Le Blog de Fumble

Par Fumble Blog créé le 19/08/10 Mis à jour le 17/12/14 à 09h38

L'antre du Troll, le puits de l'ignorance, l'abîme du je m'en foutisme, l'antichambre de la procrastination, le labyrinthe du sarcasme, le caveau de l'anti-héros, le bar de l'ennui, au début elle est froide, mais après, ça va...

Ajouter aux favoris
Signaler
Let's play (Jeu vidéo)

Encore de la survie indé roguelike au menu de ce let's play, cette fois avec Darkwood, un titre en alpha/early access sur Steam. Jolie réalisation, ambiance réussie, gameplay intéressant et univers intriguant : Darkwood est bien parti pour être un must à sa sortie. Ce let's play permet de découvrir le début du jeu et ses mécanismes de base. 

Voir aussi

Jeux : 
Darkwood
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Let's play (Jeu vidéo)

Survivre dans un monde post-apo avec seulement une chemise d'hôpital sur soi, ce n'est pas facile. Surtout s'il faut compter sur la chance de mécanismes Rogue Like pour récupérer du matos. Neo Scavenger, développé par Blue Bottle Games (un ex de Bioware) vous propose un survival pointu et sans pitié.

La première partie est pathétique et je vous la conseille si vous aimez rire du malheur des autres. La deuxième dure un peu plus longtemps, mais le monde hostile de Neo Scavenger finira par avoir ma peau. Des mécanismes à découvrir malgré le look très basique de l'ensemble !

 

Voir aussi

Jeux : 
NEO Scavenger
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Let's play (Jeu vidéo)

Puisqu'il a été annoncé sur PS4 récemment, voici un lonnnng let's play sur The Forest, le survival horror qui vous place dans la peau d'un père de famille tentant de retrouver son fils kidnappé par une tribue étrange sur un île mystérieuse sur laquelle leur avion s'est écrasé. Mais ce qui est vraiment horrible, c'est cette phrase.

Bref, 2h de vidéo ça vous tente ? Vous pouvez ne regarder que le début, désolé pour les cafouillages avec les controles. Je joue deux parties, la première se termine rapidement, l'autre est plus longue à cause d'une génération étrange du monde, sans ennemis trop aggressifs, ni animaux. Ca permet de se ballader un peu !

 

Voir aussi

Jeux : 
The Forest
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Let's play (Jeu vidéo)

Nouveau Live avec un F2P pourri cette fois. Y'a pas de raison, tout le monde vous abreuve de Destiny, de LoL, de Hearthstone... Moi c'est School of Dragons, un pire daube basée sur la licence How to Train your Dragon (ou Dragon en français), normalement dispo depuis un bail sur mobile et qui sort à peine sur Steam pour nous tourmenter. Enjoy !

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Let's play (Jeu vidéo)

Comme vous ne le savez peut être pas, je stream un peu sur Twitch et j'upload ces lives sur Youtube. C'est pas encore l'usine, mais je joue en public quand je peux, sans planning sérieux, donc n'hésitez pas à me suivre sur Twitter pour être sûr de ne rien rater. Abonnez-vous, faites passer, tout ça...

Voilà un stream de The Long Dark, en early access sur Steam : un jeu de survie dans le froid, avec des loups pas commodes. J'en avais fait un autre, un poil mieux, mais des soucis de saccades (réglés depuis) ne me permettent pas de le partager. La réal' s'améliore au fil du temps, alors soyez indulgents, et si j'ai d'autres jeux je posterais encore ici chaque vidéo uploadée !

En attendant, enjoy The Long Dark !

Voir aussi

Jeux : 
The Long Dark
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
C'est qui Fumble ? (Jeu vidéo)

Ouhh ça faisait longtemps que je n'avais pas fait un post ici, mais pour l'anniversaire de World of Warcraft... Il y a dix ans était enfin disponible l'énorme MMO qu'on a pas oublié depuis, et qui n'est pas près de crever. En novembre 2004, j'écrivais la couv' pour Joystick, mais il faudra attendre la sortie française et février 2005 pour que je ponde le test de 10 pages (dix !). Il aura 10/10, bien sûr, un des seuls (le seul ?) qu'on ait donné à un jeu durant la période où j'y bossais. Alors scan, upload, blog : voilà les deux articles, si ça vous intéresse ! Ca nous rajeunit pas...

Joystick 164 - Novembre 2004 - La couv'

 

   

Joystick 167 - Février 2005 - le test

 

  

  

 

  

 

Voir aussi

Jeux : 
World of Warcraft
Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler

Gameblog, c'est bien, mais il n'y a pas que ça dans la vie. Faut aller faire le zouave ailleurs. C'est pourquoi j'ai accepté d'aller essuyer les platres de la première émission youtube de La Bonne Fée, avec @TheFreedomFries (ex PC jeux et vieux baroudeur du métier) et @LirycSama de Game Inferno, pour vous parler de RPG.

