Gam3r's Blog²

Gam3r's Blog²

Par gam3r Blog créé le 05/04/10 Mis à jour le 07/04/15 à 16h22

Mon ptit blog "made in gameblog" sur l'actualité des jeux vidéos principalement Nintendo mais rien n'empêche d'y voir les autres constructeurs :) avec test, news vue pas moi, astuce, retro, etc....

Ajouter aux favoris

Archives

Catégories

  
Signaler
test
Destroy all Metroids !

 
 
Après un brillant épisode sur NES, sortie en 1988 en Europe, revoilà Samus Aran dans Metroid II : Return of Samus, cette fois si sur GameBoy et en 1991 !
Et oui, point de NES pour ce deuxième épisode. Comme pour Link's Awakening, le créateur de la saga (Gunpei Yokoi) voulait un titre fort pour sa GameBoy, montrant que de vrai jeux pouvaient y être joués.
Mal aimé de la série, c'est pourtant dans cet épisode que la saga Metroid trouvera son identité visuelle. C'est aussi avec cet épisode que commence le fil rouge de la saga, la base scénaristique qu'on retrouvera dans les prochains volets que son Super Metroid, Metroid Other M et Metroid Fusion.

Mais justement, Metroid II, de quoi ça parle ?

L'écran titre
Le scénario de la notice est assez explicatif et donne quelques détails sur le premier Metroid.
Ainsi on nous apprend que c'est la Fédération qui en premier a découvert un spécimen de metroide, lors d'une expédition sur une planète inconnue. Cet "embryon" fut gardé par les scientifiques de la station pour l'étudier et mis en capsule d'hibernation. Il fut appelé Metroide.
Lors du voyage de retour, le vaisseau fut attaqué par les Pirates de l'Espace ! Ils mirent ainsi la main sur le metroide. Dans leur soif de pouvoirs, les Pirates sortirent le metroide de son état d'hibernation et réussirent à le multiplier grâce aux rayons Bêta.
Prévenue du danger des metroides, la Fédération Galactique envoya Samus en mission sur la planète Zebes, lieux de la base des Pirates. Son but est de stopper les plans des Pirates. Une première mission qu'elle réussie sans trop de problèmes et qui nous est racontée dans Metroid sur NES.

Pour s'assurer que les metroides ne sont qu'une histoire ancienne, des recherches furent entreprises sur SR388, la planète où fut trouvé le premier metroide. Un engin de recherche fut envoyé. Après que ce dernier n'est plus donné de nouvelles, c'est une équipe de recherche qui fut envoyée. Cette derrière fut aussi portée disparue. La Fédération, persuadée qu'un metroide en est la cause, envoya Samus Aran dans le but d'exterminer la race metroid ...

Voila pour le scénario. C'est ainsi que nous retrouvons Samus Aran prête à inspecter les sous-sols labyrinthiques de la planète SR388 !

Le départ de l'aventure !

Un deuxième épisode plus beau !

Par rapport à l'épisode NES, le gros changement c'est bien sur les graphismes ! Ils exploitent pleinement la puissance de la GB et nous offres ce que sera dorénavant la saga Metroid d'un point de vue visuelle. Samus est mieux réalisée, plus détaillée, mieux animée. Tout comme les décors, moins carrés et plus arrondis et "organiques". Ils sont d'ailleurs bien plus grands. L'écran de jeu est petit, et Samus en prend une grande partie. Ainsi, on ne vois pas souvent le plafond, ou on ne sais pas trop où l'on saute. On avance un peu à l'aveugle ce qui nous met dans un petit stress d'entré de jeu : sur quoi je vais tomber si j'avance encore un peu ... . Ça nous oblige à progresser lentement. Enfin les graphismes en noir et blanc ne sont pas du tout gênant (une version GameBoy Colors existe il me semble), donnant une ambiance particulière à cet épisode.
Par contre, la musique n'est pas mis en avant, seul quelques unes sortent du lot et nous montre que la GB est capable de faire de belles choses musicalement (mention spéciale au générique de fin et à la musique stressante de l'antre de la Reine). Mais ce côté là est bien en dessous du premier épisode. Certaines sonorités font leur début dans la saga et le resteront pour le reste des épisodes, comme la célèbre musique de reprise après une sauvegarde, ou encore quand on trouve un objet.

Quant au bestiaires, lui aussi est bien réalisé et diversifié.

