Gaming & Business

Gaming & Business

Par Siddharta Chidoshi Blog créé le 26/04/11 Mis à jour le 03/03/16 à 09h32

Industrie du Jeu Vidéo

Ajouter aux favoris
Signaler
Editeurs

Le catalogue de jeux free-to-play d'EA Games pèse 17 millions d'utilisateurs, a dernièrement révélé le président du label américain Frank Gibeau, dont la compagnie "investit agressivement" sur ce type de marchés "low-cost". Le responsable assure que les titres FTP ne cannibalisent en rien les jeux classiques vendus en magasin ou en ligne, et espère qu'ils deviendront rapidement tout aussi rentables.

"En fait ils atteignent des marchés que nous ne couvrons pas actuellement", explique Frank Gibeau. "Avec Need for Speed World, la Russie et le Brésil sont respectivement numéro un et deux, l'Ukraine est également là. Je ne peux vendre des produits packagés sur ces territoires" (...) "C'est un moment vraiment excitant de notre point de vue car tout ne se passe plus uniquement sur consoles. Il y a les smartphones, les tablettes, le free-to-play, les navigateurs, le social-gaming".

Voir aussi

Sociétés : 
Electronic Arts
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Business et jeu ne s'opposent pas. Un éditeur, quel qu'il soit, joue sa survie sur la réussite de ses jeux. Les bénéfices qu'il génère, ce sont les jeux qu'il produira demain. De multiples mécanismes et décisions favorisent le succès ou l'échec d'un jeu (qualité, timing de sortie, marketing, choix de la plateforme, du genre...), et c'est précisément ce dont il sera question dans ce blog. Je reviendrai sur l'actu du secteur, le quotidien stratégique et financier des éditeurs/constructeurs, mais aussi sur certains coups de coeur qui rythment ma vie de joueur. Bonne lecture à tous!

Archives