Le blog de GameurZ

Catégorie : Gameurz

  
Signaler
Gameurz

Article rédigé par L'équipe de GameurZ

Bonjour,

Nous sommes le mardi 17 septembre 2013, il fait moche et... Grand Theft Auto V est maintenant officiellement dans les bacs. Vous n'avez pas pu passez à côté si vous êtes joueur et, à moins d'attendre une sortie PC ou de vous en fiche totalement, vous êtes certainement déjà en train d'y jouer. Oui, le dernier titre de Rockstar déchaîne les foules et les cours boursiers !

Vous êtes toujours là ? Parfait,  c'est donc que le surplus de communication autour de ce titre et sa licence n'a pas eu raison de vous et vous en redemandez ! Voilà qui tombe bien car ces dix derniers jours nous vous avons concocté un paquet d'articles sous le signe de la licence GTA dans lesquels nous sommes revenus sur ses épisodes et sur l'histoire du mythe. Si vous venez d'arriver ici nous vous invitons à aller jeter un ½il ou une oreille à ce qui vous plait, vous avez la liste ci-dessous. Pour les autres qui nous ont suivi depuis samedi 7, merci à vous ! Vous n'avez pas été très bavards dans nos colonnes (on ne mord pas pourtant), mais votre présence nous fait déjà sacrément plaisir.

Toutes les bonnes choses ont une fin donc, mais on ne doute pas que le joueur que vous êtes a désormais de quoi s'occuper. On espère vraiment que notre dossier vous aura plu et, qui sait, si vous êtes toujours là pour nous encourager nous pourrions relancer ce genre d'événement pour d'autres séries !

 

Articles :

RecapitulatifGTA-01

Dans cette vidéo nous vous proposons de retracer ensemble toute la série de Rockstar, de GTA 1 au cinquième épisode en passant par les numéros portables.

RecapitulatifGTA-04

Dans ce numéro de Watdafuck, Krystal Warrior vous révèle quelques secrets jamais sortis des studios de Rockstar. Par ici pour ouvrir la boîte de Pandore et découvrir tout ce qu'ils ont voulu cacher depuis leur création. Ou pas.

RecapitulatifGTA-07

La rentrée chez GameurZ s'est faite des souvenirs plein la tête. En effet, cet été, Zalla et Sombre Plume sonts allés en vacances dans les deux villes les plus emblématiques des Anywhere States of America : Vice City et San Andreas. Ils vous ont même ramenés une carte postale et un poster de leur séjour !

 

Podcasts :

RecapitulatifGTA-11

Podcast #04 - Rétrospective Rockstar 

Ici nous nous intéressons à tous les jeux de la saga Grand Theft Auto mais aussi aux autres GTA-likes développés par la firme à l'étoile.

Podcast #05 - Les GTA-likes chez les concurrents

Dans ce podcast nous parlons des GTA-likes chez les concurrents et croyez nous, il y en a pas mal.  De la série des Driver àSleeping Dogs en passant par les The Getaway, c'est tout un pan de l'histoire vidéoludique que nous retracons ensemble de manière légère et décontractée.

Podcast #06 - GTA V, nos attentes, nos hypothèses

Nous terminons ces podcasts avec ce qui nous intéresse le plus et qui sort aujourd'hui même (même si certains ont pu se le procurer depuis quelques jours) : GTA V. Une troisième partie dédiée à ce futur titre dans laquelle nous parlons de nos attentes et nous émettons quelques hypothèses sur le jeu, mais aussi sur ses futurs concurrents.

 

Critiques / Impressions :

RecapitulatifGTA-02

Grand Theft Auto, London 1969, 1961 et GTA 2 : l'ère 2D de Peter et Tétris

RecapitulatifGTA-03

GTA III - Mon nom est Personne d'Ecchi

RecapitulatifGTA-05

GTA Vice City - Veni, Vidi, Vercetti de Krystal Warrior

RecapitulatifGTA-06

GTA Advance - Mission Failed de Tétris

RecapitulatifGTA-08

GTA San Andreas - Gangsta Style de Krystal Warrior

RecapitulatifGTA-09

GTA Liberty City Stories - Retour à Liberty City de Sir-Kyrou

RecapitulatifGTA-10

GTA IV - A serbian film de Peter

RecapitulatifGTA-12

GTA Chinatown Wars - Je nem pas trop ça... de Bruce

RecapitulatifGTA-13

GTA IV : The Lost and Damned - A la vie, à la mort ! de Krystal Warrior

RecapitulatifGTA-14

GTA IV : The Ballad of Gay Tony - Promenade au clair de lune rouge de Tétris

RecapitulatifGTA-15

Premières impressions sur GTA V de Krystal Warrior : Je ne suis pas allé loin dans le jeu. J'ai déjà perdu beaucoup de temps à me balader, à apprécier la ville et ses activités. Je n'ai d'ailleurs même pas encore les trois personnages jouables (Franklln, Trevor & Michael) et je suis très loin de posséder la vérité universelle. Mais voici la façon dont j'ai vécu mes premières heures de jeu.

 

A très bientôt sur GameurZ.fr

 

signature_gameurz

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Gameurz

Il existe maintenant un nouvel onglet sur le site gameurz.fr. Oui oui, juste en haut "La Communauté" (http://www.gameurz.fr/community). Alors, qu'est ce que c'est que ce truc ? Eh bien ce n'est ni plus ni moins qu'un réseau social. Non ! Je rectifie, VOTRE réseau social. Il est ouvert en bêta public et évidement tout le monde est le bienvenu dessus, dont toi, qui parcours ces lignes avec un air ... optique. Parmi les fonctionnalités présentes on retrouve :

  • Newsfeed
  • Liste d'amis
  • Possibilité de "liker"
  • Créations de statut
  • Commentaires
  • Ajout, intégration et partage de vidéos partout
  • Ajout et partage d'images partout (dont gif animés)
  • Création d'albums photos personnels
  • Ajout et partage de liens partout
  • Créations de blog/articles
  • Création de groupes de discussions
  • Participation/création de forums
  • Création d'évènements
  • Chat intégré
  • Création de sondage
  • Notifications/alerte mails
  • Messagerie privée
  • Profil/Espace personnalisable
  • Anniversaires
  • Confidentialité

(liste non exhaustive)

exemple communauté

Pour l'instant cette communauté est déjà active de 20 membres et n'attend plus que vous et un nom (que vous choisirez). Vous pouvez donc nous rejoindre (avec vos amis) et faire tout ce qu'il vous plaira dessus cette plateforme, ce sera dorénavant votre espace.   On vous attend avec impatience pour faire vivre cet endroit !  