Je reste sur ce dernier point pour vous parler des metroides. C'est dans cet épisode qu'on découvre que non, il n'y a pas que la version qu'on connais tous : l'espèce de boule avec des griffes qui aspire la vie en s'agrippant sur ses victimes. Sachez que cette forme n'est autre que l'état de larve des metroides. Il est existe encore 4 stades d'évolution de la bébête avant son ultime forme.
Tout d'abord le Metroid, puis l'Alpha Metroid ensuite le Gamma Metroid, le Zêta Metroid, l'Oméga Metroid et enfin la Queen Metroid !

 
Chaque évolution est plus puissante que la précédente, seul l'abdomen est leur point faible et seulement aux missiles ! Si les larves metroides (standard metroid sur l'image) peuvent être gelés grâce au rayon de glace, les autres non ! De plus, ils "flottent" ou planent, seul la Reine est au sol. De quoi bien vous stressez quand vous en rencontré un ! 
 
Et pourtant, pour arriver jusqu'à la Reine, il faudra tous les exterminer !
Pour vous aidez, Samus dispose d'un compteur de metroides. En bas à droite de l'écran, vous avez un nombre qui indique le nombre de metroides restant sur la planète. Pour les trouver, les "mues" des metroides vous aiderons. Pourquoi leurs mues ? Car les premiers metroides que vous rencontrerez seront directement les Alpha Metroids ! Leurs mues reprennent la forme des larves metroides.
 
Un metroide alpha avec sa mue à gauche
 
 
Ne comptez pas sur la carte, car il n'y en a tout simplement pas ! Les sous-sols étant labyrinthiques et les décors se ressemblants quelques fois, c'est assez difficile de s'y retrouver. Par contre, les bornes de sauvegardes font leur première apparition dans cet épisode, une bonne nouvelle !
 

Un arsenal complet aidé par une jouabilité efficace !

Pour réussir sa mission, Samus dispose du même équipement que dans le précédent épisode. Équipée de son costume de puissance au départ, il laissera place au fameux Costume Varia un peu plus tard dans le jeu.
 
 
 
Niveau rayon, on retrouve le Rayon de Puissance, le Rayon de Glace, le Rayon Spazer, le Rayon à Ondes et le Rayon Plasma. Bien sur, comme dans le premier Metroid, chaque rayon n'est pas définitif. Ainsi, si vous avez le Rayon de Glace, trouver le Rayon Spazer permettra de remplacer le Rayon de Glace, mais vous pourrez re-prendre le Rayon de Glace là où vous l'aviez trouvé si vous ne souhaitez plus utiliser le Spazer. Il existe ainsi plusieurs lieux où les Statues Chozo "portent" les rayons, déjà trouvés ou non.
 
Le Ice Beam, ou Rayon de Glace
 
Les missiles sont toujours là (il y en a 240 en tout), mais pas de Super Missile.
Enfin, la Boule Morphing est toujours présente, tout comme les Bombes Boule Morphing. La nouveauté par rapport au premier opus est la Boule Araignée, qu'on retrouve dans les Metroid Prime à une différence, ici elle nous permet de s'accrocher à n'importe quel mur. Autre équipement, la Boule de Saut, qui permet à Samus en Boule Morphing de sauter sans avoir a poser de Bombe.
 
La Boule Morphing
La Boule Morphing Araignée
Enfin, on retrouve aussi les Bottes de Saut Spatiale, le Saut Spatiale et l'Attaque Vrille.
 
La jouabilité qui va avec est classique mais parfaite. La touche A sert à tirer et B à sauter. On peut tirer dans quatre directions (haut, bas, gauche, droite) et sauter en tirant. Se baisser permet à Samus de s'accroupir, elle peut également tirer dans cette position. Si on se baisse encore une fois, on enclenche la Boule Morphing.
SELECT permet de basculer entre le rayon ou les missiles et START met le jeu en pause. Petite précision sur la pause. Cela assombri juste l'écran, pas de menu d'option, rien du tout.
Une jouabilité qui reste simple et efficace, et qui ne pouvait pas mieux coller au support, la GameBoy ne possédant pas 36 boutons.
 

SR388, la planète labyrinthique ...

Comme dit plus haut, point de carte ici et SR388 est un vrai labyrinthe. Mais on arrive bien à délimiter les différentes zones de la planète qui sont toutes liées à un "tunnel" principal, reconnaissable grâce à sa musique. 
Hormis la roche propre à la planète, on découvre de temps en temps des ruines Chozo rempli d'upgrade pour Samus. Chaque partie ou zone dispose de sa propre musique ainsi que de ses propres ennemis même si quelques un se répètent de zone en zone. Enfin, eau et lave complète la faune et flore de la planète. 
 
Les Chozos ont aussi vécus sur SR388 !
 
