Culture Geek

Culture Geek

Par madi35 Blog créé le 13/05/10 Mis à jour le 17/01/15 à 18h44

Ajouter aux favoris

Catégorie : News

Signaler
News

Homeland Saison 3 640x319 Homeland Saison 3

Le trailer officiel d' Homeland saison 3 vient d'être dévoilé. On y retrouve Carrie et Brody qui sont poursuivis par l'agent Saul Berenson. Le premier épisode de la saison 3 sera diffusé le 29 septembre 2013 aux Etats-Unis sur la chaine Showtime, encore un peu de patience...

Homeland brody Saison 3 640x328 Homeland Saison 3
Homeland Carrie Saison 3 640x378 Homeland Saison 3

 

Vivement que la saison 3 débarque en France !!!

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
News

WRC4 WRC 4 : un premier trailer en Suède

C'est au travers d'un trailer enneigé que Milestone dévoile les premières images du prochain opus de sa saga consacré au rallye, WRC 4. Cette vidéo ne dévoile pas les nouveautés de cet épisode, mais permet de se faire une idée des graphismes.

Le jeu est attendu pour octobre sur PC, PS3, Xbox 360 et PS Vita.

Voir aussi

Jeux : 
WRC 4
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
News

Avec tout ce qui se passe actuellement à Disneyland Paris, entre un parc en mauvais état, une offre entertainment au plus bas, des attractions, restaurants, boutiques fermées et peu de visiteurs cet été; avec quelques personnes motivées, nous avons lancé une pétition afin de demander à The Walt Disney Company d'intervenir d'une façon ou d'une autre à DLP et de mettre en place des solutions durables afin que notre beau resort européen retrouve, un jour son lustre d'origine.

Ce n'est peut-être pas cela qui fera dire à Bob Iger "Mon dieu mais ils ont raison, je sors 2.3 milliards $ sur le champ". Non, l'idée est simplement de faire entendre la voix des fans qui sont lassés de cette interminable baisse en qualité.

Lien direct vers la pétition: 
https://www.change.org/petitions/mr-bob-iger-ceo-the-walt-disney-company-save-disneyland-paris

Voici une copie de notre lettre ouverte à Bob Iger:

Cher Monsieur Iger,


Votre nomination en tant que PDG de The Walt Disney Company en mars 2005 marqua la fin de la campagne Save Disney menée par Roy E. Disney et Stanley Gold, alors membres du conseil d'administration. Cette campagne avait pour vocation de revenir à une politique d'entreprise visant l'excellence. Une valeur qui caractérise profondément les activités de The Walt Disney Company depuis sa création par Walt Disney lui-même.

Grâce à vos efforts, The Walt Disney Company ne s'est jamais aussi bien portée qu'aujourd'hui. Notamment grâce une série d'événements-clé nécessaires afin de résoudre des problèmes majeurs :

- L'acquisition de Pixar (2006)

- Le redressement de Disney Animation Studio

- La grande refonte Disney California Adventure (2008-2012)

- L'acquisition de Marvel Entertainment (2009)

- La mise en route de Shanghai Disneyland (2011)

- L'agrandissement de Hong Kong Disneyland (2011-2013)

- L'acquisition de Lucasfilm (2012)

Ces grands investissements - dont certains relèvent d'une opération de « sauvetage de parc » - vous ont permis de redresser des filiales en mauvais état ou de devenir plus fort sur des segments démographiques que votre entreprise avait du mal à conquérir. Tous ces événements-clé ont un point commun : la qualité du produit ou de l'expérience. Comme le disait votre ami et collaborateur John Lasseter : « La qualité est le meilleur plan d'affaires qui soit ».

Malheureusement, les évolutions récentes ont sérieusement endommagé la qualité d'un des parcs les mieux conçus au monde : Disneyland Paris. Nous souhaitons vous partager notre inquiétude au sujet de l'état actuel de cette destination qui porte le nom de votre entreprise en Europe. Le parc dont nous nous sommes pris d'affection malgré l'existence relativement courte, le parc que nous regrettons de voir souffrir aussi fort.

