Premium
Le blog de Gandalf le Blanc

Le blog de Gandalf le Blanc

Par gandalfleblanc Blog créé le 21/02/13 Mis à jour le 16/08/14 à 17h05

Les jeux video, l'Histoire, les nouvelles technologies, la musique, la vie en fait...

Ajouter aux favoris

Édito

81 117 97 110 100 32 108 101 115 32 108 111 105 115 32 100 101 115 32 104 111 109 109 101 115 32 116 101 110 116 101 110 116 32 100 101 32 116 101 32 100 105 99 116 101 114 32 116 97 32 118 111 105 101 44 32 115 111 117 118 105 101 110 115 45 116 111 105 32 113 117 92 39 97 117 99 117 110 101 32 118 111 105 120 32 110 101 32 112 101 117 116 32 112 114 116 101 110 100 114 101 32 32 112 114 118 97 108 111 105 114 32 115 117 114 32 108 97 32 116 105 101 110 110 101 44 32 112 117 105 115 115 101 45 116 45 101 108 108 101 32 118 101 110 105 114 32 100 101 32 99 101 117 120 32 113 117 105 32 100 105 115 101 110 116 32 99 105 116 101 114 32 116 111 110 32 68 105 101 117 46 32 69 110 32 99 101 108 97 32 114 97 112 112 101 108 108 101 45 116 111 105 32 113 117 101 32 114 105 101 110 32 110 92 39 101 115 116 32 118 114 97 105 46 32 10 81 117 97 110 100 32 108 101 115 32 99 104 97 105 110 101 115 32 100 92 39 117 110 32 97 115 115 101 114 118 105 115 115 101 109 101 110 116 32 113 117 101 108 99 111 110 113 117 101 32 116 101 32 114 101 116 105 101 110 110 101 110 116 44 32 115 111 117 118 105 101 110 115 45 116 111 105 32 113 117 101 32 116 117 32 101 115 32 108 105 98 114 101 32 100 101 32 116 101 115 32 97 99 116 101 115 44 32 101 116 32 113 117 101 32 112 101 114 115 111 110 110 101 32 110 101 32 112 101 117 116 32 114 101 116 101 110 105 114 32 108 92 39 108 97 110 32 100 101 32 108 97 32 108 105 98 101 114 116 46 32 69 110 32 99 101 108 97 32 114 97 112 112 101 108 108 101 45 116 111 105 32 113 117 101 32 116 111 117 116 32 101 115 116 32 112 101 114 109 105 115

 

Archives

Favoris

Signaler
Watch_Dogs (Jeu vidéo)

Ce dossier donne le coup d'envoi d'une série d'articles sur l'univers de Watch_Dogs, la prochaine licence à succès d'Ubisoft. Le but de cet article est de mettre en lumière la ville dans laquelle va se dérouler l'action du jeu : Chicago.

 

Chicago est l'une des plus grandes villes des États-Unis. Située dans le nord-est de l'Illinois, elle est la plus grande ville du Middle-Ouest. Elle en est surtout le vrai pôle culturel.

Fondée en 1770, période pendant laquelle la présence de la France aux Etats-Unis était très importante, elle devient municipalité dès 1833 et devient une ville à part entière en 1837.

Aujourd'hui, Chicago est peuplée par 2800000, couvrant une superficie globale avoisinant les 610 km2. Si on s'en réfère aux statistiques, l'agglomération de Chicago est la quatrième des États-Unis avec une population de 9661800 habitants.

Elle est le deuxième centre industriel d'Amérique du Nord, et surtout l'une des plus influentes places financières du monde. Certaines grandes multinationales y ont leur siège.

De par sa situation, Chicago constitue un centre de communication majeur de voies terrestres (l'un des plus importants en Amérique du Nord), et de transports aériens avec ses deux aéroports internationaux, O'hare et Midway. Elle acquiert une grande renommée culturelle grâce à son architecture de gratte-ciel et attire des millions de visiteurs chaque année. Je fais ici référence à la Sears Tower, qui est encore aujourd'hui le deuxième immeuble le plus haut du continent américain après le One World Trade Center à New York. La ville compte de nombreux établissements d'enseignement supérieur, des musées prestigieux, des théâtres réputés et un orchestre symphonique de renommée mondiale.

