Le blog de GameurZ
Signaler
Gameurz

 

Jeudi 18 juin
Il est temps de plier bagage pour rentrer dans nos grises contrées. Des étoiles dans les yeux pour les uns, un sentiment d'amertume pour les autres. Gadgets. Tel est le mot que l'on retiendra de ce salon. En effet, la plupart des grosses nouveautés de l'E3 2010 ne tournait pas tant autour des jeux et de leur concept mais plutôt autour du hardware (matos, accessoires). La tendance d'aujourd'hui est donc de mettre les jeux au service de la technique et non l'inverse...

 

 

Dimanche 13 Juin
Conférence Natal:
Après 12 heures de vol nous foulons enfin le chaud bitume californien. Première étape : la conférence d'ouverture de L'E3, première des deux conférences de Microsoft, centrée sur leur fameux projet Natal. Affublé d'hideux ponchos blanc aux épaulières de supers saiyens, nous avons sagement patienté plus d'une heure dans cette salle omnisport avant d'assister à la prestation du cirque du Soleil. Le plus beau (et le plus cher?) spectacle donné pour le lancement d'un produit de jeu vidéo. À la fin du spectacle, nos «sublimes» tenues se sont allumés afin de nous faire participer à ce show. On entre dans l'ère du communautaire à ce qu'il parait (c'est pas Skippy qui nous contredira)... Bref Microsoft a voulu nous en mettre plein la vue et nous a dévoilé leur caméra Natal, qui s'appelle désormais officiellement Kinect (ou Skynet parce que Kinect ça pue un peu!). Selon Microsoft, il s'agit de la contraction de kinétique et connexion ; on crie déjà au génie. Un bien beau spectacle du point de vue visuel, mais bien pauvre dans son contenu.
Si les Raiders ont changé de nom pour s'appeler Twix, tout comme le projet Natal a désormais un nom d'oiseau, la démonstration, elle, n'avait rien de véridique. On nous a annoncé un spectacle, et c'est bien seulement ce qu'il nous a été donné de voir : aucun chiffre, aucune date, et surtout aucun jeu : les comédiens sur scène jouant une vidéo en playback. Nous avons tout de même pu découvrir plusieurs titres tels que Kinect Adventures (du rafting, chouette!), Kinectimals (du Nintendogs à la sauce Crosoft), Kinect Sports (pâle copie de Wii Sports), Dance Central (sosie de Just Dance), un jeu Star Wars, Joy Ride (mario kart-like), Yourshape : Fitness Evolved (un jeu de yoga) et un jeu Disney (avec la fée Clochette, poupée pute!). Bref, rien de vraiment folichon pour nous GameurZ.

En somme(domite), pas de réelles surprises ou d'idées novatrices. Une légère impression de déjà-vu (la Revolution ça vous rappelle quelque chose?)... Certes la manette n'est plus de mise mais « Kinect » ne réinvente pas le jeu vidéo pour autant. Déçu par le manque d'innovations, comme la plupart des personnes présentes, nous rentrons à l'hôtel pour pleurer toute la nuit dans notre lit. Il reste cependant quelques éléments à découvrir: le prix, la date de commercialisation et la qualité de la reconnaissance de mouvement. Il faudra aussi y jouer.

 

 

Lundi 14 Juin
Conférence Microsoft:
C'est sous un ciel pas vraiment radieux que nous nous sommes rendu de petit matin à la vraie conférence du constructeur américain. Une conférence qui s'ouvre en grandes pompes avec un trailer et une démo live du prochain Call of Duty, j'ai nommé Black Ops. Un jeu qui s'annonce bien fini (Treyarch semble décidé à nous montrer son savoir-faire), mais aussi d'un classicisme outrancier. On apprend par la même occasion que Crosoft à décroché une exclusivité temporaire sur sa plate-forme pour tous les futurs DLC estampillés Call of Duty jusqu'en 2012. « Si vous voulez jouer à CoD dans les 3 prochaines années, il faudra jouer sur Xbox 360. » Les joies du marketting...
Hideo Kojima (monsieur Metal Gear Solid ou l'une des plus illustres figures de la scène de développement niponne) arrive ensuite sur la scène, qui s'illumine aux couleurs de MGS Rising. Suite à une une courte introduction c'est avec une tape de main lourde de sens qu'il passe le relais à Shigenobu Matsuyama, producteur du jeu (rappelons que c'est le premier jeu de sa série dans lequel Kojima ne s'est pas impliqué). Des images de toutes beautés pour un titre sensiblement orienté action : les maîtres-mots du jeu sont Zan-Datsu, signifiant respectivement « couper » et « prendre ».
On reste dans le « bad-ass » avec l'arrivée de Cliff Bleszinski sur scène qui nous présente le dernier bébé d'Epic Games dans une démo live. Toujours pas de surprises depuis le début de cette conférence, on reste sur des valeurs sûres. Gears of War 3 semble donc toujours aussi bourré de testostérones, même si la gente féminine fait son apparition aux côtés des soldats de la CGU.
C'est ensuite le prolixe Peter Molyneux qui est venu nous présenter le troisième opus de Fable avec un trailer court mais efficace. A notre grande surprise celui-ci ne reste qu'une minute face à nous ; même pas assez pour nous faire une déclaration flamboyante. Pour sur, l'ami anglais rectifiera ça très bientôt avec un certain projet Milo...
Dans la série des épisodes supposés clore de grandes séries, Bungie nous présente Halo Reach. On l'attendait, nous voila donc servis avec 5 min de gameplay et une foule d'exclamations proférés par nos voisins américains. Rien de bien nouveau, mais le jeu saura certainement combler les adeptes de cette licence flashy.
Oh, et puis on nous a aussi balancé un petit trailer en CG (Computer Graphics, pour cinématique) signé Crytek pour nous annoncer ce nouveau partenariat avec le géant vert. Son fruit a pour l'instant le nom de code de « Kingdoms », et s'annonce comme une ode à la paix et à la beauté humaine. Un jeu dans la veine de leurs précédentes productions donc.

