Gaming & Business

Gaming & Business

Par Siddharta Chidoshi Blog créé le 26/04/11 Mis à jour le 03/03/16 à 09h32

Industrie du Jeu Vidéo

Ajouter aux favoris
Signaler
Nintendo

Ironie du sort, se pourrait-il que le principal argument de vente et avantage concurrentiel de la 3DS se soit mué en frein à l'achat auprès du grand public? Après plusieurs mois de commercialisation, la nouvelle portable de Nintendo ne décolle toujours pas dans les échoppes mondiales, du moins pas dans les proportions que le constructeur avait envisagées. Au-delà du problème du prix, que la firme au plombier ne semble pas vouloir prendre en considération, la question de la 3D revient avec insistance.

Dans une récente allocution auprès des actionnaires de l'entreprise, Satoru Iwata a expliqué que la perception de la 3D, et du soi-disant "danger" qu'elle pourrait représenter pour la vue, sont en grande partie responsables, avec un line-up pas assez étoffé, de la mauvaise implantation initiale de la machine. "Ce ne sont pas nos yeux mais notre cerceau qui nous fait ressentir les images stéréoscopiques", insiste l'intéressé, ajoutant que le principe de précaution appliqué auprès des enfants de moins de six ans ne doit pas pour autant les empêcher de jouer à la 3DS, puisque l'effet 3D peut-être désactivé, voire bloqué par un système de contrôle parental.

C'est en se sens, continue Satoru Iwata, que Nintendo va s'efforcer de faire évoluer son message, afin de tordre le cou aux idées reçues. "En communiquant largement sur ces deux points, je pense que nous serons en mesure de dissiper les rumeurs nuisibles, telles que 'Vous ne pouvez acheter ceci ou jouer à cela parce que ce n'est pas bon pour vos yeux'". Étrange revirement que d'imaginer qu'après avoir diffusé des spots TV mettant en scène des joueurs émerveillés par l'effet 3D, Nintendo va désormais montrer qu'il est possible de couper celui-ci...

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

Siddharta Chidoshi
Signaler
Siddharta Chidoshi
Visiblement la technologie a encore besoin d'être grandement améliorée... Nintendo pensait que la 3D à elle seule ferait vendre des consoles par camions entiers, mais le public n'est pas aussi réceptif que cela... À suivre!
myd-c
Signaler
myd-c
Heureusement pour moi, je n'ai pas acheté la Nintendo 3DS pour sa 3D, mais pour jouer à Zelda et les futurs Mario 3D et Mario Kart avec des graphismes "potables", disons mieux que sur DS qui avait prit un sacré coup de vieux.

La 3D me plaît, ce n'est pas le problème, mais le fait d'être toujours en face m'exaspère, si bien que je finis toujours par la couper... FAIL ^^

Édito

Business et jeu ne s'opposent pas. Un éditeur, quel qu'il soit, joue sa survie sur la réussite de ses jeux. Les bénéfices qu'il génère, ce sont les jeux qu'il produira demain. De multiples mécanismes et décisions favorisent le succès ou l'échec d'un jeu (qualité, timing de sortie, marketing, choix de la plateforme, du genre...), et c'est précisément ce dont il sera question dans ce blog. Je reviendrai sur l'actu du secteur, le quotidien stratégique et financier des éditeurs/constructeurs, mais aussi sur certains coups de coeur qui rythment ma vie de joueur. Bonne lecture à tous!

Archives