Le blog de GameurZ
Signaler
Critique

 

 

 


Je me rappelle en 2004 d'un FPS qui avait changé ma vie de joueur. Far Cry avait été effectivement une expérience très agréable, magnifique au possible et était le jeu qui m'a permis de me réconcilier avec les FPS. Alors quand j'ai appris qu'une suite était prévu, forcément que cela a créé en moi un sentiment d'excitation intense. Sauf que voilà, même sorti 4 ans après, Far Cry 2 fut une terrible déception à mes yeux. J'ai mis du temps avant de m'y mettre et comme en ce moment, j'enchaine les jeux pas terribles, bah il était le bienvenue pour agrandir la liste. Tout ce qui est ressorti de ce titre est juste une énorme frustration et une sorte de traitrise de la part d'UbiSoft.





DANS LA JUNGLE, TERRIBLE JUNGLE...
Haaa je me souviens du premier. Paumé sur une île paradisiaque, vêtu de notre magnifique chemise hawaïenne rouge, recherché par de terribles mercenaires, Jack Carver (nous donc) n'avait d'autre choix que de prendre les armes et de combattre de toute sa hargne une IA efficace, coriace et relativement intelligente. Par la suite intervenait une histoire un peu plus fantastique avec question sur l'ADN et le génome. Bref un bon pur jeu qui changeait de tous les FPS de l'époque...

Far Cry 2 se veut plus réaliste et nous plonge au coeur de l'Afrique. Cette fois ci, le joueur incarne un mercenaire chargé de retrouver et d'arrêter (plutôt mort que vif) le Chacal, marchand d'armes et donc de mort profitant de n'importe quel conflit afin de vendre sa marchandise et se faire des couilles en or plein de thunes. Pour cela, il doit d'abord récolter des informations. Mais pour les avoir, il faut les mériter, du coup il se met à bosser pour les deux camps qui s'affrontent, l'APR et l'UFLL. Dans sa quête, il aura des compagnons qui l'aideront, lui donneront des missions secondaires permettant de débloquer armes, planques, etc.

Le concept semble sympa aux premiers abords mais le désenchantement est rapide. Je reviendrais là dessus après. Parlons d'abord des bons points (car il y en a) de ce Far Cry 2. La carte que le personnage peut explorer est juste gigantesque et divisé en 2 zones: le nord et le sud. Et les décors, l'ambiance générale de la nature africaine sont juste incroyables. Les effets de lumière sont terribles. Comme son prédécesseur, le moteur graphique est magnifique et est dans ce jeu le seul truc à sauver peut être. Les bruitages d'insectes, d'animaux, de plantes (oui les plantes font du bruit, vous le saviez ?) bougeant avec une douce brise sont vraiment bluffants et contribuent énormément à l'immersion du joueur. Mention spéciale au feu se propageant dans la savane. L'effet est juste énorme et donne vraiment l'impression qu'un incendie se déclenche. Mais pourquoi le faire s'éteindre aussi brusquement ?



1 KM A PIED, ÇA USE LES SOULIERS
Maintenant que j'ai dit ce qu'il y avait de bien, on peut commencer à attaquer. Et attention, parce que Far Cry 2 risque de douiller sévère. Le jeu n'est d'abord pas tout à fait logique car on nous propose au début de travailler pour l'organisation que l'on veut, c'est à dire l'APR ou l'UFLL. Or, on ne sait rien de ces deux entités, laquelle est le plus intéressante selon notre karma, etc. Donc on commence au hasard en espérant ne pas trahir nos principes. Et puis on se rend rapidement compte, qu'en fait, le joueur n'a pas le choix. Quand il a fini les missions de l'un, il enchaine avec l'autre. En gros pour avancer dans le jeu et avoir nos informations, on est forcé de travailler pour la « concurrence ».