La présentation d'Halo Reach signe la fin de la première partie de cette conférence Microsoft, clairement scindée en deux. Après avoir été abreuvés de softs aussi beaux que sanglants, des titres apparemment développés pour des joueurs invétérés (et mangeurs d'enfants), ce sont maintenant les produits estampillés Nat... oups, « Kinect » qui nous ont été montrés. Et on nous l'aura fait comprendre, le public visé n'est pas le même.
Comme l'engouement n'était pas vraiment de la partie pour ces présentations, et ce même pour la foule américaine habituellement si enthousiaste, résumons rapidement l'heure qui a suivi. La caméra Kinect c'est pour monsieur tout le monde et sa famille chatoyante; avec Kinect vous pouvez rentrer dans un monde sans télécommande et jouer à un jeu sans manette. Dans le monde de Kinect tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil et il n'y a plus d'autre limitation que votre imagination. Vous pouvez dialoguez avec vos amis, visionner des bandes-annonces ou commenter ensemble un match de sport, et il suffit de « parler » à la caméra ou d'effectuer de simples gestes de la main pour faire votre affaire. A ce stade notre voisin de droite commençait déjà à vaciller dangereusement de l'oeil, avant même la présentation du moindre jeu, et on ne pouvait pas lui en vouloir.
Les jeux. Parlons-en. Aujourd'hui c'est à de vraies démonstrations que nous avons eu droit avec Kinectimals (joué par une petite fille mignonne tout plein), Kinect Sports (RARE aux commandes), Kinect Joy Ride (one hell of a ride !), Kinect Adventures, Yourshape : Fitness Evolved d'Ubisoft (jeu de yoga/sport), Dance Central d'Harmonix, Star Wars, et une compatibilité pour Forza 3. De la pure folie vous dis-je ! On nous annonce 15 jeux prévus au lancement et le public n'en peut déjà plus (de joie, cela va sans dire). Il faut le reconnaitre, tous ces jeux semblent très bien finis et sont certainement fun à jouer... quelques minutes. Plus que jamais, « Kinect » semble destiné exclusivement aux joueurs occasionnels. Un public déjà partiellement conquis par Nintendo, avec cette même recette, il y a quatre ans de cela.

Deuxième annonce hardware de cette conférence, c'est avec sa nouvelle Xbox 360 lifté et redesigné à la sauce AlienWare (PC pour GameurZ à la coupe très agressive) que Microsoft a choisi de clore sa conférence, affirmant ainsi les rumeurs qui circulaient sur le net depuis quelques temps. La bête est plus fine, plus légère, plus silencieuse (enfin !), elle intègre un récepteur wifi de norme 802.11N et un disque dur de 250G ; le tout pour le prix d'une Xbox Elite actuelle (299$, donc 299€ selon nos éminents mathématiciens). Elle sera disponible le 16 juillet prochain chez nous.

Le soleil est son apogée (on l'imagine derrière les nuages) tandis que nous sortons de cette conférence, mais nos sentiments sont partagées. Certes nous avons eu droit à de bien belles présentations de jeux qui, à défaut d'être des annonces surprises ou des jeux novateurs sont certainement d'excellente finition, mais comment ne pas regretter une touche de fraicheur, et comment ne pas être interloqué par la démarcation faite entre les GameurZ et l'autre frange de la population que l'on appelle les « casual gamer » ? Tandis que nous allons casser la croute dans une des enseigne de L.A mondialement reconnue pour la qualité de sa carte, nous n'avons encore aucune idée de ce qui nous attends deux heures plus tard...