Quand Disneyland Paris ouvrit ses portes en 1992, il s'agissait du plus grand accomplissement jamais réalisé par Disney : le parc était une merveille tant sur le plan technologique qu'artistique. Ses attractions et spectacles de haute qualité ont prouvé leur succès auprès du public européen et son expérience visiteur était semblable, voire même supérieure, à celle de Disneyland ou Walt Disney World.

Cependant, en raison de problèmes financiers constants, la qualité globale de l'expérience s'est lentement dégradée au fil des ans. Les nombreuses années de coupes budgétaires au niveau de la maintenance, de l'animation et de la restauration font que Disneyland Paris est aujourd'hui dans un état de négligence inacceptable.

Cette année, la baisse en qualité est encore plus forte alors que la situation atteint un seuil critique : 2013 marque la première saison estivale depuis l'ouverture sans aucun spectacle sur scène dans le Parc Disneyland. Une première dans l'histoire du parc et fort probablement de tous les parcs Disney dans le monde.

Bien que des exemples concrets soient plus explicites, le but de cette lettre n'est pas de dresser une liste de tout ce qui pourrait être amélioré. A la place, nous souhaitons répertorier en quatre grandes catégories les problèmes majeurs de votre destination européenne, du point de vue de l'expérience visiteur :

1. La Maintenance

L'entretien des parcs, attractions et hôtels a été tant négligé durant 20 ans que de nombreuses installations sont dans un état indigne du standard Disney. De nombreux éléments de décor sont en état de délabrement ou tombent littéralement en ruines.

Sur une note positive, un programme de réhabilitations intensif a été mis en place ces dernières années afin de réparer de nombreux effets et décors cassés, déclassés ou détériorés. Un signe que la direction de Disneyland Paris prend ses lacunes au sérieux, mais cela ne traite que la pointe visible de l'iceberg.

Les nombreuses années de négligence ont fait des ravages sur le plus beau Magic Kingdom jamais conçu ; les budgets pour restaurer sa gloire d'antan sont maintenant plus élevés que si le problème avait été traité plus tôt. Chaque centime disponible part désormais dans la résolution de problèmes qui auraient pu être évités s'ils avaient été pris en charge de nombreuses années auparavant.

2. Les Coupes Budgétaires

Spectacle Tarzan - La Rencontre au Chaparral Theater, Spectacle du Roi Lion à Videopolis, parade nocturne emblématique Fantillusion! : tous annulés cette année, tandis que d'autres espaces de spectacles sont désespérément vides depuis des années comme le Théâtre du Château. De plus, certaines attractions ainsi que de nombreux restaurants et boutiques ouvrent désormais en horaire réduit : par exemple de 11 à 18h quand le parc ouvre à 9h et ferme à 23h. Enfin la mauvaise maintenance a dramatiquement limité la capacité de certaines attractions au fil du temps. Par exemple Thunder Mesa Riverboat Landing (ouvert de 11 à 18h) ne fonctionne plus qu'avec un seul des deux bateaux disponibles depuis des années et quelques montagnes russes fonctionnent avec moins de trains, ce qui réduit donc la capacité horaire.

Combinés ensemble, les problèmes de maintenance insuffisante et de coupes budgétaires créent chaque jour un cycle sans fin d'attractions en panne. Bien plus que ce qui devrait être la norme, certaines s'étalant régulièrement sur une demi journée. Cela affecte tout type d'attractions, des plus petites aux plus grandes. Ces attractions en panne additionnées à la capacité amoindrie de l'offre provoque un congestionnèrent permanent de visiteurs dans les parcs, alors que la fréquentation annuelle bat des records d'année en année - 16 millions de visiteurs en 2012. Résultat : une journée à Disneyland Paris s'apparente désormais à une succession d'allers-retours entre ce qui est ouvert et fermé.

3. La Nourriture

L'offre en restauration de Disneyland Paris est très variable, mais n'est jamais à la hauteur de vos parcs américains sur le plan de la qualité. La majorité des restaurants sont de type fast-food (comptoir) ou buffets à volonté. Reste un très petit groupe de restaurants « service-à-table » - ils étaient plus nombreux initialement mais plusieurs d'entre eux ont été convertis en services fast-food, comme l'Explorer's club transformé en un restaurant standard, le Colonel Hathi's Pizza Outpost.

