Le Blog de Galak67

Par Galak67 Blog créé le 02/01/18 Mis à jour le 18/12/18 à 11h28

Je partage avec vous ce que j'ai eu plaisir à découvrir, à vivre.
En espérant peut-être en inspirer d'autres.

Ajouter aux favoris
Signaler

Bon, et bien fidèle à moi-même je suis à la bourre. Je suis souvent volontaire pour faire pleins de trucs dont je trouve l'initiative sympa et à la fin je finis par avoir du mal à tout faire à temps mais comme tout arrive, même mes krevawards finissent par arriver. 

Toutes mes excuses à l'auteur du 18/12 pour venir squatter sa place chèrement acquise auprès de Neves.

Note : Pour des raisons budgétaires, je joue en général aux jeux relativement longtemps après leur sortie, donc ne vous étonnez pas si vous voyez des vieux trucs dans mes krevawards

1 - Présente toi à l’assemblée constitutive des membres de la commun’ :

Galak67, ce n'est pas une référence à un chocolat blanc bien connu mais la contraction mon prénom et de mon nom. Surnom trouvé par une collègue au début de ma carrière et comme j'ai trouvé ça mignon j'ai toujours conservé ça. Le 67, c'est là où je vis, plus précisément à Strasbourg. Je suis développeur, principalement des applications de gestion en environnement java. Je suis suis cycliste et papa  au sein d'une adorable petite famille avec ma femme et mes 2 enfants de 12 et 10 ans. J'ai une longue histoire personnelle avec le JV, mes premiers souvenirs remontant au Commodore 64. Aujourd'hui j'ai une Xbox One fat et une Wii U.

2 - Mon jeu de l'année

Dragon Age Inquisition. C'est pas mon préféré mais j'y ai passé 133h alors on pourra dire qu'il aura marqué 2018 de son empreinte. Même si à la fin j'étais content de passer à un autre jeu et de voir un peu autre chose, j'ai eu énormément de plaisir à ratisser ce monde en large et en travers. J'ai sauvé le monde, pécho Josephine, tombé quelques dragons, bref la classe intégrale.

Par ailleurs ce jeu est super beau. Il faut dire aussi que cet été, ma vieille TV HD ready a rendu l'âme et a été remplacée par une 4K, ce qui n'a fait que rendre hommage un peu plus à la beauté de ce jeu.

3 - Ma surprise de l’année

Partager la licence Gears of War avec mon fils. Après avoir passé un été exclusivement sur Fortnite, il a eu envie de voir un peu autre chose. Ca a été le moment où j'ai repris Gears 4, du coup ça lui a donné envie. Résultat, il a fini le 4 et a eu envie de faire la saga. Là il a fini le 1er, en version ultimate, et est en cours du 2.  Je suis aussi très heureux qu'il ait décidé de ne plus être exclusif. Je n'ai rien contre Fortnite, même si je n'y joue pas, je trouve toujours dommage qu'on se consacre exclusivement à un jeu plutôt que de s'ouvrir à d'autres horizons alors que l'offre de jeu vidéo n'a jamais été aussi riche.

4 - Ma déception de l’année

Alors c'est une semi-déception, il s'agit d'Okami HD. J'ai bien aimé le jeu mais sans plus. Oui c'est joli, oui c'est rigolo, mais personnellement je m'y suis ennuyé et surtout ça parlait beaucoup trop. Au final, ce qui m'a le plus plu c'est le combat final qui a su utiliser intelligemment l'ensemble des techniques apprises au cours du jeu.

5 - Le scandale de l’année

Alors il y a tellement de choses qui me révoltent en ce bas monde que c'est difficle de faire un choix. Mais j'hésite entre :

  • la politique de l'autruche des gouvernements, le notre en tête, face à la merde climatique qui nous tombe dessus (oui je parle au présent, c'est déjà là maintenant)
  • les peuples qui n'en ont rien à foutre et les laissent faire

6 - Le scandale de GB de l’année

Rahan a arrêté sa série des cahiers du Canada, un vrai scandale !

7 - L’arnaque de l’année

La politique de M. Macron

8 - Le braquage de l’année

Fortnite. No comment.

9 - La direction artistique de l’année,  10- La Bande son de l’année,  11- La turbo-Baffe de l’année.