>>>Lien d'inscription direct<<<


 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Gameurz

Article réalisé par Sombre Plume

trianglesBonjour,

Ça faisait longtemps n'est-ce pas ? Comment ça vous vous en foutez ? C'est pas très gentil ça ! Ouais c'est vrai...
Ceci dit, entre deux créations de dialogues avec des personnes imaginaires, j'ai aussi fait ce petit fond d'écran avec plus de 26 000 triangles (si si, vous pouvez compter si vous voulez ) !
Pour commencer ma série (vous remarquerez que j'aime faire des séries avec un thème commun - et des parenthèses), j'ai choisi de faire un personnage qui se rapproche du thème du triangle de manière assez parfaite : il s'agit du bien aimé Pyramid Head de Silent Hill !

J'en ferais d'autres suivant les envies et les retours (oui tu sais le truc qui s'appelle « commentaire » là, mais si juste en dessous de l'article, voila ici ! Et de trois parenthèses interminables).

A très bientôt, j'espère.

sp_pyramid-head-wallpaper-1920x1200

Par ici pour télécharger le fond d'écran dans différentes résolutions.

Sombre Plume

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Gameurz

 

 Ça y est, c'est fait : GameurZ a finalement décidé de sauter le pas et d'ouvrir son propre site ! Après bientôt 4 ans d'existence (dont seulement un officiellement en tant qu'association), fini le simple blog, on passe aux choses sérieuses. Et nous sommes plus remontés que jamais ! 

 

Cette nouvelle plate-forme va enfin nous permettre de nous exprimer comme nous l'avons toujours souhaité, avec notre propre univers. 

Désormais direction www.gameurz.fr pour retrouver toutes nos productions. Les brèves que nous partagions avec vous sur notre page Facebook ou notre compte Twitter auront enfin une place bien à elles, mais c'est surtout l'aspect communautaire qu'offre ce nouveau site qui nous ravit. Nous éviterons bien sûr de nous laisser aller en publiant des news sur tout et n'importe quoi (surtout sur n'importe quoi), d'autres sites de jeu vidéo le font déjà et sûrement mieux que nous. 

Comme à notre habitude nous préférons nous intéresser à ce qui a le plus d'intérêt à nos yeux, et gameurz.fr sera donc synonyme de comptes-rendus d'évènements, d'émissions décalés, de textes alambiqués,  et d'articles originaux sur ce qui nous passera en tête selon l'humeur du moment.

 

Rejoignez toute la team de GameurZ dès maintenant, 

En plus on a des bonbons. Allez viens !

 

L'équipe de GameurZ 

 

PS: On est bien !

 

Ils l'ont testé et ont approuvé

K.W : "C'est pas un peu malhonnête quand même ?"

Sombre Plume : "C'est dégueulasse, c'est malhonnête !"

Tétris : "Même les roux sont acceptés alors je suis content !"

Jésus : "Y'a pas à dire, même mon Père n'aurait pas pu créer un tel chef d'oeuvre !"

Régis Robert : "Hu ! Faut y aller ! Ça tue ! Ça va trop vite ! " 

Michel Leb : "C'est génial votre truc mais laissez moi passer monsieur !"

Jeuxvideo.com : "Les enfants du tiers monde sont d'accord avec ça ?"

L'équipe : "Oh le grand ballon !"

Gunther : "Hotte ! Very hotte !"

Jean pull : "Ah ouais quand même, mais ça sert à quoi ?" 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (15)

Signaler
Gameurz

Article rédigé par Mr Jack 


Les temps (comme les oeufs) sont durs en Azeroth, depuis la release de Cataclysm. 

On ne présentera plus World of Warcraft, l'un des (si ce n'est le) plus gros MMO du marché depuis déjà sept ans. Posant de nouvelles bases au genre, récupérant des idées ça et là en les développant pour en faire un système efficace et optimisé, WoW aura révolutionné le jeu massivement multijoueur en le rendant plus accessible et en hésitant pas à faire quelques choix drastiques dans le domaine de la promotion et du marketing  (peu d'enseignes peuvent se vanter d'afficher le Chuck - Norris, pas le pirate - en guest star de leurs publicités TV). 

Mais depuis quelques temps, le monstre souffle, il commence à boitiller, il tend un flanc dangereusement exposé aux prédateurs plus légers et rapides de la concurrence. La perte de deux millions d'abonnés en trois mois lui fait perdre de sa superbe.

Mais quelles en sont les raisons ?

 

Tout d'abord, relativisons un peu. Si ces chiffres peuvent sembler énormes, WoW peut toujours se targuer d'une population d'environ 10 millions  de joueurs sur ses serveurs. Du reste, nous arrivons en fin de course de l'extension actuelle, et c'est précisément toujours le moment où la lassitude s'empare de certains qui décident alors d'aller gambader les prés verts d'à côté, en attendant la floraison du prochain addon azerothien. 

Mais alors donc, pourquoi fichtre un tel départ, tout de même ? 

J'y vois plusieurs raisons.

 

Majoritairement, au niveau du PVE (Player Vs Environment). 

La précédente extension, Wrath of the Lich King, était devenue sur sa fin une véritable piñata : entendez par là que la difficulté n'était plus au rendez-vous. On entrait dans un donjon, on roulait sur les mobs, on se disait qu'on avait fait du bon boulot et on rentrait à la maison dépenser ses points de justice. 

Blizzard a crié sur tous les toits qu'avec Cataclysm, tout ça c'était terminé et que chaque donjon de haut niveau serait à la hauteur en terme de défi pour les joueurs, sans parler des raids, le tout étant sensé nous ramener à l'époque bénie d'avant la précédente extension, où la vie était dure et pleine de tâches. 

Premier constat : ça ne marche pas. Une fois les deux premiers mois passés, les nouvelles instances se retrouvent à se faire passer dessus au bulldozer comme si de rien n'était, quand au sujet des raids, nous y viendront après. Bref, le challenge pour le pve « middle class » n'est pas au rendez-vous. Pourquoi ? Je dirais que cela tient au système de recherche de groupe inter serveurs, permettant de trouver automatiquement un groupe sans avoir à bouger le petit doigt simplement en se mettant dans une file d'attente.

Que l'on ne se trompe pas, je suis personnellement tout à fait satisfait de cette fonction, et du concept de PVE facilement accessible pour qui n'a pas envie de ruiner une après-midi à hurler au milieu de la place d'Orgrimmar des « KI PR LES MORTES MINES HEROIK ??? DEPART RAPIDE ». De fait, ce système a rendu la constitution de groupes fluide et indolore, et permet du reste une large mixité d'expérience de jeu au sein d'un groupe, ce qui débouche donc à une meilleure gestion de l'instance à mon sens.