 

 

Conférence EA:
C'est après un bon repas (et plusieurs bières évidemment) que nous sommes allés nous poser afin d'assister à la conférence d'Electronic Arts. Leur conférence fut sûrement la plus tac tac boum boum que l'on ait vu pour le moment. Rien de bien novateur. Ok, les cinématiques, les trailers présentés et les démonstrations tuaient carrément la gueule mais on avait l'impression de toujours voir la même chose. Que ce soit dans les prochains FPS, Medal of Honor, Bulletstorm ou Crysis 2, nous avons eu l'impression de toujours voir la même chose. Quantité d'hémoglobine, arme à foison, explosions, poudre à canon, bref la guerre, la guerre et encore la guerre. Un très léger teaser du prochain DLC de Battlefield Bad Company 2 intitulé Vietnam a été diffusé et a eu un certain succès auprès du public (même si on y a vu que dalle). Mais le pire, ce fut lorsqu'une jolie hôtesse a débarqué sur scène pour nous présenter le Gun Club. Quoi qu'esse ? Bah le Gun Club, c'est une plate-forme hébergé par EA où les joueurs peuvent dialoguer des tueries qu'ils font dans leur FPS, les partager....Bref un truc communautaire un peu glauque tout de même. « Rejoignez le Gun Club, c'est mortel !! ». Alors que de nombreuses personnes, GameurZ inclus, se battent pour montrer que le jeu vidéo, ce n'est pas que de la violence, voilà qu'EA a la bonne idée de fonder ce truc bien chanmé. Bon d'accord, on peut tout de même participer à des beta-tests et autres trucs dans le genre...mais même, ça craint ! Et « Gun Club » quoi !
Dead Space 2 a montré le bout de son nez dans une démo bien nerveuse, basée essentiellement sur de l'action (avec plein de monstres tout partout) et se terminant par un méga cliffhanger. On nous apprend alors que la suite de la démo sera joué lors de la conf' de Sony. Bon bah qu'est ce qu'on attend ? On pourra saluer tout de même le courage d'EA d'avoir poursuivi cette licence et de l'avoir soutenu malgré des ventes plus faibles.
Need for speed fait son grand retour dans un nouvel opus: Hot Pursuits. La démo bien que très belle graphiquement semblait un peu molle. Volonté des conférenciers pour ainsi nous montrer tout ce que l'on peut faire ou réalité ? Impossible de le savoir pour le moment. Nous le testerons directement sur le show floor.
EA Sport (It's in the game) a, lui, occupé une grosse partie de la conférence. Avec des titres comme Madden NFL 11, EA MMA, EA Active2, et des stars comme Joe Montana, EA a voulu nous mettre des étoiles plein les yeux. Pari raté. MMA ne ressemble qu'à une vulgaire copie de UFC (qu'ils n'ont pas voulu citer d'ailleurs pour éviter de leur faire de la pub) et Madden, bien qu'ultra jouissif comme jeu de foot US, n'apporte pas grand chose de plus par rapport à son prédécesseur. Et je ne parle même pas de EA Active...touss touss...Enfin bref !
EA a également présenté (ou plutôt re-présenté) Star Wars Old Republic, ce futur MMORPG qui pourrait être le successeur de WoW (ne rêvons pas trop non plus). Ceux qui l'attendaient ont pu voir une vidéo qui déboitait sévère...mais à part cela, rien ! Certes la cinématique était très belle, les chorégraphies de combat nous ont fait frissonner, les stormtroopers se la jouent marines bad-ass face aux jedis...mais nous ce que l'on attend, ce que l'on voulait voir, c'est des vidéos de gameplay, des démos. (et pas savoir que l'on peut personnaliser notre vaisseau)
Et n'oublions pas non plus, le seul trailer calme, frais, celui des Sims 3 annonçant l'arrivée prochaine de ces êtres sur toutes consoles confondus. Si c'est pas beau ça !

Une conférence qui ne restera pas gravé dans nos mémoires et durant laquelle nous nous serons un peu ennuyé. Une conférence cependant qui reflète bien la tendance actuelle: soit t'es GameurZ et tu joues à des jeux bourrins (et donc tu es un serial killer), soit t'es casual et tu joues à des jeux cons(anguins). Même pas une petite annonce pour Mirror's Edge 2 (du coup Krystal s'est ouvert les veines après la conf')....En se levant, nos regards se sont croisés et nous avons espéré que la conférence d'Ubi Soft apporterait un peu de fraîcheur dans ce monde de brutes.