Ori and the blind forest. Ce jeu est juste une des plus grandes baffes de mon histoire vidéoludique. Visuellement rêveur, une bande son que j'écoute régulièrement en travaillant. D'habitude quand je finis un jeu, je suis soulagé, la pression retombe car j'ai sauvé le monde, je prends conscience que je vais commencer une autre aventure formidable. Là, j'ai eu un pincement au coeur de l'avoir fini, je n'avais pas envie de quitter ce monde. du coup j'ai reocmmencé en difficile histoire d'avoir une bonne excuse de prolonger l'expérience. Mais bon à un moment donné faut savoir décrocher. Ca restera un très beau souvenir.

12- Développeur de l’année

Epic games qui a eu le bon goût de mettre à disposition publiquement leur bibliothèques de services réseau. Que ce soit les indés, les étudiants, ou simplements des passionés qui veulent faire du jeu vidéo en réseau. Tout le monde a à gagner de ce genre d'initiative. 

13 - Constructeur de l’année

Comment ne pas choisir Nintendo qui confirme qu'il a su convaincre avec sa switch et que ça n'a pas été un effet de mode passager. Je ne suis pas du tout concerné par le besoin de mobilité jouant exclusivement dans mon canapé mais l'idée reste excellente.

14 - L’Editeur de l’année

Epic Games. Même si je ne joue pas à Fortnite, j'ai pu constater à la maison son succès. Bravo à Epic pour avoir réussi à imposer son jeu en roi du battle royale.

15- Le bide l’année qui t’a fait plaisir !

Comme chaque année, le mien qui a eu le bon goût de ne pas trop se faire remarquer et de rester discret dans ma silhouette.

16- Le bide qui a fait du chagrin en toi !

La COP24 ... en même temps c'est pas comme si j'en attendais quelque chose ...

17- L’expérience viscérale de l’année

Finir des courses de vélo (FFC route D3/D4 pour les curieux) avec le peloton. Dit comme ça, ça a l'air de rien, mais suivre un peloton pendant plus de 50km à 40km/h de moyenne, c'est loin d'être facile. Ca m'a demandé beaucoup d'entrainement, de temps et d'énergie mais j'y suis arrivé. Et cerise sur le gâteau, ma petite famille était au bord de la route pour partager ça avec moi, ce fut de très belles émotions.

18- Le troll de l’année

L'année n'est pas finie, mais je crois que ça va être difficile de surpasser Benalla avec son pistolet à eau 

19- Top 5 de l’année

  1. Ori and the blind forest
  2. Dragon Age Inquisition
  3. Gears 4
  4. Gears 1 ultimate edition 
  5. Halo 5

20- Top 5 des jeux les plus joués cette année

  1. Dragon Age Inquisition
  2. Ori and the blind forest
  3. Gears 1 ultimate edition (vouloir finir en normal puis en veteran, ça prend du temps !)

J'en ai mis 3 car les autres soit m'ont pris moins de temps (gears4, halo5), soit ne méritent pas d'être dans un top (okami)

21- Le jeu sur lequel tu as passé trop de temps cette année.

Je crois qu'on a déjà parlé de Dragon Age Inquisition, 133H... 

22- La chose inavouable que tu as pourtant faite et qui concerne le JV.

J'ai commencé cuphead, j'ai tenté 3 levels, j'ai arrêté pour ne plus y toucher... c'te honte

23- Mes attentes pour 2019

J'ai en cours Mass Effect Andromeda (très bon), j'ai déjà dans ma musette Nier Automata et Fallout 4 pour le début d'année prochaine, ça devrait bien m'occuper. Pami les nouveautés, Gears5, la suite d'Ori pour ce qu'on sait déjà. Sinon j'attends également de voir ce que nous proposeront les différents studios que Microsoft a rachetés. 

Enfin, mon attente est de voir ce que Nintendo nous aura pondu au sujet de Metroid Prime 4. 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Signaler
(Jeu vidéo)

Askip - comme dirait mon fils - c’est la journée du jeu vidéo pendant 3 jours et je reprends l’idée de l’ami Julien Chièze qui propose de célébrer ce jour en partageant nos souvenirs vidéoludiques et faire un top 10 de toute notre carrière de joueur. J’ai trouvé la proposition sympathique et bon enfant alors je me suis dit que j’allais jouer le jeu.

Comme il faut un ordre et que c’est déjà assez dur de faire un top 10, alors s’il faut encore les classer par ordre de préférence, ça va plus être possible. Du coup ce sera un classement chronologique dans l’ordre de découverte.

C'est parti !

