Premium

Gamecom

Par Miickies Blog créé le 15/12/13 Mis à jour le 16/01/14 à 17h30

Un blog parmi tant d'autres basé sur le jeu vidéo avec tout ce qui peut m'intéresser sur cette belle planète bleue. Gamecom c'est moi, ma façon de voir les choses à la manière de milliers de passionnés regroupés ici.

Ajouter aux favoris

Catégorie : J'y ai joué !

Signaler
J'y ai joué ! (Jeu vidéo)
Il fut un temps où le nom de héros avait tout son sens. Un temps de chevalier. La bravoure d'un seul homme face à une armée sans foi ni loi, arborant leur sauvagerie légendaire et pour l'accompagner, une épée taillé dans la roche par les dieux eux même... Cela ferait une bonne histoire non ?! Une histoire de cape et d'épée avec des dragons, des morts-vivants, des sorciers et autres. Seulement voilà, cette histoire ne verra le jour que dans mes impressions de Medievil Résurrection et sous un jour différent, car même si cette intro est ma foi plutôt bien réussi (ah ah ah), le jeu a son propre commencement...


Editeur : Sony
Développeur : SCEE Studio Cambridge

Genre : Action / Plates-forme
Sur : PSP

Histoire : Dans la légende de Sir Daniel Fortesque, l'ancien magicien de la cour, Zarok, lança une armée de morts-vivants à la conquête de Gallowmere pour réaliser de sombres desseins. Dans Medievil Resurrection, le roi Peregrine, l'ancien employeur de Zarok, envoya ses vaillants défenseurs menés par le courageux Sir Dan. Dan parvint à vaincre le sorcier démoniaque, mais fut frappé par une flèche fatale dans l'oeil. Du moins, c'est ce que veut la légende...


C'est pour le 7 et +
Sortie le : 1er septembre 2005

 

Biographie express

Medievil Ressurection est le 3ème volet, si on peut dire, d'un jeu qui a laissé une trace dans le monde vidéo ludique... il s'agit en faite du remake du tout premier jeu sortie sur Playstation One en 1998 et qui avait par la suite vue une suite en 2000 sous le nom de Medievil 2 (plutôt banale oui mais le chiffre deux est plutôt classe je trouve).

Il met en scène un homme dont voici sa biographie :
Sir Daniel Fortesque, Écossais du XIIIe siècle après Jésus-Christ, fut chevalier au service de Peregrin, Roi de Gallowmere. Daniel Fortesque a été d'ailleurs Capitaine de l'armée du Royaume lors de la première guerre de Gallowmere opposant les forces du royaume face à une armée mort-vivante menée par Zarok, un puissant sorcier. Zarok, ancien conseiller du roi fut contraint à l'exil car il avait pratiqué la nécromancie. L'armée dirigée par Daniel Fortesque mit en déroute Zarok et ses hordes démoniaques. Cependant, la première flèche tirée le frappa à l'oeil gauche et le tua net. Mais le sorcier prit la fuite ... Daniel Fortesque fut acclamé, on lui érigea une crypte.
 
 
 Quel homme !
 
 
Cependant, 100 ans plus tard, Zarok mit au point un sort capturant les âmes des habitants de Gallowmere ; il obtint alors un contrôle total de ces derniers. Sir Daniel Fortesqu, ou plutôt son squelette, fut alors rappelé à la vie pour une nouvelle fois mettre en déroute les plans machiavéliques de Zarok.
 
Un jeu... un retour...
 
Mourir et revivre quelques centaines d'années plus tard sous la forme d'un squelette... c'est ce qui est arrivé à Sir Daniel Fortesque, Dan pour les intimes. Horreur, il lui manque un oeil ; la faute à qui ? Une terrible flèche en plein dans son orbite gauche qui a eu raison de lui. Dan ne conduira pas de véhicule et c'est tant mieux car nous ne savons pas s'il a une vision dépassant 6/10ème sur le seul oeil qui lui reste. Pour ajouter un brin d'humour si ce n'est pas déjà fait, un ver de terre s'est niché dans son crâne c'est le comble ! On revient d'entre les morts et un locataire indésirable s'est niché dans votre cavité crânienne. Qu'à cela ne tienne, rien ne pourra empêcher notre "très" maigre chevalier en armure brinquebalante de livrer son combat laissé de côté depuis sa mort. Parviendra t'il à faire oublier sa couardise et vaincre le sorcier Zarok pour enfin mérité les honneurs d'un héros ? Vos doigts, votre dextérité, le temps que vous accorderez au jeu auront la réponse.

Bien qu'il soit un remake, Medievil Resurrection s'avère plaisant a parcourir. Personnellement c'est une aventure que je n'ai jamais pu terminer sur PSone faute de carte mémoire... En sachant que la toute première aventure de Dan revenait sur PSP,  il a donc fallu à tout prix que je vois ce que j'avais manqué. Le résultat s'avère plus positif que négatif bien que ce dernier a une place de choix dans la critique du jeu.
 
 
 

En effet je me souviens encore d'un niveau proche de la fin dans lequel on se retrouvait dans une colonie de fourmis... Sur psp, ce n'est malheureusement pas le cas. De plus, un début de cinématique montrant l'assaut de Dan suivit de ses fidèles chevaliers jusqu'à ce qu'il reçoit la fameuse flèche en pleine oeil est absente du jeu. Bien que cela date, je me souviens encore de ces deux moments du jeu et ne pas les retrouver sur Medievil Resurrection m'a déçu oui et m'a fait un peu perdre le ton que j'avais tant apprécié en jouant sur PSone. Vous me direz que ce n'est qu'un détail sans importance et que le petit UMD n'a peut-être pas eu les capacités nécessaires pour accueillir les parties manquantes de l'original et la je me sentirai bouillir (non quand même pas). Il faut bien comprendre quand n'ayant pas fini l'aventure la première fois mais en ayant tout de même avancé très loin, j'ai gardé cette ambiance unique que procure Medievil. Cette ambiance en tête, en jouant à la version PSP tout en constatant qu'il manquait quelques chose, j'ai très vite été déçu de ne pas retrouvé la joie de mon enfance.