 

 

Conférence Ubi Soft:
Animée par Joel McHale, la conférence Ubisoft s'est vraiment démarquée de ses consoeurs cadrées pour le marché américain. Avec son nouveau slogan « Game you can feel » (que l'on pourrait traduire par Des jeux que l'on ressent), l'éditeur français (OUI môssieur !) a finalement apporté ce que l'on attendait depuis le début de cet E3: un peu d'innovation, un peu de fraîcheur et de la différence. Alors c'est donc ça la French Touch ?

L'ouverture a d'ailleurs été aussi magique qu'anxiogène avec le nouveau titre de Mizuguchi: Child of Eden. Vêtu de ses gants blancs et faisant penser un peu à M.J, il se la joue Minority Report grâce à « Skynet ». Une sorte d'héritier spirituel de Rez qui a su toucher le public grâce à son concept de la synesthésie, c'est à dire le fait de mettre en émoi par les couleurs.
Shawn White Skateboarding aura lui aussi étonné car il s'agit d'une fusion entre un jeu basique de skate et Flower, ou comment redonner des couleurs à la ville avec son skate. La petite touche, qui rend ce jeu de skate plus intéressant qu'un titre de ce petit péteux de Tony Hawk.
Des jeux orientés beaucoup plus GameurZ ont été également présenté. Ghost Recon Future Soldier, malgré une démo ultra scripté, nous a impressionné par sa qualité graphique et sa réalisation. Driver revient également mais à San Francisco cette fois ci. On aurait pu s'attendre à un Driver basique...mais voilà Ubi Soft a une fois de plus rajouté la petite touche qui fait la différence. Effectivement, la fonction « Shift » permet au joueur de changer instantanément de voiture et de se téléporter dans n'importe laquelle dans la ville. Étrange vous avez dit ? Peut être, en attendant, nous attendons de voir ce que cette petite astuce permet d'apporter réellement au jeu.
Nous avons réalisé que la démonstration de Yourshape : Fitness Evolved (jeu de yoga sur Nat... « Skynet ») fut exactement la même que celle montrée lors de la conférence Crosoft....Enfin la même, non il faut dire que la nana qui présentait, entre deux scans par Kinect, a rapetissé ! (Bizarre...ou pas!)
Tommy les cheveux rouges est venu présenté sur scène un étrange objet, une sorte de sensitive sensor, que l'on peut apparemment emporter n'importe où et brancher sur n'importe quel ordinateur. Le jeu présenté avec n'est autre que Innergy, un titre permettant d'apprendre à respirer et à contrôler son stress....à suivre donc !
Les lapins crétins se sont donnés en spectacle dans un trailer très drôle, comme à leur habitude. Cette fois, ils voyageraient dans le temps d'où le nom Raving Rabbid Travel in time. À part cette courte vidéo, nous n'avons rien appris de plus pour le moment.
Le nouveau titre d'Eric Chahi, papa des grands Another World et Heart of Darkness a été dévoilé durant la conférence. C'est sous le nom de code Project Dust que nous avons pu le découvrir. Nous n'en avons pas appris plus mais le titre semble prometteur et fait penser à un Populous-like.
Toujours au niveau de la surprise graphique, le retour tant attendu de Rayman (qui nous avait un peu oublié depuis que les lapins crétins lui ont volé la vedette après l'avoir vaseliné puis enfilé, d'où l'expression « chaud lapin » nous direz-vous) avec une réalisation 2D cel-shadé de toute beauté. Réalisé par seulement cinq personnes grâce à l'outil Ubi Art Framework avec Michel Ancel à leur tête, Rayman Origins est un souffle d'air frais sous le soleil (ou pas) californien (et c'est à ce moment là que le coeur de Krystal a lâché...le trop plein de joie sûrement). Ce kit de développement donne simplement la possibilité aux artistes ou même aux joueurs (voire, soyons fous, les deux) de créer leurs propres univers dans le jeu. Avec un tel outil il devient donc possible non seulement de rendre facilement ses jeux communautaires mais aussi, et surtout, de les réaliser avec une équipe réduite. Une équipe qui n'a pas forcement besoin de connaissances techniques et peut laisser libre cours à sa créativité. C'est du moins ce qu'il nous a été donné de comprendre, et on atteint vivement d'en apprendre plus sur ce fameux kit!
Des danseurs sont ensuite venus se déhancher sur la scène dont une sublime créature qui aura su nous éblouir par sa présence divine. Et c'est sur une chorégraphie sur Beat it de M.J que s'est achevé cette magnifique conférence. Un jeu dédié apparemment au roi de la pop et désigné sous l'appellation de Michael Jackson The Game. Apprendrons nous à chanter et à danser comme lui ? En tout cas c'est ce que promet cette présentation très sexy. (Ha bon, y'avait pas que la blonde ?)

