Le Blog de Fumble

Par Fumble Blog créé le 19/08/10 Mis à jour le 17/12/14 à 09h38

L'antre du Troll, le puits de l'ignorance, l'abîme du je m'en foutisme, l'antichambre de la procrastination, le labyrinthe du sarcasme, le caveau de l'anti-héros, le bar de l'ennui, au début elle est froide, mais après, ça va...

Ajouter aux favoris
Signaler
Anime Errant (BD-Manga-Comics)

On va parler un peu anime sur ce blog avec une nouvelle rubrique : Anime Errant, où je donnerais mon avis sur les séries qui m'ont semblé valables chaque saison. Rien d'exhaustif donc, juste des impressions perso au fil de mes errances dans la prod japonaise.

Aujourd'hui : Aku No Hana, Les Fleurs du Mal

À chaque saison d'anime, on attend toujours qu'une série sorte un peu du lot. Ce printemps 2013, c'est Aku No Hana, les Fleurs du Mal. Oui, comme le recueil de poèmes de Baudelaire. Et pour cause, c'est le livre de chevet du héros, un ado japonais ordinaire dans une ville ordinaire du Japon - immobile et rouillant sur place -. Enfin, ordinaire si ce n'est qu'il dévore des classiques à la chaine.

Déjà un peu incompris dans son lycée, Takao Kasuga va un jour voler les habits de sports de la fille qu'il aime, une des meilleures élèves de la classe. Pas un acte vraiment réfléchit, mais un concours de circonstances précipité par l'affolement d'être peut être pris sur le fait par un témoin. Et cela se révèle exact : une fille, Sawa Nakamura, l'a vu et va le faire chanter. Mais cette élève est aussi la plus asociale de sa classe et se dit perverse comme Kasuga, qu'elle tente de faire basculer dans le "côté obscur" de la société japonaise.

En trois épisodes déjà dispo, Aku no Hana pose une situation complexe, avec quelques clichés au passage il est vrai, mais extrêmement stressant. Oui, perso cet anime me stress : les visages, les voix, la lenteur, les décors, la tension entre les personnages, la musique... Rohh la musique ! Tout est fait pour stresser un max les spectateurs. Je sens que les treize épisodes de cette série vont être épuisants.

Mais le gros scandale autour de cet anime, c'est le changement radical de direction artistique dans le chara design. Alors que le manga propose des personnages typiquement manga, beaux gosses et tout, l'anime choisit le réalisme (ce qui renforce le côté psychologique, bien entendu). Les filles sont donc tout de suite beaucoup plus... "normales", et ça, ça ne plait pas aux fans ! Ahahah comment je ris des rageurs qui pleurent sur l'adaptation réaliste des personnages. Tellement engoncés dans leurs petites habitudes, pas contents de ne pas pouvoir fantasmer sur leurs personnages favoris !

Un comparatif emprunté à larticle
du site Adala News sur le sujet

Le style est étonnant et dérangeant... exprès ! L'animation rotoscoping permet d'exacerber les gestes du quotidien, qui se répètent et témoignent de l'ennui du personnage principal. Cela rend sympathique les tentatives de Nakamura de libérer Kasuga de ce carcan social qui l'étouffe, même si elle semble vraiment timbrée elle-même. Cette animation est d'ailleurs très bien couplée à des tableaux fixes du Japon ordinaire, très jolis mais qui rappelle l'immobilisme de genre de petite ville.

Une série à découvrir donc, en espérant qu'elle se développe correctement, sans partir trop en vrille. Je n'ai pas lu le manga, mais si ça avait été le cas, j'aurais été encore plus conquis par le choix osé du studio n'animation. Et tant pis pour les haters. D'ailleurs, à chaque fin d'épisode, l'auteur nous insulte personnellement, et il a bien raison on dirait.  

Ajouter à mes favoris Commenter (23)

Commentaires

Kyalie
Signaler
Kyalie
Ça marche moins dans la réalité quand même, parce que c'est plus difficile de se donner un genre h24, et si la personne meurt, t'auras pas toute la mise en scène du cinéma, qui serait probablement une scène de fin, la vie continue. C'est aussi plus facile d'avoir un point de vue subjectif, donc d'ajouter à l'empathie dans une oeuvre de fiction : Vaas, le Joker, Tyler Durden, Lisa (Angelina Jolie) dans "Girls, interrupted".