La qualité des plats servis dans les restaurants fast-food comme les services à table plus onéreux est tout-à-fait aléatoire ; en particulier ces dernières années, nous avons malheureusement remarqué une baisse sensible en qualité. Des repas cuisinés à l'avance à base d'ingrédients préparés en industrie sont servis quelques minutes à peine après avoir passé commande, indiquant qu'ils n'ont pas été faits à la demande. L'offre fast-food quant-à-elle est chère et ne rivalise pas avec des alternatives bien connues comme par exemple McDonald's, dont on trouve un restaurant à quelques minutes à pied des parcs, à Disney Village.

Plus problématique encore que de la nourriture de basse qualité à des prix premium sont les horaires des certains restaurants. Quand le parc ferme à 23h, vous comptez passer un agréable moment en famille autour d'un bon dîner, pas à vous retrouver devant les portes closes de restaurants fermés dès 19.30. Les horaires réduits des restaurants rendent presque impossible la réservation d'une table pour le soir passé midi : Il faut s'y prendre suffisamment tôt sans quoi il faut se rabattre sur les comptoirs fast-food des parcs ou du Disney Village.

4. Le parc Walt Disney Studios

Est-il encore nécessaire de faire l'état des lieux des problèmes que collectionne ce parc depuis ses débuts? Le plus petit parc Disney ; le seul parc Disney sans traditionnelle attraction de type 'dark-ride' à son ouverture ; le parc Disney ayant le plus grand problème d'identité ; en résumé le parc Disney n'ayant jamais répondu aux normes du standard Disney. Le manque d'attractions, l'environnement triste, le thème peu clair, le plan du parc mal conçu, les nouveautés au style aléatoire et au débit horaire bien trop bas... Ce parc a besoin de sérieuses séries d'investissements et d'une réflexion profonde sur son thème pour en faire un parc digne du standard de votre société.

Au delà de ces 4 axes, il y a également beaucoup à faire au niveau du Disney Village morne et vieillissant, du merchandising médiocre et peu varié et des hôtels qui proposent des prestations déclassées à des tarifs surréalistes.

M. Iger, combien de pannes, d'attractions fermées, d'expériences dégradées, de visiteurs mécontents va-t-il falloir avant que The Walt Disney Company intervienne ? Nous ne comprenons pas qu'après toutes ces années de galère, de pertes et de mauvaise réputation, The Walt Disney Company (propriétaire d'EuroDisney S.C.A. à 40%) n'ait toujours pas modifié en profondeur le montage financier d'EuroDisney. Un montage financier créé par The Walt Disney Company qui n'a jamais permis à Disneyland Paris de devenir une entreprise prospère et sans dettes. Or pour des millions de gens Disneyland Paris est la destination-vitrine des activités de The Walt Disney Company en Europe et on dirait que cela ne vous dérange pas que l'image de marque de votre société soit à ce point souillée depuis 20 ans par une expérience visiteur en décrépitude constante et néanmoins surtarifée auprès des 740 millions de citoyens du Vieux Continent. Nous ne pouvons pas croire que Disney souhaite intentionnellement que ses visiteurs européens rentrent chez eux avec des souvenirs bas-de-gamme.

Bien-sûr, il y a du positif à Marne-la-Vallée. Le design original de 1992 est épatant, les cast members sont accueillants, le spectacle nocturne Disney Dreams est une réussite et le renouveau des saisons d'Halloween et Noël entamé l'an dernier semble prometteur. Malheureusement, la gestion opérationnelle déplorable altère invariablement ces atouts.

M. Iger, nous vous demandons de vous pencher attentivement sur le budget opérationnel de Disneyland Paris. Nous vous demandons de sortir le plus beau parc à thème jamais construit du marasme et de la négligence et d'agir concrètement en misant sur la croissance, l'investissement et la joie de millions de visiteurs qui viennent à Disneyland Paris pour découvrir la magie que seul un parc Disney digne de ce nom peut offrir. Cela signifie rehausser la qualité de la restauration, faire revenir les spectacles sur scène et augmenter les animations ponctuelles dans les allées des parcs ('streetmosphere'), permettre aux parcs de réparer effets et décors détériorés dès leur constatation, revoir complètement le second parc et bien-sûr ouvrir de nouvelles attractions tant dans le parc Walt Disney Studios que le Parc Disneyland. Pas de pansements, pas de solutions de fortune mais des solutions durables pour résoudre les problèmes qui affligent notre resort européen depuis le début.