Rick Dangerous  - Atari 520 st

Sans aucun doute le jeu qui a bercé mon enfance, je pense que même mes parents s’en souviendront s’ils voient des images ou entendent le magnifique Ouaaahhh indiquant un fail du joueur et la mort de Rick. Le bon vieux temps où on allait chez un pote avec une blinde de disquettes vierges et on revenait avec cette même blinde pleine de jeux. Jeux modés avec possibilité de vies/armes infinies, choix du level de démarrage. Bref, on jouait à tout tout le temps, c’était un peu l’orgie vidéoludique mais le revers c’est qu’on n’apprenait pas la ténacité à finir un jeu. si je bloquais trop longtemps, je passais à un autre. Rick Dangerous, cet espèce d’Indiana Jones, ancêtre 2D de Tomb Raider - le décolleté en moins -  un mélange de plateforme de puzzle et d’action, aura été un des rares jeux dont j'ai vu le bout sur cet Atari 520. 

Longplay ici : https://www.youtube.com/watch?v=fOsz0_w_yS8

 

The legend of Zelda - NES

Après avoir réussi à négocier la présence d’une NES à la maison, on m'a prêté The legend of Zelda. Une histoire support un peu osef, une aventure à la fois libre et guidée, une progression d’habileté bien dosée mais également du personnage à travers les coeurs et son équipement. Pleins de secrets à découvrir, avec échange d’astuces à la récré, « put** j’suis bloqué là, tu sais quoi faire ? » parce que ben ouais fallait faire sans internet à l’époque ! 

speedrun ici : https://www.youtube.com/watch?v=o6jUiKT2FMU

 

Metroid - NES

Un jeu que j’ai acheté pour sa jaquette :-) l’avant était moche mais les copies d’écran et le résumé m’ont convaincu. Au début j’étais perdu, limite je regrettais mon achat (et c’était cher un jeu à l’époque pour mon argent de poche) et je l’ai laissé un peu de côté. Un week-end mon ami d’enfance passe et le voit dans les jeux et me dit « ouah super, à ce qu’il parait c’est un jeu génial et tout », il m’a motivé à m’y mettre. Ensemble on a chopé les missiles, un 1er tank d’énergie, les bombes. Et là c’était parti, par la suite j’ai tout exploré de fond en comble, j’ai fini ce jeu x fois, j’ai d’ailleurs fait la démonstration à mon ami que le héros était une héroïne, il ne me croyait pas ! 

Ce jeu aura été un tournant dans ma carrière vidéoludique, il m’aura appris la ténacité et à me montrer qu’avec de la persévérance j’y arrivais aussi. 

speedrun 100% ici : https://www.youtube.com/watch?v=yHEeLKsRUos

 

The Secret of Monkey Island - PC (286?)

En parallèle de la console y’avait aussi possibilité de squatter le PC paternel et d’y découvrir quelques perles.

Que dire ? c’est sans doute mon top 1 de tous les temps. Ce jeu est juste parfait, déjà y a pirates, des fantômes, un amour à sauver, en plus elle est rousse, le tout dans une sauce de grand n’importe quoi. Des énigmes tordues mais trouvables et bourré de moments cultes en veux-tu en voilà - jusque dans le générique de fin.

Intro ici : https://www.youtube.com/watch?v=JGkUjTWS6wo

 

Lands of Lore - PC (286-386?)

Un soir mon père rentre du boulot, « un collègue l’a filé ça, ça devrait te plaire ». J’ai ensuite passé l’intégralité de mon temps de jeu à le parcourir , régulièrement avec mon ami d’enfance (le même que pour Metroid). Pour l’époque c’était super beau, une musique d’ambiance terrible, une gestion des personnages, des ressources, de l'exploration, bref un truc qui nous a passionné pendant des semaines, ontraçait les cartes sur du papier à petits carreaux pour s'y retrouver. J’ai cru que j’allais jamais le finir (car il était super chaud quand même, je bloquais dans la ville après la tour blanche), mais mon père avait trouvé un moyen de cheater la sauvegarde et avec quelques milliers de points de vie, j’ai pu en voir la fin. Merci papa pour le coup ! Un jeu marquant qui n’a fait que révéler mon penchant avéré pour les jeux de rôle.

speedrun ici : https://www.youtube.com/watch?v=oa9wz2p3ghQ

 