Déception mise à part, le jeu est tout de même bien fichu. Bourré d'un humour omniprésent dans un monde à la Tim Burton
(les noces funèbres, L'étrange noël de Monsieur Jack, Charlie et la chocolaterie...), Sony a bien fait de vouloir ressortir son héros "pas fait de chair et de sang". C'est un plaisir pour les yeux de le (re)voir s'animé que cela soit dans le jeu lui même ou les cinématiques que l'ont dévorent à s'en flanquer une crise de foie. Medievil, toute une histoire, un véritable monument.
L'aventure commence dans la crypte de Daniel Fortesque où un génie sommeillant dans votre crâne va vous renseignez sur votre situation histoire de blablaté un peu, il a tendance à le faire assez souvent alors que notre pauvre Dan a fort à faire pour se faire comprendre de certaines personnes. Voyez cela comme un dictatiel pour vous familiarisez avec les commandes du jeu. Dans mes souvenirs la version PSone était différente au début, les fans de la première heure ne seront donc pas blasés même si pour moi l'ambiance change radicalement.

 

Tim Burton es-tu là ?



En parlant d'ambiance, bien que ces petits changements soient un renouveau du jeu original, les décors en eux-mêmes, la musique offrent le tout hollywood. La magie s'éveille à mesure que vous jouez les explorateurs dans chaque niveau tous plus divers, plus éblouissants que le précédent. Il arrivera qu'un ennemi décide de goûter à la lame de votre épée et l'empêcher de faire un festin serait bien mal élevé de votre part. D'autres fois des énigmes se moqueront de vous mais avec le talent innée de vos aïeuls coulant dans vos veines, elles se tairont bien vite.
Il arrive que dans votre environnement en 3D, la caméra vous joue des tours mais pas de panique, une touche la remettra vite à sa place. On peut dire que c'est bien pensé de la part des développeurs.

Et la quête dans tout ça ?

Chaque niveau a son calice (une coupe que l'on pourrait imager au Saint Graal). Une fois un calice récupéré, il vous donne accès au panthéon des héros. Le paradis pour les héros où ces derniers peuvent boire et manger à volonté, danser avec des danseuses très peu vêtues, se battre pour le plaisir sans souffrir, narrer ses aventures, jouir de la vie après la mort... bref, le paradis. Mais avant d'y aller, il va vous falloir combattre vos ennemis pour le remplir... Lorsque cela est fait, à la fin d'un niveau, le panthéon vous ouvre ses portes à vous et rien qu'à vous. Par la suite, un héros s'anime et vous offre son aide avec l'arme qu'il détient.
Ces dernières vous seront d'une grande aide croyez-moi et en plus de cela, les cinématiques de chaque héros sont souvent un délice.
Le jeu peut être parfois répétitif tout comme le plaisir d'y jouer. Ne manquez pas l'un des jeux cultes de la petite portable de Sony aujourd'hui quasiment offert en occasion.
 


Que penses-tu des graphismes ?

De beaux environnements en 3D s'il vous plaît avec un peu de sel autour et un zeste de poivre. Les décors sont très inspirés d'un personnage que j'ai au moins cité 3 fois dans cette impression du jeu et qui ne désire pas avoir davantage de pub :)
Bref, un vrai plaisir pour les yeux. Slurp... l'addition !!
 


Que penses-tu de la bande son ?

A l'égale des graphismes, j'adore ! Danny Elfmann es-tu là toi aussi ? Avec des écouteurs, c'est un délice de cuivres, de percutions accompagnés parfois par des voix féminines de toute beauté.
Le doublage français sonne comme un charme lui aussi ; bien que j'ai eu l'impression qu'il avait un temps de retard sur l'animation...


Que penses-tu de la jouabilité ?

La caméra aurait pu être un handicap s'il n'y avait pas le bouton L permettant de la replacer, à priori, convenablement. Il y a de temps à autre des tout petits minis ralentissements mais qui sont sans réel importance.


Que penses tu de la durée de vie ?

Je mets cette partie en dessous des graphismes et de la bande son, mais c'est bien parce que je tenais à souligner la magie qui permet au jeu d'atteindre des sommets grâce à eux. Le jeu est difficile, il ne faut pas se leurrer. Combien de fois suis-je mort ?! Combien de fois j'ai remercié la sauvegarde ?! Il faut savoir que Sony a rajouté du contenu inédit : 7 mini-jeux qui rallonge la durée de vie et jouable en wifi.


Que penses-tu du scénario ?

Il manque les moments qui m'ont tant marqués (la cinématique du tout début avec la mort de Dan, un niveau ou l'on affronte une colonie de fourmis...). Mais pour le reste : les dialogues sont particulièrement désopilants et savoureux à souhait, un humour décalé qui ne se prend pas au sérieux et qui n'en fait jamais trop. Bravo !




L'avis de Miickies

Fort de son succès, la licence Medievil réussit sont grand retour sur PSP. Aura t'on un jour le droit au second opus ? Je ne pense pas. Sans y avoir joué, il paraît qu'il n'est pas aussi réussit que le premier. Seulement voilà, on peut faire un excellent remake en prenant compte des défauts de ce second opus s'il y en a apparemment. Sony Cambridge, un petit geste... même si la PSP n'en est plus à son lancement.
 
