Gaming & Business

Gaming & Business

Par Siddharta Chidoshi Blog créé le 26/04/11 Mis à jour le 03/03/16 à 09h32

Industrie du Jeu Vidéo

Ajouter aux favoris
Signaler
Nintendo

On en a parlé, et on en reparlera. Le prix de la 3DS constitue de très loin le principal frein à son achat; une préoccupation qui concerne tout autant le grand public que les joueurs confirmés. Nintendo a particulièrement mal pensé le positionnement de sa plateforme, et n'a pas fini de se faire des cheveux blancs en attendant un éventuel déclic consécutif à l'arrivée des premières killer-app.

Une récente étude de Goo Research appuie encore un peu plus là où ça fait mal. Si les consommateurs (japonais) interrogés n'ont pas encore acheté de 3DS, c'est en premier lieu à cause de son tarif, jugé dissuasif. Ils disent ensuite se satisfaire de leur DS/DSi, et être inquiets de la fatigue visuelle qui peut découler du jeu en 3D. Les raisons invoquées, une vingtaine en tout, figurent ci-dessous:

 

1 - Prix trop élevé/attente d'une baisse de prix

2 - Je me satisfais de ma DS/DSi

3 - Inquiet de la fatigue visuelle

4 - Inquiet des effets sur la vue

5 - Peu de jeux sortis

6 - Je l'achèterai une fois que le jeu dont j'ai envie sera sorti

7 - Satisfait de mon téléphone et des jeux sur smartphones

8 - Satisfait de la PSP

9 - Batterie faible

10 - La 3DS est lourde et je n'ai pas envie de l'emporter avec moi

11 - Je ne peux pas jouer aux jeux GBA

12 - La couleur que je souhaite n'est pas disponible

13 - Je ne peux pas jouer aux jeux Game Boy

14 - J'économise mon argent pour la NGP

15 - J'attends une version avec un écran plus large

16 - Parce qu'on ne peut pas profiter de ses points DSi

17 - Les boutons semblent difficiles à utiliser du fait de leur disposition

18 - Pas de NES sur la Console Virtuelle

19 - La vue agrandie pour les jeux DS est inconfortable

20- J'attends que mes amis l'achètent

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

canard-sucrey
Signaler
canard-sucrey
La 3DS est plus légère que la PSP ;)

Édito

Business et jeu ne s'opposent pas. Un éditeur, quel qu'il soit, joue sa survie sur la réussite de ses jeux. Les bénéfices qu'il génère, ce sont les jeux qu'il produira demain. De multiples mécanismes et décisions favorisent le succès ou l'échec d'un jeu (qualité, timing de sortie, marketing, choix de la plateforme, du genre...), et c'est précisément ce dont il sera question dans ce blog. Je reviendrai sur l'actu du secteur, le quotidien stratégique et financier des éditeurs/constructeurs, mais aussi sur certains coups de coeur qui rythment ma vie de joueur. Bonne lecture à tous!

Archives