 

Pour évoquer le problème des raids, il convient de parler également du système de progression de guilde mit en place avec l'extension. Pour faire simple, vos actions font petit à petit monter le niveau global de la guilde, libérant des talents grandement utilitaires (montures plus rapide, sort de résurrection de masse, buff d'expérience) accessibles à tout membre de la guilde, ainsi que des récompenses sous forme d'objets. Il devient dès lors capital de faire partie d'une grosse guilde, et pour les guildes de recruter afin de poursuivre la montée en niveau.

Résultat : les premiers raids de l'extension ne furent fréquentés que par de grosses guildes déjà formées, dont les membres avaient farmé comme des petits porcinets leurs récompenses de guilde. Impossible de se faire recruter pour un petit raid vite fait le temps d'une soirée si vous n'étiez pas membre d'une guilde disposant de gros avantages.

Je passerais sur les moult dramas de quittage de guilde pas assez compétitives, nous y reviendrons plus loin dans la section de l'article dédiée au roleplay (oui, je fais du roleplay sur WoW, sodomisez-moi).

Le souci des raids a finalement été contré par des nerfs massifs et globaux, et la mise en place d'une fonction de recherche de raid similaire à celle existante pour les groupes, rendant de ce fait obsolète toutes les clameurs de Blizzard quant à la volonté de produire du contenu riche en challenge et en difficulté. C'est là je pense l'une des causes de ces départs massifs. 

Passons aux problèmes touchant au RP. 

Le souci du nouveau système de guilde a été un véritable problème dans un premier temps : là où jadis les rôlistes pouvaient espérer voir un peu du contenu pve, voir même y être un peu performants tout en continuant de faire partie de guildes à thème (qui ne faisaient rien donc si ce n'est jouer aux chevaliers/aux grunts en buvant du thé dans la capitale du coin), ces rôlistes donc se virent confrontés à un choix. Soit continuer ainsi, au risque de ne pas pouvoir faire de pve, soit quitter leurs guildes pour rejoindre des assemblés de raideurs. Inutile de vous dire que ce ne fut pas tout à fait bien reçu. Seules les plus grosses guildes JDR ont put se permettre de mener de front leur activité habituelle et leur montée en niveau de guilde. 

Et enfin, force est d'avouer qu'il y a aussi la direction que prend le lore (le background, l'histoire, le fluff, le bousin) de Warcraft. Certes, le but avoué des concepteurs a toujours été de faire du bon gros pulp fantasy mâtiné de Comics. Je ne pense pas cependant que cela justifie l'abandon total de cohérence, surtout quand on voit ce que l'univers donnait à l'époque de Warcraft III et début Vanilla, avec tous les livres et bouquins de JDR concomitants qui y étaient reliés. 

Personnages majeurs perdant tout leur sens, dotés de pouvoirs bourrins et toujours plus puissants au risque de sombrer dans le ridicule, souvent réduis au rang de simple panier à loot pour des hordes de joueurs enragés au mépris de tout respect pour leur background, abandon de plot lines prometteuses (je pense à toi, Neptulon dont le sort tragique ne sera sûrement jamais examiné plus avant)...la liste continue.

 

Le souci vient de plusieurs facteurs : le merchandising autour du jeu, avec les comics et les romans (souvent écrits par cette tâche de R.A. Knaak, aka le Tueur de Settings) propose des plots destinés à être suivis en jeu. Souvent ridicules et inutiles, la plupart de ces accroches scénaristiques ne sont du reste même pas repris par les développeurs, donnant un impression bancale réellement déprimante. Je pense notamment ici au Nouveau Conseil de Tirisfal et à Med'An (qui tombent pile poil dans ce que je dénonçais plus haut, à savoir les vomissures de personnages Mary Sues ineptes).

On passe la moitié d'un scenario d'une série de comics dont la parution s'est étalée sur plusieurs années à bâtir ces éléments, destinés à pré-sentir Cataclysm, conçus pour l'affrontement avec les prochains grands méchants, avec des rebondissements et la mort de personnages majeurs du setting (Aegwynn :'( ) pour au final ne pas en apercevoir une miette une fois que l'extension sort.

 

Vient ensuite le problème des références pop culture des lignes de quêtes majeures, qui ne sont même plus dissimulées et dont les rédacteurs usent et abusent avec une joie consommée (c'est là le prix d'engager un lead quest designer parce qu'il a écrit un webcomic humoristique à succès plutôt que quelqu'un qui connaît le background du jeu je suppose...). Force est de constater, scenario cohérent et format MMO ne font pas du tout bon ménage. Beaucoup de personnes que je connaissais ont tout simplement quitté le jeu par lassitude devant tout ça. 

Enfin, pour passer à l'ultime raison de désertion du jeu dont je tenais à vous parler, il convient d'évoquer que la dernière grosse fuite de joueurs s'est faite peu après l'annonce de la prochaine extension, Mist of Pandaria. J'adore les Pandarens. Je les attendais depuis un bail. Mais... Sérieusement Blizzard ? Une Asie pop culturesque et une race amenée aussi subtilement qu'une repompe de Kung Fu Panda ? Pas de grand thème majeur ?

 

La fatigue est visible, palpable. Je serais tenté de dire que vous pressez la vache à lait, et que WoW est devenu votre petit laboratoire de test où vous voyez ce que vous pouvez faire de vos joueurs en préparation du futur projet Titan, où d'ailleurs la plupart de l'équipe de développement des « boss » a été assignée.

 Mr Jack , qui est aigri.


Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Signaler
Gameurz

Articlé rédigé par Peter


Ah Shadow of the Colossus, la douce prononciation de ce titre est devenu pour  vous source de migraine incessante à force d'intellectualisation masturbatoire. Et bien préparez le rail de doliprane et les suppos de Sumatriptan car ici on discute entre gens baths ! 

Pourquoi revenir sur ce jeu ressorti en version Hètche Dii ? Le créateur Fumito Ueda, tant décrié ces derniers jours voire années (The Last Guardian est une bien belle arlésienne) nous avait offert une fucking expérience, quoi, merde, pute, fuck ! Outre sa maniabilité et sa caméra désagréables, les jetages de manette et l'envie de steak chevalin n'étant qu'une phase passagère...l'aventure de l'imagination permise par l'univers et le concept simpliste marque. Sans déconner, SotC est un puit sans fond d'inspiration, rien de tel que revoir un affrontement colossal pour ressentir des sensations...pures ! Ici, nous sommes entre personne de bon goût et je vais simplement présenter comment j'ai ressenti ce jeu par son ambiance sonore.   

Par le peu d'indication à l'écran, il n'y a par exemple pas l'omniprésence d'une jauge de vie ou de carte pour se diriger dans ce dédale de désolation, le son permet cette ambiance de solitude et rapproche le joueur avec le héros joué. N'entendant que lui, ses quelques cris deviennent réconforts. L'aspect narratologique est développé par une relation étroite entre l'image et le son que je vais pointer. .