Nous sommes sortis de cette conférence des étoiles plein les yeux et le moral était au beau fixe. Enfin une conférence qui a su faire la différence et qui aura su proposé des jeux pour tous. Nous verrons plus tard si leur stratégie sera une réussite ou un échec. En tout cas, nous, on y croit !

 

 

Conférence Activision:
C'est à Staples Center aux alentours de 21H00 heure locale qu'Activision a lancé sa conférence. Mais on se rend bien vite compte qu'il ne s'agit pas exactement d'une conférence et l'on découvre bien rapidement que la grande halle qui sert d'habitude de stade pour les Lakers a été modifiée en énorme salle de concert.

Au programme : David Guetta, Rihanna, Eminem, NERD, Will I Am, mais aussi Tony Hawk, se sont relayés durant plus de 2h sur scène, enchainant performances vocales et acrobatiques. Les trailers de True Crime Hong Kong , Call of Duty Black Ops ont été projetés sur toile de fond. Activision annonce également un nouveau Tony Hawk dénommé Shred, tandis que le skatteur exécute une démonstration live avec sa planche. Coût total de la soirée: 6 millions de dollars selon les rumeurs. Rien que ça ! Sur cette note (un peu salée) festive, nous sommes rentrés à l'hôtel pour pleurer toute la nuit dans notre lit....Ha non on l'a déjà dit ça !

 

 

Mardi 15 Juin
Conférence Nintendo:
Nous nous couchâmes, un peu sur notre faim, en attendant la prochaine conférence qui promettait tant de choses. Et avant même qu'elle ne commence, Bruce en bavait déjà, à en juger par les traces sur son drap (WTF ?). Et c'est au petit matin que nous retrouvâmes nos places, dans cette même salle décorée autrefois par les couleurs de Microsoft. Là, ce n'est plus pareil. A l'image d'un désagrément gastrique, une certaine atmosphère était palpable, on sentait que quelque chose arrivait sans trop savoir de quoi il s'agissait. La brume se dissipait au fur et à mesure que les annonces tombaient et que nous sourires s'allongeaient (Bruce était tellement en extase qu'il en oubliait de ne plus baver).

En clair (Pas comme les poupées putes de Canal+ à 3h00 du mat'), c'était tout simplement IN-CROY-ABLE. Cette conférence fut marquée par l'arrivée de nouveautés jouant encore et encore et toujours la carte de la convivialité avec des annonces telles que Mario Sports Mix, Wii Party et le très attendu Just Dance 2 (Krystal a bavé devant celui-ci, notamment à cause d'une danseuse, mais chut), prolongements et améliorations de ce qu'aurait dû être leur prédécesseurs: le premier pour permettre à Mario et ses compères de s'adonner à des sports qu'ils n'ont jamais pratiqué (Ah, y m'semblait qu'il avait tout fait), Wii Party pour donner un sens aux millions de Mii créés et qui n'avaient jusqu'ici aucune fonction à part celle d'avatar (NdBruce : non moi je joue à Mario Kart avec mon Mii) et enfin Just Dance 2, parce qu'y a d'autres chansons qui sont sorti dans les bacs (à Loréal, parce que je le vaut bien).

