Gaming & Business

Gaming & Business

Par Siddharta Chidoshi Blog créé le 26/04/11 Mis à jour le 03/03/16 à 09h32

Industrie du Jeu Vidéo

Ajouter aux favoris
Signaler
Editeurs

Est-ce que les comptes d'Electronic Arts s'assainiraient enfin? Voilà bien longtemps que le géant de Redwood City n'a plus généré de bénéfices. Cette année encore, EA affiche des pertes conséquentes, à hauteur de 276 millions de dollars. Toutefois, l'entreprise a réussi à les réduire considérablement par rapport au précédent exercice (677 millions de dollars), ce qui témoigne d'une gestion des coûts plus pertinente, à défaut d'être enfin maîtrisée.

Le chiffre d'affaires annuel de la société est quasi-stable, à 3.59 milliards de dollars, mais ses revenus numériques ont nettement progressé, pour atteindre 211 millions de dollars (46% de croissance annuelle), performance dont le CEO John Riccitiello se dit "particulièrement fier". Les best-seller-maison se nomment FIFA 11 (12 millions d'exemplaires écoulés) et Battlefield: Bad Company 2 (7 millions), sachant que NFS Hot Pursuit, Medal of Honor et Madden ont également passé le cap des 5 millions.

Plus récemment, Dead Space 2, Dragon Age 2 et Crysis 2 ont tous trois franchi le seuil des 2 millions de copies vendues. L'année fiscale 2011/12 s'annonce cruciale pour EA, qui jouera une partie de son avenir sur le lancement de son MMO intergalactique Star Wars: The Old Republic. C'est d'ailleurs une double estocade que l'éditeur tentera de porter à son concurrent direct, puisque le très attendu Battlefield 3 s'attaquera presque frontalement à l'ogre Call of Duty. Une stratégie agressive pour s'offrir une meilleure part du gâteau sur deux des marchés les plus lucratifs de l'industrie vidéoludique.

Voir aussi

Sociétés : 
Electronic Arts
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Business et jeu ne s'opposent pas. Un éditeur, quel qu'il soit, joue sa survie sur la réussite de ses jeux. Les bénéfices qu'il génère, ce sont les jeux qu'il produira demain. De multiples mécanismes et décisions favorisent le succès ou l'échec d'un jeu (qualité, timing de sortie, marketing, choix de la plateforme, du genre...), et c'est précisément ce dont il sera question dans ce blog. Je reviendrai sur l'actu du secteur, le quotidien stratégique et financier des éditeurs/constructeurs, mais aussi sur certains coups de coeur qui rythment ma vie de joueur. Bonne lecture à tous!

Archives