Premièrement, on peut noter que la musique n'apparaît qu'à certains moments, lors de scènes cinématiques, lors des combats contre les colosses ou encore pendant les phases héroïques, changeant du tout au tout le climat du jeu, plongeant le joueur en transe, le stress et l'adrénaline s'ajoutant. « On doit entendre la musique et non l'écouter » disait Van Parys, ici la musique, de par ses passages sporadiques, permet une indication majeure en plus de diriger les émotions véhiculées durant l'aventure et accentue l'aspect homérique du jeu. 

Je vais en grande partie analyser l'introduction du jeu pour ne pas gâcher le plaisir aux non-initiés. La musique donne d'emblé un ton mélancolique à l'aventure, appuyant une ambiance religieuse solennelle. On voit un aigle volé, quelques notes jouées au bouzouki irlandais, suivi d'un choeur et d'un orgue puis enfin l'orchestre arrive. Un jeune cavalier chevauche dans une forêt, sur la selle, un corps dans un drap mortuaire. Qui est-ce ? Il se met à pleuvoir, le héros est en deuil et le monde qui l'entoure également. Nous n'observons qu'avec effroi son voyage, long, pénible et rigoureux, passant par différentes contrées. L'ambiance monte crescendo, le son se fait plus clair, il a atteint son but : l'ancienne terre, et le vent souffle...

Le joueur peut alors démarrer sa partie, enfin ! Enfin...après un autre long incipit d'une dizaine de minutes...

Un bruit puissant presque divin jaillit sur un fond noir qui nous fait ressentir une transition, un passage vers un autre monde, un fondu apparaît laissant place à un cavalier sur une passerelle gigantesque, le vent soufflant et des rafales se faisant pour seul son (Image 1). Les sabots retentissent sur la pierre de taille alors que quelques rapaces crient quand soudain la porte vrombissante s'entonne annulant tout autre bruit. Plus de retour en arrière possible (Image 2) ! Le cheval a peur, cabre, hennit, fait signifier la dangerosité de l'endroit, car en effet notre seul compagnon a le feeling (that tonight...), nous prévient du danger mais le but du héros est plus fort. Tel Orphée, il descend aux Enfers ou plutôt au Sanctuaire, sauver sa tendre et chère au coût d'un pacte avec le dieu Normin (anagramme de Nimrod, personnage biblique qui érigea la Tour de Babel provocant les foudres du Dieu). Le héros s'approche de l'autel, une musique symphonique l'accompagne, appuyant le tragique de la situation avec des coupures, des changements de hauteur.  


 

 

 




                 Image 1 - Pont transitionnel                                                               Image 2 - Descente infernale

Un masque chamanique entouré de fumée nous conte dans une langue cheulou et de golmon les mythes liés à cette terre défendue au son d'une musique rappelant les amérindiens autour d'un feu crépitant. Un mysticisme certain émane de cette scène. 

Un bruit de déluge et d'orage se mêlent alors à une musique oppressante, un rayon lumineux s'accroît. Il représente le dieu Normin, sa voix est presque inaudible due à un écho et une superposition de plusieurs voix aux tons variés et effets machiavéliques, et ce, toujours dans une langue inconnue. Une musique divine avec des chants de choeur suit ses paroles, un climat sombre et sévère se fait éprouver. L'ambiance sonore est diamétralement opposée à quand le jeune aventurier parle, ici tout est calme, seules ses paroles un peu approximatives, sa voix tremblotante, bégayante contrastent avec ce calme. Le héros lui ne l'est pas, il a peur, il est désemparé, se confrontant à un dieu, mais cette terre, elle, est calme, vide, morte. La musique monte en tension, le dieu lui propose un échange contre l'âme de son être aimé : tuer les idoles de ce sanctuaire présentes sous la forme de terrible titan dans ces terres inconnues. Le prix pour ressusciter sa belle sera lourd comme lui annonce le dieu, mais le vaillant n'a plus peur, lui répond même de manière affirmée, il n'y a plus de coupure musicale entre les deux protagonistes, l'orgue jouant de plus en plus fort, la caméra zoomant sur le cavalier. Le courage du jeune héros est en exergue mais on ressent que le dénouement sera tragique pour ce dernier. 

Dorénavant commence l'aventure pour le joueur après cette introduction contemplative. Il contrôle le guerrier dans ce désert de solitude, aucune vie n'est présente, seul le souffle terrible du vent accompagne la chevauchée, car le guerrier a besoin de son fidèle destrier pour parcourir ces pleines immenses aux couleurs désaturées. D'ailleurs une commande est allouée pour l'appeler, le siffler reflétant une synergie avec son compagnon. 

Aucune musique, seuls ne retentissent que le galop du cheval et le souffle du héros au rythme du vent, le joueur ne peut être que perdu, déboussolé. Un réel sentiment de désolation règne et le vide musical, ce silence assourdissant, le marque à merveille. Quand soudain on s'approche d'un endroit clé, guidé par notre épée sacrée pointant d'un faisceau lumineux l'endroit au son strident, une musique se joue par intermittence et fait monter le suspense accentué par des percussions.

Le râle du colosse résonne, ses gestes sont lents, lourds, les bruits sont terribles, la terre gronde, tout est fait pour rendre ce duel épique : la musique symphonique, la fougue des cuivres et des percussions rend la fureur de la bête omniprésente, les cris de l'animal mélangés à ceux du guerrier. Le joueur ne peut avoir que la pression et la rage face à ce monstre, comme le ressentirait le héros. Au fur et à mesure que l'on grimpe sur ce géant de pierre, d'acier et d'herbe, lui plantant l'épée à des points stratégiques, la musique s'intensifie de même que les cris du titan, montrant que sa fin est proche. Quand cette dernière subvient, une musique religieuse suit le dernier souffle du colosse, s'écrasant sur le sol faisant d'énorme impact montrant la lourdeur de celui-ci. Pas le temps de se recueillir, le héros peut alors s'attaquer aux prochains, une musique majestueuse remplace les choeurs religieux jusqu'à ce qu'une ombre s'échappe du colosse et vient transpercer le héros dans un bruit tonitruant, désemparant le joueur et assommant le jouet. 

Il se réveille dans le sanctuaire, près de sa promise, et qui dit sanctuaire dit ambiance sacrée avec chant mystique rappelant le deuil. 

Nous voyons donc l'utilisation de la musique évolutive qui transforme les combats contre les colosses réellement épiques, avec une tension dramatique. Elle permet aussi d'indiquer les moments ou les endroits clés, où se trouvent les colosses. L'immensité des lieux est également accentuée par le silence oppressant transformant ce monde en huis clos, le souffle du vent omniprésent jouant et les bruits du garçon et de son cheval installent une relation intime avec le joueur. Ce dernier pourra déambuler dans les pleines s'extasiant de cette euphorie apathique. 