Walt Disney a dit que Disneyland ne serait jamais achevé tant qu'il y aura de l'imagination dans le monde. Nous vous demandons M. Iger d'user une nouvelle fois de votre imagination en Europe. Vous qui depuis 2005 avez brillamment 'sauvé Disney', notamment en orchestrant les sauvetages de Disney California Adventure et Hong Kong Disneyland, nous comptons maintenant sur vous pour 'sauver Disneyland Paris' pour de bon.

Cordialement,



#SaveDisneylandParis

 

Bref signez, partagez, à vous de jouer! Wink Je compte sur votre solidatité, je suis certain que de nombreux gameblogeurs sont fans du parc disney de Paris.

Ajouter à mes favoris Commenter (8)

Signaler
News

Je suis  au courant de l'information par le compte Facebook de Ubisoft France. Je me suis donc dit que il fallait absolument informer les gameblogeurs qui ne sont pas au courant (même si je pense que une news sur gameblog.fr va tomber relativement vite.

 

 

 

Que faire pour sécuriser mon compte ?
Nous recommandons que chaque utilisateur change son mot de passe. Le mot de passe peut-être changé en cliquant ici. Nous recommandons également que chacun change son mot de passe sur tous les sites et services web où il a utilisé un mot de passe identique ou proche. A savoir qu'aucune information de paiement n'est stockée chez Ubisoft. Autrement dit, vos coordonnées bancaires ne sont pas concernées par cette intrusion.


Comment cela a-t-il pu arriver ? Quel site a été piraté ? D'où cela provenait-il ?
Des informations personnelles ont été dérobées et utilisées afin d'accéder illégalement à notre réseau online. Nous n'en disons pas davantage par mesure de sécurité.


Certaines de mes informations personnelles sont-elles concernées ?
Le pirate a pu accéder aux données de compte telles que nom d'utilisateur, adresse email, et mot de passe crypté. A notre connaissance, aucune autre information personnelle (numéro de téléphone, adresse physique, etc...) n'est passée. Aucune information de paiement n'est stockée chez Ubisoft, ce qui signifie que les informations de votre carte de paiement (crédit et débit) n'a pu être compromise.


Qu'est-ce qu'un mot de passe crypté ?
Les mots de passe ne sont pas stockés en texte clair, mais comme une valeur masquée. Ils ne peuvent pas être décodés, mais peuvent être piratés, en particulier si le mot de passe en question est trop simple. C'est la raison pour laquelle nous recommandons aux utilisateurs de changer leur mot de passe.


Est-ce que mes données bancaires sont concernées ?
Aucune information de paiement n'est stockée chez Ubisoft, ce qui signifie que les informations de votre carte de paiement (crédit / débit) ont été épargnées par cette intrusion.


Quelles mesures avez-vous prises suite à cet incident ?
Immédiatement nous avons pris les mesures nécessaires pour supprimer cet accès, mener une solide investigation auprès des autorités compétentes, d'experts internes et externes en sécurité, et rétablir la sécurité des systèmes touchés.


Comptez-vous prendre des mesures de sécurité supplémentaires à l'avenir ? Cela est-il susceptible de se produire de nouveau ?
Les équipes de sécurité Ubisoft envisagent tous les moyens possibles pour élargir et renforcer les mesures de sécurité, pour mieux protéger la sécurité de ses clients. Malheureusement, aucune société ou organisation n'est à l'abri de ce type d'attaques criminelles.


Cela est-il lié à des faits de piratage récent rencontrés par d'autres sociétés dans l'industrie du jeu-vidéo ?
Il n'existe aucune preuve de lien avec des problèmes de sécurité d'autres entreprises.


Est-ce Uplay qui a été piraté ? Les serveurs Uplay ont-ils été piratés ?
Non. L'attaque ne provient d'aucun service Uplay. Elle visait seulement certains de nos services online.


Est-ce que d'autres systèmes Ubisoft ont été touchés ? Est-ce que la stabilité online de vos jeux sera affectée par l'attaque ?
Nous travaillons ardemment à restaurer la sécurité des systèmes touchés et continuons à investiguer sur l'origine de l'incident. La stabilité des services online de nos jeux n'est pas affectée par cette attaque.