Puis les GROS titres. D'un coté, ceux que nous attendions, à savoir une démo de gameplay du prochain Zelda (sous-titré Skyward Sword) par Miyamoto en personne. On regrettera les nombreux problèmes techniques qui ont eu le don de casser un peu l'ambiance. Nouvelle maniabilité, nouveaux objets, nouveaux ennemis, nouvelle histoire (préquelle des précédents opus) et nouveau graphisme (m'ouais, quand Twilight Princess couche avec the Wind Waker, ça donne un hybride consanguin qui demande encore à convaincre certains membre de KdF, mais restons optimistes). Un nouveau trailer de Metroid Other M de la Team Ninja (pour éviter de baver, Bruce décida il y a peu de ne plus se mettre au courant de rien sinon la date de sortie de ce jeu) qui déboulle sur Wii dès cet été. Pour les fondus de RPG, Dragon Quest IX, qui n'a plus a faire ses preuves après sa sortie au pays du soleil levant. De l'autre coté, des titres qui surgissent de nul part (comme un ptérodactyle). Je parle de Kirby's Epic Yarn qui nous a scotché avec sa direction artistique singulière en fil à tisser qui le rendent mignon à souhait et lui donne un aspect cartoon. En parlant de dessin animé, une démo d'Epic Mickey de Warren Spector a aussi été divulguée. Sans être de grands fans de la célèbre souris américaine, il a pourtant su nous captiver grâce à une ambiance chatoyante et un concept assez sympathique, à savoir modifier notre environnement grâce à quelques petits coups de pinceau. Sans oublier le fameux Goldeneye, véritable légende du FPS qui reste dans le coeur de tous les possesseurs de la Nintendo 64. Après une pseudo-suite complètement à coté de la plaque sur Gamecube (NdBruce : Depuis quand Goldeneye, c'est un Oeil en Or qui permet d'avoir la vision de Robocop ? MOI JE DIS NON, GOLDENEYE EST LE NOM DE CODE D'UN SATELLITE BORDEL DE BITE), celui ci s'annonce tout simplement dantesque avec de nombreux modes de jeu multi, un gameplay revu pour la Wii et une mise en scène, nous l'espérons, à la Call of pour pimenter le tout. Juste un truc : Daniel Craig ? C'était Pierce Brosnan dans le film à l'époque, bande de naïfs. Bref. Comme l'a si bien introduit Regy Fils-Aimé, « golden » est un mot qui rappelle de nombreux souvenir aux joueurs. Il y a James Bond, mais aussi Golden Sun, qui fait son come-back sur DS, 30 ans après L'âge perdu (30 ans... dans le jeu bien sûr, pas en vrai). La conférence fut aussi marquée par le retour du plus célèbre des macaques avec Donkey Kong Country Returns (licence reprise par Retro Studio, ceux qui nous ont pondu la trilogie Metroid Prime, alors nous espérons que ça enverra du paté) qui s'annonce sublime (NdBruce : J'en bave rien que de voir comment un jeu en scrolling horizontal exploite la profondeur).

Et enfin. Le clou du pestacle. Le fromage rapé sur le gratin de pomme de terre. La dernière goûte de bave sur notre chemise hawaïenne. La 3DS. Finalement, elle garde le nom que la communauté GameurZ lui a attribué et nous offre un expérience visuelle à couper le souffle. Après quelques petits trailers à se tordre les côtes et l'annonce des studios qui ont signé un contrat pour cette console (Level 5, Square Enix, Capcom, Konami, etc.), de nombreuses put... femmes, toutes plus sensuelles les unes que les autres (aaah, la californie) sont passées dans les rangs pour nous apporter ladite console. Et là, le charme opéra. Déjà séduisante au niveau de sa prise en main, légère, la demoiselle 3D était juste sublime, indescriptible, et toutes les vidéos du monde ne pourront jamais vous donner ne serait-ce qu'un avant goût de ce à quoi nous avons gouté. Au delà de ça, des graphismes fin et détaillés sont de mise.

Une petite phrase pour conclure sur cette conférence riche en bave, et nous reprendrons un de spots publicitaires de Disney Land Paris dans les années 90 en le modifiant un peu:
Nintendo à l'E3 2010, rien que d'y penser, ça fait baver.

 


Conférence Sony:
Dernière étape avant l'ouverture du salon. C'est donc à la marque au monolithe noir de clore le bal des conférences. Et à nous de vous en faire part. Toujours pas de grande surprises ici. Si Sony a l'avantage de passer après ses concurents, il n'a pourtant pas sorti le grand jeu. La fracassante conférence de Big N aurait-elle effrayé les têtes pensantes ? La PSP2 reste en tout cas dans les cartons pour le moment, quelles qu'en soient les raisons. Les annonces ont donc été exclusivement software, et c'est avec joie et délectation que nous vous en ferions part... si nous n'avions pas perdu l'un des maillons de notre chaine.

Pas d'inquiètude, personne n'est (encore) mort, seulement porté disparu. La dernière fois que nous avons aperçu monsieur Jack c'est en quittant l'aéroport de Paris. Depuis on a entendu parler d'une coupure d'internet. S'en est suivit des hurlements d'après les témoins restants, puis... plus rien. Promis on vous tient au courant très rapidement ; d'ici la si vous entendez des cris de viking au loin contacter-nous : c'est surement de notre reporter qu'il s'agit.

Pour vous faire patienter sachez tout de même que dans cette conférence il a été question des jeux suivants :
LBP 2
InFamous 2
Killzone 3
Le PS Move
Le PlayStation Plus (PSN Premium en gros quoi)
Twisted Metal
FF XIV Online
Portal 2
GT 5

 

 

Mercredi 16 Juin
Conférence Konami:
La conférence Konami, la conférence Konami, LA conférence Kona...(évitons de le répéter 3 fois sous peine de l'invoquer), ce fut de loin l'event le plus cheulou de l'année (et pourtant...) et qui se fait une place au panthéon des shows de jeu vidéo. Mais bordel, WTF ?? Récapitulatif de ce pur ovni, c'est ici et maintenant !