J'aimerai faire un petit clin "d'oeil" à ma mère, qui a pris la route à grand effort de mollets lorsque j'avais 11 ans, pour m'offrir ce jeu et qui est repartie aussitôt pour de longues heures de route, à vélo, je souligne bien. Tu es la meilleure, tu as rendue ce jeu unique pour moi et je pense que cela se ressent dans mon écriture.
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
J'y ai joué ! (Jeu vidéo)

Récemment j'ai écouté et même vu d'ailleurs une vidéo de Hooper dans laquelle il nous présentait ce jeu "Super Mario Bros U". Il ne le porte pas réellement dans son coeur et la raison évidente à cela c'est que ce jeu peine à se renouveler quitte à pomper sur un autre Mario et donc d'avoir un sentiment de déjà vu.

 

 

J'ai un sentiment bien différent de ce jeune homme (tu n'as pas non plus 70 ans Hooper) car pour ma part je n'ai pas joué à un Mario depuis fort longtemps ce qui m'a permis de découvrir ce soft sous un oeil tout neuf à la manière de quelqu'un qui y joue pour la première fois. Mieux encore nous étions deux avec ma copine et elle n'y avait jamais vraiment joué. C'est justement ce point qui est important ! La première fois. Mario commence à avoir une belle carrière derrière lui et il en a fait des choses jusqu'à être un joueur de tennis. De nos jours, je ne pense pas que la nouvelle génération a pu touché à chaque jeu mario qui est sorti jusqu'à aujourd'hui et je pense que Nintendo permet avec des extensions comme "New" de faire découvrir le petit pomplier moustachu comme-ci il s'agissait là d'un tout premier jeu.

Jeu que j'ai réellement trouvé merveilleux, raffraichissant après des séances de Medal Of Honor, Far Cry 2, Assassin's creed... Car oui c'est un jeu à l'ancienne, un jeu de plateforme en 2D qui à première vue n'est pas bien élaboré mais comment ne pas se prendre au jeu et enchaîné les niveaux avec une sensation de bien être propre à Nintendo. Ils ont cette facilité à nous offrir une réelle sensation de jouabilité bien différente et qui est bien difficile à expliquer. Shigeru Miyamoto le pourrait lui... Loin des Wii Fit plus ou encore des jeux party game on peut encore s'attendre à de bons moments devant une console de nintendo. La HD fait du bien à notre cher petit personnage comparé à une version wii qui semble avoir quelques années de retard, le décor s'en retrouve bien plus attrayant avec des couleurs pétantes et un je ne sais quoi de next gen qui redonne ses lettres de noblesse à la série. Retourner à un ancien Mario après doit être difficile à moins que l'on trouve que les jeux vidéo étaient mieux avant. 

 

La transformation emblématique de cet opus

 

 

Il a un point à souligner par contre et qui se ressent tout au long d'un niveau. Cette impression que l'on nous donne la main. Je m'explique. J'ai très peu de souvenir de Mario mais je me souviens bien que trouver un item permettant de se transformer en "grand" Mario par exemple ne se trouvait pas à toutes les portes. Ici par contre c'est monnaie courante de pouvoir changer de forme. Si on se fait toucher pas de soucis vous pouvez être sûr de trouver un item qui vous sauvera la vie. Une aide au quotidien ? C'est certain lorsque l'on découvre la possibilité de voir comment passer un niveau difficile grâce à Luigi qui s'en charge pour vous. Et que dire des apparition des différentes formes de Yoshi ?! Jouissif avec toujours ce sentiment qu'il rend le jeu plus facile encore mais là encore on se demande vraiment si il a sa place dans le jeu. C'est une certitude, Nintendo veut faire connaitre sa licence fétiche à un plus large public ce qui se défend mais attention aux fans de la première  heure.

 

Ce que j'ai aimé :

- La HD ! Les décors dorénavant bien plus animé et vivant qu'à l'époque,

- La possibilité de voir Mario comme-ci il s'agissait de la première fois,

- Jouer en duo ! Quel pied même si parfois c'est plus un handicap qu'autre chose,

- La musique ! Même si elle se répéte parfois (il faudrait que je mette une zone de milieu entre pour et contre...)

 

Ce que j'ai moins aimé :

- La sensation d'être aider au fil des niveaux,

- Yoshi qui semble être là pour faire joli. On a le sentiment qu'il a été mis là sans réel conviction,

- les items à gagner qui sont vite jeté si on ne les utilise pas.

 

Au final que puis-je conclure sur New Super Mario Bros U ? 

C'est un bon jeu, un excellent jeu pour des gens comme moi qui n'ont pas touché à un Mario depuis longtemps mais je pense qu'il se discute si on a fait la version wii par exemple. Il s'agit là du premier vrai grand jeu de ma wii u, je ne me voyais pas commencer avec un autre, c'est un emblème bon sang ! Même si on ressent une certaine facilité par moment, le jeu n'est pas si facile pour autant, pourtant, difficile de ne pas éprouver du plaisir en parcourant les niveaux à moins d'être hermétique à d'autres styles de jeu. New Super Mario Bros U est un bon choix rien que pour découvrir un vieux de la vielle en haute définition bien que d'autres préfèreront Mario 3D World