En avançant dans le jeu, en tuant ces féroces, le son de leur mort devient de plus en plus dur à entendre, de plus en plus pesant. Le joueur commence à être pris de regret, mais le guerrier n'a qu'une obsession, retrouver sa bien-aimée à tout prix, il fait preuve d'un égoïsme sans limite justifié par sa passion amoureuse en tuant ces bêtes qui ne lui ont rien fait, qui ne peuvent que se défendre.  Alors que ce dernier devient de plus en plus corrompu par les ombres qu'il absorbe (Image 3), il devient limpide que le dieu Normin se joue de lui et comme on l'a dit précédemment, une fin heureuse n'est possible. 

Un doux lyrisme mélancolique se dégage de la musique de fin, où la fidèle monture vient retrouver la promise enfin réveillée au son des cloches. Finalement la passerelle est détruite, les voici bloqués dans ces terres défendues. Mais un bruit de bébé jaillit et fait taire le silence, c'est une lueur d'espoir, une rédemption. Le chant des oiseaux, le son d'une source d'eau, une musique douce au piano (ça rime hey ho !) marquent la vie recréée dans ce nouvel Eden, vert et plein de vie.

Image 3 - Le héros souillé de ses péchés

Peter

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Gameurz

ATTENTION - CERTAINS PROPOS PEUVENT CHOQUER LES PLUS JEUNES D'ENTRE VOUS. VOUS VOILA PRÉVENUS !

 

Si le texte vous paraît trop petit, cliquez sur l'image pour l'agrandir !

 

Tétris / K.W

Bonus Stage : Eclectic Method - Zombies


Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
Gameurz

Japan Expo, Comic-Con, Vinexpo, des noms barbares qui évoquent certainement quelque chose dans l'esprit dans amateurs de jeux de tous genres, anglophone ou non. Un rassemblement dans lequel se retrouvent chaque années des milliers d'amoureux de la culture japonaise, du jeu de rôle ou encore - et c'est ce qui nous intéresse ici - du jeu vidéo. Un endroit aussi où les maids côtoient les Masterchief, où Luffy piétine Raiden, et les demoiselles ou jeunes hommes en tenus légères sont légions.

Si l'événement ne prête évidemment pas aux grandes annonces, c'était toutefois l'occasion pour le grand public de toucher pour la première fois les jeux dévoilés par Nintendo lors du dernier E3 aux states d'Amérique. Le 1 juillet, j'ai ainsi pu mettre mes sales pattes sur quelques-uns des futurs titres 3DS à voir le jour. 

 

Super Mario 3DS n'aura pas été une grande surprise dans le sens où il s'annonce complètement dans la ligné des précédents jeux du plombier (ou jardinier, c'est selon) en 3 dimensions. A savoir une petite perle d'inventivité et surtout, de fun. Le jeu est joli avec ou sans le relief (je n'ai en tout cas pas remarqué de baisses de framerate sur ma session de jeu), il est jouable, dynamique, et vous propose même de jouer un Mario tanuki. Que demande le peuple ?

Luigi's Mansion 2 marque le retour du frérot italien pour lutter contre les vilains fantômes dix ans après sa première aventure. Ici encore on sent bien que les gars aux commandes du titre ne sont pas nés de la dernière pluie. Les décors sont beaux, l'animation est fluide et les mimiques de notre protagoniste ou de ses ennemis sont pleines d'humour, et on prend une fois de plus un malin plaisir à débarrasser le manoir de ces sales bestioles gluantes. I came. I saw. I kicked there asses.

Kid Icarus Uprising vous emmènera dans les cieux pour botter les culs de tous ceux qui se mettront sur le chemin de Pit, un ange qui ne plaisante pas avec la destruction de son royaume. Ce rail shooter très dynamique s'annonce d'ores et déjà comme un très bon jeu avec sa plastique céleste (ok j'exagère peut-être un poil de verge) et  son gameplay vivace. Un jeu qui ne s'adressera d'ailleurs probablement pas aux joueurs du dimanche (ni aux gauchers en l'état) puisqu'il vous faudra appuyer frénétiquement sur les boutons en tenant la console de la main gauche, tout en dirigeant votre viseur de la main droite. Notons également que j'ai pu tester le système de réalité augmenté grâce aux cartes qui seront fournies avec le jeu. En mettant ces dernières face à face on pourra donc observer des personnages se battre dans notre environnement, ce qui nous rapportera des bonus dans le jeu. Pas folichon mais c'est gentil d'y avoir pensé !

Star Fox 64 3DS, en voilà un titre avec pleins de chiffres dedans ! Pas d'inquiétude cependant, il ne s'agit pas là d'une simulation de comptable, mais bien du remake du célèbre Lylat Wars sorti en 1997 sur Nintendo 64, comme vous le savez déjà, gameurz que vous êtes. Le titre semble propre et correctement fait, mais si vous avez déjà joué à l'épisode originel je vous conseillerai d'y réfléchir à deux fois avant de débourser 40 boules pour y REjouer. Le relief quand à lui n'apporte bien sûr absolument rien en terme de jeu, mais ça je ne vous l'apprends plus.

Le stand Nintendo offrait également une petite exposition en l'honneur des 25 ans de Zelda, avec les titres majeurs de la série jouables ainsi que quelques goodies sous vitrine. Il était aussi possible de jouer à Wii Play Motion, Zelda Ocarina of Time 3DS, Dragon Quest Monsters : Joker 2 ou encore The Last Story. Ces jeux étant déjà sortis dans nos frontières ou en dehors je ne m'attarderai pas dessus, petits curieux que vous êtes vous savez déjà certainement tout dessus. Au final ces sessions de jeux sur 3DS m'auront surtout permis de constater que, si le relief reste dans tous les cas purement esthétique, c'est encore dans les jeux Nintendo qu'il est le mieux exploité. Super Mario 3DS et Luigi's Mansion 2 notamment y gagnent vraiment en immersion, pour une fois je n'ai même pas laissé le curseur sur 2D !

 

L'autre grand rendez-vous de la journée pour les jeux vidéo était signé Bandai Namco. Ces derniers nous ont offerts un show de plus d'1h30 digne des plus grands avec de nombreux invités du Japon pour annonces et des surprises. Ah non mince, on me fait signe que je confonds le programme avec l'événement ! Bon alors loin de moi l'idée d'être mauvaise langue puisque cette présentation s'est faite dans la bonne humeur et qu'on nous à même offert à boire, mais il faut bien dire que le tout était assez mal goupillé et pas forcement très pro. Mais qu'importe, on est là pour les jeux, vrai ?