Tout d'abord, la durée, ça a trainé en longueur sur plus d'1h30...pourtant tout affirmait que ça allait être de bonne augure, des jeux attendus, Castlevania, MGS : Rising, MGS sur 3DS, Silent Hill, PES, voilà de quoi ruiner son année en jouant le crustacé sur ses consoles. Et ça démarrait bien, avec un coffre qui s'ouvrait pour initier la conf grâce au sempiternel cheat code Konami, allez tous en choeur, up, up, down, down, L, R, L, R, B, A, et là les jeux: facepalm: , 2sec de PES, un jeu de lucha libre bien kitshos, du Kinect Sports, du jeu de Karaoké, du DDR, du peace walker, du Saw, du Beyblade, du Rising, du Castlevania, et plus encore, donc une bonne armada de jeux.

Comme l'annonce le President of Konami Digital Entertainment, Monsieur Shinji Hirano, dans son fucking english (et le traducteur ? vu son utilisation il doit être payé au mot), c'est le retour des franchise Konami, MGS (encore ?), SH, Castlevania, DDR et plus surprenant Frogger...Ainsi que l'association avec Hudson Soft (Bomberman, la PC Engine), mais surtout avec la célèbre compagnie de Hip Hop US Def Jam mais aussi toujours dans le musical, l'obtention de la licence Glee (série tv us) dont la vidéo de démo a planté sur le mac...LOL premier Fail, et c'est parti pour 10 minutes de rien...donc on passe à Def Jam Rapstar, un jeu de Karaoké dans le milieu du HipHop avec des plus values amazing, genre avoir des vidéos de soi sur le youtube du jeu et la possibilité de devenir le nouveau Snoop Doggy Dogg et ainsi tourner dans des boulards. 10 minutes de parlotte sans aucune image in game...avec le prod du jeu et l'un des fondateurs de Def Jam, Russel Simmons. Et Enfin la vidéo de présentation...On y voit un keu-bla gesticuler tel Diddy sur le remake de Kanye des Daft Keupon, et des fameux rappeurs us comme Method Man.

Suit la démo de Lucha libre : héroes del Ring qui a l'air vraiment naze et surtout moche, mais le plus important c'est que l'on retrouve sur scène des luchadores, un superbement musculeux en slibard, un autre en moule burne à bretelles et enfin un dernier déguisé en squelette...oh...my...GOD ! Et vlà ti pas que ces couillons se battent dans la langue de Zorro.
Saw est de retour avec un 2eme épisode, Jigsaw reviendra se faire massacrer par la presse vidéo ludique tandis que son développeur mourra dans d'atroces douleurs.
Enfin arrive le Héros, Tak Fuji, aka le Bob Marley nippon, accessoirement producer de N3, clone de Dynasty Warrior qui fut l'un des premiers jeux de la 3-60, qui annonce juste la feature d'afficher « One Million Troops !! Wow it's amazing...It's extreme !! » Qui sont les seuls mots compréhensible de ce cher addict à la marie johanna.
Mais, mais qu'est ce ? Un trailer avec des persos féminin kawaii-ne, moe power, pedobear effect, Otomedius Excellent, mais on ne sait pas trop ce que peut être ce bouzin.
Super Konami fait dans le social et le montre, en envoyant le producteur autiste, de DDR et de son nouveau jeu Dance Masters, Naoki Maeda, comparable à Jimmy de South Park + le bossu de notre dame + un balai chiotte blond + le bon gout vestimentaire de Spike Séduction. Ceci pour cacher une démo live pré enregistrer (style conf Kinect) où on voit le gugusse se dandiner avec son poto Thomas Nagano, sur la sempiternel bouse niaiseuse d'eurodance japonaise...
Enfin Glee : Karaoke Revolution se montre, et c'est juste awful avec son choeur d'ado sur scène qui chante du Queens, encore un jeu de Karaoké sans aucune plus value excepté sa superbe licence...
Nous passons les jeux pour gamin, Beyblade, wii Deca Sports Freedom, où on pourra faire du paintball ou bien du coupage de buche, « it's amazing !».
Un petit jeu surprise, quand Ico rencontre Echochrome, Lost in Shadow nous fera jouer un gamin à qui on aura séparer son corps et son ombre, concept assez sympa, on attendra d'en voir plus en espérant plus qu'un empilement de mini jeu de plateforme.
Depuis quelques épisodes, Silent Hill était passé dans des mains occidentales et ça se ressentait, après un bon épisode sur wii, Silent Hill (sans sous titre) revient sur 360 et PS3 en 2011, avec un reboot encore une fois (à la mode c'est dernier temps, film, série tv ou jeu), un jeu comparable à Alan Wake. On sait seulement que l'on jouera un taulard. On ne peut décemment pas omettre les regards que s'enchainent les producteurs, très...concentrés.
Nous retrouvons Thomas Nagano dans un gros manteau noir pour présenter Neverdead, jeu où vous un héros immortel, super...encore une purge...Mais, oh my god...le public est sans voix...
Ah enfin un jeu, intéressant, MGS : Rising. Loupé, des subordonnées de Kojima qui avait mieux à faire chez MS, explique pendant une plombe le système de jeu, toujours avec ce trailer.
Peut être le sauveur, avec son magnifique chapeau, Iga qui vient présenter son Castlevania : Harmony of Despair, qui reste WTF, un Castloïd en multi à 4 sur xbla qui reprend les level design des opus DS ainsi que ses persos, plus Alucard dit la seu-cla.
Et pour finir, le jeu qu'on attend plus, Castlevania Lord Of Shadow, BTA entre Devil May Cry/God of war/Van Helsing avec son casting voix qui en jette (Patrick Stewart, Robert Carlyle), on nous promet un scénar en béton (au vu des persos peu charismatiques ça commence bien, adieu style barré japonais). Konami veut enfin connaître le succès en 3D avec sa série qui n'arrive décidément pas à franchir ce pas depuis une décennie, c'est pourquoi il en fait son Main event. Au vu des premieres version jouable, on regrette ce penchant vers la dramatisation, c'est à peine si à chaque frappe, un ralenti se déclenche pour admirer ce superbe coup épique...Merci Kojima.