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
J'y ai joué ! (Jeu vidéo)
Et voilà c'est fait, je viens de terminer Mass Effect 3 et je dois bien avouer que ça n'a pas toujours été une partie de plaisir tant ce jeu m'a pris la tête et du temps (quasiment 2 semaines) à cause du multijoueur qui a joué un rôle clé. Une trilogie s'achève mais d'après le petit texte de fin de la part de Bioware pour remercier les joueurs et bla bla bla "l'univers Mass Effect" est vaste et se prête bien à une nouvelle trilogie mais sans le commandant Sheppard. Je dois avouer que je n'ai pas envie que cela soit demain, je m'explique. Un jeu vidéo comme Call of duty ce n'est que de la castagne, tu fonces, tu défonces. Il suffit donc de très peu de temps de jeu alors qu'un jeu comme Mass Effect (très rare dans l'univers vidéoludique) prend énormément de temps, il y a une telle narration que ne pas vouloir fouiller à droite et à gauche, écouter la conversation des personnages secondaires ou des figurants c'est de l'hérésie et j'ai envie de dire "allez acheter un autre jeu". Mass Effect tout comme Star Wars KOTOR (oh le même développeur tiens donc) sont pour moi mes licences phares et finir M.E fut pour moi un soulagement que cela se termine enfin, imaginez un peu l'attente entre divers opus !! Le premier jeu est sortie en 2007 si je ne me trompe pas et le second fin 2009 ou 2010 ? Cette suite n'est pas seulement une suite, c'est la vôtre puisque chaque choix, chaque acte se retrouve dans M.E 2 et 3. Autrement dit j'ai dû garder ma sauvegarde pendant 6 ans pour savoir comme cela allait se terminer et encore on se demande si c'était le bon choix (j'ai choisi une fin un peu plus pacifiste et héroïque, je n'en dirai pas plus pour éviter le spoiler).
 
Comment je me sens après tout ce temps ? Ravi et en même temps déçu. Je parle en beaucoup de nom sauf que ce n'est pas la faute de Bioware car quand une licence et si forte, si prenante on s'attend toujours à plus et la fin d'une aventure peut laisser un goût amer. C'est un peu le cas avec Mass Effect mais pas entièrement. La terre est sauvé, l'univers également du moins pas sans sacrifice et on est nostalgique des événements passés. 
 
Un nouveau Mass Effect sur la prochaine génération de console ? Je dis oui et j'achète sans hésiter (en attendant un prix moins excessif que 70 ¤). Je veux des jeux de cette envergure qui prennent aux tripes, je veux être ébloui, je veux de la narration et de la vie avec des personnages principaux ou secondaire qui en ont dans le caleçon ! Un jeu comme ça je n'imagine même pas l'investissement que cela doit avoir et j'imagine que peu de studio peuvent se permettre de débourser tant d'argent sans prendre le risque de couler mais quand on voit ce que le jeu vidéo peut offrir aujourd'hui pas étonnant qu'il y est un peu plus d'adepte chaque jour. 
 
 
Et magie du jeu vidéo cela devient vite accessible à tous en attendant que les années passent. Une console et donc des jeux en fin de vie sont vite un bon investissement si la console a eu son temps de gloire. Oh bien entendu on est pas dans l'exclu du moment mais qu'est-ce que l'on s'en fout ? 

 

Merci Bioware, continuez à nous éblouir (je rêve d'un KOTOR III comme beaucoup depuis des années).
Ajouter à mes favoris Commenter (16)

Signaler
J'y ai joué ! (Jeu vidéo)
Voilà maintenant, si je ne m'abuse, 6 années que la saga a commencé et depuis le premier épisode jusqu'à ce que le second enfonce le clou il faut avouer que ces 6 années ont marquées le paysage vidéoludique. 
 
La fin de l'aventure pour le commandant Sheppard
 
 
Dorénavant lorsque j'entends parler de Bioware mon visage s'éclaire et je me tourne un peu plus vers l'info pour en savoir davantage jusqu'à la sortie de ce titre tant attendu. Depuis Star Wars "KOTOR" ce studio est de loin mon préféré pour la qualité de leurs jeux. Aimant tout ce qui est immersif loin des pan pan sans âme je n'ai pas était déçu avec la saga Mass Effect qui offre un univers si riche et si plaisant à parcourir que l'on en redemande sans cesse (prêt à vous ruiner pour une dlc ? Je viens tout juste de regarder ceux de Mass Effect 3, imaginez débourser des sous sous pour tous les jeux qui vous ont plu).
 
 
Mass Effect
Quoiqu'il en soit je suis arrivé à l'avant dernière mission que je ne citerai pas pour ne rien spoiler, il y a cependant un terminal de guerre qui vous montre les ressources dont vous disposez pour entrer en guerre et j'ai découvert que pour que la préparation galactique soit au maximum c'est à dire 100% il vous faut jouer en ligne. Malin très malin mais aberrant, c'est la première fois que je vois une chose pareille ! Non pas que le multijoueur de Mass Effect 3 soit une catastrophe (sur xbox 360 c'est le pied) mais j'ai toujours vu un jeu avoir deux modes : une campagne solo et un multijoueur, les deux n'étant pas liés. Ici c'est pourtant le cas car si vous n'accédez pas au multijoueur les ressources galactique resteront à 50% et affronter le niveau final avec 50% c'est finir le jeu avec un sentiment que l'on a pas été jusqu'au bout et qu'il manque quelque chose à ce chapitre final.
J'aime cette saga, j'aime ce genre d'univers mais je tiens à pousser ce petit coup de gueule, je trouve cette pratique détestable et ignoble pour un joueur qui ne souhaite pas accéder au multijoueur (surtout que le jeu étant solo dans sa compagne même si vous êtes accompagné de deux acolytes, les joueurs que j'ai pu voir sur le multi ont une fâcheuse tendance à ce la jouer solo au lieu de se regrouper en équipe pour avoir une plus grande force de frappe). Multijoueur qui a un immense défaut, vous êtes totalement impuissant avec des armes étant au minimum de leurs capacités, les customisés n'est possible qu'en achetant des packs qui une fois acheté sont totalement aléatoire ! Pour augmenter de niveau il faut un minimum de temps de jeu en multi, cela peut-être long.
 