C'est là que Aku no Hana fait pas mal son travail, c'est que ça lui prend vraiment du temps d'être fasciné par Nakamura, et après, la vie continue.
Strife
Signaler
Strife
@Kyalie: Des personnes autodestructrices "fascinantes" la vraie vie en est blindée surtout, et les 3/4 du temps ce sont réellement des abrutis qui se donnent un genre, juste ils sont allés tellement loin qu'ils se sont trop embourbés dans leur connerie pour revenir à la réalité -_-
Kyalie
Signaler
Kyalie
Non parce qu'au final ça permet de mieux comprendre la fascination qu'il va avoir pour elle, et ce qu'ont de fascinant ce genre de personnes autodestructrices (le cinéma en est blindé...)
Strife
Signaler
Strife
@Kyalie: Ouais mais pour le coup on peut retourner ça dans l'autre sens et dire que l'anime tente de justifier un mal-être, un "bouillonnement en elle" alors que le personnage n'est rien d'autre qu'une connasse dépressive qui a besoin de se donner un genre pour exister. Qu'il s'attache à rendre sympathique un personnage volontairement écrit pour être superficiel et détestable ;)
Fumble
Signaler
Fumble
Je crois pas, mais j'ai pas tout compris non plus :)
Kyalie
Signaler
Kyalie
Si c'est en référence à mon message, tu l'as pire que mal interprété. Peace.
Simplex
Signaler
Simplex
J'apprends donc avec effroi que certains et certaines ont besoin de ce reconnaitre dans le chara design pour apprécier un manga/anime.

Ca fait peur.

'How TV ruined my life' le cours télévisé du brillant Charlie Brooker sur l'impact de la télévision sur la psyché humaine leur ferait le plus grand bien.

Peace.
Kyalie
Signaler
Kyalie
Je viens de me farcir tous les tomes existants de Aku no hana et je sais pas si c'est parce que je lis trop vite ou quoi, mais mon dieu, mille fois l'anime ; Nakamura y est angoissante alors que je n'ai vraiment que mépris pour elle dans le manga. On ressent mieux son mal-être, on sent que ça bouillonne en elle, là où je ne vois qu'une connasse dépressive qui a besoin de se donner un genre pour exister dans le manga.
Et mon dieu qu'il est mal dessiné :x C'est blindé de problèmes d'anatomie, et le style est hyper générique ; les personnages ont vraiment l'apparence de stéréotypes ambulants alors que le réalisme de l'anime atténue l'effet.
Je trouve que niveau ambiance ça fonctionne vraiment mieux dans l'anime... tout en respectant scrupuleusement le découpage du manga !
Strife
Signaler
Strife
En effet ce serait un éclaircissement essentiel :)

Sinon il vaut mieux des conjonctures qu'une conjonctivite... Jean Legain, humoriste! :x
Fumble
Signaler
Fumble
Rah bon, va falloir que je lise le manga en effet, pour me faire une idée plus nette.

Cela dit, ca : "le réalisateur de l'anime veut surtout se faire un nom en adaptant une histoire avec une direction différente de ses autres confrères tout en sachant pertinemment que ça créerait la polémique. " c'est aussi de la conjoncture :) J'aimerais vraiment en savoir plus sur les décisions autour de cet anime et l'opinion exacte de l'auteur.
DrTenma
Signaler
DrTenma
Pas très honnête de faire un comparatif anime-manga sans avoir lu le manga, surtout si c'est pour insister sur la critique des vieux otakus a qui on aurait retiré une représentation fantasmée des personnages. Dans l'absolu et après avoir lu et regardé l'adaptation, je préfère de loin la version manga plus sincère et moins branlette intellectuelle, le réalisateur de l'anime veut surtout se faire un nom en adaptant une histoire avec une direction différente de ses autres confrères tout en sachant pertinemment que ça créerait la polémique.