 

A ce stade de l'article, il me semble intéressant nous pencher sur l'histoire de cette ville. Pour cela, comme à l'époque de la cultissime série « Il était une fois l'Homme » et ses multiples déclinaisons, suivons ce brave Maestro.

 

Bien avant que nos glorieux ancêtres européens ne viennent coloniser les Amériques, la région de Chicago était occupée par une tribu amérindienne (big up à Assassin's Creed 3 et à Connor), les Potawatomis. D'un point de vue purement étymologique, Chicago viendrait de « sikaakwa », qu'en bon français nous avons transformé en « Checaguar » (« marécage »). C'est un certain Louis Jolliet qui découvre ce qui deviendra l'emplacement actuel de la ville.

Dans un premier temps les Français dominent la région, puis les anglais en deviennent les maîtres à la fin de la guerre de Sept Ans.

Au XVIIIe Chicago devient une forteresse. A la fin de ce siècle, Jean Baptiste Pointe du Sable, fils d'un marin français et d'une esclave africaine, arrive tout droit de Saint-Domingue (qui à l'époque était sous domination française) pour s'y établir. Il se marie dans la foulée à une Amérindienne (re-big up à Assassin's Creed 3) et y monte sa boite, en fait un comptoir commercial.

A peu près à la même période, pendant la guerre d'indépendance, le colonel George R. Clark fonde le comté d'Illinois dont il rêve de devenir gouverneur. Lui et ses amis militaires obligent gentiment les Amérindiens à céder les terres situées à proximité de l'estuaire de la rivière Chicago (qui traverse toujours la ville) . En 1803, l'achat des immenses territoires de la Louisiane française par les États-Unis renforce l'importance stratégique du lieu. La même année, le capitaine John Whistler arrive sur le site puis érige le Fort Dearborn en. Entre temps, la région de Chicago est intégrée au Territoire du Nord-Ouest (1787-1809), puis au Territoire de l'Illinois (1809), avant de faire partie, depuis 1818, de l'État de l'Illinois. (merci Maestro !)

En 1833 Chicago décide de se constituer avec une charte, qu'elle reçoit officiellement 4 ans plus tard. De fait elle peut désormais se pour se constituer en municipalité dirigée par un maire et six subdivisions appelées « wards9 ». Pourtant, les contraintes naturelles du site posent rapidement des problèmes d'aménagement. Chicago souffre d'un environnement marécageux qui rend très difficile l'installation de routes et d'égouts. Le développement effréné génère beaucoup de déchets industriels qui sont rejetés dans la rivière, provoquant de graves problèmes de santé publique et de contamination de l'eau potable. A l'époque les écologistes étaient beaucoup moins pointilleux que maintenant (et peut-être aussi moins nombreux...).

Pour remédier à la situation, les autorités engagent des travaux importants afin de surélever les infrastructures et d'implanter un réseau d'évacuation des eaux usées dans les années 1850. Elles décident, en 1900, de détourner la rivière pour préserver l'eau potable du lac, en creusant un canal (Chicago Sanitary and Ship Canal) qui s'ouvre sur le Mississippi. Le canal étant plus profond que le lit de la rivière, le cours fut inversé, protégeant ainsi le lac des déversements polluants. Les berges de la rivière elle-même subiront des transformations majeures, principalement à partir des années 1970, jusqu'à devenir un des pôles touristiques majeurs de la ville.

Chicago se développe et grandit en grande partie grâce à l'important afflux d'immigrés, ce qui n'est pas sans conséquences dans le mesure où, très vite, la présence des immigrés provoque l'essor du Know Nothing, un mouvement nativiste. Son candidat, Levi Boone, soutenu par la Chicago Tribune, est élu maire. Il mène une politique discriminatoire et prohibitionniste, particulièrement préjudiciable aux immigrés allemands, et qui provoque, le 21 avril 1855, une émeute opposant WASP (White Anglo-Saxon Protestant) et immigrés catholiques, la Lager Beer Riot.