La lave justement, sert de barrière aux différente zone, bloquant votre progression tant que vous n'avez pas exterminer un certain nombre de metroides. Ainsi, vous devez obligatoirement nettoyer la zone de metroides pour avancer. Un tremblement de terre vous averti que la lave c'est retirée, vous laissant libre d'accès a la prochaine zone. On progresse comme ça jusqu'à arriver à l'antre de la Reine Metroid ...

Durée de la missionHonnête !

Les Metroid n'ont jamais brillé par leur durée de vie, hormis la trilogie Prime. C'est en fait devenu la marque de fabrique de la saga. Finir le jeu le plus rapidement possible pour voir un artwork ou une fin inédite, récompensant nos effort. Metroid II se fini une première fois en une demi douzaines d'heures, se qui reste honnête compte tenu de la difficulté du soft.
 
Un Gamma Metroid
 
Bon, la difficulté est surtout du au faible champs de visions et au fait que les sauvegardes et autres recharges de missiles et vie se font assez rare. Les monstres s'élimine facilement selon le rayon qu'on dispose. Reste les metroides qui sont assez coriaces, surtout qu'il faut bien viser l'abdomen de la bête, et quand sa bouge dans tout les sens, c'est assez difficile !
 
Une fois le jeu connu, on peut facilement le boucler en moins de deux heures (qui nous révèle comme récompense une Samus en petite tenue).
 
Je ne vous révèle rien, mais restez bien attentif à la fin du jeu, qui aura une grande influence sur les épisodes suivant d'un point de vue scénaristique !
 
Conclusion :

Graphismes au top pour le support, jouabilité parfaite, durée de vue honorable, scénario accrocheur, ambiance propre à la série. Avec tout ça, on se demande pourquoi cet épisode est celui qui a le moins marqué les esprits. Peut-être à cause de ses musiques pas vraiment mémorables et accrochantes ou son absence totale de carte pour se retrouver sur la grande planète SR388.
Metroid II : Return of Samus n'en reste pas moins un grand jeu. Fondateur d'un grands nombres de lignes directives qui influencera le reste de la série.
Super Metroid et Metroid Fusion ne serait pas ce qu'ils sont sans lui, tout deux s'appuyant sur la fin de cet épisode.
 
Un très bon Metroid que tout fans de la licence se doit de faire !
 
 
Quelques infos en plus :
 
C'est dans cet épisode que nous voyons pour la première fois le vaisseau de Samus.
Les autres formes de Metroides n'apparaissent que dans cet épisode, saut la Reine, qui réapparaît dans Metroid Other M.
Pas de Bombe de Puissance ici.
La larve metroide qui se lie d'affection à Samus à la fin n'est autre que la larve que Ridley enlève au début de Super Metroid et qui sauve Samus à la fin.
Cette même larve sauve également Samus dans l'intro de Metroid Fusion.
Enfin, elle est au coeur de Metroid Other M.

Visitez mon blog ! Gam3r's Blog

Voir aussi

Jeux : 
Metroid II : Return of Samus
Plateformes : 
Game Boy
Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Commentaires

Zinzolin_Hallucine
Signaler
Zinzolin_Hallucine
Bon, je te fais vite fait les propositions.

-Mettre en italique les textes sous les images.
-Privilégier l'alinéa en début de paragraphe
-Ne pas mettre les images en plein milieu de sous-partie
-Éviter les phrases isolées.
-Tu mets les noms de jeux en gras mais comme c'est le même jeu tout au long de l'article, l'idée n'est pas très efficace.
gam3r
Signaler
gam3r
Revoir la mise en page ? Des idées, je suis preneur .

Sinon merci pour vos commentaires :)
Zinzolin_Hallucine
Signaler
Zinzolin_Hallucine
Ton article me fait rappeler qu'on avait avant la Nintendo DS la philosophie d'avoir des jeux moins performants mais identiques sur portable. Si on oublie la mauvaise musique et la palette de couleur limité Metroid II se hisse facilement au niveau du premier en lui étant vraiment fidèle. De nos jours, c'est impossible de faire ça (sauf peut-être PS3 et Vita mais j'en doute.

Bon, sinon, faut peut-être revoir la mise en page, je trouve ça plutôt classique.
Fenrile
Signaler
Fenrile
j'aodre ton test, pour un jeu que j'idolatre.

Comme tu le fait noter, en effet les evolution du metroid n'existe quasiment plus, et ça c'est un truc que j'ai jamais compris (sauf si on compte le metroid prime en tant qu'evolution artidicelle de la série du même nom), c'est vraiment un de mes gros regret de la série depuis le 2.

Bref merci pour ce beau test !