Final Fantasy VII - PS

La vie professionnelle commence et avoir un PC de gamer ça revient cher je continue donc de m’amuser sur mes jeux super nintendo alors que tout le monde est passé à autre chose depuis longtemps… Un pote/collègue s’achète la PS2 et du coup me prête sa PS avec une dizaine de jeux. Et là rebelote, j’héberge pour 1 semaine mon ami d’enfance (le même que pour Metroid), il voit FF7 dans la pile et me dit « tu l’as essayé celui-là ? il est super connu, toi qui aime les jeux de rôles tu devrais essayer ! ». Je ne sais même pas par où commencer. C’est beau, les combats sont dynamiques, les mécaniques de progressions sont bien pensées, l’histoire est juste passionnante. Pour la petite histoire c’est le seul et unique jeu sur lequel j’ai fait une nuit blanche, à chaque save je me disais allez encore un peu jusqu’à la prochaine. Par contre, sur cette licence je n’ai jamais cherché le 100%, finir l’histoire d’un FF était pour moi le principal.  

Pour ceux qui auraient vécu dans une grotte ces 20 dernières années, l’intro ici : https://www.youtube.com/watch?v=JujtlsiqZ-E

 

Gears of War - Xbox 360

Jusqu’à lui, les jeux de shoot ne m’avaient jamais attiré, voir repoussé et je m’ennuyais sévère lors des quelques soirées conter strike auxquelles j’ai participé. Je l’ai acheté parce qu’il était beau et que j’avais envie d’un joli jeu HD sur ma console. Et finalement quel pied ce jeu. C’est beau, ça bouge, j’ai l’impression de jouer Bud Spencer perdu dans l’espace. La classe badasse. Gears m’aura fait renouer avec le jeu de tir, un exploit ! 

J’ai dernièrement fait le remake (ultimate version) sur one et ça claque toujours autant, j'en ai profité pour le terminer en vétéran cette fois-ci.

speedrun ici : https://www.youtube.com/watch?v=OnN4tjMpMew

 

Lost odyssey - Xbox 360

Un jeu que je voulais faire, à côté duquel j’étais passé et finalement, on me l’a offert. Alors les mécaniques étaient bien sans être folichonnes non plus, par contre j’ai a-do-ré le background. Une réflexion sur les différents aspects de la vie d’un immortel au milieu de mortels, rien que ça ! J’ai notamment collectionné (et lu) tous les rêves, même relus certains. J’ai fait presque toutes les quêtes secondaires (pas l’espèce d’arène de combat), bref j’ai ratissé ce jeu non pas pour les succès mais parce que j’avais envie d’y trainer mes guêtres le plus longtemps possible. Un jour il a bien fallu aller voir le boss de fin, assez publiable lui pour le coup.

Intro ici : https://www.youtube.com/watch?v=pJWZlqLxiLg

 

Metroid Prime - Wii U

J’adore ma Wii U et j’ai vécu des moments géniaux dessus et entre autre j’ai découvert Metroid Prime (le 1er), la version de la trilogie Wii au combo nunchuk-wiimote. Pas toujours évident mine de rien, mais j’y ai passé des heures et des heures sans m’en rendre compte tellement j’étais dans mon monde là-bas. A passer et repasser partout pour scanner et voir si je n’avais pas oublié un truc caché quelque part. J’ai du en oublier car j’ai pas fini avec tous les missiles, mais je suis venu à bout de cette sale bête finale. Là aussi, une progression de skill bien calibrée mais également des mécaniques et un level-design ultra bien pensé qui fait qu’on ne s’y ennuie jamais et qu’on a toujours envie de creuser par là puis de revenir par là… un jour faut passer à un autre jeu, mais quand même, vivement le 4 ! L’occasion de craquer pour une switch ? possible.

speedrun 100% ici : https://www.youtube.com/watch?v=u0lCwzCfPfg

 

Ori and the blind forest - Xbox One

Ma dernière baffe en date et celle-là je ne l’avais pas vue venir non plus. J’ai acheté le jeu car la DA avait l’air mignonne et qu’il était pas trop cher :-D mais une fois lancé, pas moyen de décrocher. Une fois fini, une seule envie : recommencer le jeu ! en difficile cette fois-ci histoire de justifier un 2e run :-) en fait il est assez technique, du coup avec l’apprentissage du jeu en normal, le faire en difficile n’était ps trop chaud. Par contre, félicitations à ceux qui le finissent en une vie, c’est hors de portée pour moi et le temp que j’ai à y consacrer. En fait il est pas plus beau, plus grand, plus fort que les autres jeux, l’histoire est assez sommaire, mais pour une raison inexistentielle, j’accroche comme un malade à ce jeu. Vivement le prochain qui ne devrait plus tarder.

one life 100% glitchless ici : https://www.youtube.com/watch?v=1KeMvYTZrzs

 

 

Il y a un point commun à tous ces titres : leur musique et/ou leur ambiance sonore m’auront marqué autant que l’expérience elle-même. 