Extrait du topic du site officelle d'Ubisoft

Voir aussi

Sociétés : 
Ubisoft
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
News

Conférence Microsoft

 Forza Motorsport 5

 

 Quantum Break

 

Conférence EA

 

Plants VS Zombies Garden Warfare 

 

Need For Speed Rivals

Conférence Ubisoft

 

 The Crew

The Division

 

 Conférence Sony

 Grand Turismo 6

The Order 1886

 

Destiny

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
News

J'ai aprit avec une tristesse non dissimulée que IG Magazine, le mook d'Ankama va officiellement être mis à l'arrêt en Juillet prochain, à la sortie du prochain numéro.

Et c'est par le biais de Pierre-Alexandre Conte, rédacteur du magazine sur Twitter que la nouvelle et tomber.

Avec un premier numéro sorti en Mars 2009, IG Magazine aura vécu 4 années remplies d'articles passionnés et passionnants traitant du jeu vidéo en profondeur. Avec lui part un des derniers piliers de la presse vidéoludique papier.

Toutes mes pensées vont envers les rédacteurs qui auront contribué à ce magazine.

Ajouter à mes favoris Commenter (8)

Signaler
News

Classement BrandZ marques les plus puissantes 640x175 Classement des marques les plus puissantes (2013)

Le cabinet d'études MillwardBrown a publié son classement annuel des marques commerciales les plus puissantes. Dans le trio de tête, nous retrouvons trois marques technologiques : Apple, Google et IBM. Coca Cola qui figurait à la première place en 2012 descend du podium. Durant ces dernières années, Apple, Google et IBMont toujours été dans les 5 meilleures places : 185,1 milliards de dollars pour Apple pour 2013, 113,7 milliards de dollars pour Google et 112,5 milliards de dollars pour IBM.

 

Top 100 Most Valuable Global Brands 640x801 Classement des marques les plus puissantes (2013)

Top 100 Most Valuable Global Brands 1 640x789 Classement des marques les plus puissantes (2013)

Top 100 Most Valuable Global Brands 2 640x803 Classement des marques les plus puissantes (2013)

Top 100 Most Valuable Global Brands 3 640x800 Classement des marques les plus puissantes (2013)

source

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
News

Le 13 mai 2013 à minuit, via e-mails et réseaux sociaux, la nouvelle se répand comme un virus digne des zombies de Danny Boyle : le Virgin Megastore, à l'agonie, annonce des réductions de 50% sur la quasi-totalité du magasin. Les détenteurs de cartes de fidélité bénéficient de 20% supplémentaires.

MAKING OF

Nous avons vu ce billet sur le blog Les rétro-galeries de Mr Gutsycirculer sur Facebook et, sidérés par la violence des faits relatés, avons pris contact avec son auteur. Il nous a amicalement permis de reprendre son texte.

 

Antoine, contractuel dans la fonction publique et blogueur, a vu sa compagne en pleurs, « détruite » après cette journée de soldes. Agée de 28 ans, elle travaille au Virgin des Champs-Elysées depuis 2008 et sera bientôt au chômage.

 

Antoine a alors interrogé les collègues de sa compagne, et écrit le récit de leur journée. Dans son post il reprend également des témoignages de clients publiés dans le Parisien et Lyon Capitale. Son texte pourra en choquer certains. Rue89

 

L'enseigne Champs-Elysées ouvre à 10 heures, et les choses se compliquent déjà. Les gens dehors s'impatientent, ils sont des centaines (dont certains depuis 7 heures du matin), et tentent d'ouvrir eux-mêmes la gigantesque porte métallique. Ils tentent, ils tentent, les charognards.

La tension est déjà là, quelque chose ne tourne pas rond. Une ambiance, une attitude.

Le service de sécurité fait grincer les gonds. Sésame, ouvre-toi. Les chiens sont lâchés, le chaos peut commencer.

Des centaines d'humains, visages déformés, hagards, montent en courant au premier étage, se poussent les uns les autres. Une femme chute dans le grand escalier. Personne ne l'aide à se relever.

Objectif : le rayon numérique. Un iPad à 700 euros devient un iPad à 350 euros. Alors ils en prennent deux, trois, quatre, car même à 600 euros, les tablettes numériques se revendent illico sur eBay ou Leboncoin.fr.