Saint Seya : La bataille du sanctuaire ouvre le bal avec la surpuissance de son cosmos. Grâce à vos 7 sens vous pourrez dégommez des dizaines d'ennemis à la fois dans ce beat'em all (et pan !), et ce dès février 2012. Ce qui laisse donc aux développeurs encore un peu de temps pour corriger les atroces caméras du jeu, on espère...

Largage en pleine mer ensuite avec la licence One Piece. Petit rappel, le jeu Nintendo DS Gigant Battle ! sort aujourd'hui même (hier donc, suivez un peu !). Apparemment ce jeu de batailles offre la possibilité de sa taper sur la gueule en 2D , le tout à vive allure et avec une composante d'évolution des personnages. Soit. Unlimited Cruise SP quand à lui est prévu sur la petite soeur au formes généreuses, la 3DS, pour le prochain automne. C'est un jeu d'action-aventure dans lequel on pourra prendre le contrôle de chacun des membres de l'équipage et qui disposera d'un scénario original. On attend d'en voir plus, mais en tout cas le producteur qui est venu nous présenter les jeux avait l'air vachement emballé sous son chapeau de paille, lui !

Dragon Ball Z Ultimate Tenkaichi, le prochain jeu de castagne à coups de kamehamehas dans la  tronche, sortira en octobre de cette année sur PS3 et 360 pour fêter les 20 ans de la licence. Je me garderais bien d'émettre un jugement sur le jeu avant d'avoir pu y toucher, mais si vous êtes un admirateur de la coupe de cheveux « régime de bananes » sachez en tout cas que les développeurs ont mis tout leur ki dans la confection de ce jeu.

Bon sans quoi ça vous dirait un peu de castagne ? Pas de problème, le renard au neuf queues est là pour vous ! Naruto Shippuden Ultimate Impact et Storm Generations (ouf !) arrivent respectivement sur Peuseupeu le 21 octobre et sur Xbox 360 et PS3 en 2012. Voilà qui est dit.

Permettez-moi ensuite de passez rapidement sur les annonces suivantes pour aller directement à ce qui aura attiré mon attention. Retenez donc tout de même que les prochains jeux du catalogue de Bandai Namco (ou Namco  Bandai pour les intimes) sur 3DS seront : Dream Trigger 3D (Smup, 15/07), DualPenSports (multi-sports, 02/09), Ultimate Bass Fishing 3D (simulation de pêche, septembre), Pac-Man & Galaga Dimensions (arcade, 26/08) et Pac-Man Party 3D (party-game, 2011). La Wii accueillera quand à elle Family Trainer Magical Carnival (party-game, automne), Saban's Power Rangers Samurai (beat'em all, novembre) et Ben 10 Galactic Racing (sous-merde course, 02/09). Quand aux consoles 'achdé actuelles, elles auront la joie et l'immense plaisir de voir arriver Earth Defense Force Insect Armageddon, la suite de l'excellent nanar sorti en 2007 (action, 22/07), Ace Combat Assault Horizon (action aéronautique, 14/10), Inversion (action, 10/02/12),  Armored Core V (action mechas, 2012) et Ridge Racer Unbounded (course, 2012).

Ce que j'ai retenu maintenant : l'adaptation 3DS du très sympathique Tales of the Abyss arrivera le 10 novembre dans nos vertes contrées. Voilà qui devrait ravir les férus de RPG, qui n'ont pour l'instant pas grand-chose à se mettre sous la dent sur la console.

Soul Calibur V arrivera l'année prochaine, avec toujours plus d'armes blanches, de coups démesuré, de scénario bidon (oups !), et de fortes poitrines à la physique improbable. Le jeu se situera 17 ans après les événements du quatrième épisode et vous combattrez avec pleins de vieillards aux cotés de nouveaux héros.

Dark Souls, la suite spirituelle de l'intransigeant  Demon's Soul, est daté pour le 07 octobre de cette année. Les férus de difficulté et de jeu de rôle s'en délecteront à coup sûr !

 

 

Pour finir j'aimerai vous parlez de ce qui a été pour moi le moment fort de cette journée : le concert  d'Akira Yamaoka. Le compositeur des Silent Hill, DDR, Beatmania ou encore du récent Shadow of the Damned s'est donné en show pendant une heure en compagnie de Mary Elizabeth McGlynn au chant, et de musiciens français et américains, sur la scène Je Live House. Le personnage étant présent en France pour la promotion de ce dernier jeu, c'est avant tout pour SotD que le concert a eu lieu. Mais on sent bien que le style vestimentaire de monsieur Yamaoka n'est pas qu'une apparence, aussi  j'ai eu droit à de nombreux morceaux très rock'n roll pour le plus grand plaisir de mes oreilles !

 

Tétris

PS : Désolé pour la piètre qualité des photos, votre serviteur (oui j'aime parler de moi à la troisième personne) ayant oublié son appareil photo, il a du faire avec les moyens du bord...

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Gameurz

La conférence s'ouvre sur une superbe interprétation du thème de Zelda, joué par un orchestre face à la scène. Miyamoto arrive sur scène après ce petit moment magique, et en profite pour jouer un peu avec l'orchestre et lui demander deux ou trois sons tels que le fameux « Tadadadaaaaaaa » d'obtention d'un nouvel item. Mention spécial pour le jeu d'acteur de Miyamota-san d'ailleurs !

 

 

 

Comme c'est les 25 ans de Zelda, on y va à fond et on nous parle de suite de tous les futurs (et anciens) Zelda à venir. Link's Awakening (re)débarquera sur l'eShop de la 3DS dans la journée, on nous rappelle l'arrivée imminente d'Ocarina of Time, puis l'annonce de Four Swords en septembre sur le DSi store est faite. Le jeu sera offert à tous ! Skyword Sword, qui arrive quand à lui cet hiver sur Wii, est un jeu dont la pratique à apparemment musclé Miyamoto, nous dit-il en riant. Hmmmm.

Toujours dans les projets liés à l'anniversaire de la série, une série de concerts symphoniques des musiques de Zelda par le fameux orchestre aujourd'hui présent aura lieu. Une bande originale sera également offerte aux premiers à enregistrer leur jeu Ocarina of Time. Une jolie attention ! Oh, et une édition dorée spéciale de la wiimote sera disponible. Pour finir les annonces liées à Zelda, ce n'est pas moins de 4 bonhommes en charge des différents jeux qui viennent saluer la foule et tous nous remercier. Si c'est pas mignon ça !

 

C'est ensuite au tour de Saturo - big boss - Iwata de monter on stage pour introduire une jolie petite vidéo nous présentant des licences bien connues telles que Star Fox, Mario (Kart), Kid Icarius ou encore Luigi's Mansion.