Ensuite les missions se ressemblent toutes et donc permettent de décrocher rapidement du jeu. Car même si on vous offre la possibilité de la faire de la manière la plus efficace possible (manière perfide j'entends), il y aura toujours un ennemi pour foutre vos plans en l'air. La manière la plus sure et la moins risquée reste donc de rentrer dans le tas et de dézinguer tous vos ennemis comme un gros bourrin. Vos ennemis sont effectivement à la fois des gros trisomiques mais également de super soldats. Je m'explique. D'un côte, ils sont capables de vous détecter la nuit, dans le noir complet, à des kilomètres (et ils se mettent à vous tirer dessus d'aussi loin tout en sachant que vous êtes un ennemi...mais WTF quoi !). De l'autre, ils restent immobiles lorsqu'un feu de savane se déclenche et s'immolent de leur propre volonté. Oui, l'IA n'en est pas vraiment une. En revanche, ils savent très bien encaisser et sont capables de se relever avec avoir pris trois bastos pour rhinocéros dans le ventre. C'est qu'ils sont doués quand même!

On se rendra bien vite compte que les missions sont très rapides à terminer. Le plus long cependant restera le chemin à parcourir du point A au point B. Comme dit précédemment, la carte est grande. On a donc un peu affaire à un GTA-like dans la jungle (sauf qu'évidemment, y'a beaucoup moins de monde qu'à Liberty City). Le joueur utilise donc différents moyens de locomotion allant de la voiture au bateau (en passant par le deltaplane). Mais les routes sont dangereuses et les voyages deviennent rapidement mouvementés. Entre les campements d'ennemis nombreux et qui se renouvellent à vitesse grand V (en gros à chaque fois que vous en traversez un, il y aura des ennemis), les kamikazes vous rentrant dedans à toute vitesse et vous canardant sans aucune sommation, le chemin pour se rendre à la mission est souvent beaucoup plus long que la mission en elle même.

Et évidemment une fois votre véhicule détruit...hé bien il ne vous reste plus qu'à marcher dans la jungle. Ha bah oui, ça a beau être un GTA-like, il n'y a pas la même circulation que dans un GTA. Heureusement les développeurs ont pensé à faire des arrêts de bus pour permettre aux joueurs de se déplacer plus rapidement...Mais pourquoi seulement 5 arrêts ?



DE MAL EN PIS
Vous l'aurez compris, je ne porte pas ce jeu dans mon coeur. Mais en plus d'être répétitif et légèrement énervant (voire carrément chiant), Ubisoft a eu la bonne idée de complexifier le tout en refilant au protagoniste la malaria. Non mais sérieux quoi ! Le joueur se retrouve obligé du coup de prendre des médicaments pour éviter de mourir lamentablement de sa maladie. Le plus drôle est sûrement quand les effets se déclenchent en pleine bataille. La vue devient floue, le joueur ne peut plus faire grand chose. Bref...vaut mieux avoir une bonne réserve de pilules pour éviter certains désagréments. Encore faut il en avoir, car pour cela, hé bien oui, le joueur devra effectuer quelques missions annexes car les médecins n'ont jamais de stock. Du coup, ces derniers nous envoient amener des passeports pour des gens qui eux ont des médicaments.

Des missions secondaires sont également proposés soit par vos compagnons, soit par les marchands d'armes. Une fois de plus, elles se révèlent être répétitives et n'ont pas grand intérêt. Chose étrange également qu'est le dévouement de vos compagnons d'armes. Ils ne vous connaissent pas mais pourtant sont prêts à risquer leur vie à chaque instant pour sauver la votre. C'est beau un jeu réaliste tout de même !

Enfin le multi (que je n'ai pas testé) doit sûrement offrir une autre expérience de jeu...mais j'étais déjà trop content d'avoir fini Far Cry 2. Alors me lancer là dedans...Non merci, très peu pour moi!





Far Cry 2 n'est pas la suite de Far Cry. Ubisoft ne devait sûrement pas savoir comment appeler ce jeu tout simplement. En tout cas, malgré un gameplay efficace et une bonne immersion, les répétitions du titre et la fausse IA (et la pauvreté de l'histoire) en font un mauvais jeu. Un concept qui se voulait original et qui aurait pu changer une fois de plus de ce qui se fait habituellement dans le FPS mais qui au final n'aura pas grand chose d'intéressant et/ou d'innovant.