Le manga met surtout en scène la part d'ombre des adolescents, et le mal-être qui caractérise cette période entre l'enfance et l'age adulte, et pas besoin de se la jouer faussement réaliste (version anime) pour coller avec le propos du manga.
L'anime se donne un genre faussement plus sérieux et complexe alors que les thématiques sont celles du manga, le staff de l'adaptation joue sur la différence graphique pour se démarquer et marquer des points, insister sur le malaise des ados que met en scène le manga avec une approche visuelle plus pesante.

Mais objectivement ce trompe l’œil est assez inutile et au contraire détourne quelque peu le propos initial du manga
Lecroustillant
Signaler
Lecroustillant
Je connaissais le manga avant que sorte l'anime et j'ai beaucoup aimé le traitement graphique de l'anime perso.

Je ne trouve pas, même si c'était peut-être la volonté du studio qui le fait, que le style soit réaliste. Au contraire je le trouve presque impressionniste dans le sens où les personnages ont des allures de fantôme, les personnages sont représentés par rapport à ce qui compte, leur image représente la manière dont les voit le personnage principal. Donc ce traitement me paraît très pertinent surtout vu le sujet qu'aborde le manga.
Strife
Signaler
Strife
C'est vrai, je préfère aussi me reconnaître dans une jolie fille plutôt que dans un thon... *cough* :x

Blagues graveleuses mises à part: Ce que l'on recherche dans l'animation c'est justement une distanciation vis-à-vis du réel. Je trouve ce parti-pris réaliste dommage. Au pire la "platitude" des personnages et le changement de style je peux comprendre (ça sert le propos et c'est vrai que le manga casse pas des briques), mais la rotoscopie n'est pas un atout ici je trouve, même plutôt le contraire. Le réalisme devrait plus ressortir de l'écriture que de l'apparence. Les adaptations ciné de Marvel ça à l'air réel mais c'est totalement absurde. NHK ni youkoso c'est un anime et pourtant ça traite (de façons parfois caricaturale, certes) de sujets très ancrés dans le réel.

Après c'est aussi une question de goût, en BD j'accroche pas non plus aux styles photographiques et aux applâts de couleurs sans nuance (voire aux couleurs tout court).
Fumble
Signaler
Fumble
Je suppose qu'on peut parler de casting quand même :)
Kyalie
Signaler
Kyalie
Une femme peut aussi fantasmer sur des personnages féminins dans le but d'une identification ; c'est exactement la même chose avec les personnages masculins dans le jeu vidéo ;)
Tu préfères te reconnaître dans une jolie fille plutôt que dans un thon !
En tout cas, avec le comparatif sous les yeux je préfère 100 fois l'anime, au style tellement vu et revu du manga ; je trouve le style de I"s plus intéressant, c'est dire ! Et je comprends mieux ce que le héros trouve à la fille du fait de toute sa nuance de gestes et de petits mouvements faciaux qui sembleraient certainement plus caricaturaux avec un style plus fidèle.
D'ailleurs on parle de "chara design", "chara design", le mieux avec ce genre d'histoire n'est-il pas que justement il n'y ait pas de chara design notable ?
Strife
Signaler
Strife
L'ambiance et l'histoire ont l'air géniales mais même si je n'ai pas lu manga j'ai vraiment du mal avec la DA de l'anime pour le coup. Déjà parce que l'animation est saccadée, ensuite parce qu'avec ce faux réalisme on est en plein dans l'uncanny valley et puis je trouve juste ça moche. Ou ils font un drama ou ils font un anime mais un truc entre les deux ça passe mal.

Dans Renaissance ou A Scanner Darkly ça passe parce qu'il y'a le noir et blanc et beaucoup d'effets qui donnent vraiment un aspect 'film d'animation', avec un style épuré ça passe juste super mal. Et le truc le plus gênant: Ces types n'ont pas d'ombres, OMG ils sont plaaaaats!

Enfin bref je me rabattrai sur le manga... Je ne suis pas fan de la DA de ce dernier non plus mais au moins ça passe mieux, on reste dans le dessin.

Ah, et:

Les filles sont donc tout de suite beaucoup plus... "normales", et ça, ça ne plait pas aux fans ! Ahahah comment je ris des rageurs qui pleurent sur l'adaptation réaliste des personnages. Tellement engoncés dans leurs petites habitudes, pas contents de ne pas pouvoir fantasmer sur leurs personnages favoris !