 

Monsieur Régie - kick ass - Fils Aime (qui arrive sans même dire un bonjour le bougre) nous le confirme en effet, Mario Kart est bien sur le point de débouler à toute vitesse sur 3DS dès la fin d'année. Puis Star Fox 64 3D, le remake de Lylat Wars arrivera en septembre.

Quand à Mario, quand il n'est pas sur son kart, il vit de super aventures en 3D. Quoi de mieux pour le prouver qu'un joli jeu de plate-formes sur 3DS ? Suffisait de demander !  Joli trailer à l'appui pour Super Mario 3DS, mais pas de date de sortie par contre.

On repasse à Kid Icarius Uprising qui se remontre avec un trailer des familles bien dynamique et... des cartes. Oui, le jeu utilisera les cartes de réalité augmentées pour livrer des batailles.

Nous disions donc : Luigi's Mansion 2. Ouah ça fait un bail ! Le bel italien au physique élancé et à l'aspirateur adossé sera donc de retour dans un deuxième épisode entièrement optimisé pour le relief. Celui-ci vous proposera de visiter non pas un seul, mais bien plusieurs manoirs. Brrr !

L'heure n'est plus au blabla, le trailer qui suit n'y va donc pas par quatre chemins et nous montre pêle-mèle : Resident Evil Mercenaries, Mario & Sonic aux jeux Olympiques 2012, Ace Combat 3D,  Tetris Online, Cave Story 3D, Resident Evil Revelations, Driver Renagate,   Pac-man et Galaga dimension, Tekken 3D et Metal Gear solid Snake Eater 3D.

Pour voir le trailer, cliquez ici

L'eShop accueillera des démos dès cet automne, et la Console Virtuelle arrive sur 3DS. 3D Classics Excitebike vous sera même offert pour l'occasion ! Bon par contre moi, soit dit-en-passant, je commence à en avoir ras-le-bol des noms de jeux avec « 3D », « Move » ou « Kinect » dedans (le « HD » commence à passer de mode)... La boutique en ligne accueillera également Pokédex 3D, qui sera offert à tous les utilisateurs.

Roulements de tambours... La Wii U, une jolie association de mots ( U pour You, Unique, Utopique, Uluberlu, etc.) est un nouveau contrôleur avec un écran tactile au milieu, pleins de boutons à voir ici, un gyroscope, accéléromètre et des haut-parleurs. La tablette n'est pas designé pour être un accessoire de jeu portable, même si elle partage quelques caractéristiques avec ces dernières.

Iwata nous confie que lorsqu'il a présenté la bête à Masahiro Sakurai, la personne en charge de Kid Icarius Uprising, ce dernier s'est demandé sur quelle support il devrait faire le jeu. La réponse est simple : sur les deux ! Dans la foulée, un Smash Bros sera aussi développé pour 3DS et Wii U.

Démonstration technique de la Wii U : c'est plutôt joli, et surtout, ça ressemble à de la 'achdé. Comme à son habitude, Nintendo ne communique aucune caractéristiques technique. On reste dans le flou...

Lego City Stories, de TT Games, est le premier jeu officiellement annoncé sur Wii U (et 3DS). C'est un jeu Lego à monde ouvert. Bon je ne sais pas vous, mais ici on a quand même un peu du mal à comprendre le principe de ce nouveau contrôleur. Il ne s'agit pas d'une console mais on y annonce pourtant des jeux...

Dans le trailer qui suit, Peter Molyneux parle d'ailleurs bel et bien de nouvelle « console », un joli lapsus alors que ses collègues parlent de contrôleur ? Darksiders 2, Assassin's Creed, Tom Clancy's Ghost Recon Online, des jeux EA Sports, Dirt, Alien Colonal Marines, Batman Arkham City, Metro Last Night et même Ninja Gaiden 3 Razor's Edge sont annoncés sur la... euh le... enfin, sur Wii U.

Monsieur John Riccitello, d'EA, vient ensuite nous parler des prochains contenus de cette future "plateforme" (sic). On parle ici des habituelles licences de la firme.

Regie conclu en nous parlant de quatre plateformes : La DS, la 3DS, la Wii et la Wii U partagent en effet toutes une caractéristique commune : l'innovation. Soit. En attendant on n'a toujours pas vraiment compris le positionnement de cette dernière. Alors, console ou manette ? Un début de réponse ici peut-être... Cette présentation confuse ferait-elle donc partie du plan de Big N ? Quels joueurs messieurs-dames, quels joueurs !

 

 

Tétris

#ReporterGameblog

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Gameurz

Pour la conference de Sony c'est Jack Tretton President de sony America qui nous a présenté les nouveautés les unes après les autres. Il a tout d'abord félicité sony de son magnifique chiffre d'affaire en remerciant également tous ceux qui les ont soutenus tout au long de l'année dont leurs 'retails partners', et tous les fans qui sont restés là et ont  proposé leur aide pour réparer le psn au plus vite. On attaque de suite sur ce qui fache donc, ce qui n'est pas plus mal.

On en vient ensuite à de plates excuses concernant les problemes du PSN pour en venir enfin aux nouvelles améliorations proposées par celui-ci.  Bon j'ai pas tout compris à ce moment là mais j'ai retenu qu'il nous faisait un petit topo des applications déjà existantes dont : music unlimited et netfix notamment (30% de l'utilisation de celui-ci est due à la PS3). Donc nous avons maintenant en plus Cinema row qui fait son apparition pour pouvoir regarder la TV et les films.

Bien maintenant entrons dans le vif du sujet, avec les co-présidents de Naughty Dog, Christophe Balestra et Evan Wells, qui viennent nous parler de Uncharted 3 et nous faire une petite démo. Drake se retrouve sur un paquebot occupé par des pirates apparemment, et comme d'habitude il va se mettre dans la merde en balançant une grenade qui va bien sûr faire couler le beau bateau. Il y aura egalement un mode multijoueur online, avec une vraie histoire pour la coopération. Le jeu sortira le 1/11/11 (pour ceux qui savent pas)

 

Ensuite nous avons Marcus Smith de Insomniac qui vient nous montrer Resistance 3 dans lequel notre héros doit aller péter de la Chimère a New York (tiens c'est moi ou les States sont a l'honneur niveau claquage de gueule cette année ?). Entre temps il va rencontrer des poches de résistance. SInon pour la démo on a du gros combat avec des espèce de drones qui viennent aider les chimère. On a un rapide tour d'horizon des armes puis après ce magnifique petit combat extremement chaotique (du Resistance quoi) on ce retrouve avec un run scripté comme d'hab en plein milieu du chaos ambiant. Sinon les décors sont vraiment beau et les armes magnifiques (NdTétris : avec toujours cette superbe arme noskill qui permet de frager à travers les murs). Annonce également d'un pack psmove Resistance 3 avec un fusil d'assaut en plastique blanc pour la modique somme de 150$ environ (et 150€ selon les économistes éclairés du marché).

