Gaming & Business

Gaming & Business

Par Siddharta Chidoshi Blog créé le 26/04/11 Mis à jour le 03/03/16 à 09h32

Industrie du Jeu Vidéo

Ajouter aux favoris
Signaler
Nintendo (Jeu vidéo)

 

La Wii U est plus que jamais en souffrance, et la 3DS entame la dernière ligne droite de son cycle de vie, et pourtant les deux plateformes font l’objet depuis l’an dernier d’une attention renouvelée. Pas forcément de la part du client lambda hélas, mais des spéculateurs aux dents longues... 

Tout a commencé avec cet Amiibo Samus Aran, dont le défaut de fabrication pour le moins insolite a causé une envolée des prix sur les sites d’enchères. Très rare, très cher, jusque-là rien d'illogique. Ce buzz salvateur a non seulement donné une exposition supplémentaire aux jolies figurines NFC de Nintendo, mais aussi attiré l’attention de collectionneurs, dont certains on le sait n'ont pas les intentions les plus louables: spéculer sur la passion des fans. Depuis, la course aux Amiibo ne cesse de croître, et les ruptures de stock s’enchaînent. Pourtant du stock il y en a. Mais pas dans les boutiques bien évidemment, sur les sites de revente. Un amiibo d'Harmonie à 15¤ ? 100¤ sur Le Bon Coin. Meta Knight ? 60¤. La très souple Coach Wii Fit ? 50¤. En quelques semaines, les prix ont doublé, triplé, quintuplé. Pas sûr qu'à ces tarifs de la honte les opportunistes parviennent à écouler leur marchandise, mais la collectionite aigue de certains fans les poussent à être peu regardants sur le nombre de piécettes à sortir... Vous en connaissez, vous en faites peut-être même partie. 

Plus récemment, cette vague spéculative a touché la très convoitée New 3DS Majora's Mask, rapidement en rupture généralisée. Et pour cause, certains acheteurs n'ont pas hésité à en réserver plusieurs, afin de planifier une petite revente à forte valeur ajoutée (imaginez-les avec ce rire). Si quelques revendeurs US ont senti la filouterie organisée, et bloqué les précommandes à un exemplaire par personne, chez beaucoup d'autres, le mal était fait. Les fans de Zelda souhaitant simplement une console pour y jouer ? Espérons qu'ils aient été prévoyants, car sinon il faudra payer cher. Sur Amazon, autour de 350¤, mais quelques uns n'ont pas hésité à demander plus de deux fois le prix de départ, grisés par la forte demande autour de ce modèle. Rare, Collector, ces termes font perdre la tête. 

Troisième cas, les coques New 3DS. Le coup de génie de Nintendo de permettre enfin la customisation de ses consoles a été très favorablement accueilli par les fans, d'autant que le système est pratique et relativement peu coûteux. Peu coûteux ? Si vous avez pris soin de précommander le modèle de vos rêves, ou que celui-ci n'est pas trop demandé. Sinon, croyez bien qu'il va vous falloir sortir la table de multiplication. De nouveaux modèles ont rapidement été annoncés, et là encore, les vautours se sont agglutinés. Ainsi, les deux nouvelles coverplates Zelda sont en rupture permanente sur Amazon, et regardez bien les prix des petits malins qui sont parvenus à s'en procurer en vue de les revendre: 47 à 55¤. Plus de trois fois le prix de départ. Gageons que la superbe coque Xenoblade subira bientôt le même sort, donc si vous espérez mettre la mimine dessus, placez votre souris dans les starting blocks, les revendeurs à la petite semaine sont déjà sur la ligne de départ. Et quand le précieux sera épuisé, c'est avec eux qu'il vous faudra traiter. 

Du côté de Nintendo, on prend visiblement un malin plaisir à ne pas inonder les boutiques, histoire d'alimenter les convoitises. Beaucoup de modèles, en faible, voire très faible quantité. Qu'importe qu'une économie parallèle soit en train de gangréner le marché, l'offre doit rester inférieure à la demande, et c'est à vous de vous adapter. Donc si un Amiibo ou une coverplate vous fait rêver, vous savez quoi faire. Etre parmi les premiers à l'ajouter à votre panier, ou bien partir à la course aux enchères. Chères.    

Voir aussi

Sociétés : 
Nintendo
Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Commentaires

VsH Epsilon
Signaler
VsH Epsilon
carrément d'accord, j'espère que personne ne va acheter les produits de ces mecs, qui les bouffes tient.
snkforever
Signaler
snkforever
j'ai vu ça pour les coques, moi qui voulait en prendre une Zelda ou Xenoblade pour ma chérie, ça me dégoute complétement ces enfoirés de spéculateurs, je vais guetter les réservations de la Xenoblade du coup.
Gollum
Signaler
Gollum
Sachant que les spéculateurs d'Amiibo vont en prendre un coup car Nintendo a quand même annoncé des re-print.
Gollum
Signaler
Gollum
Je ne savais pas que les cover plates étaient également l'objet des spéculateurs.
Du coup j'hésitais entre les deux modèles mais si c'est pour me retrouver avec une N3DS et pas pouvoir m'offrir les cover que je voulais... je vais pas me priver de prendre deux écrans plus grand quand un collector sympa arrivera.

Reste la question des amiibos et de la stratégie pour pas me ruiner... héhé.
Dranzer G
Signaler
Dranzer G
Tout à fait d'accord avec toi sur plusieurs points !!
Pour la New 3DS, cela a toujours été annoncé comme une collector donc la rareté est justifiée mais les Amiibo c'est juste incompréhensible !!!
Pourquoi, pour la dernière vague, les boutique ont été inondées de Megaman et Sonic quand les 3 autres modèles n'ont jamais été reçus avant de tous se retrouver en masse sur les site de revente à 5 fois le prix ??

Et le pire c'est que Nintendo condamne mais ne bouge pas pour changer les choses...

Édito

Business et jeu ne s'opposent pas. Un éditeur, quel qu'il soit, joue sa survie sur la réussite de ses jeux. Les bénéfices qu'il génère, ce sont les jeux qu'il produira demain. De multiples mécanismes et décisions favorisent le succès ou l'échec d'un jeu (qualité, timing de sortie, marketing, choix de la plateforme, du genre...), et c'est précisément ce dont il sera question dans ce blog. Je reviendrai sur l'actu du secteur, le quotidien stratégique et financier des éditeurs/constructeurs, mais aussi sur certains coups de coeur qui rythment ma vie de joueur. Bonne lecture à tous!

Archives