : (magie  noire et blanche)

 Rodeur :(dague et flèches)

 Champion : (guerrier bourrin sans bouclier)

 Sorcier :(magie noire)

 Chasseur : (Spé grand arc)

 Paladin : (guerrier soigneur)

 Assassin : (peut utiliser toute les types d'armes)

 Et Archer-mage (comme son nom l'indique).

On a pas appris des masses sur les combats, si ce n'est que les coéquipiers seront suffisamment bons pour ne pas avoir se battre directement pour finir le jeu mais juste en donnant des ordres. On peut toujours monter sur les hippogriffes. On peut noter qu'on voit les ombres des créatures volantes au sol, et que l'impression d'être menacé par cette ombre est assez bien rendue. La croix servira à donner des ordres aux pions (nakama) et les compétences pourront être assignées aux touches de droite de la manette (ce qui augure des possibilités de combos). Les pions ne peuvent pas mourir, ils peuvent fuir (on les retrouvera en ville). Chose assez marrante, on pourra prendre des gens et les balancer, mais aussi toute créatures un peut légère, comme des cochons (et jouer au cochon-ball).

 

Ensuite, la partie la plus intéressante de cette présentation, c'est la ballade dans la ville, ce qui nous a permis de voir qu'on pouvait se balader assez librement, les boutiques n'ont pas de temps de chargement quand on entre dedans, on peut changer de classe aussi moyennant finance, et modifier les compétences, ainsi que celles de nos pions et de nos armes. Bref on va pouvoir faire plein de combinaisons trop cool. Sinon on peut escalader des maisons et donc se la jouer Prince of Persia/Assassin's creed sur les toits de la ville, pour trouver des coffres secrets (non pas de plumes désolé^^).

 

Enfin on nous a un peu dévoiler des features un peu original, comme le système de pions, qu'on pourrait comparé un peu à l'élevage de guerrier et la collection de Pokémon,  en gros on a un pion principal qu'on pourra créer, éduquer et entrainer et échanger. Sans compter qu'on pourra recruter des pion, 10 000 pions existent dans l'univers de Dragon's Dogma, sans compter ceux des joueurs qui les mettront à disposition en ligne, ce qui servira à échanger des objets et faire progresser les pions lorsque celui-ci gagnera de l'exp dans les mains des autres joueurs.

 On a finit sur un petit Bonus Sympathique, que je ne connaissais pas, c'est qu'on aura droit aux armures du mangas Berserk, on a pu voir les images de Griffith et de Guts, assez stylés.

Voilà comment s'achève cette présentation, On a ensuite pu poser des questions, on a grâce à ce petit jeu des questions-réponses, que la fonction FB pour partager ses screenshots a été faite à l'arrache mais aussi que les Pions sont une véritable race dans le jeu, (en tout cas pas des humains).  

 Et après ça on a pu dédicacer ses produits, moi j'avais un Sengoku Basara, il me semble qu'il a bien aimé parce que ce n'est pas un jeu qu'il a vu souvent en Europe.

 

 

Et après on a pris un pot avec Mimic pour conclure cette sympathique journée.

 

Voir aussi

Jeux : 
Sengoku Basara Samurai Heroes, Dragon's Dogma
Sociétés : 
Capcom
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Tests et Jeux

Didiou j'avais oublié de poster ce test, bon vu que Gameblog ne l'a pas dans sa base de données, et bin ce sera sur le blog, avec des images comme ça.

 

 

RE4 ça vous dit quelque chose ? Evidemment, mais est-ce que vous vous êtes attardé sur le mode Mercenaries ? Et est-ce que vous avez aimé ?

 

Alors si vous avez aimé, allez sur Steam et dépenser moins de 10€ pour retrouver un jeu bien sympathique, il y a des badass avec des accents improbables, des démons, des graphismes pas moches et un mode 4 joueurs en ligne.

 

Même si ce dernier est un peu touché par le lag, le plaisir qu'on a quand on maitrise le soft est tellement bon, mettez du ACDC en fond et c'est parti.


 

Bien sûr il faut maitriser le soft, ce n'est pas du bête TPS puisque les munitions sont rare (comme RE) c'est pourquoi les développeurs ont eu la bonne idée de rajouter pas mal de mouvements de corps-à-corps aux personnages pour « fataliser » les démons. La recette est simple, stuner les ennemis avec un coup, les achever avec un autre et voilà !

 

 Les flingues sont là pour se lâcher genre «  mhhhhu IL Y A TROP DE MONDE !!!!!  *sort la sulfateuse* TONIGHT WE DINE IN HELL !!!! »  D'ailleurs les armes gagnent des niveaux donc à la fin ça devient très sale pour les démons. Faut juste comprendre que ce n'est pas les munitions qui tueront les démons mes bien vos mains et vos bottes.


 

Et foutre les pieds ou on veut et surtout dans la gueule, ça n'a pas de prix.

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Édito

Bienvenue sur mon blog, que j'ai intitulé "Geek Touristique" pour faire un petit jeu de mot avec Guide Touristique (pour les deux du fond qui s'endorment)  parce que parmi les hard-core/ultimate/monster/casual gamers, je me considère comme un gamer tinérant, c'est-a-dire que je ne me considere pas comme une bete de competition, juste quelq'un qui cherche a profiter pleinement de ses achats en considerant chaque univers virtuels comme une nouvelle destination.

Bien sur on a vu mieux comme destination de vacances (surtout comparée à un programme aussi musclé qu'un gears of war ou un uncharted) mais on a vu pire, et surtout le billet d'avion ne coûte pas si cher que ça pour des destinations qui vont nous transcander l'âme comme jamais.

Bouclez vos ceintures, et bon voyage!

Archives

Favoris