5,4,3,2,1... ET LA RUÉE.

Mais il n'y a pas que ça à récupérer, et certains ont prévu le coup : ils sont venus avec des grands sacs. D'autres ont carrément ramené des valises.

Comme le témoigne une certaine Emma dans Le Parisien :

« C'était la folie. Ça poussait de tous les côtés. Les plus pressés montaient les marches quatre à quatre pour aller dans les rayons hi-fi. Mais il y avait peu d'articles. Du coup, certains clients arrachaient de leur socle les appareils photos ou les tablettes en exposition. Les alarmes retentissaient de toute part. »

Au téléphone, un homme hurle, plié d'un rire nerveux : « J'y crois pas, ici c'est l'apocalyyypse ! ! ! » Dans un premier temps, les employés trouvent ça hallucinant, positivement parlant. Mais ils vont déchanter très vite.

Traqués, insultés, secoués par les clients

Les consoles Xbox, vendues la veille 250 euros, passent à 175 euros. Prenons-en une, non deux, non trois. Durant l'heure suivant l'ouverture du magasin, les vendeurs, complètement désemparés, sont suivis, pris à partie, traqués, insultés, secoués par des clients devenus fous.

Certains employés montent sur des tabourets, et hurlent des ordres aux gens afin de contenir, de canaliser la foule en furie. En vain. Des clients leur hurlent dessus, et l'attention sera - semble-t-il - à qui criera le plus fort.

Alors qu'ils ont commencé leur journée depuis moins de deux heures, certains salariés s'échappent littéralement pour aller pleurer au stock, loin du chaos. Pour atterrir, pour se rendre compte de ce qu'il se passe, et reprendre un poil de force.

La fermeture du magasin, le néant d'information depuis plusieurs mois concernant un quelconque plan social, Pôle emploi s'approchant, et maintenant ça. Ça fait beaucoup.

En moins de trente minutes, le rayon numérique est vide. Plus rien, à part de la poussière et des déchets sur les rayonnages (restes de menus McDo, cannettes vides, emballages divers).

RUÉE AU VIRGIN DE STRASBOURG POUR LA LIQUIDATION DES STOCKS

Vidéo amateur publiée par les Dernières Nouvelles d'Alsace

Des gens ont sous les bras des trucs sans savoir de quoi il s'agit. Ils ne savent même pas ce que c'est. « Vous pensez que je peux en tirer combien ? », osent-ils même demander. Mais même sans savoir, plus besoin de les mettre sur Priceminister. Car la vente n'a jamais été aussi sauvage, et des enchères commencent dès lors dans les files d'attente.

Je n'ai pas eu d'iPad, je rachète le vôtre. Non moi, non moi, non moi, qui dit mieux ? On dégaine le cash, des billets passent discrètement de main en main. On se croirait en plein deal généralisé.

Ils se gavent sans peur de vomir

Le magasin a en stock 184 cartouches du dernier jeu Nintendo DS « Professeur Layton ». Un revendeur de jeux vidéo, venu avec des amis porteurs, les prend toutes. Les 184.

Ceux qui sont arrivés trop tard au saint premier étage - ou qui n'ont pas eu accès aux enchères sauvages - prennent alors TOUT ce qui passe à hauteur de panier. TOUT : peluches, DVD au hasard, magnets, écouteurs, jeux de société, cartouches d'imprimantes. Ils n'ont pas le temps de choisir, sinon d'autres leur voleront leur butin.

Alors ils prennent, ils prennent, se gavent sans peur de vomir. Ils prennent pour empêcher d'autres de prendre. La plupart sont au portable :

« Mais tu veux lesquels ? Dis-moi vite, il n'y a presque plus rien ! "Twilight" ? "Iron Man" ? "Transformers" ? En Blu-ray ou DVD ? Bon, je prends tout, et rappelle-moi dans dix minutes ! De toute façon, on s'en fout, c'est à moins 50% ! »

Et pourtant - forcément - ils vomissent, quand le coup de sang est passé. Où ? Aux caisses. C'est réellement là qu'ils font leurs emplettes, leurs « bonnes affaires » : alors ça oui, je prends, ça non, ça oui, ça non... Ils reposent alors ce qui, en fait, ne les intéresse finalement pas.