Il y a bien-sûr pleins d’autres jeux que j’ai eu plaisir à jouer / à vivre mais je peux pas mettre tout le monde dans le top 10. Je pense aux autres FF (9 10 13 15), Diablo 3, Bioshock, le manoir de Mortevielle (pour les vrais ça !), Skyrim/Oblivion, les Mario 1 2 3 World 3Dland 3Dworld, les Zelda 2 3 Wind Waker HD, Bravely Default, Halo 1 et 5, Tomb Raider anniversary, Day of the tentacule, les jeux LEGO, Ikari Warriors, Mass Effect, Mario Kart 1 et 8, Midnight resistance (cherchez !), Xenon 2, Donkey Kong Country, tetris, arkanoid (le casse-brique tout un genre), Baldure's gate dark alliance 2, Okami, double dragon 2, TMNT Nes ou encore dernièrement Gears 4 et Dragon Age Inquisition. Et j’en oublie sans doute tellement !

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
(Divers)

Je ne voulais pas vous infliger ça, mais bon comme Neves a insisté je me suis lancé à vous rédiger un krevawards.  Tant pis pour vous.

J'ai créé un blog pour l'occasion et je n'ai pas trop le temps de fouiller les options de mise en page, du coup ce sera assez austère (ambiance  abbaye germanique), pas de babes ni de gifs, juste du texte et de la bière, à l'ancienne ! Je vais déjà essayer de ne  pas vous endormir, ce sera déjà pas mal.

Mais avant de revenir sur 2017, place à l'actualité et laissez-moi vous présenter tous mes voeux de bonheur pour cette nouvelle année 2018, qu'elle soit riche.

Présente toi à l'assemblée constitutive des membres de la commu' :

Ben il y a l'édito juste à côté mais sinon Galak67, c'est une contraction de mon prénom de mon nom et de mon département de résidence - je vous laisse chercher où ça se situe. Indice : quand j'ai demandé à mes enfants le nom à donner au PC lors de l'installation ils m'ont dit "choucroute". Avec la petite famille (marié, 2 enfants de 11 et 9 ans), le travail (développeur), le sport (cyclisme) et autres occupations (syndic de copro, trésorier d'associtation, ...) c'est pas toujours évident de trouver le temps de jouer du coup ne vous étonnez pas si vous voyez des titres dont vous aviez déjà oublié l'existence et surtout, peu de titres.

Ton jeu de l'année ?

Et ben on est parti, on commence en fanfare avec Final Fantasy 15. Alors certes il n'avait pas beaucoup de concurrence, car je n'ai pas fait grand-chose d'autre, mais j'ai vraiment beaucoup aimé ce jeu. Mon manque de temps associé au choix de faire un max de quêtes secondaires avant le départ pour Altissia a étalé le jeu sur plusieurs mois ; ça m'a permis de vraiment m'attacher aux personnages et j'ai été un peu triste de les quitter à la fin du jeu. La récupération des dernières armes et l'un ou l'autre donjon auront permis de finir le jeu en beauté. Le jeu n'est pas parfait loin de là, des facilités scénaristiques au système de combat parfois brouillon en passant par des problèmes d'affichage de temps à autre. En ce qui me concerne la magie a opéré et j'ai aimé ce jeu, comme il est et pour ce qu'il est.

Ta surprise de l'année ?

François Ruffin. Je suis chaque jour un peu plus consterné d'une part par l'attitude de nos politiques qui non contents de ne pas nous représenter se gavent sur notre dos. D'autre part la consternation  qu'un quart de nos concitoyens accusent les premières victimes de ces politiques plutôt que ceux qui la font... Bref, tout ce paysage me donne un peu la nausée, je n'attendais plus grand chose de ce monde politique et au milieu de tout ça, j'ai découvert (un peu par hasard) quelqu'un qui me représente dans cette assemblée, qui n'oublie pas que les lois, décrets, arrêtés, décisions ne sont pas que des mots et des chiffres, il y a des gens et des vies concernées. Il personnalise et humanise la politique, je trouve ça énorme dans un monde régi par une dictature financière impersonnelle où tout (ce qui compte) n'est plus que chiffres et rapports. Je trouve ses interventions justes, et surtout bien ancrées dans la réalité telle que je la perçois au quotidien.

