Gaming & Business

Gaming & Business

Par Siddharta Chidoshi Blog créé le 26/04/11 Mis à jour le 03/03/16 à 09h32

Industrie du Jeu Vidéo

Ajouter aux favoris
Signaler
Editeurs

Continuons notre tour d'horizon des résultats financiers 2010/11 de la tribu des éditeurs/constructeurs, au sein de laquelle Capcom fait figure de (très) bon élève. Grâce à un Monster Hunter 3rd tout feu tout flamme (4.6 millions d'exemplaires distribués au Japon), et aux bonnes prestations des titres Dead Rising 2, Marvel vs Capcom 3 et Super Street Fighter IV, l'éditeur japonais a vu son chiffre d'affaires annuel croître de 46.2% à 97.7 milliards de yens (845 millions d'euros), et son bénéfice s'envoler de 257.6%, à 7.75 milliards de yens (67 millions d'euros).

Notons que les chiffres de vente de la version 3DS de SSFIV, rare satisfaction parmi les jeux du line-up de la machine, n'ont pas été communiqués. À l'instar de ses confrères japonais, Capcom a vu ses activités être sensiblement affectées par les catastrophes naturelles survenues sur l'archipel en mars dernier.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Business et jeu ne s'opposent pas. Un éditeur, quel qu'il soit, joue sa survie sur la réussite de ses jeux. Les bénéfices qu'il génère, ce sont les jeux qu'il produira demain. De multiples mécanismes et décisions favorisent le succès ou l'échec d'un jeu (qualité, timing de sortie, marketing, choix de la plateforme, du genre...), et c'est précisément ce dont il sera question dans ce blog. Je reviendrai sur l'actu du secteur, le quotidien stratégique et financier des éditeurs/constructeurs, mais aussi sur certains coups de coeur qui rythment ma vie de joueur. Bonne lecture à tous!

Archives