Bon c'était surtout une bonne occasion de boire de coups, mais il y a aussi à manger dans ces DEUX HEURES d'enregistrement, montées à la hache avec un son dégueux. On s'en fout, c'est roots, on se marre bien, on dit plein de trucs 'achement intéressants, on digresse comme des porcs, etc.

Je vous colle les deux vidéos ici. Vous pouvez commenter sur @LBF_LaBonneFée ou/et @magicalypse. Profitez-en tant que c'est chaleureux et bordélique comme un vieux Droit de Réponse, et avant que La Bonne Fée ne devienne mainstream avec des  gros moyens sur TF1 ou un truc comme ça.

Ajouter à mes favoris Commenter (13)

Signaler
Anime Errant (BD-Manga-Comics)

Avec la rubrique Anime Errant, je donne mon avis sur les séries qui m'ont semblé valables chaque saison. Rien d'exhaustif donc, juste des impressions perso au fil de mes errances dans la prod japonaise.

Aujourd'hui : Kill La Kill

 

Alors que Noel approche et que la saison d'hiver des animés touche à sa fin, il est temps de parler de Kill la Kill, réalisé par le studio Trigger, des anciens de Gainax parti avec une partie de la formule magique. Mais c'est un peu comme les cartes aux trésors déchirées en plusieurs morceaux, il faut les recomposer entièrement pour savoir exactement où est le X. Avec Kill la Kill, Trigger semble avoir creusé sous le Y et déterré un truc sympa, mais pas merveilleux.

Tout le monde adore Kill la kill. Tout le monde adore le cosplay Kill la Kill. Tous ? Non, un vieil aigri résiste encore, moi. Enfin, pas au cosplay... mais pour l'anime, désolé, c'est bien mignon tout ça, mais ça ne vaut pas du vrai Gainax.

Inutile de vous résumer l'action de Kill la Kill, alors que justement j'aurais plus de mal pour un FLCL par exemple. FLCL revient forcément en tête lorsque l'on admire la réalisation certes impeccable de l'anime de Trigger. C'est bourrin, ça y va à fond, ça n'arrête pas, et tout est parfaitement pensé pour en foutre plein la vue au moindre coût possible. Un travail de pros parmi les pros, techniquement parlant.

Et c'est bien sûr très débile. Complètement débile : références en tout genre, blagues idiotes, parodies, running gags, non-sens. De ce côté-là, on trouve son compte, même si sur les derniers épisodes, la baston prend le pas et nous fait regretter des grands moments comme le parcours du combattant pour arriver à l'école ou la famille de pauvres qui grimpe dans la hiérarchie en perdant toutes ses valeurs. La caricature est à son comble, mais elle nous est tellement envoyée à la pelle dans la gueule et enfoncée dans notre gorge jusqu'à l'écoeurement qu'on ne peut éviter une sensation de gâchis. Mention spéciale tout de même au gag de l'image qui passe en 4:3 pendant les flashbacks ayant lieu plusieurs années auparavant dans le scénar. Ça, c'est un vrai coup de génie.

Et donc quoi ? Qu'est ce qu'il te faut à la fin, bordel, Fumble ? Eh ben de l'amour, de l'émotion, quoi merde putain chier. Regardez FLCL à nouveau: ces moments de calme, la mélancolie, les sentiments paisibles, la poésie de l'absurde. C'était vraiment obligé d'aller à 100 à l'heure en gueulant tout le temps dans Kill la Kill ? C'est éreintant à la fin ! Et puis au fond, il est tellement classique...

Donc, non, on aurait pu y croire, mais ce n'est pas un digne successeur de Gainax. C'est très sympa, hein, carrément mieux que ce qu'on a pu voir récemment. Mais, il n'y a pas d'âme. Ça m'a surtout donné envie de resortir FLCL...

Ajouter à mes favoris Commenter (25)

Signaler
C'est qui Fumble ?

Un mois de Joystick et je ne suis toujours pas viré ! C'était en novembre 2003, et par rapport au premier post de cette série rétro qui revient sur mes années papier, vous verrez qu'on m'a largement plus chargé ! Une nouveauté dans les souvenirs de test : je rajoute une évalution très subjective du temps passé...

Joystick 153 - Novembre 2003

- Les previews -

 

La preview de Knights of the Old Republic est une bonne occaz de troller les films et de crier ma haine du système D20 et des consoleux (KOTOR est sorti sur consoles avant le PC). Je fais une histoire à suivre dans les légendes des images aussi, mais ça rend pas terrible au final. 

 

 

 Deux autres previews, avec du gros troll qui tache dans Return of the King, et pas grand chose à dire sur Broken Sword : The Sleeping Dragon, le Baphomet qui s'appelera finalement Le manuscrit de Voynich en français. C'était compliqué...