Ta déception de l'année ?

Allez, on revient dans le jeu vidéo : Fire Emblem Heroes.  J'ai essayé en janvier dernier et j'ai abandonné assez vite. Je n'avais jamais fait de FE avant j'ai bien aimé le noyau du jeu, c'est à dire la gestion de ses soldats sur le champ de bataille. Cependant je me suis souvent senti frustré de ne pas pouvoir continuer sur ma lancée sans devoir acheter le droit de lancer une bataille. Du coup, j'y ai joué de moins en moins puis plus du tout et je suis resté sur une mauvaise impression alors que je l'avais commencé tout fou.

Le scandale GB de l'année ?

La non transparence des événements autour du départ de Julien Chièze. Autant je trouve qu'il est meilleur youtubeur que journaliste, j'écoute à nouveau les podcasts avec plaisir (au passage, excellente gestion du podcast par Plume), je retrouve une certaine ligne éditoriale qui me correspond mieux. Pour moi le départ a été une bonne chose. Par contre, Julien était un membre fondateur qui a fait partie de mon quotidien de lecteur pendant 10 ans, on aurait pu avoir droit à un peu plus d'explication sur les tenants et aboutissants de cette affaire. Rien n'y obligeait la rédaction, mais ça aurait été juste correct vis à vis du lectorat.

L'arnaque de l'année ?

Mon dos, qui à chaque fois me fait croire qu'il va me laisser tranquille et qui finit toujours par me repourrir la vie un jour ou l'autre...

Sinon, niveau jeu vidéo, je n'ai pas eu ce sentiment cette année. En même temps je suis de bonne nature, j'essaie de me concentrer sur l'aspect positif des choses, même si c'est pas toujours facile !

Le braquage de l'année ?

Je ne l'avais pas vue venir, mais c'est bien Eve qui remporte ce prix pour moi. J'aime beaucoup ses interventions, même si je la trouve encore un peu en retrait, il faut qu'elle s'impose davantage. Elle amène beaucoup de fraîcheur dans les débats, et en plus elle adore la choucroute ! Et pour l'anecdote, son élocution et son timbre de voix me fon penser à une amie que je ne vois plus très souvent. Bref, bonne continuation Eve, et ne te laisse pas impressionner par les garçons.

Sinon la RC Strasbourg tombeur du PSG en championnat (pour aller perdre 3 - 0 à Metz...), c'était pas mal non plus.

La direction artistique de l'année ?

Coco, un monde des morts particulièrement vivant et coloré, j'ai adoré. Particulièrement les guides. Sinon l'histoire du père qui tenait tellement à dire adieu à sa fille m'a beaucoup ému mais c'est parce que je suis un grand sensible. Dans la salle, le mec qui se fait consoler par sa fille de 9 ans, c'est moi.

La bande-son de l'année ?

Comme chaque année, la BO de Conan le Barbare et Harry Potter 1 tiennent le haut du panier et n'ont toujours pas leur pareil pour me faire voyager instantanément dans un autre monde. (Vous risquez de lire ce paragraphe un paquet d'années, habituez-vous).

La turbo-baffe de l'année ?

Tout le monde le critique (sauf Camille et moi) mais ma baffe de l'année a été Star Wars Battlefront II. Je n'en ai rien à faire des loot box que je n'achète pas par principe, j'ai joué à ce jeu et c'est bien simple, j'ai "vécu" une véritable aventure dans les étoiles au milieu des batailles, vaisseaux et autres joyeusetés. Ce jeu a su faire revivre le petit garçon de 8 ans qui sommeille en moi, j'ai laissé de côté les défauts de jouabiltié (genre le pointeur de Han Solo qui fait 1 pixel blanc, pratique pour traquer des storm trooper dans une mission de jour...) pour me laisser submerger par la magie. Je n'ai pas souvent vécu quelque chose d'aussi intense.

Par ailleurs, mon fils l'a fait en parallèle et c'était génial de pouvoir partager ensemble nos avancées et découvertes.

Le développeur de l'année ?

C'est moi bien sûr !! Demandez à... évitez mon chef, plutôt mes enfants si vous ne me croyez pas !

Le constructeur de l'année ?