C'est peut-être le cas pour certains, mais je peux t'assurer que beaucoup de lectrices pestent également contre ce choix. Et on a le droit de pas aimer pour d'autres raisons que d'être un otaku pervers et méprisable, non? ;)
Simplex
Signaler
Simplex
Bien que grand amateur de japanime dîte "traditionnelle",j'ai été envouté par ce Aku No Hana. Pourquoi "bien que" d'ailleurs?
Il s'avère que cette bouffée d'air frais a répondu à un besoin inconscient (ou non avoué) de renouvellement. Les poncifs puérils de la japanime ne me font plus vibrer comme avant même si j'apprécie toujours. C'est sûrement une question d'âge.

Aku No Hana surprend par son ambiance aussi sobre et énigmatique que puissante et enivrante, incroyablement réaliste (dans les animations et les réactions des protagonistes) et une bande son en parfaite adéquation.

J'aime le côté kafkaïen de l'histoire de ce jeune fan de Baudelaire qui sombre dans le doute, non aidé par sa "complice" intéressée à la psyché un poil sadique.

Une excellente surprise. Merci à Fumble pour cette mise en lumière.
Fumble
Signaler
Fumble
"Dépourvus d'émotions", je te trouve un peu sévère :) C'est un peu surjoué parfois, mais faut pas trop espérer de subtilités de la part d'acteur mo'cap japonais. Déjà les acteurs normaux de séries, c'est l'école théâtrale, alors bon. Je ne sais pas s'ils ont pris des gens connus pour les personnages principaux d'ailleurs.

Certes, les filles sont moins "idéales" que le canon de beauté manga, mais même Sawa a son charme, mais justement quand la mise en scène a décidé qu'elle en aurait, et pas tout le temps (avec son regard de première de la classe à un Battle Royale)

Les potes de Kagura sont incroyablement libidineux, surtout celui qui se touche toujours le menton. Il est juste parfait. Le gros à un look un peu plus cool que l'original, mais il me semble bien dans son rôle. Et Kagura lui même est nerveux et fuyant à souhait.

En tout cas, le résultat fait parler de lui et fait sortir l'anime du lot. Il intéresse même ceux qui ne suivent pas les mangas comme moi à l'oeuvre originale, vu la polémique. C'est plutôt bien joué (toujours si l'auteur est en accord avec le changement de design, bien sûr).
Japman
Signaler
Japman
Je vais me faire l'avocat du diable, mais dans le manga, la "beauté" des persos féminins est mise en avant pour que le protagoniste (et par extension le lecteur) ait une justification pour son attirance sexuelle envers ledits personnages. Si dans l'adaptation je retrouve les décors sublimes, l'ambiance poisseuse et le rythme lancinant sans problème, je suis un peu dubitatif quant au choix réalisé sur la dénaturation totale du chara design : tous les personnages semblent anodins et dépourvus d'émotions, là où Aku no Hana est à la base une oeuvre très intimiste qui joue sur les expressions faciales et la libide du public. Je ne suis pas mécontent de ce choix, juste dubitatif. Nous verrons bien.
Fumble
Signaler
Fumble
Ah mais en fait, je comprends larrrrgement plus les mecs qui gueulent parce qu'ils ne peuvent pas fantasmer que ceux qui demande une fidélité parfaite au manga.

J'ai pas super le temps de chercher, mais l'avis de l'auteur sur cette histoire, c'est quoi ? Ca a été fait contre son gré ou avec son accord ? Parce que il n'y a que là dessus qu'on pourrait trouver à redire.
K3IT0
Signaler
K3IT0
Ah, vouloir avoir un style graphique fidèle aux manga fait de nous des gros pervers qui fantasment sur les personnages des manga, super la mentalité ici.

Et après on se demande qui à du respect et qui ne la pas.
Fumble
Signaler
Fumble
Roh, c'est bon enfant :)
Ichikyo
Signaler
Ichikyo

D'ailleurs, à chaque fin d'épisode, l'auteur nous insulte personnellement, et il a bien raison on dirait.

Euh...

Édito

Ex pigiste de Gameblog de 2010 à 2014 ! J'en ai écrit des conneries ! (et dites aussi)

Archives

Favoris