GamersLive, parce qu'on est tous des gamer !

GamersLive, parce qu'on est tous des gamer !

Par Apostasie Blog créé le 12/11/11 Mis à jour le 30/11/12 à 13h57

Bienvenue sur un site fait par et pour des passionnés, des news, des tests, des jeux indés, des vidéos et bien plus encore :)

Ajouter aux favoris
Signaler

"La Playstation Vita est une console portable pas comme les autres : en plus d'être assez puissante (il suffit de voir Gravity Rush ou WipEout 2048 pour s'en convaincre), elle possède un petit plus qui lui est propre, un second stick. Oui, la 3DS en a un aussi, mais il n'est pas présent d'office dans ou avec la console, c'est plus un gadget qu'autre chose. Ce second stick offre aux développeurs l'occasion de développer de véritables FPS sur la machine de Sony. C'est Nihilistic qui a dégainé le premier avec un spin off de Resistance... aujourd'hui, c'est ce même studio qui nous propose de retrouver la licence Call of Duty dans nos poches. Test d'un jeu feignant qui compte (un peu trop) sur son nom pour vendre.

Nihilistic Software est un studio un peu particulier. Le développeur californien, qui existe depuis plus d'une décennie, crée principalement des jeux basé sur de grandes licences. Ils ont ainsi développé le dernier Conan, Marvel Nemesis : L'avènement des imparfaits ou encore le premier FPS Vita, Resistance : Burning Skies. Si au début le studio proposait des titres à peu près passable, depuis l'année dernière Nihilistic enchaîne les échecs. Le mauvais oeil de Davilex semble observer le développeur qui peine depuis Playstation Move Heroes à convaincre les joueurs. Peu fier de trainer des boulets derrière lui, le studio a pris une décision radicale afin de couper tout lien avec ce passé peu glorieux : il a tout simplement changé de nom. Call of Duty : Declassified est donc le dernier titre développé par Nihilistic qu'il faut désormais appeler nStigate Games. Alors, que vaut le baroud d'honneur de ce studio qui a préféré changer de forme plutôt que d'assumer pleinement ses titres ? Nous allons le découvrir ensemble."

La suite de ce test de la mort sponsorisé par Adblock, par là.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Archives