L'attente dans la file est en moyenne de 1h30. Derrière les caissières, des centaines de produits divers s'entassent en dizaines de colonnes, trop rapidement dégueulés pour être rangés convenablement. Alors out le traditionnel classement fantastique/horreur/comédie : on prend tout et on repose tout en tas au rayon DVD. Obligé.

Les clients, pour une fois, ne se plaignent pas.

« On rachète vos indemnités »

Une employée sort fumer une clope, par une sortie privée qui mène dans la rue d'à côté. Elle a bien pris soin d'enlever son gilet rouge, chose qu'elle ne fait jamais. Elle n'a même pas allumé sa cigarette que les gens repèrent sans pitié le petit logo sur son badge et l'accaparent :

« Vous pouvez me mettre ça de côté ? Il vous reste des iPad ? Achetez-en un pour vous, et je vous le rachète ! »

L'employée leur répond que non. Leurs bouches se déforment alors, deviennent méchantes : « Non, mais sérieux, on croit rêver... Pffff ! »

Même aux livres, rare rayon sur lequel les soldes n'ont pas lieu (loi oblige), les gens remplissent des paniers en prenant - là encore - tout ce qui leur passe sous la main.

Lorsque les employés leur précisent que les livres ne bénéficient pas de réductions - « Non, mais vous auriez pas pu le dire ? » - ils reposent tout tel quel, n'importe où, avant de partir bon train vers des rayons plus juteux. Lyon Capital le raconte également :

  • « Vous devriez être contents, on rachète vos indemnités » ;
  • « C'est scandaleux, les vendeurs se sont servis avant nous ! » ;
  • « Vous n'allez pas vous plaindre d'être bientôt au chômage : vous vendez aujourd'hui, et je contribue en achetant. »

Ils n'ont JAMAIS vu ça de leur vie

Pour ajouter au chaos ambiant, au rez-de-chaussée comme au premier étage, des centaines de boîtiers vides de DVD et jeux vidéo jonchent le sol. Ouverts de force, volés dans la cohue.

On marche comme sur des oeufs de peur de glisser, en poussant du pied les cadavres d'une culture qui semble avoir été violée. A la sortie, les bornes antivols hurlent au point qu'on ne les entend même plus.

Alors que le magasin ferme normalement ses portes à 22 heures, aujourd'hui, extinction des feux à 19h30. Ordre de ce qui reste de la direction : ne plus faire entrer personne pour mieux gérer la horde présente. (Pour la plupart des salariés cependant, la journée ne se terminera vraiment que cinq heures plus tard.)

Les vigiles, sous une pluie d'insultes et de huées, font leur job. Les gens dehors deviennent fous, les en empêchent, retiennent la porte. Ce qu'ils ne savent pas, les chacals, c'est que le magasin a déjà été pillé. Chacun de ses os a été sucé méthodiquement. Avidement.

Avec difficulté, les agents de sécurité, qui n'ont JAMAIS vu ça de leur vie, parviennent à refermer le sésame. Ouf. Un délicat client qui n'a probablement pas eu sa part du gâteau se plaindra quand même en commentaire de je ne sais plus quel site :


Capture d'écran d'un commentaire sur un site d'info

Amassant leur « butin »

Durant les derniers mois, depuis l'annonce de la fermeture de la chaîne Virgin, pas un seul de ces « clients » n'a évidemment levé le petit doigt pour soutenir (de quelque manière que ce soit) les 1 000 salariés, futurs chômeurs dans quelques semaines.

Mais lundi, ils étaient pourtant tous là comme par magie, ces clients invisibles, fossoyeurs aux dents acérées.

Ils ont soudain retrouvé l'adresse d'un magasin dans lequel, au mieux, ils n'avaient pas mis les pieds depuis des années, au pire, ne sont jamais allés.

Comble, certains ont même posé des RTT le matin même pour pouvoir s'y rendre. Dans le même article du Parisien cité plus haut, il est également noté que l'Emma en question (mise au courant de la braderie par une proche) « était venue en repérage la veille, car elle n'avait encore jamais mis les pieds dans un magasin Virgin ».

Le temps d'une matinée, oubliant Amazon, oubliant « la crise », ils étaient là en chair et en os, en masse, les rats, les nécrophiles, dansant joyeusement sur les cadavres de milliers de salariés, amassant leur « butin », comme certains le disaient à 11 heures sur Twitter.