 
EA ou Bioware responsable de cette décision du multi obligatoire pour avoir un 100% ? Que ce soit l'un ou l'autre c'est une déception et je sens déjà que la fin de ce 3ème opus me laissera sur ma fin comme Star Wars KOTOR II qui se fini lamentablement et qui n'offre aucune suite...
Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
J'y ai joué ! (Jeu vidéo)

Je ne me souviens plus exactement comment j'ai découvert la série, quelqu'un à dû m'en parler mais je n'en suis pas entièrement certain. Dès que j'ai vu qu'un jeu vidéo allait être produit et bien que le studio ne m'avait pas comblé avec "retour vers le futur", Telltale Games a réussi avec un jeu que je ne pensais pas pouvoir comprendre.

 

 

Ce jeu est sortie il y a un petit moment et je me souviens m'être retrouvé devant le store de la xbox 360 et me dire "mince, il est en anglais !". N'étant malheureusement pas bilingue il m'était impossible de comprendre en profondeur le jeu et pourtant j'ai essayé en téléchargeant la démo mais rien n'y à fait. J'ai donc dû ronger mon frein en espérant qu'un jour le jeu sortirait avec des sous titres en français et mon voeux a été exaucé grâce à ma petite amie qui m'a fait la surprise un jour en rentrant de m'offrir la version ps vita (tu vois que je parle de toi... alala toi). Passé la surprise j'ai pris tout le temps nécessaire pour déguster ce titre et le résultat est sans appel, il est bon, véritablement succulent. Je viens de finir l'épisode 5 correspondant à la fin de la saison 1 du jeu autrement dit je suis encore sous le choc. En bonus dans la version boîte l'épisode 400 jours y est inclus et bien qu'il apporte sa petite pierre à l'édifice ce n'est qu'un supplément (je n'en dirai pas plus, je n'aime pas spoiler un jeu alors je reste toujours sur mes impressions). Il est donc grand temps de vous livrez mes impressions à chaud !

 

Un personnage qui à quelque chose de Rick dans la série

 

Je suis encore tout retourné par le jeu qui est une parfaite adaptation de la série télévisée. Il reprend le style bande dessinée de la série et offre une athmosphère d'apocalypse unique, on s'y croirait presque. C'est dingue ce qu'une simple scène sur une ville abandonnée peut expliqué, le vide, la disparition pur et dur de la vie telle que nous pouvons la connaître. On se retrouve dans la peau d'un survivant, Lee, qui ne comprend pas trop ce qui se passe jusqu'à ce qu'il découvre en chemin une petite fille qui va l'accompagné dans toutes ses aventures. Lee et Clémentine vont faire la connaissance d'autres survivants et c'est de la même manière que dans la série télévisé vous allez faire partie d'un groupe qu'il faudra protégé de par des choix pas souvent évident. C'est tout le principe du jeu, chaque choix fait avancer le scénario d'une façon à tel point que l'on est en droit de se poser la question : "est-ce le bon choix ?" Rassurez-vous il n'y a pas de bon ou mauvais choix, quoique... moralement... il y aura cependant toujours un résultat auquel on ne s'attend pas. Ce genre de jeu offre un nouveau style qui me plaît bien basé sur la narration plus que dans un gameplay. On est en droit de se poser la question : "est-ce vraiment un jeu ? Ne serait-ce pas plutôt une expérience cinématographique ?" C'est encore un bon débat. Il est à la frontière d'un vidéo et d'un film c'est vrai mais notre passion à tous se tourne de plus en plus verse le réalisme vous en conviendrez. 

Mass effect a déjà mis l'accent sur une narration de ce style et c'est presque crisant car il y a de ce fait une multitude de possibilité pour l'histoire !

La version ps vita dispose de quelques lags qui sont parfois assez dérangeant mais je pardonne volontier ce petit défaut car j'ai été immergé par le jeu, c'est tout ce que j'attends d'un soft. Pas seulement être assis dans un canapé à appuyer sur des boutons mais bel et bien être dans l'action, faire partie de l'action à tel point que chaque scène est scruté avec appréhension et que chaque évenement vous touche plus qu'il ne le devrait. Si vous êtes fan de la série tout comme moi vous allez apprécié rencontrer des protagonistes de la série télé. Dans le jeu il n'apparaitront qu'un cours instant afin de laisser place aux personnages brillament mis en scène par Telltales Games. Le personnage que vous incarnez, Lee, risque fort de vous émouvoir car même si l'aspect graphique se rapproche assez d'une bande dessinée on peut y ressentir l'émotion qui se dégage du personnage, tout comme des autres d'ailleurs. Il est difficile de ne pas spoiler un jeu car il faut vraiment faire l'histoire par soi même, je m'en voudrais d'enlever une seule intensité du jeu.

 

 

Mass effect a déjà mis l'accent sur une narration de ce style et c'est presque crisant car il y a de ce fait une multitude de possibilité pour l'histoire !

 

L'avis de Miickies

Les morts vivants vous effraie ? Moi aussi (c'est d'ailleurs pour cela que Zombi U risque fort de me passer sous le nez) mais ici c'est supportable. Ne vous y trompez pas il a des scènes vraiment gore à ne pas mettre sous le nez de n'importe qui et qui risque de choquer les plus jeunes. Le jeu se découpe en 5 épisodes et chacun d'entre eux se déroule à la manière d'une série télé avec son lot de rebondissement jusqu'à une prévious du prochain épisode et du fameux... précédemment dans... C'est brillant ! On est mis direct dans le bain. 5 épisodes c'est suffisant, il y a vraiment de quoi faire dedans vous pouvez me croire. Bien que le jeu n'offre aucune liberté à la manière d'un "point of click" sa narration vaut son pesant d'or et le jeu est disponible sur d'autres plateforme qui plus est. Si vous aimez la série, si vous aimez être immergé dans un jeu je ne peux que vous dire foncez ! Si vous êtes émotif il y a de forte chance que ce jeu laisse sa marque.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
J'y ai joué ! (Jeu vidéo)

Ola Moussaillon, que diantre faites vous sur le pont de mon navire ?!
Salut et bienvenue dans une nouvelle aventure pleine de chocolat, de rire, de larme, de commentaires fait à soi même. Aurai-je oublier les pièces d'or ? Bah oui tiens..."