Dès 1836 la ville devient un carrefour de communication avec le premier chemin de fer (Galena & Chicago Union Railroad). Par la suite, 11 lignes ferroviaires ont Chicago pour terminus et 20 autres y font un arrêt. Il faut aussi mentionner le Canal Illinois et Michigan qui permet aux bateaux circulant sur les Grands Lacs de rejoindre le Mississippi en passant par Chicago. Les premières usines sidérurgiques ouvrent en 1858

En octobre 1871, toute une partie de la ville se retrouve réduite en cendres par le grand incendie de Chicago. Un grand nombre d'infrastructures et d'habitations, construites en bois, permettent au feu de se propager facilement. Le bilan est dramatique puisque 300 personnes trouvent la mort et 18 000 bâtiments sont détruits, jetant à la rue environ une personne sur deux.

À la fin du XIXe siècle se produit la deuxième révolution industrielle. La reconstruction après le grand incendie de 1871 et le développement du chemin de fer stimulent les besoins en acier. Pendant la reconstruction qui fait suite au grand incendie, les abattoirs situés dans le sud de la ville connaissent un développement sans précédent grâce à la mise en service de wagons réfrigérés qui rendent possible l'expédition de la viande à New York. La sidérurgie et les besoins en matériel contribuent au développement des industries mécaniques : Chicago produit des machines agricoles, des équipements pour les automobiles, ainsi que des wagons de train.

En 1876 est créé le Chicago Daily News, qui fut un quotidien très populaire dans la ville jusqu'en 1978. Il obtient un total de treize prix Pulitzer.

En juillet 1877, les ouvriers du rail de Chicago se joignent à la grève qui secoue les chemins de fer américains. Des affrontements entre la police et les grévistes ont lieu sur South Halsted Street et font 18 morts18. Le 1er mai 1886, des ouvriers se rassemblent à l'usine McCormick pour revendiquer la journée de huit heures de travail quotidien, pour laquelle une grève générale mobilisant 340 000 travailleurs avait été lancée. Deux jours plus tard, les policiers tuent deux grévistes19 ce qui déclenche des émeutes qui font plusieurs morts. Sept policiers sont tués par l'explosion d'une bombe (Massacre de Haymarket Square).

Quatre anarchistes sont accusés et exécutés en 1887. Le 1er mai sert désormais de référence à la seconde Internationale pour la fête des travailleurs. Les grévistes des usines de la Pullman Company dénoncent les baisses de salaire en 1894. À la suite de la répression organisée par le maire et le président américain Grover Cleveland22, 12 ouvriers sont tués. Comme membre de l'American Railway Union, Eugene Debs participe à la grève et est arrêté par les forces de l'ordre.

Entre 1870 et 1900, la ville de Chicago se développe de manière spectaculaire passant de 299 000 habitants à presque 1,7 million. La ville connait alors la croissance démographique la plus rapide des États-Unis. L'économie de Chicago amène un nombre important de nouveaux résidents des communautés et des immigrés ruraux venus d'Europe La ville devient le plus grand noeud de réseau de voies ferrées au monde grâce à 200 stations réparties sur 11 lignes différentes.

Dès 1910, plusieurs milliers d'Afro-Américains arrivant du Sud du pays pour fuir la ségrégation raciale devenue trop virulente s'installent à Chicago, dans l'espoir de trouver du travail dans les usines et les abattoirs de la ville. C'est ce que l'on a appelé la Grande Migration. Ce qui a pour effet d'augmenter drastiquement les tensions liées au chômage et à la pénurie de logements pour les moins fortunés.

Lors de l'entre-deux-guerres Chicago applique la ségrégation raciale. Les Noirs sont séparés des Blancs, et la ville arbore désormais deux visages démographiques et législatifs, les Noirs n'ayant pas le droit de voter.