 

Un jeu PS3 God of War Origins Collection avec les 2 God of war PSP remarsterisés, puis la sortie de Ico et Shadow of the colossus sont prévus en version HD sur ps3. L'annonce d'un nouvel écran plat (je sais plus la taille mais c'est grand XD) 3D dont la particularité sera que vous pourrez jouez en écran splitté en plein écran avec 2 paires de lunettes 3D (en 2D pour chaque joueur donc). Un pack avec ce même écran plus Resistance 3, 2 paires de lunettes et un cable HDMI de 8mètres (en édition très limitée bien sûr) sera bientôt dispo, le tout pour 499$ environ (50% off mes cocos). Ensuite ça sera 69$ par paire de lunette.

Nous voila maintenant avec Chris Snyder et Eric machin de 2K games viennent nous parler de NBA 2K12 jouable avec le psmove (encore) bref c'est très beau mais ça m'a l'air bien complexe de pouvoir pointer le bon joueur avec le psmove avant de lui donner un ordre en pleine action. On a également l'arrivée de Kobe Brian qui vient jouer un peu avec le psmove....et qui se fait défoncer par l'ia.

 

Ensuite, nous avons Medieval move par les créateur de Sport champion, un jeu type rail shooter jouable comme son titre l'indique avec le psmove. On avance d'un endroit à un autre automatiquement et on zigouille du gobelin à coup d'épée ou d'arc.

 

Pour la suite il y a un petit défilé de trailer dont :

Infamous 2, qui sort dès demain (mais Sony estime qu'il est bon de le rappeler)

Starhawk, la suite spirituelle de Warhawk qui mèle batailles terrestres et spatiales

Sly 4 ou Sly Cooper:  Thieves in Time, qui marque le grand retour du fameux voleur Raton-laveur sur PS3 pour notre plus grand plaisir !

Hilmar Peturson (CCP/CCO) vient ensuite nous présenter un MMO FPS sur PS3, Dust 514. Expérience inédite car relié a un super computer nous promet-il (NdTétris : Wow, un peu plus et j'en lachait mon Raider !). D'après le trailer on incarnerait un mercenaire maybe. Bref ça serait un space conquest avec du earth combat.

Enfin un dernier trailer, celui du très attendu Bioshok Infinite par irrational games :

Tiens juste après le trailer on trouve Ken Levine d'irrational games qui vient nous avouer qu'il n'a pas dit que des chose très gentilles sur le psmove, mais que depuis que Sony lui a vraiment montré ce que c'était, ba en fait c'est pas mal... Ca vous rappelle pas un certain Gabe Newell ça ? Enfin, il y aura donc une compatibilité psmove sur Infinite, mais également un Bioshock inédit sur PSVit... euh, NGP (ou en tout cas un jeu dévellopé par les même bonhommes).

Voilà maintenant l'apparition de Kaz - Riiiidge Raaacer - Hirai, CCO et directeur productif de Sony qui vient nous parler du Playstation suite (contenu playstation pour android) et de la future NGP programmée pour fin 2011. Elle se nomme maintenant officiellement PSVITA (ô surprise !), en rapport avec la vie puisqu'elle se veut avant tout novatrice et social avec 2 vrais joysticks contrairement a la PSP ou la DS ainsi qu'un écran tactile et un pad tactile au dos. Il y aura également une connection wifi ou 3G. Les prix sont ici de 249$/€ pour la version wifi et 299$/€ pour la 3G wifi, à .99 cent près. Niveau social on note l'apparition du Near, où vous verrez vos amis près de vous, comparaisons des trophées, etc. Il y a également un systeme de chat par microphone.

Apparition de Scott Rohde du SCEA pour nous présenter les jeux PSvita. On commence avec John Garvin et Chris Reese qui nous montrent Uncharted Golden Abyss sur psvita (ils sont arrivés tout essoufflé...). On retrouve une belle qualité graphique avec la possibilité de jouer avec les touches ou avec le tactile. 

Nous voila maintenant avec un social action rpg présenté par Travis William, et un autre de San Diego studio qui nous arrivent encore le souffle court. Dans Ruin (pour ne pas dire Diablo 3-bis) pous pourrez continuer votre partie de la PSvita à la ps3 via le cloud après sauvegarde, donc sans perde l'avancement. Les réseaux sociaux twitter facebook seront également de la partie, parait-il.

Passons ensuite a Erich Waas du meme studio qui nous montre cette fois Mod Nation Racers. Ici on pourra créer des niveaux via le tactile pour ensuite faire des courses, pour le reste ça ressemble à la mouture PS3, mais avec un taux d'affichage plus faible.

Après ça nous avons eu droit a un petit trailler de Little Big Planet sur PSvita.

Pour finir, Yoshinori Ono de Capcom, le seul l'unique, arrive tout frais avec sa belle chemise pour nous présenter Street fighter x Tekken sur PSVita avec en guest star Cole de Infamous 2.

Pour cloturer nous avons eu droit a 2 trailers, 1 sur psvita avec tous les coming soon et de même pour ps3. Et voila c'est tout bande de ptites vierges effarouchées

See you Space Cowboy

Ecchi

#ReporterGameblog


 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Le blog de GameurZ

Par GameurZ Blog créé le 06/03/10 Mis à jour le 11/02/14 à 13h59

Association de joueurs pleins de fougue, d'amour et de folie, www.gameurz.fr vous fait découvrir les jeux vidéo sous un angle un peu particulier.

Ajouter aux favoris

Édito


Salut à tous,

GameurZ est une association qui a pour but de diffuser de l’amour et de la bonne humeur dans le monde entier. Mais c’est également plusieurs joueurs qui se sont rendu compte un jour qu’ils avaient une passion commune : le jeu vidéo. Ils ont donc décidé de se réunir pour parler de leurs plaisirs vidéoludiques  à leur manière, sans aucune prétention, et de proposer des articles originaux et un peu barrés (personne n’est sain chez GameurZ).

Beaucoup de sites vous parlent d’actualité, et ils le font très bien. Ca tombe bien car ici vous en trouverez très peu. A la place, vous pourrez retrouver sur ce blog des critiques, des articles de fond, des vidéos alacons, et plein de bêtises made in GameurZ. Il paraît même qu’il y aurait des strips de temps à autre.

L'équipe de GameurZ

 

Retrouvez-nous sur www.gameurz.fr et n'hésitez pas à venir faire un tour sur nos Facebook et notre Twitter :

 

Membres de l'association

TétrisGarrettEcchiPeterBruceK.WLuckyNumberSLVNZallaSombre PlumeSir-Kyrou et Vicporc

 

Archives

Favoris