La petite fiche du jeu...

Editeur et développeur : Capcom
Type : Aventure / réflexion
C'est pour les 7 et plus
  
Sortie en France : le 18 janvier 2008

Capcom, Resident Evil.... Quoi ?! Ah oui, autant pour moi, on dit Capcom et paf, je pense au célèbre "survival horror"... hum hum bah quoi ? C'est Zombi U qui est pour moi un véritable survival horror mais c'est un autre sujet.

 

Une scène qui me rappelle la première apparition de Jack Sparrow dans le premier "pirate des caraibes"

 

Un nouveau jeu, un nouveau duo arrive dans le monde fabuleux du jeu vidéo : Zack & Wiki, un jeu à l'apparence enfantin qui n'en ait pas un.
Zack, c'est le petit garçon que vous pouvez voir sur la jaquette du jeu, wiki c'est le petit singe doré qui est prés de lui...

Pirate de son état, Zack est donc comme vous l'imaginez, un vrai loup de mer, désireux de voguer là où les courants de l'océan le mèneront et bien entendu obsédé par les trésors. Wiki le suit partout dans ses aventures, attachant et surtout indispensable pour son compère, Wiki possède l'incroyable pouvoir de se transformer en cloche !! A priori on penserait qu'il s'agit d'un jeu pour les enfants. C'est loin d'être le cas lorsqu'on peut voir le degrés de réflexion qu'il faut avoir dans les différents niveaux très variés qu'offre le jeu, chacun devrait y trouver son compte. La durée de vie est approximativement de 40h mais Capcom exagère peut-être, tout dépend du temps que vous mettez pour les énigmes. C'est un peu le cas de tous les jeux, chacun à sa façon de jouer.


Armé de votre seule wiimote, vous pointez l'écran pour déplacer Zack. Un choix judicieux puisque le jeu en devient plus interactif et c'est précisément l'interaction qui leur donne ce charme si particulier, ça et l'humour de Zack. Les niveaux sont minuscules à première vue mais n'y prêté pas attention, ce n'est pas la taille qui compte. Chacun des niveaux à sont lots d'énigmes à résoudre et bien qu'au début cela peut sembler simple le jeu se corse.
Wiki, je vous le disais, dispose d'une faculté tout à fait spéciale, à savoir, se transformer en cloche. Non non, Zack n'a pas de domestique personnel. C'est en secouant votre wiimote que la transformation de Wiki se produit. Si un ennemi se trouve dans les parages, ils se transformera en objet !!! Incroyable !!! Chaque ennemi à sa transformation propre et l'objet en question ne sera pas la pour faire jolie...

Qui dit Wii, dit jouabilité unique. Lorsqu'un levier se présente devant vous par exemple, il faudra mimé le geste et tenir votre télécommande à la verticale, etc selon les circonstances qui se présenteront devant vous...
 
 
 
Un vrai pirate !


Lors du Game Over, deux choix s'offrent a vous : Recommencez depuis le début, ce qui arrivera souvent où bien, la renaissance. Celle-ci à son prix et n'est pas illimité malheureusement, le budget d'un pirate non plus d'ailleurs. Lors d'une renaissance, vous vous retrouvez au moment où vous avez perdu la partie. Certes, je ne vais pas vous mentir, c'est agaçant de perdre et de recommencé depuis le début... mais est-ce que ça serait plus drôle si le jeu serait plus simple ? Les conseils d'une voyante pourront certainement vous aidez mais comme si ça serait surprenant, ses services ne sont pas gratuits...

En résumé, Zack et Wiki est un titre absolument génial qu'il faut au moins testé avant d'approuvé si vous aimez vivre une aventure et réfléchir en même temps.

 

 
Que penses tu des graphismes ?
De jolies environnements très orientés cartoon en plus d'être très colorés.
 

Que penses tu de la bande son ?
Mignon, c'est le mot juste. On apprécie l'aspect manga du côté des voix qui je crois sont japonaises, pas de français donc si ce n'est en sous titre.


Que penses tu de la jouabilité ?
La nouvelle façon de jouer de nintendo est une réussite !


Que penses tu de la durée de vie ?
Long, assez long pour vous tenir en haleine tant la difficulté se fait sentir sur plusieurs niveaux.


Que penses tu du scénario ?
Je n'y ai pas plongé dedans à fond et pourtant je me suis laissé prendre tel un petit enfant



L'avis de Miickies
Les voyants sont au vert ! Un bon point pour Capcom qui réussit la un coup de maitre tout en donnant à la Wii, un titre digne de ses compétences. Je ne comprends donc pas qu'une suite n'est pas été mis en chantier car la sortie commence à daté mais je ne les blâme pas car il vaut mieux rester sur un chef d'oeuvre plutôt que de décevoir.


Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
J'y ai joué ! (Jeu vidéo)

Voici une petite présentation écrite de l'excellent jeu nommé...