En trente ans, la population afro-américaine passe de 15000 à 44000 personnes. En 1930 elle s'élève à 234000 personnes. La communauté noire commence à s'organiser : le Chicago Defender devient le premier journal consacré aux Noirs de la ville. Chicago devient dès lors un foyer majeur du jazz américain.

Entre la fin du XIXe et le début du XXe siècle, les gangs prolifèrent, se partageant la ville. Les secteurs se trouvant juste au sud-ouest de Downtown sont dominé par la Mano Nera (ou Main Noire), notamment le quartier de Little Italy. James Colosimo, surnommé « Big Jim » dans le milieu, réussit à s'imposer dans le quartier italien et à centraliser tous les gangs. Colosimo est né en Calabre en 1877 et émigre en 1895 à Chicago, où il devient criminel. En 1909, il domine la Mano Nera.

Pour l'épauler, il fait venir son neveu Johnny Torrio de New York. Torrio amène Al Capone avec lui. Colosimo s'oppose à l'ambition de Torrio pour développer les affaires. En 1920, Torrio s'arrange avec Frankie Yale pour éliminer Colosimo. C'est le début de la Prohibition ! Chouette période pour les Sopranos en herbe, et pour les amateurs d'alcool frelaté. Les fabricants d'alambics étaient les Lady Gaga et Rihanna de l'époque, en somme c'était le bon temps...

Pendant la Prohibition, Chicago devient la capitale du crime organisé autour des figures de Frank Nitti, Bugs Moran et Al Capone. Les gangsters de la ville profitent de sa situation proche du Canada, d'où viennent les cargaisons d'alcool de contrebande. Surtout, ils trouvent des complicités auprès de juges, de politiciens municipaux et de policiers corrompus. Après cela on se demande encore où les créateurs de GTA trouvent leurs idées de scénario...

Le 14 février 1929, une fusillade entre les deux principaux gangs fait sept morts. John Dillinger (le vrai, pas Johnny Depp) est tué au cours d'une fusillade avec la police en 1934, dans le quartier de Lincoln Park en sortant d'un cinéma, en présence de sa compagne Polly Hamilton. Les Incorruptibles est le surnom qui est donné par la presse américaine à un groupe d'agents du trésor américain qui lutte pour faire respecter la prohibition. Al Capone est finalement arrêté (il fallait bien que ça arrive un jour) et emprisonné sur l'île d'Alcatraz, près de San Francisco avant de mourir d'une crise cardiaque dans sa propriété de Floride en 1947.

L'ascension puis la chute de l'empire d'Al Capone dans les années 1920 et 1930 ainsi que son arrestation pour fraude fiscale n'a pas définitivement mis un terme au crime organisé dans la ville de Chicago. En effet, son gang est largement relayé depuis, car la mafia de Chicago, connue sous le nom d'Outfit n'a jamais cessée ses activités et existe encore de nos jours. Il n'est pas impossible qu'elle soit représentée d'une façon ou d'une autre dans Watch_Dogs. A l'heure actuelle elle ne comprendrait que 350 affranchis et un millier d'associés. Les domaines dans lesquels ils opèrent incluent le prêt à taux usurier, la prostitution, les assassinats, le racket, les cambriolages, les braquages, les escroqueries financières, le blanchiment d'argent, le trafic de drogue, les trafics en tous genres, l'évasion fiscale ou encore les vols de voitures.

Culturellement, à la fin du XIXe Chicago est sur tous les fronts. Sur le plan de l'architecture, l'incendie de 1871 permet aux urbanistes de penser à une reconstruction de la ville selon des critères modernes. Ces années voient donc l'émergence de hauts lieux de la ville tels que le Musée de la Science et de l'Industrie ainsi que le métro aérien de l'Union Loop, entre autres. Ce mouvement donne naissance à l'école d'architecture de Chicago à laquelle on doit le visage du Chicago d'aujourd'hui. En 1885, le Home Insurance Building, premier gratte-ciel au monde, voit le jour. En 1909, l'architecte-urbaniste Daniel Burnham créé le Chicago Plan Commission, une commission mise en place pour élaborer le « Plan de Chicago de 1909 », connu sous le nom de Plan Burnham

La Harold Washington Library ouvre ses portes dès 1873. L'Institut de l'Art de Chicago en 1879, le Musée Field d'histoire naturelle en 1893 et le Musée de la Science et de l'Industrie en 1933 comptent parmi les musées les plus importants d'Amérique. Fondé en 1891, l'orchestre symphonique de Chicago est l'un des plus anciens et des plus importants d'Amérique du Nord.