AH LIBERATION ! Libérez votre haine et saccagez cette salle, détruisez cet écran géant pour ne plus que de jeux aussi débiles en jaillissent, appelez le FBI, la douane, les centres de réhabilitation, STOP la drogue quoi, c'est mal ! Créer des VRAIS nouveaux jeux au concept béton, arrêtez avec vos clones de jeux de danse, arrêtez des trouzmille version de jeu de karaoké, arrêtez les jeux lolicon, arrêtez de massacrer des licences de jeux cultes et par la même arrêtez de fouillez dans la cave, le grenier, la fosse ou que sais-je pour nous sortir des remake ( Frogger 3D, Pac man 3D, Bomberman 3D, vous êtes sérieux ? ). On va pas me dire que les game designers ne sont plus créatifs, quand je vois les bombes indés et les merdes commerciales qui prennent 4ans, des millions d'euros de budget, des centaines de travailleurs, j'ai vraiment peur, surtout vu la masse de jeux qui sont présent sur cet E3, tout le monde s'en félicite mais de la merde reste de la merde, même en grande quantité. Et les artifices (3D, captation de mouvement, etc) ne peuvent en aucun cas être prétexte à ces jeux blaguesques (DecaSport, il ne devrait être qu'une feature, un plus, sinon ce n'est qu'une démo technique), et rien à foutre du casual gaming, ce n'est ni plus ni moins qu'un nivellement vers le bas (on va pas me dire que 80% des jeux sur DS, style les chtis, plus belle la vie, Léa passion, etc...ont marqué l'histoire ? et pourtant de tout temps les bouzes existent), quand on pense que Tetris est casual... On ne badine pas avec le jeu vidéo, que diable !

 

 

La rédaction

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Le blog de GameurZ

Par GameurZ Blog créé le 06/03/10 Mis à jour le 11/02/14 à 13h59

Association de joueurs pleins de fougue, d'amour et de folie, www.gameurz.fr vous fait découvrir les jeux vidéo sous un angle un peu particulier.

Ajouter aux favoris

Édito


Salut à tous,

GameurZ est une association qui a pour but de diffuser de l’amour et de la bonne humeur dans le monde entier. Mais c’est également plusieurs joueurs qui se sont rendu compte un jour qu’ils avaient une passion commune : le jeu vidéo. Ils ont donc décidé de se réunir pour parler de leurs plaisirs vidéoludiques  à leur manière, sans aucune prétention, et de proposer des articles originaux et un peu barrés (personne n’est sain chez GameurZ).

Beaucoup de sites vous parlent d’actualité, et ils le font très bien. Ca tombe bien car ici vous en trouverez très peu. A la place, vous pourrez retrouver sur ce blog des critiques, des articles de fond, des vidéos alacons, et plein de bêtises made in GameurZ. Il paraît même qu’il y aurait des strips de temps à autre.

L'équipe de GameurZ

 

Retrouvez-nous sur www.gameurz.fr et n'hésitez pas à venir faire un tour sur nos Facebook et notre Twitter :

 

Membres de l'association

TétrisGarrettEcchiPeterBruceK.WLuckyNumberSLVNZallaSombre PlumeSir-Kyrou et Vicporc

 

Archives

Favoris