Another Code
Editeur : Nintendo
Développeur : Cing





Histoire : Ashley Mizuki Robins est âgée d'à peine 14 ans. Elle a perdu sa mère quand elle avait 2 ans dans des conditions atroces. Quant à son père, il a disparu cette fameuse nuit où sa mère a été assassinée. Tout cela est bien confus dans sa mémoire qui semble avoir tout (ou presque) occulté de ce jour funeste. Sa tante l'a recueillie depuis et l'a élevé comme sa propre fille.
A la veille de son quatorzième anniversaire, Ashley reçoit l'impensable : une lettre signée de la main de son père et un paquet qui contient une machine : la DAS (pour Dual Another System, au design identique à la DS…). Le mot de son père lui demande de le rejoindre sur une île : Blood Edwards.

Sortie sur/le : DS / le 25 Juin 2005 (en France)



Another Code : Mémoires Troubles est sortie depuis un moment déjà et pourtant il reste dans les "mémoires", la mienne en tout cas.

Le premier jeu DS auquel j'ai joué sur la petite console tactile qui n'était pas si petite que ça avant son régime forcé... pauvre DS, a t'on écouter sa douleur alors que la faim la tiraillé ? Non !! Honte à vous, Nintendo... Hum hum.



C'est du chinois pour moi... le jeu est en français bien entendu


Another Code est un jeu d'aventure vraiment plaisant tant au niveau visuel qu'au quelques heures que nous prend ce titre. En effet, le jeu n'a pas une durée de vie titanesque, loin de la même mais oublions les aspects négatif du jeu. Moi qui surf de temps à autre sur internet, j'ai pu constaté que beaucoup de journalistes du jeu vidéo s'attardent trop sur le négatif, rien n'est parfait que diable !! OH il y a de l'aliasing là-bas, méchant, méchan, bouuuuh ! Stop ! On se concentre sur autre chose les gars.
Une fois le jeu commencer on se pose immédiatement un tas de questions qui trouverons réponse au fil de votre aventure mal..... heureusement, lol.
Ashley ? C'est vous, une jeune fille de 13 ans qui approche de son quatorzième anniversaire. Elle vient de recevoir un appareil ressemblant étrangement à ce que vous tenez entre les mains (bon ok, si c'est la lite que vous utilisez, oubliez ce que j'ai dit). Sa tante et elle-même se dirigent vers l'île de Blood Edward... (Brr Blood ---> sang en anglais) où le père d'Ashley, qu'elle croyait mort, les a invitées. Pourquoi sa tante lui a t'elle dit qu'il était mort ? Pourquoi se manifeste t'il maintenant ?... Les réponses sont sur cette île étrange et reculer de tout.




 
Pour ne rien révélé du jeu (avoir son lot de surprise est important et comme le jeu a une durée de vie plutôt courte, autant vous laisser le plaisir de le découvrir et d'avoir des : ooh, waaah, pour ceux qui n'y ont pas encore jouer), je m'intéresserai plus à la jouabilité.



la qualité des images vous laisseront réveur.
 
 
C'est presque une obligation désormais, l'introduction du jeu vous permettra d'apprendre son maniement grâce à un didacticiel qui se déroulera sur le bateau emmenant Ashley et sa tante sur l'île de Blood Edward.
Le jeu est entièrement en 3D avec une vue vers le haut, permettant de se déplacer aisément avec le stylet ou tout simplement avec les touches directionnelles si la GBA vous manquent cruellement.

Les fonctionnalités "légendaire" de la nintendo DS sont parfaitement exploitées. Plusieurs énigmes, tous plus originale les unes que les autres profiterons du potentielle de la slim & light oups, de la DS pardon (une bougie à soufflé ? Le micro est plus que recommandé, une manivelle a tourner ? Le stylet sera votre atout majeur... l'objet que vous avez eu en cadeau sur le bateau est a la pointe de la technologie, photos, journaux, cartes, sauvegardes... un vrai couteau suisse. Restons dans le vague quand même hein).
Notre Ashley est une vraie détective en herbe, c'est d'ailleurs l'aspect que le jeu nous offre, un certain Hotel Dusk : Room 215 qui n'est pas sans rappeler Another Code ; normal !! C'est le même développeur qui en a eu la charge.



Les énigmes ne sont pas toutes évidentes mais ne vous découragez pas, on en ressort grandi ensuite. La musique ajoute énormément à l'ambiance du jeu, j'ai particulièrement apprécié le générique de fin.
Heureux, triste, Ashley et vous ne faites qu'un. Qui aurait pensé que de ridicules sentiments humain seraient venus troublé votre coeur de pierre ? Mais c'est bon signe lorsqu'un jeu vous fait ressentir cela, les développeurs ne se seront pas levés un lundi matin pour rien.
 
 
Que penses-tu des graphismes ?
Une jolie 3D qui en met plein les yeux ! Pour mon premier jeu DS, j'ai eu le droit à une claque qui me laisse encore sa marque.

 

Que penses-tu de la bande son ?
Pas de musique particulière au cours du jeu, plutôt des bruitages. Le générique de fin est un plaisir en chocolat.



Que penses-tu de la jouabilité ?
Un petit temps d'adaptation mais le jeu se prend vite en main et c'est tant mieux !


Que penses-tu de la durée de vie ?
Quel dommage qu'il se finisse si vite car on en redemande !

Que penses-tu du scénario ?
Ile mystérieuse, énigmes, mémoires doubles... l'univers d'another code est prenant, tout comme son aspect graphique.
Pourquoi n'y a t'il pas plus de jeu comme ça !!??




L'avis de Miickies
L'un des meilleurs jeux sur DS selon moi. Féru d'aventure si le scénario suit, j'ai goûté à ce jeu et j'en redemande ! C'est si rare de pouvoir s'immerger dans un jeu d'une telle ampleur sans pouvoir y rester moins de 30mn. Possesseurs de DS, courez vers ce titre ! Possesseurs de wii, rampez vers la suite de ce jeu ! (enfin... lisez un test avant tout de même ^^)


 

Pour ceux et celle qui n'y ont pas encore jouer, j'aimerai dire... BOUGEZ VOUS LE... hum, je vous conseil de le faire sans plus tarder, (rires). Les prix ont surement dût baissé depuis, que ça soit dans les magasins ou sur internet.