Cannondale ! Non pas que ses vélos soient forcément mieux que les autres, mais c'est la marque de mon compagnon de route, un caad12 noir et vert en l'occurence. On a du faire environ 5000 km ensemble cette année. Et ce n'est qu'un début !

Sinon pour le JV, c'est Nintendo bien-sûr, qui a enfin le bon goût d'avoir décidé de mourir (private joke).

Le bide de l'année qui t'a fait plaisir ?

Je n'aime pas spécialement me réjouir du malheur des autres alors on va dire que le bide qui m'a fait plaisir c'est le mien. Passer du judo au vélo (par contrainte, l'âge, le dos, ...) m'aura fait perdre 7 kg, de 75 à 68. J'en ai repris 2 cet hiver, mais la reprise arrive ! Quoi qu'il en soit, mon bide a fondu en 2017 et j'en suis joie.

Le bide de l'année qui a fait du chagrin en toi ?

Ca c'est déjà plus dans mes cordes. Peut-être le semi bide de SWBF2. Un tas de gens qui adorent sans doute la licence et qui, comme moi, auraient pu vivre ivres d'aventures dans les étoiles s'en sont privés pour une mauvaise raison, une raison politico-financière. Mais pour être insensible à ce cri de la foule, il fallait avoir plus envie de rêver dans les étoiles que de gagner en multi-joueur. Les gagneurs étaient vraiment très plus beaucoup nombreux que les rêveurs, la source de mon chagrin en moi.

L'expérience viscérale de l'année ?

Le Noël de Gameblog. Ce fut pour moi une mise en scène concrète du chapitre de Watzlawick sur la chaine vertueuse de l'action positive non récompensée. Il explique que lorsque l'on bénéficie d'une action pour laquelle on n'arrive pas à en remercier l'auteur on se sent redevable, mais devant notre incapacité à rendre le retour à l'individu, on se sent alors redevable au groupe. Ainsi un connard (quel autre mot ?) qui ramasse votre portefeuille tombé et qui au lieu de se casser avec vous le rend puis se casse avant que vous ne sachiez qui il est ni d'où il vient démarre une chaine atroce. En effet, vous n'aurez alors de cesse de rendre service à votre tour en espérant qu'un jour vous vous sentirez acquittés de cette dette... galère. Votre seule consolation sera d'avoir pourri la vie d'autres personnes en leur rendant service anonymement afin qu'à leur tour elles se sentent obligées de pourrir la vie des autres. Pas facile tous les jours d'être gentil, je vous le dis.

Ainsi être filleul et recevoir un présent tout en sachant qu'on n'en renverra pas un en retour est très émouvant et amène une envie à son tour de faire plaisir en tant que parrain à son filleul afin de lui procurer cette émotion à lui à son tour et ainsi de suite.

En ce qui me concerne, l'émotion a été vraiment forte car j'avais demandé à ce que ce soit mes enfants les filleuls de mon parrain. Voir mes enfants être la cible de tant de générosité presque anonyme (complètement anonyme pour eux d'ailleurs) était une expérience assez magique.

Je tiens donc encore une fois à remercier le Ranger Mauve pour l'organisation, mon parrain Donald87 qui a su faire briller les yeux de mes enfants et bien-sûr mon filleul Callveen qui a eu le bon goût d'apprécier mes cadeaux.

Le troll de l'année ?

Le débat du second tour de la présidentielle... entre Madame La Troll en chef et Monsieur de Perlinpinpin, je crois qu'on a été servi.

Ton Top 5 de l'année ?

Je suis pas sûr d'avoir joué à autant de jeux que ça... On va dire

  1. Le mystère du monde quantique - formidable BD de thibaud Damour au titre évocateur, une vulgarisation particulèrement éclairante de la physique quantique
  2. Final Fantasy 15
  3. Star Wars Battlefront 2
  4. Ghost in the shell (le film) - certains diront qu'il n'apporte pas grand chose par rapport à l'original si ce n'est la plastique irréprochable de Scarlett Johansson. Déjà c'est un argument à lui tout seul mais je rajouterai que le monde est fidèle et l'histoire plus claire, donc plus accessible permettant à un plus large public de profiter de cette oeuvre.
  5. Anne with an E (série sur Netflix) - j'ai toujours été touché par l'histoire et les aventures d'Anne Shirley qui malgré un début de vie bien pourri arrive à force de détermination et d'amour à rendre sa vie et celle de ses proches plus belles. Cerise sur le gâteau, j'ai ma fille pour regarder ça avec moi maintenant !