- Les test -

  

The Black Mirror et Harbinger... Deux petits tests de jeux oubliables et totalement oubliés. Mais il me reste quelques souvenir de jeu, quand j'étais devant mon gros écrans à la rédac (probablement soupirant beaucoup). Ah 2003, l'époque du néant Diabloesque. On a pas à se plaindre de ça de nos jours !

Impression d'y avoir joué : il y a 6 ans pour The Black Mirror, 20 ans pour Harbinger.

Le gros test du mois c'était Temple of Elemental Evil de feu Troïka. Un portage d'une campagne classique D&D en mode hardcore... Tu m'étonnes que la compagnie ait fini par couler. Ils nous manquent ces cons, mais le renouveau est en cours !

Impression d'y avoir joué : il y a 14 ans, étrangement...

  

  

Le mot de la fin des tests pour l'excellent In Memoriam, premier du nom. Avant d'avoir le jeu en main, Caféine m'avait envoyé à une présentation presse de Lexis Numérique, avec Eric Viennot nous expliquant le gameplay chez Ubi (rue Voltaire à Paris, à l'époque). J'y étais allé sans trop savoir à quoi m'attendre, mais vu la description "un truc d'aventure en ligne sur navigateur ou un truc comme ça" de mon chef, je tirais un peu la tronche. J'en était ressorti avec des étoiles dans les yeux et prêt à en découdre avec le Phoenix. Une sacrée expérience.

Impression d'y avoir joué : hier.

- Divers -

Toujours Et Poke Et peek pour boucler le mag, spécial visionnaires. Je n'en faisais pas partie, puisque j'avouais pour la première fois avoir possédé une 3DO.

Ajouter à mes favoris Commenter (11)

Signaler
Anime Errant (BD-Manga-Comics)

Avec la rubrique Anime Errant, je donne mon avis sur les séries qui m'ont semblé valables chaque saison. Rien d'exhaustif donc, juste des impressions perso au fil de mes errances dans la prod japonaise.

Aujourd'hui : Uchouten Kazoku et divers trucs

Alors que la saison d'automne s'installe sans grand-chose à se mettre sous la dent, petit retour sur la saison estivale avec en focus le seul anime qui est sorti du lot pour moi (je rappelle que je n'ai pas tout vu hein, je ne suis pas un otaku, je sélectionne quelques trucs.)

Bref, le retour de Genshiken m'a rendu perplexe. J'ai du raté un truc, une saison ? Des OVA ? Ou l'anime a sauté des passages du manga. En tout cas, ce n'était pas facile de suivre cette galerie de nouveaux personnages. L'ensemble m'a paru un peu trop focalisé sur le même sujet, pour toute un saison. Genshiken Nidaime se laisse regarder, mais on se sent un peu hors du coup.

J'ai regardé un peu Red Data Girl par désoeuvrement. La série m'a un peu accroché au début, mais le scénario s'enfonce malheureusement dans une fausse complexité, en traitant des sujets qui paraissent secondaires alors que l'histoire principale pouvait être sympa. Clairement dilué et mal maitrisé, mieux vaut éviter. Si la suite arrive plus tard, tant pis pour elle...

Shingeki no Kyojin continue lui aussi. Beaucoup plus terre à terre et moins grand-guignolesque que Gantz, on ne pourra se faire une bonne idée de la qualité de cet anime que quand on aura le scénario total sous les yeux. Au niveau de la violence, il répond à toutes les attentes en tout cas. Si l'histoire est bien ficelée, cela pourrait devenir un grand anime. En attendant, c'est un bon défouloir.

Vu le premier épisode de Ghost in the Shell ARISE. Pas très fan du changement de look de Kusanagi, qui manque de caractère, mais bon... L'épisode se laisse regarder, mais comme le plus moyen des épisodes de Stand Alone Complex. Pour un pilote, ça fait un peu tache. On verra par la suite.

Et on finit avec mon petit favori que j'ai failli rater : Uchouten Kazoku

Une histoire de Tanukis changeurs de forme, de Tengu volant dans les airs et d'humains pas super gentils. Ou peut être que si. Après tout, ce n'est pas parce qu'ils mangent des tanukis qu'ils sont méchants. Les personnages et les situations sont bien plus complexes dans Uchouten Kazoku que ce que laisse penser le style quasi enfantin. C'est un anime à la fois sombre et joyeux, grave et léger, émouvant et rigolo. Une vraie réussite qui ne doit pas passer inaperçue! 

Et je n'en dirais pas plus car c'est un anime qui se découvre. On retrouve d'ailleurs le style de l'auteur de The Tatami Galaxy : ce type est une valeur sûre, espérons qu'il continue à être adapté (par les mêmes gens si possible).  

Ajouter à mes favoris Commenter (14)

Édito

Ex pigiste de Gameblog de 2010 à 2014 ! J'en ai écrit des conneries ! (et dites aussi)

Archives

Favoris