C'est ainsi que naît la rivalité avec New York. L'Université de Chicago est inaugurée en 1892, grâce au don de John Davison Rockefeller. Elle ouvre dès le début ses portes aux filles et aux Noirs. Enfin, Chicago devient, avec La Nouvelle-Orléans, l'un des berceaux du jazz au début du xxe siècle. C'est le 26 février 1917 qu'est enregistré Livery Stable Blues par l'Original Dixieland Jazz Band36, un quintette formé de musiciens Blancs mené par le cornettiste Nick La Rocca.

Dans les années 1920 la ville accueille également Louis Armstrong, qui fait ses premiers enregistrements et travaille avec Joe Oliver dit « King ». Une des principales raisons de la venue de musiciens Noirs à Chicago est la fermeture par décret de « Storyville », le quartier des spectacles de La Nouvelle-Orléans, déclenchant ainsi un important mouvement d'arrivée de musiciens dans la ville. Construite en 1970, la Willis Tower (anciennement Sears Tower jusqu'en 2009) devient l'emblème de la ville. Avec ses 110 étages et 442 mètres de haut, l'immeuble reste le plus haut du monde jusqu'en 1998 et le deuxième plus haut de l'hémisphère ouest à ce jour. Les ghettos noirs sont en partie rénovés. La foire internationale de 1959 (International Trade Fair) célèbre l'ouverture de la voie maritime du Saint-Laurent et Chicago reçoit la visite de la reine Élisabeth II du Royaume-Uni.

 

À partir des années 1950, les classes aisées et moyennes quittent la ville de Chicago pour s'installer dans les banlieues. Suite à un dramatique incendie, les dispositifs de sécurité installés dans toutes les écoles sont upgradés. Cela prouve que malheureusement Chicago est habituée à brûler régulièrement.

Avec l'assouplissement des lois sur l'immigration dans les années 1960, les quartiers abandonnés par les Blancs deviennent des ghettos où se concentrent les Afro-Américains, les Asiatiques et les Hispaniques. Des émeutes raciales éclatent dans le contexte du mouvement des droits civiques. En 1963, des boycotts des écoles publiques noires sont organisés pour protester contre les classes surchargées et la ségrégation opérée par le Chicago Public Schools. En 1966, Martin Luther King lance une campagne contre la discrimination, le Chicago Freedom Movement. Une partie du mouvement pour les droits civiques se radicalise avec le Black Power et le Black Panther Party.

Ill faut attendre 1983 pour voir la ville élire son premier maire noir, Harold Washington, dans une des élections les plus serrées de l'histoire de Chicago.

 Entre le 13 et le 14 janvier 1979, 12 ans après le Blizzard de 1967, une autre tempête de neige majeure touche Chicago et sa région. 41,9 cm de neige tombent le 13 janvier, établissant un nouveau record de neige en une seule journée, après celui de 1967. À la fin du 2e jour, 47,8 cm de neige est tombée. Cela entraîne d'importantes complications sur le réseau des transports en commun du CTA, particulièrement pour le métro aérien sur l'Union Loop, dont les rails sont gelés. La réponse de l'administration du maire, Michael Bilandic, à ces intempéries est si lamentable qu'elle aboutit à l'élection de Jane Byrne, la première femme à accéder au poste de maire de Chicago.