 

★★☆☆☆

 

K.W 

 

Voir aussi

Jeux : 
Far Cry 2
Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Commentaires

Krystalwarrior
Signaler
Krystalwarrior
Je ne publie pas les "tests" que j'écris sur la page dédiée aux critiques pour une raison: ce n'est pas rattaché au blog.
Bon c'est une raison de merde je l'avoue mais ça m'énerve un peu de disperser tout ce que je fais alors que je peux tout faire sur un blog. :D

A l'occasion, je verrai pour les "refaire" (vive le copier coller) dans cette section !
The-reaper
Signaler
The-reaper
Juste une question : pourquoi ne publies-tu pas ton test dans la rubrique "tests" de Gameblog?
Krystalwarrior
Signaler
Krystalwarrior
...j'ai eu le même problème avec Assassin's Creed en fait. Je n'ai pas été inspiré et n'ai pas réussi à entrer dans le jeu ! Sauf que AC je n'ai pas eu le courage de le terminer -__- ! XD
upselo
Signaler
upselo
Pour dire vrai, j'ai aussi du mal à le terminer. Mais je ne vois pas forcément ça comme un défaut. C'est juste que c'est un jeu qui demande pas mal d'efforts de la part du jeu, un gros investissement, et que j'ai pas envie de le lancer si je sais que je ne pourrais pas y consacrer au moins une heure.
Un jeu sans concession quoi, à l'inverse de jeu ou tu te laisses beaucoup lus entrainer comme un Assassin's Creed ou un Uncharted. J'aime bien cette singularité.
Krystalwarrior
Signaler
Krystalwarrior
Il faut dire que je n'ai pas été très inspiré par le jeu. Quand j'ai vu Far Cry sur la boite, j'ai tout de suite eu de bons souvenirs du premier. A la découverte de celui ci, je n'ai absolument pas retrouvé le même esprit, l'ambiance si particulière de Far Cry.

Et je dois bien avouer que j'ai eu du mal juste à le terminer. Plusieurs fois j'ai failli lâcher la manette et arrêter net. Au final, j'ai peut être été un peu dur avec ce jeu que je n'ai pas exploré de fond en comble même si j'en ai fait une grande partie. Bref, j'aime ta vision de ce jeu...mais ce ne sont pas les impressions que ce jeu m'aura laissées.
upselo
Signaler
upselo
Les alliés t'aident seulement si tu fais des missions pour eux. Donnant donnant quoi. D'ailleurs si tes compagnons d'armes meurent, il est possible que tu n'aies personne pour te venir en aide.
Et les missions secondaires permettent d'avoir des planques mieux fournies (seringues munitions, etc), donc elles ont bien un intérêt.
Après, oui les trajets peuvent être plus mouvementés que les missions. Je vois ça comme une bonne nouvelle justement, il se passe toujours quelque chose.
Et la malaria, les trucs qui merdent, ça force à improviser. Rien n'est facile dans le jeu. La cohérence entre le scénario et le gameplay de ce point de vue là est assez remarquable d'ailleurs.

Le blog de GameurZ

Par GameurZ Blog créé le 06/03/10 Mis à jour le 11/02/14 à 13h59

Association de joueurs pleins de fougue, d'amour et de folie, www.gameurz.fr vous fait découvrir les jeux vidéo sous un angle un peu particulier.

Ajouter aux favoris

Édito


Salut à tous,

GameurZ est une association qui a pour but de diffuser de l’amour et de la bonne humeur dans le monde entier. Mais c’est également plusieurs joueurs qui se sont rendu compte un jour qu’ils avaient une passion commune : le jeu vidéo. Ils ont donc décidé de se réunir pour parler de leurs plaisirs vidéoludiques  à leur manière, sans aucune prétention, et de proposer des articles originaux et un peu barrés (personne n’est sain chez GameurZ).

Beaucoup de sites vous parlent d’actualité, et ils le font très bien. Ca tombe bien car ici vous en trouverez très peu. A la place, vous pourrez retrouver sur ce blog des critiques, des articles de fond, des vidéos alacons, et plein de bêtises made in GameurZ. Il paraît même qu’il y aurait des strips de temps à autre.

L'équipe de GameurZ

 

Retrouvez-nous sur www.gameurz.fr et n'hésitez pas à venir faire un tour sur nos Facebook et notre Twitter :

 

Membres de l'association

TétrisGarrettEcchiPeterBruceK.WLuckyNumberSLVNZallaSombre PlumeSir-Kyrou et Vicporc

 

Archives

Favoris