Sinon le top 5 de mon fils en ce moment, je crois que c'est :  1) Fortnite 2) Fortnite 3) Fortnite 4) Clash Royal 5) Clash of clans

Si vous croisez un Galak67 sur Fortnite (Xbox One), c'est bien mon compte mais ce n'est pas moi !

Tes attentes pour 2018 ?

Vous voulez dire à part la saison 2 d'Anne with an E ? J'adorerais que Georges RR Martin nous sorte enfin ce 6eme volet de son conte de glace et de feu histoire de maximiser les chances d'avoir le 7e écrit de sa plume.

Par ailleurs j'espère que mon dos me laissera arpenter les Vosges comme je le souhaite avec mon vélo. Que ma fille continuera de vouloir que je lui fasse la lecture (après avoir fini la saga Harry Potter, on a commencé les royaumes du nord). Que mes enfants s'épanouissent dans leurs activités (danse et tennis - pas de piège, respectivement fille et garçon) et que leur scolarité continue d'être sans stress. Que madame rentre un peu plus zen du travail, essentiel pour un vie de famille sereine ! Parce que quoi qu'il m'arrive j'aurai du mal à m'en réjouir si ce petit monde n'est pas heureux.

Pour le JV, j'espère surtout avoir du temps pour y jouer. J'ai acheté avec les promo actuelles de Microsoft Recore, Ori et Cuphead (que je ne finirai sans doute jamais, plus par manque de skill que de temps !). Je suis sur Halo5 et j'ai encore Gears 4 à finir. Par ailleurs faut que j'avance aussi Xenoblade Chronicle X sur Wii U que je n'ai toujours pas fini non plus. Donc je n'ai pas vraiment d'attente dans l'actualité. Une fois cette série de jeux terminée (surtout XCX) il faudra que je me décide soit à acheter la switch soit à acheter Zelda sur Wii U.

Pose-toi une question et réponds-y.

Est-ce que durendal1 a raison quand il dit que Rose ne sert à rien dans Star Wars 8 ?

Bien-sur que j'ai raison et qu'il a tort. Rose sert à incarner le message de Star Wars, en l'occurence que la solution aux problèmes c'est de prendre soin de ceux qu'on aime, pas d'écraser ses enemis. La force se chargera alors elle-même de propager à d'autres échelles (microscopiques, cosmiques, ...) l'amour ainsi semé.

Le mot de la fin ?

Ainsi, dans notre monde à nous où il n'y a pas la force mais où les ondes d'échelle existent, l'amour que vous diffuserez chaque jour de 2018 à vos proches est-il vain à échelle cellulaire, nationale, planétaire, voir cosmique ? Rien n'est moins sûr !

 

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Édito

J'aime les km à vélo et la bière, on dirait presque que j'ai des origines belges ... ah ben oui en fait j'en ai, polonaises aussi, et j'ai grandi en Alsace... mon pauvre foie.
Pour l'état civil, j'ai 39 ans, je suis marié (désolé les filles) et papa de 2 adorables enfants, un garçon de 11 ans et une fille de 9 ans. Cinq jours pas semaine je me lève, j'essaie de ne bousculer personne, et je pars développer des logiciels (gestion et/ou calcul scientifique).

Quand je ne suis pas en train de manger et de boire et que j'ai fini de m'occuper de ma petite famille, j'ai de temps en temps le temps de jouer à un jeu vidéo. Rien de bien fou fou, vous vous en rendrez compte en lisant les articles. Comme je suis déjà un vieux con (demandez à mes enfant si vous ne me croyez pas), j'ai commencé à jouer il y a très longtemps : épisodiquement sur le commodore 64 de mon père puis est venu à la maison un Atari st (ouais je sais , même pas un SE...), puis ont succédé/cohabité une NES, Super-Nintendo, période PC, Play Station, PlayStation 2, Xbox 360, Wii U et une Xbox One. Mon jeu culte par excellence est Monkey Island, je crois que je ne me suis jamais remis de cette histoire de pirate pas doué mais courageux qui part sauver sa belle, un humour déjanté, des combats (d'insulte) dantesques, bref tout ce qu'il fallait pour émerveiller le petit garçon en moi que j'espère avoir toujours réussi à garder éveillé.

PS : j'ai eu un grand traumtisme, je suis fils d'instit, aussi je m'applique à vous écrire du français sans faute, donc si vous envoyez, n'hésitez pas à me les signaler gentiment, elles seront corrigées.

 

Archives

Favoris