Faire des bonnes affaires, c'est une chose. Mais à ce prix-là ? « Eh oui » avez-vous tous répondu en choeur, « A ce prix-là », justement. Et ce prix-là, c'était moins 50%. C'est ce que vous répétiez tous, vous, les charognards, la salive pâteuse aux commissures des lèvres.

A prix cassés, dignité soldée ?

Pour ce prix-là, vous avez poussé aux larmes des travailleurs qui, peu importe ce qu'on peut penser de Virgin, ont mis toute leur énergie et leur amour durant des années dans un job qui les a passionnés. Pour un simple rabais, vous les avez insultés, méprisés et violentés. Vous avez montré sans masque qu'un vulgaire iPad avait à vos yeux plus de valeur que leur travail et leurs passions.

Pour ce prix-là, putain, vous êtes devenus des bêtes. A prix cassés, dignité soldée ? La vôtre on s'en doutait, mais également la leur dans la foulée ? Vous ridiculiser ne suffisait donc pas ? Il fallait également les écraser, les traîner dans la boue ?

Vous vous êtes battus comme des chiens. Bravo, c'est bien. Mais vous n'êtes pas des chiens, les chiens n'agiraient pas ainsi. Mais vous n'êtes pas non plus des êtres humains, car un humain il me semble, n'agit pas non plus de la sorte.

Non. Pour vous être comportés ainsi, vous n'êtes simplement - et clairement - que des sales pourritures.

L'article original vient du site Rue89

Je suis absolument énervé et surtout dessus par les comportements de gens (bêtes sauvages) sans aucune dinité pour les enployées des magasins pour des articles à -50%. C'est honteux !

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Signaler
News

Certaines mamans aisées de Manhattan refusent de perdre leur temps en faisant la queue à Disney World. Elles engagent un guide handicapé qui se fait passer pour un membre de la famille afin de leur permettre de dépasser dans les files des attractions. C'est ce que révèle le Huffington Post .

 

La société Dream Tours Florida se charge de louer des "guides" handicapés. "Ma fille n'a dû attendre qu'une minute avant de monter dans une attraction" déclare une mère de Manhattan ayant eu recours à ce service. Les autres visiteurs attendent 2,5 heures en moyenne.

En plus d'être dénué de scrupules, il faut mettre le prix. Une heure en compagnie d'un guide handicapé coûte une centaine d'euros, ce qui revient toujours beaucoup moins cher que les tours VIP proposés par Disney.

Source

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Signaler
News

Cette semaine les jaquettes de jeux, ses montres avec un certain plaisir avec notamment Quantic Dream pour Beyond.

Voici la nouvelle jaquette de Splinter Cell Blacklist, en exclusivité pour les fans de Splinter Cell 

Alors vos avis les gameblogeurs ?

Voir aussi

Jeux : 
Splinter Cell : Blacklist
Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Édito

 

Bonjour jeune gameblogeur des temps modernes ! Je me prénomme dans le monde ou je vis (la thorie) Monsieur Geek. Ma passion pour le loisir du jeu vidéo remonte à fort longtemps, précisément en 2001 avec pour moi l'un des meilleurs jeux de tous les temps... Rayman 2 : The Great Escape. Ensuite bien entendue de nombreux titres sont venue se rajouter à ma longue liste de titres coup de coeur ( Splinter Cell, Bioshock, Alan Wake; la sage Deus Ex, Hitman, Tomb Raider...) et pardonnez-moi dieu du pixel pour les autres jeux vidéo que j'ai oubliée de citée dans c'est colonnes. Après toutes ces années je suis toujours aussi fan de ce divertissement vidéoludique totalement dingue, alors pourquoi ne pas continuait ?

Voilà pourquoi un blog sur ma passion et d'autres loisirs que j'aime aussi (cinéma, lecture...) a vu le jour le 13 mai 2010. Après une pose de quasiment 1 ans mon blog fait sont grand retour sur la toile. Ouiiiii 2015 le grand retour :) 

 

  

 

 

Pseudo de Mr Geek sur PS4  : 

madi35-

 

 

 

 

 

 

              madiso35

Archives

Favoris