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
J'y ai joué ! (Jeu vidéo)

Ah les jeux vidéo, monde fait de lumière et de son où l'on pourrait se perdre pendant des heures. A l'issu de ce premier article qui ouvre une nouvelle rubrique je tenais à mettre en avant une licence qui m'a été chère pendant longtemps ayant grandi avec elle, je parle de Dragon Ball Z (oublions vite Dragon Ball GT). Une licence qui fait d'ailleurs encore parler d'elle et qui perdure grâce à des jeux vidéo comme cet opus psp dont je vais parler briévement mais surement, à savoir que je n'ai pas toucher à tous les titres qu'il y a pu avoir et ils sont nombreux que ce soit sur Game Boy, DS, consoles de salon. Un seul et unique jeu m'a marqué et il s'agit de la version wii de Dragon Ball Z tenkaichi 3, LA référence Dragon Ball Z où il ne manque en faite que la BO originale du manga.

http://www.foudejeux.fr/produits/photos/59570048324.jpg

Cette version PSP est très proche de celle sur wii, j'ai même était bluffé de découvrir une si belle mouture sur une petite console portable et cela ne fait que me conforter dans l'idée que désormais chacun devrait foncer sur la psp de première génération qui vaut réellement la dépense, le coût d'un jeu est maintenant dérisoire. Au moment où j'écris ces lignes je suis arrivé à la période "Boubou" et j'ignore si le titre va s'arrêter là, je pense personnellement que oui si je regarde à nouveau le titre du jeu "Dragon Ball Z" et donc qu'un basculement vers l'univers de Dragon Ball GT serait assez étonnant surtout en voyant ce que le petit UMD contient ! Je reste bouche bée à chaque animation, on a souvent comparé la psp à une playsation 2 portable ce qui l'a, il faut l'avouer, que très peu aider lors de ses belles années. Le titre offre de beau moment de défoulement malgré des temps de chargement excessivement le UMD oblige mais là chose qui m'a assez surpris c'est qu'il est possible lors de ces temps de chargement de bouger de gauche à droite Sangohan afin d'attrapter des haricots senzus qui serviront, si vous le souhaitez, à améliorer le ou les personnages de vos choix. Pas idiot comme idée mais lassant à la longue. Les touches sont pour ma part bien choisis, on acquiert vite ses marques et c'est là où l'on prend un malin plaisir à mettre KO un adversaire.

Il existe une multitude de coups disponible et prêts à être mis en pratique si vous êtes un fana des jeux de combats. Généralement vous êtes en coopération avec l'un des personnages que vous choississez où non tout dépend du moment ce qui rend la tâche un peu plus facile mais parfois vous vous retrouvez seuls à combattre deux ennemis à la fois et là toute suite cela devient bien moins simple où alors je suis une bille (ce qui ne serait pas très étonnant). Les combats sont aussi énergique que dans l'animé et je l'ai dit un peu plus haut j'ai été bluffé par la qualité de réalisation, je ne m'attendais pas à grand chose d'un jeu portable mais fait est de constater que je me suis trompé et que Dragon Ball Z Tenkaichi Tag Team est un jeu à possédé si vous aimez la licence. Pour les autres l'histoire peut se suivre sans déplaisir. Il n'y a pas tous les personnages, il manque des combats (trunks contre freezer sur terre par exemple) mais c'est déjà un grand pas de nous avoir servis un jeu de cette qualité sur portable. Chapeau à Spike qui si je ne me trompe a géré une bonne partie des jeux Dragon Ball Z sortie jusqu'à ce jour.

 

ça me donne le frisson !

Mon avis :

Vous l'aurez compris c'est sans nulle doute un jeu à essayer sans déplaisir et où tout bon fan de Dragon Ball Z y trouvera un sourire ou deux à mesure de l'avancé du jeu et même si tout peut être perfectible. Quel jeu ne l'est pas ? Pour moi il s'agit là du soft ultime sur PSP, les autres titres DBZ ayant pu sortir sur cette console ne valent pas un clou (bon oui ok je suis méchant, ne m'en voulez pas). Il peut y avoir tout un panel d'erreur sur un titre il est pour moi inutile de les prendre en compte si l'expérience de jeu est bien présente et que l'on y prend du plaisir. FONCEZ !

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Gamecom

Édito

Bonne année à tous ou encore meilleurs voeux c'est ce qui ressort le plus en ce début d'année. Le meilleur de nous même doit ressortir même si, il faut l'avouer, ce n'est pas le cas de tout le monde mais ne soyons pas mauvaise langue. Je suis ravi de reprendre la plume pour ce début d'année sur gameblog avec toujours cette même envie de faire partager ma vision du moment que ce soit dans le jeu vidéo ou dans une catégorie totalement différente ! Découvrir d'autres personnes qui comme moi décrochent de leur console pour venir donner leurs impressions.

 

Janvier 2014 commence, une année placée sous le signe de la nouvelle génération de console enfin réunie. Une année qui, je l'espère, sera riche en humour, en joie de l'instant présent. Bref une année qui ne laissera pas place au noir de la vie. Ce sont mes voeux pour 2014 :)

 

Qu'attendre de cette année ? Que vais-je encore inventer ? La passion de l'instant, l'envie d'écrire que je ferai apparaître dans mes articles où sinon rien ! Je vous dis à très vite même dans votre propre blog.

Janvier 2014

Archives