Depuis les années 1990, Chicago gagne à nouveau des habitants. Certains quartiers connaissent depuis quelques années un processus de gentrification, comme dans d'autres villes américaines. Ils sont rénovés et attirent de nouveau une population de classe moyenne ou bourgeoise

L'ambition de Richard M. Daley, fils de Richard J. Daley et maire de Chicago de 1989 à 2011, était de favoriser la protection de l'environnement tout en maintenant Chicago parmi les métropoles mondiales les plus influentes. Les récents aménagements et les projets marquent cette ambition. Un grand nombre de nouveaux gratte-ciel sortent de terre, manifestant ainsi la prospérité économique de Chicago. La superficie des espaces verts s'étend et le centre de la ville est rendu plus sûr la nuit. Le dernier projet en date est la Chicago Spire : les travaux commencés en juin 2007 et devant s'achever en 2012 ont été stoppés à la suite de la crise financière de fin 2008, sans date de reprise

Concernant sa célèbre criminalité héritée de la période de la Prohibition, la ville a, en partie, fait oublier sa mauvaise réputation. En 2006, elle ne faisait plus partie de la liste des 25 villes américaines les moins sûres. Cela est dû au renforcement et à la présence policière quasi-permanente.

En 2008, Chicago obtient le titre de « Ville de l'année » par le magazine GQ pour ses récentes innovations architecturales et littéraires, son monde de la politique, ses musées réputés, ses universités prestigieuses, et son centre-ville.

Voilà donc le contexte historique de la ville qui sera le terrain de jeu de notre futur ami Aiden Pearce dans Watch_Dogs. Il reste encore plein de choses à dire sur Chicago et dans les prochains articles j'aborderais un certain nombre d'autres points.

A vous de vous lâcher dans les commentaires car votre avis comptera pour beaucoup dans l'élaboration de la suite. J'attends donc vos réactions avec impatience !

 

 

 

Sources de l'article : Wikipédia et le consulat de France à Chicago.

Voir aussi

Jeux : 
Watch_Dogs
Ajouter à mes favoris Commenter (8)

Commentaires

gandalfleblanc
Signaler
gandalfleblanc
Au vu de la vidéo diffusée chez jimmy fallon je pense qu'il doit y avoir la proche banlieue de chicago.
johan26
Signaler
johan26
Les toutes petites rues étroites entres les immeubles Genre NewYork , Paris ou toute les vielles villes , à Chicago j'en vois pas dans mes souvenirs :censored:
C'est que des gros boulevards ou des espaces géants super ouverts .

Par contre quand on commence à s'éloigner bien bien loin dans les quartiers résidentiels oui on doit pouvoir en trouver.
gandalfleblanc
Signaler
gandalfleblanc
En même temps ça dépend de ce que tu appelle ruelle.
johan26
Signaler
johan26
Il y a un bon moment , C'est ma ville préféré aux USA :yes: Ils ont un magnifique stade de Foot le Soldier Field et un super Aquarium ! Tout est ultra moderne là bas , c'est vrai qu'en y réfléchissant c'est la ville parfaite pour le thème qu'aborde ce jeu.

Des ruelles ? Franchement c'est bourré de grosses avenues bien remplies de partout , je vois pas trop :/

De la taille de celle qu'on a New York et en Europe je sais pas trop où elles sont xD
Peut être à l'extérieur de la ville ?
gandalfleblanc
Signaler
gandalfleblanc
Y est tu allé ?

Parce que d'après ce que je sais il y a presque 300 kilomètres de ruelles.
johan26
Signaler
johan26
C'est Extra comme ville pour ceux qui n'y ont jamais mis les pieds ( Ou bientôt virtuellement :angel: )
En terrain de jeu ça risque d’être vraiment cool.

Par contre des petites ruelles il n'y en a presque pas xD Donc dans Watchdogs on verra bien s'ils changent un peu ça ?
gandalfleblanc
Signaler
gandalfleblanc
Merci du conseil ! Je travaille à améliorer tout ça pour le prochain article !
Multani
Signaler
Multani
Bon, j'ai lu, c'est très intéressant, mais ça fait un peu "wall of text", même si tu sautes des lignes. Je pense qu'aérer avec quelques images chatoyantes rendrait le tout plus agréable à parcourir. Intro intéressante sinon !